Les 13 choses incontournables à faire en Guadeloupe

Guadeloupe: Le guide touristique complet
avatar

Visiter la Guadeloupe : quelles sont les meilleures choses à faire et voir dans ce paradis aux 7 îles des Caraïbes ?

Dans les Caraïbes orientales, la Guadeloupe appartient à l’archipel des Antilles, et enchante les voyageurs avec son mélange évocateur de beauté naturelle, de créole et de culture française, en plus de son histoire fascinante. À l’origine habitée par les Arawaks, et plus tard par les Caraïbes, la Guadeloupe a également été convoitée par les Hollandais, attaquée par des pirates, et brièvement occupée par la Grande-Bretagne. Aujourd’hui, l’archipel est une région d’outre-mer de la France, et sa cuisine, sa langue et sa culture reflètent cette attache.

La Guadeloupe se compose de deux îles principales, Grande-Terre à l’est et Basse-Terre à l’ouest, séparées par un canal de mangrove étroit appelé la Rivière Salée. De jolies plages peuplées de palmiers bordent la côte, et l’intérieur des deux îles est luxuriant et montagneux à souhait, avec des cascades, des sources chaudes, un volcan actif, et de nombreuses occasions pour faire de la randonnée. La plupart des installations touristiques sont situées sur la côte sud de Grand-Terre, qui abrite également la plus grande ville et le plus grand port, Pointe-à-Pitre. Composée de monticules volcaniques et de crêtes, l’île de Basse-Terre est élevée et accidentée, avec des forêts tropicales bien conservées et le volcan actif de la Soufrière.

Que faire en Guadeloupe ? L’île comprend également les petites îles de La Désirade, Les Saintes et Marie-Galante, qui offrent chacune de nombreux attraits naturels. Toutes les îles de la Guadeloupe offrent l’opportunité d’observer les oiseaux, faire de la photographie, de la randonnée et pratiquer des sports nautiques tels que le surf, la plongée et la nage. La Guadeloupe accueille également de nombreux carnavals et festivals hauts en couleurs, comme les cinq jours du Carnaval du Mardi-Gras, qui se termine le mercredi des Cendres. Bref, il existe de nombreuses choses à faire en Guadeloupe et on vous résume les choses à voir et à visiter.

1. Le Parc national de la Guadeloupe (Basse-Terre)

Chute du Carbet, Guadeloupe

Chute du Carbet – Crédit photo: Wikimedia – Yannick Walrave

Désigné Réserve mondiale de la biosphère par l’UNESCO, le Parc national de la Guadeloupe sur l’île de Basse-Terre attire plus d’un million de visiteurs par an. Le parc comprend 300 kilomètres de sentiers de randonnée, le volcan de La Soufrière, le sommet de la Matéliane, et un grand éventail de flore et de faune, dont 100 espèces d’orchidées et 11 espèces de chauves-souris. On peut voir les chutes du Carbet, le saut de la Lézarde ou encore la cascade aux Écrevisses. Une bonne façon de visiter le parc se fait par la route de la Traversée (D23), une route pittoresque qui serpente à travers la forêt tropicale d’arbres majestueux comme l’acajou, des fougères géantes, et le bambou. Le long de cette route, les visiteurs trouveront des belvédères, des aires de pique-nique, des cascades dans la jungle, mais aussi la Maison de la Forêt, qui offre une exposition sur la forêt guadeloupéenne. Beaucoup de visiteurs s’arrêtent également pour une baignade à la cascade aux écrevisses, une petite cascade qui se jette dans un étang.

2. La Soufrière

Volcan de la Soufrière, Guadeloupe

Crédit photo: Flickr – David Stanley

Plus haut sommet des Petites Antilles, La Soufrière est un volcan actif qui a fait éruption huit fois depuis 1660. Les sources chaudes, bains de boue, et fumerolles ponctuent ses stériles pentes noires. Les randonneurs peuvent grimper sur le volcan le long du sentier du Chemin des Dames, une montée d’environ deux heures avec des vues panoramiques depuis les points culminants du massif, mais seulement par temps clair. Lors d’une même journée sur les pentes du volcan, vous devez voir les chutes du Carbet, qui sont trois chutes d’eau situées dans la forêt humide au pied de la Soufrière. La première chute, la plus haute, mesure 115 mètres de haut. Les randonneurs qui suivent le sentier en direction de l’Etang de l’As de Pique trouveront l’un des plus grands lacs à flanc de montagne formé dans des cratères sur le massif volcanique et entouré de collines verdoyantes.

3. L’île de Terre-de-Bas (Les Saintes)

Photo de l'île de Terre-de-Bas, Guadeloupe

Terre-de-Bas à droite et Terre-de-Haut à gauche – Crédit photo: Flickr – Daniel Jolivet

L’île de Terre-de-Bas fait partie de l’archipel des Saintes, et se compose de petits villages de pêcheurs, de plages où se baigner et de sentiers de randonnée. Deux heures suffisent pour traverser l’île, qui est considérée comme l’une des plus naturelles et sauvages à faire en Guadeloupe. Le petit village de Grande Anse situé dans une anse du même nom, au nord-est de l’île, possède une église datant du 17ème siècle et l’on y trouve une plage au sable doré. À l’autre extrémité de l’île, le village de pêcheurs de Gros-Cap est un endroit superbe pour séjourner un ou deux jours.

4. L’île de Terre-de-Haut

Pain de sucre, Terre-de-Haut, Guadeloupe

Crédit photo: Wikimedia – Stéphane Batigne

Terre-de-Haut, l’île orientale des Saintes dégage un caractère plus européen que son homologue occidentale. Le terrain et le climat étaient inadaptés pour exploiter le sucre, de sorte que les habitants étaient principalement des pêcheurs. Les maisons aux couleurs pastel et les bateaux de pêche aux couleurs vives (Saintoises) offrent d’excellentes occasions photographiques. Au village principal de l’île, Bourg des Saintes, un Pain de sucre (photo) surplombe une baie bleue incurvée et bordée de sable blanc. Les maisons ici ont un caractère européen, avec des murs blanchis à la chaux, des toits de tuiles rouges, et des jardins fleuris. Situé sur une colline surplombant la baie, le Fort Napoléon du 17ème siècle avec son musée historique et son jardin botanique est l’une des principales attractions touristiques de l’île. Autre point fort, le morne Chameau est le point culminant de l’île et prend environ deux heures pour y monter du village de Terre-de-Haut. À travers la baie, Ilet à Cabrit est une petite île où les vestiges du Fort Joséphine du 19e siècle sont encore debout.

5. Basse-Terre

Fort Louis Delgrès ˆà Basse-Terre, en Guadeloupe

Crédit photo: Flickr – Daniel Jolivet

Tapie dans l’ombre du volcan de la Soufrière, Basse-Terre est la capitale administrative de la Guadeloupe et l’une des plus anciennes colonies françaises des Caraïbes. Les bateaux fruitiers avec leurs chargements de bananes remplissent le port, et la ville est un mélange d’architecture coloniale française et de bâtiments gouvernementaux modernes. Sur place, il faut visiter le Fort Delgrès (anciennement appelé Fort Saint-Charles), la place de la ville (Place du Champ d’Arbaud) et son parc attenant le Jardin Pichon, et la Cathédrale Notre-Dame-de-Guadeloupe. Aux Jardins archéologiques, les passionnés d’histoire trouveront une série de pétroglyphes Arawaks et les amoureux de la faune apprécieront le parc zoologique et botanique. Surplombant la ville, St Claude abrite de grandes demeures coloniales, d’anciennes maisons de familles aristocratiques françaises qui ont fondé les plantations de sucre au 18ème siècle. De là, des sentiers de randonnée remontent le massif volcanique offrant une vue superbe sur l’océan.

6. Point-à-Pitre et ses marchés

Marché d'épices, Pointe-à-Pitre

Crédit photo: Wikipedia – KoS

C’est dans la plus grande ville de l’archipel, à Pointe-à-Pitre, que vous trouverez le plus grand choix pour faire vos achats. Des parfums français, des bijoux, des cosmétiques, du cristal, et des vêtements, voilà ce que vous trouverez au Centre Saint-John Perse, ainsi que dans les magasins le long des rues Frébault, Nozières et Schoelcher. Les marchés colorés en plein air sont amusants à visiter autant pour l’ambiance que leurs produits avec de nombreux vendeurs de marché vêtus de couleurs aussi vives que les fruits tropicaux qu’ils vendent. Le marché aux Épices est à ne pas manquer, au même titre que les marchés Saint-Antoine, Saint-Jules, et le marché aux fleurs.

7. Sainte-Anne (Grande-Terre)

Plage à Saint-Anne, Grande-Terre, Guadeloupe

Crédit photo: Wikimedia – KoS

À Sainte-Anne, vous trouverez une ville datant du 17ème siècle et l’une des plus belles plages à faire en Guadeloupe. Sainte-Anne était la capitale de Grande-Terre jusqu’en 1759, et aujourd’hui les ruines des moulins à sucre autour de la ville sont un témoignage de son ancien statut d’important exportateur de sucre. Une promenade en bord de mer vous invite à vous balader sous les palmiers et découvrir la plage très fréquentée, mais belle, avec du sable blanc et des eaux peu profondes dans des tons de bleu de rêve. Vous trouverez également plusieurs restaurants et un marché d’artisanat local près de la plage.

8. La Désirade

La Désirade, Guadeloupe

Crédit photo: Pixabay – MJO

La Désirade porte bien son nom. Vous la rejoignez par bateau depuis Saint-Francois en 45 minutes. Cette île paisible est entourée de belles plages bordées de palmiers et protégée par des récifs coralliens. On y pratique le snorkeling et la plongée, et un sentier de randonnée jusqu’au morne Souffleur offre une vue spectaculaire sur l’océan. La Grande Montagne, qui atteint 275 mètres d’altitude, est son point culminant et offre également une vue à couper le souffle sur l’île et l’horizon. Cette belle île abritait autrefois une léproserie, mais est maintenant une réserve naturelle géologique. Non loin de La Désirade se trouvent les îles de la Petite-Terre, un archipel inhabité formé de deux îles connues pour leur biodiversité, Terre-de-Haut et Terre-de-Bas (à ne pas confondre avec celle de l’île des Saintes).

9. La Pointe des Châteaux (Grande-Terre)

Pointe des Chateaux, Guadeloupe

Crédit photo: Wikimedia – KoS

La Pointe des Châteaux est un isthme pittoresque au point le plus oriental de Grande-Terre. Constituée d’une large bande littorale balayée par des vents souvent violents, la pointe des Châteaux se distingue par ses aiguillons, surgissant de l’océan, reliques d’une falaise érodée par les vagues et les embruns. Cette beauté sauvage n’est pas sans rappeler celle de la Bretagne. Le sentier botanique qui mène à la pointe offre une vue sur les îles de La Désirade, Petite-Terre et Marie-Galante.

10. Port-Louis (Grande-Terre)

Port-Louis, Guadeloupe

Crédit photo: Wikimedia – KoS

Port-Louis, un petit village de pêcheurs, abrite l’une des plus belles plages de la Guadeloupe, la Plage du Souffleur. Son centre-ville possède encore son charme créole, avec de jolies maisons traditionnelles aux tons pastel. Une petite course en voiture mène à la Pointe de la Grande Vigie, le point le plus au nord de la Guadeloupe, avec une vue à 360 degrés sur l’océan et les îles voisines, si le temps le permet.

11. Marie-Galante

Ecomusée de Marie-Galante

Crédit photo: Wikimedia – Écomusée de Marie Galante

Certains appellent Marie-Galante « la Grande Galette » à cause de sa forme arrondie de 15 km de diamètre. On la surnomme aussi « l’île aux cent moulins » car vous y trouverez de nombreux moulins abandonnés qui servaient autrefois pour produire le sucre. L’île est également réputée pour ses belles plages. À Habitation Murat, un éco-musée rend hommage aux arts et à la culture de Marie-Galante, notamment l’histoire de son industrie sucrière. À ne pas manquer non plus à Marie-Galante : le Gueule Grand Gouffre. Il s’agit d’un impressionnant gouffre à ciel ouvert de 50 m de haut qui laisse apparaître la mer, et qui se trouve au Nord de l’île.

12. La réserve Cousteau

Réserve Cousteau, plongée Guadeloupe

Au large de la côte de Basse-Terre près de Bouillante, les eaux entourant les îlets Pigeon comprennent la célèbre Réserve Cousteau avec certains des plus beaux paysages aquatiques de la Guadeloupe. Vous pouvez faire de la plongée le long des récifs en eaux peu profondes, de la plongée sous-marine, ou observer le corail depuis un bateau à fond de verre. Les sites de plongée répondent à tous les niveaux de plongeurs. Les tortues et les grands bancs de poissons, le poisson-perroquet, le poisson-trompette et le barracuda fréquentent les jardins coralliens ici, et il est également possible de faire du kayak sur la réserve au départ de l’île.

13. Et aussi…

  • Visitez une distillerie (Domaine de Séverin, Distillerie Damoiseau)
  • Mangez créole !
  • Visitez la maison du cacao qui se trouve vers Pointe Noire (Basse-Terre)

Comment aller en Guadeloupe ?

Vous partez visiter la Guadeloupe ? On trouve des vols depuis la France vers Pointe-à-Pitre tous les jours. Vous pouvez trouver un vol pas cher sur le site de notre partenaire Skyscanner.

Comment se déplacer en Guadeloupe ?

Sur place, et notamment lorsque vous séjournez sur les îles de Basse-Terre et Grande-Terre, il est préférable de se déplacer en voiture. Il est donc utile de louer une voiture car le système de bus local n’est pas encore très optimisé pour faire du tourisme. Vous aurez alors une plus grande liberté et vous perdrez moins de temps. Il y a beaucoup de choses à voir en Guadeloupe et le temps est précieux ! Vous pouvez comparer les prix des locations de voiture en Guadeloupe sur le site Rentalcars.

Où dormir en Guadeloupe ?

Pour loger en Guadeloupe, vous aurez le choix entre Basse-Terre pour des vacances reposantes et Grande-Terre pour les plages et la vie urbaine. Pour trouver un hôtel pas cher en Guadeloupe, effectuez une recherche sur ce comparateur d’hôtels.

Crédit photo principale : Flickr – Josian

Un témoignage, un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Commentaires/Questions

Laisser un commentaire