Les 12 sites archéologiques les plus importants d’Italie

avatar

L’Italie, tout comme la Grèce, est une terre chargée de légende, de mythes et d’Histoire. Aujourd’hui, ces histoires se racontent à travers ses plus beaux sites archéologiques.

Qu’il s’agisse de la période grecque, romaine ou ottomane, l’Italie au toujours été placée au centre de l’Histoire. Une Histoire pleine de légendes et de drames, qui se dévoile à nous depuis le XVIIe siècle et les premières découvertes archéologiques.

Depuis, les fouilles n’ont jamais cessé et continuent de tous nous fasciner. Des combats de gladiateurs au centre du Colisée de Rome jusqu’à la cité ensevelie de Pompéi, chaque site archéologique nous permet de mieux comprendre l’Histoire de la civilisation.

C’est pour cette raison que Generation Voyage vous propose une visite guidée des 12 sites archéologiques les plus importants d’Italie.

À lire aussi :
Les 13 sites archéologiques les plus importants de Turquie
Les 10 sites archéologiques les plus importants d’Israël
Les 10 sites archéologiques les plus importants du Maroc

Les places et les cités

Pompéi, les ruines d’une histoire tragique

Pompeii

Ruines de la cité de Pompéi, avec vue sur le VésuveCrédit photo : Shutterstock – Darryl Brooks & Karl Allen Lugmayer

État de conservation : ★★★★★
Connaissance du public : ★★★★★
Influence historique : ★★★★★

Comment ne pas débuter ce voyage sur les traces de l’Histoire par la cité archéologique la plus connue au monde : Pompéi ? Ensevelie par le Vésuve en 79 ap J-C, Pompéi est aujourd’hui le seul site arhcéologique d’Italie permettant d’avoir une vision complète des anciennes cités romaines.

Inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco, Pompéi vous dévoile des habitations à la décoration murale parfois intacte, des allées de bâtiments commerciaux et des rues pavées reliant l’ensemble de la cité dans une totale harmonie.

La (re)découverte de cette cité au XVIIe siècle a depuis permis d’améliorer les pratiques archéologiques mondiales, la compréhension historique des civilisations romaines et la connaissance de l’Art antique. Toutes ces raisons font de Pompéi le site archéologique le plus influent de l’Histoire romaine, qu’il ne vous faudra surtout pas rater.

Herculanum, l’autre ensevelie

Herculanum

Fresque et ruines d’HerculanumCrédit photo : Shutterstock – Pierrette Guertin & Abrilla

État de conservation : ★★★★★
Connaissance du public : ★★★
Influence historique : ★★★★

Herculanum, moins connue que sa « grande sœur » Pompéi, est l’autre cité ensevelie par la tristement célèbre éruption du Vésuve en 79. Plus petite que Pompéi, et surtout plus méconnue, Herculanum offre pourtant un site archéologique tout aussi impressionnant.

Une fois sur place, vous pourrez découvrir la zone du port, dans laquelle plus de 300 squelettes humains ont été découverts. Vous y trouverez également le Sacellum des Augustales, ainsi que les maisons de Neptune et d’Amphitrite, et en profiterez pour admirez leurs sublimes mosaïques, particulièrement bien conservées.

Pour visiter ce site archéologique d’Italie, il vous faudra prévoir environ deux heures. Nous vous conseillons d’ailleurs de vous faire accompagner d’un guide, qui saura vous faire voyager dans le temps, au fil de ses histoires.

Le Forum Romain, le cœur de l’Histoire

Le Forum Romain

Le Forum Romain, vestiges antiques au cœur de RomeCrédit photo : Shutterstock – tichr & Ava Peattie

État de conservation : ★★★
Connaissance du public : ★★★★
Influence historique : ★★★★★

En visitant le Forum Romain, vous vous placerez au cœur de l’Histoire. Installé sur une zone marécageuse asséchée et assainie pour sa construction, le Forum Romain devient rapidement la place principale de la Rome Antique. Cérémonies religieuses, jeux, combats de gladiateurs et proclamations politiques y sont organisées jusqu’à la chute de l’Empire Romain au cours du Ve siècle.

Sur place, vous découvrirez les temples del Divo Giulio (le temple de César), de Saturne et des Dioscures, tout comme les colonnes de Phocas, ou la basilique Æmilia. Toutes ces découvertes ont permis d’affiner notre vision de la vie à Rome, à l’apogée de l’Antiquité.

Ce site archéologique italien, également appelé le « champs des vaches » car il servait de pâturage au Moyen-Âge, est le repère des archéologues depuis le XVIIIe siècle.

Théâtres et Arènes

L’inépuisable Colisée de Rome

Colisée de Rome - sites archéologiques italie

Colisée de RomeCrédit photo : Shutterstock – JPF & Viacheslav Lopatin

État de conservation : ★★★★
Connaissance du public : ★★★★★
Influence historique : ★★★★★

Le Colisée de Rome est, avec Pompéi, le site historique majeur le plus connu d’Italie. Amphithéâtre ovoïde construit entre 71 et 80 après J-C, il est une véritable légende dans l’imaginaire collectif. Jusqu’à la fin du VIème siècle, il aura été le témoin de l’extravagance (et de la cruauté) romaine.

Plus de 50 000 personnes s’y pressaient pour admirer des combats d’animaux sauvages, des combats de gladiateurs, des reconstitutions de batailles célébrant la gloire de l’Empire Romain, mais également des exécutions de condamnés à mort.

En découvrant les ruines du Colisée, vous en découvrez l’Histoire. Celle d’un lieu ayant survécu aux tremblements de terre, à la chute de l’Empire Romain, et à bien d’autres épreuves encore. Découvrez une architecture unique pour l’époque, foulez l’arène en vous imaginant un gladiateur faisant face à l’empereur, ou imprégnez-vous de l’ambiance singulière des sous-sols du Colisée, dans lesquels tant de légendes se murmurent éternellement.

Théâtre de Taormine

Théâtre de Taormine

Théâtre de Taormine, vue sur l’EtnaCrédit photo : Shutterstock – michelangeloop & Raisa Suprun

État de conservation : ★★★★
Connaissance du public : ★★
Influence historique : ★★★

Le Théâtre de Taormine est l’un des plus anciens vestiges de l’époque gréco-romaine, mais également le plus grand théâtre de l’Italie antique (avec celui de Syracuse). Datant du IIIe siècle avant J-C, ce dernier est particulièrement bien situé : dans l’ancienne cité grecque puis romaine de Tauromenion (aujourd’hui Taormine). Sur le flanc d’une colline, il offre une vue extraordinaire sur la Méditerranée et l’Etna.

Son architecture, davantage issue des rénovations romaines que de la construction originale effectuée par les Grecs, se remarque par ses gradins disposés en arc de cercle, faisant face à la scène.

Arènes de Vérone

Arène de Vérone - sites archéologiques italie

Arènes de Vérone et ses 30 000 placesCrédit photo : Shutterstock – mikolajn & Andrea Berg

État de conservation : ★★★★
Connaissance du public : ★★★
Influence historique : ★★★

Avec plus de 2 000 années d’Histoire et de représentations, les arènes de Vérone est sans aucun doute le site archéologique italien le plus fascinant de la région de Vénétie. Construites aux environs de l’an 30 après J-C, elles servaient alors, comme le Colisée, a accueillir des représentations spectaculaires, pour divertir le peuple.

Détruites en partie lors d’un tremblement de terre au début du XIIe siècle, c’est le général français Sextius Alexandre François de Miollis qui organise la rénovation au cours du Premier Empire.

Depuis, les arènes n’ont jamais cessé d’accueillir des spectacles d’opéras et surtout des reconstitutions de combats de gladiateurs, que vous pourrez admirer presque tous les soirs de mars à septembre. Comme un symbole, elles accueilleront la cérémonie de clôture des Jeux Olympiques d’hivers 2026.

Les complexes archéologiques

Le Parc national de Néapolis

Parc archéologique de Néapolis

Ruines d’un théâtre grec, et « oreille de Denys » dans le Parc national de NéapolisCrédit photo : Shutterstock – Fotokon

État de conservation : ★★★
Connaissance du public : ★★
Influence historique : ★★★

Retour en Sicile, dans le Parc archéologique de Néapolis ! Ici, une multitude de sites se suivent, datant à la fois de l’époque grecque et romaine, avec des états de conservation qui diffèrent. Théâtre grec, amphithéâtre romain, autel de Hiéron II et Latomies se succèdent, offrant une ouverture sur l’Histoire comme peu de sites archéologiques d’Italie.

Le plus étonnant, c’est que le théâtre grec, construit environ 500 ans avant l’amphithéâtre romain, se trouve pourtant bien mieux conservé. Pour ce site archéologique, la présence d’un guide pourra aiguiller votre visite pour n’en rater aucun détail, et les férus de mythologie se verront conter l’histoire de « l’oreille de Denys », le tyran qui venait écouter les conversations des prisonniers de ces Latomies.

Parc archéologique de Paestum

Paestum - sites archéologiques italie

Temple d’Héra et temple de Neptune, au PaestumCrédit photo : Shutterstock – Stefano Buttafoco & canadastock

État de conservation : ★★★★
Connaissance du public : ★★
Influence historique : ★★

Originelle colonie grecque fondée en 600 avant J-C, Paestum est aujourd’hui un parc archéologique classé au Patrimoine mondial de l’Unesco et situé au sud-est du Golfe de Salerne. Alors nommée Poseidonia, la colonie rend hommage aux Dieux grecs.

Si son Histoire devient romaine en 273 avant J-C, c’est pourtant bien les temples grecs qui marqueront votre visite. Ainsi, grâce aux fouilles archéologiques effectuées depuis la fin du XVIIIe siècle, vous pourrez admirez l’excellent état de conservation des temples de Poséidon, de Cérès et d’Héra.

La vallée des temples, à Agrigente

Vallée des temples

Vallée des temples, AgrigenteCrédit photo : Shutterstock – Romas_Photo & Anna Lurye

État de conservation : ★★★
Connaissance du public : ★★★
Influence historique : ★★★★

Une autre colonie grecque à visiter absolument lors de votre voyage archéologique en Italie est la fameuse Vallée des temples, située à Agrigente en Sicile. Cette dernière vous dévoile l’histoire des colons grecs, venus de Géla en 582 avant J-C, pour faire de la cité alors nommée Akragas l’une des villes grecques les plus prospère de l’Histoire.

Sur ces terres, vous partirez à la découverte d’une dizaine de temples, laissés à l’abandon après l’expansion des romains. Outre ces temples, vous pourrez découvrir des nécropoles grecques et romaines, ainsi que la tombe de Théron.

Pour la visite de ce site archéologique italien, nous vous conseillons vivement d’être accompagnés d’un guide, qui vous transportera au cœur de l’Histoire.

Les Nuraghes de Sardaigne

Nuraghes de Sardaigne - sites archéologiques italie

Nuraghe de Barumini, et Nuraghe de Santu Antine, SardaigneCrédit photo : Shutterstock – Emiliano Pane & fabiano caddeo

État de conservation : ★★
Connaissance du public : ★★★
Influence historique : ★★★★

Visiter les Nuraghes de Sardaigne, c’est partir pour un long voyage historique, dont tous les secrets ne sont pas encore révélés. Plus de 8 000 tours rondes, en forme de cônes et datant du XVe siècle avant J-C sont placés ça et là sur plus de 200 kilomètres.

Ce parcours allant de Cagliari jusqu’à Nuoro vous révèlera le mode de vie de cette civilisation Nuraghe, peuple de bergers et de paysans. L’utilité de ces tours n’a pas encore été réellement découverte, et l’on estime qu’elles pourraient être d’origines militaires, religieuses ou même astronomiques.

L’un des sites les plus connus et préservés de ces Nuraghes est celui de Su Nuraxi situé à Barumini. Vous pourrez y découvrir 7 tours, dont l’état de conservation est impressionnant lorsque l’on sait qu’elles sont âgées d’environ 17 siècles…

Arc et Porte

La Porte palatine

Porte Palatine

Porte palatine et statue romaine, à TurinCrédit photo : Shutterstock – Marco Fine & Fabio Mancino Photography

État de conservation : ★★★★
Connaissance du public : ★★★
Influence historique : ★

La Porte palatine est l’une des 4 portes de la cité romaine, avec la Porte décumane, la Porte de marbre et la Porte prétorienne. Pourtant, cette dernière est la seule encore visible aujourd’hui.

Pour admirer ses deux tours polygonales, de seize faces chacune, vous devrez vous rendre à Turin. Construites au Ier-IIe siècle après J-C, ces tours servaient alors de véritables maisons fortifiées. Mais au XIXe siècle, c’est bien en prison que la Porte palatine fut utilisée…

L’Arc constantin

Arc Constantin - sites archéologiques italie

Arc Constantin, situé à côté du Colisée de RomeCrédit photo : Shutterstock – Audrius Merfeldas & AlexAnton

État de conservation : ★★★★★
Connaissance du public : ★★★
Influence historique : ★

Lors de votre visite au Colisée de Rome, vous ne pourrez pas échapper à la vue sur l’Arc Constantin. Cet arc de triomphe fut érigé par le sénat romain en 315 après J-C, en l’honneur de Constantin, l’empereur romain ayant vaincu Maxence en 312.

Vous pourrez retrouver des arcs de triomphe tout le long de votre séjour en Italie, puisqu’il en existe une vingtaine. Parmi les plus connus et les plus impressionnants, ne manquez pas celui de Bénévent, de Janus ou encore celui de Titus.

Pour notre système de notation, nous avons utilisé les critères suivants :
– État de conservation : en fonction de sa date de construction et des rénovations, dans quel état se trouve actuellement le site ;
– Connaissance du public : la notoriété du site archéologique pour les non-initiés ;
– Influence historique : l’importance historique du site et son influence sur les civilisations suivantes.

Comment avez-vous trouvé cet article ?
0 avis (0/5)
Questions / Commentaires à l'auteur
Laisser un commentaire ou