Les Dolomites en Camping-Car : conseils, aires, itinéraires

avatar
Réservez votre Camping-car pour les Dolomites Voir les offres

Vous cherchez à vous évader en Italie, en prenant de la hauteur ? Et si cette année vous visitiez les Dolomites en camping-car ?

Fameuses pour l’escalade, la randonnée ou le ski, les Dolomites sont visitées tous les ans par des milliers de touristes. Ces montagnes seraient vieilles de plus de 250 millions d’années et leur histoire est très riche. Ce n’est pas une surprise si les Dolomites sont maintenant parsemées de musées. Ceux-ci relatent les nombreux événements historiques et les découvertes géologiques qui ont eu lieu. De plus, les villages, les lacs et les rivières d’une beauté incroyable attirent les voyageurs à la recherche d’aventure. Une certaine distance sépare néanmoins ces endroits. C’est ce pour quoi de nombreux touristes décident de découvrir les Dolomites en camping-car. En effet, les routes ondulées des montagnes se prêtent parfaitement à ce type de voyage.

Vous allez visiter les Dolomites en camping-car, fourgon ou van aménagé ? Vous vous demandez comment relier efficacement le lac Sorapis, Bolzano ou le massif de Marmolada sur votre route ? Suivez le guide !

À lire aussi :
L’Italie en Camping-Car : conseils, aires, itinéraires
Les lacs italiens en Camping-Car : conseils, aires, itinéraires
La Sicile en Camping-Car : conseils, aires, itinéraires

Idées d’itinéraires pour les Dolomites en camping-car

Dans les rues de Bolzano

Crédit photo : Shutterstock – FooTToo

La chaîne de montagnes des Dolomites s’étend sur plus de 15 942 km². Par conséquent, il est pratiquement impossible de tout visiter d’un seul coup. Vous devrez donc préparer un itinéraire avec ce que vous souhaitez voir pendant que vous visitez les Dolomites en camping-car. Vous n’avez pas d’idée précise ? Alors, voici quelques idées d’itinéraires à faire pour visiter les Dolomites en camping-car. Bien sûr, il vous faudra éventuellement les adapter si vous avez des lieux que vous souhaitez voir :

  • Le nord de l’Italie en 7 jours : Bolzano, Passo Sella, le lac Misurina, Monte Cristallo, les trois pics de Tre Cime di Lavaredo, le lac de Braies et la ville de Cortina d’Ampezzo.
  • 7 jours de Belluno à Trentin : le lac Sorapis, le Cinque Torri, le lac Fedaia, le massif de Marmolada, le Groupe Rosengarten, Trento, le Monte Bondone, le lac de Garde, Auronzo di Cadore.
  • 15 jours dans les Dolomites : itinéraire 7 jours nord Italie + Lago di Carezza, parc Monte Corno, Cinque Torri et Trento.
  • Un mois et plus dans les Dolomites : les trois itinéraires précédemment cités + lac de Sorapis et parc de Puez-Oddle.

À lire aussi : Visiter l’Italie en 8 jours : road-trip dans le nord

Conduire dans les Dolomites en camping-car : les règles de circulation à connaître

Visiter les Dolomites et ses lacs

Crédit photo : Shutterstock – Alessandro Pierpaoli

Vitesse à respecter

Conduire en Italie est facile en général, mais puisque les routes des Dolomites sont montagneuses, il faut rester vigilant·e·s. Lorsque vous visitez les Dolomites en camping-car, les limites de vitesse sont les mêmes que pour les voitures :

  • 50 km/h en ville,
  • 90 km/h sur les routes,
  • 110 km/h sur les chaussées à deux bandes,
  • 130 km/h sur les autoroutes.

Mesures de sécurité

Malheureusement, les conducteurs locaux ont une conduite un peu sportive. Mais de votre côté, n’en faites pas de même. En effet, ils ont l’habitude de conduire sur ces routes sinueuses, mais vous non. Alors, prenez votre temps et prêtez bien attention à la route. Les chemins montagneux sont très dangereux, certains plus que d’autres. En plus, en visitant les Dolomites en camping-car, vous aurez un véhicule lourd et difficile à diriger.

De plus, toutes les mesures et règles de sécurité habituelles sont de mise. Entre autres, le port de la ceinture de sécurité ainsi que l’utilisation de siège enfant doivent être respectés.

Taux d’alcoolémie

Pour ce qui est du taux d’alcoolémie, celui-ci est d’un maximum de 0,5 g/l. C’est donc la même chose qu’en France, et vous devrez respecter cette limite. En effet, en cas d’infraction, vous risquez non seulement des amendes, mais aussi des peines plus importantes.

Zone à trafic limité

Enfin, il est très important de noter que certaines villes auront une ZTL, ou zone à trafic limité. Dans celle-ci, vous aurez besoin d’une autorisation spéciale afin de la traverser. Si vous n’en disposez pas lorsque vous visitez les Dolomites en camping-car, vous risquez des amendes.

Péages d’autoroutes dans les Dolomites : quel tarif pour votre catégorie de camping-car ?

Conduire dans les Dolomites et ses lacets

Crédit photo : Shutterstock – Ekaterina Kondratova

Vous pourrez visiter les Dolomites en camping-car à votre aise par de nombreuses routes. En effet, peu d’entre elles sont payantes. Si vous souhaitez vous rendre au Tre Cime, vous devrez passer par une station de péage. À celle-ci, vous devrez débourser 24€ pour les frais de péage.

Comment et où louer un camping-car en France ?

Vous souhaitez partir dans les Dolomites avec votre Camping-Car ou fourgon aménagé par exemple ? Il est désormais simple de louer un camping-car dans l’Hexagone. Comment ? Le meilleur moyen est d’utiliser des plateformes de mise en relation entre particuliers, comme le fait Yescapa par exemple.

Comment ça marche ?

  • Dans un premier temps, il faut choisir le camping-car dans votre ville (Par exemple Bordeaux, Nantes, Toulouse, Paris, Montpellier ou encore Marseille).
  • Faîtes attention à bien choisir le kilométrage illimité, à vérifier le nombre de couchages disponibles et si le voyage à l’étranger est bien possible.
  • Effectuez votre demande de location en ligne et partagez les informations relatives à votre voyage (dates, options de location, kilométrage, etc.) au propriétaire.
  • Si votre demande est acceptée et après paiement, vous aurez accès aux coordonnées du propriétaire pour organiser une première rencontre.
  • Le jour J, présentez votre permis de conduire et versez la caution.
  • Un état des lieux est effectué et un contrat de location est signé entre les deux parties. À votre retour, après avoir silloné les Dolomites, signez l’état des lieux de retour et le tour est joué !

Louez un camping-car en France

Comment et où louer un camping-car dans les Dolomites ?

Les toits de Trente et les Dolomites

Crédit photo : Shutterstock – spirins

Il est désormais possible de louer ce type de véhicule en Italie. Il suffit d’utiliser des plateformes de locations telles que Yescapa. Celle-ci permet de vous mettre en relation directement avec un propriétaire de camping-car ou fourgon aménagé, dans la région que vous souhaitez visiter.

Comment ça marche ?

  • Tout d’abord, rendez-vous sur la plateforme nécessaire. Entrez alors la ville où vous souhaitez récupérer le camping-car. Vous pourrez choisir un endroit à proximité des Dolomites, ou une ville en France si vous le souhaitez.
  • Choisissez les options souhaitées, et notamment le nombre de couchages. De plus, si possible, choisissez l’option de kilométrage illimité pour plus de facilité.
  • Remplissez une demande de location. Dans celle-ci, vous devrez indiquer toutes les informations relatives à votre voyage.
  • Si la demande est acceptée par le propriétaire, alors, vous pourrez payer votre location. Suite à cela, une première rencontre avec le propriétaire sera organisée.
  • Le jour du départ, rendez-vous chez le propriétaire, versez la caution et signez votre contrat de location après présentation du permis. En même temps, vous effectuerez un état des lieux avant la signature du contrat.
  • Partez à la découverte des Dolomites en camping-car et profitez à fond de votre séjour !

Louez un camping-car pour les Dolomites

Les aires de camping-car dans les Dolomites : où stationner ?

Carte Caramaps des Dolomites

Crédit photo : Caramaps

Stationnement sur la voie publique

Vous visitez les Dolomites en camping-car et avez besoin de faire une courte pause ? Alors, comme tout autre véhicule, les camping-cars sont autorisés à stationner sur la voie publique. Néanmoins, ils devront respecter toutes les règles appliquées aux autres véhicules. Notamment, vous devez vous stationner uniquement sur des emplacements prévus à cet effet.

De plus, d’autres règles devront être suivies. Par exemple, vous ne pourrez pas disposer vos chaises et votre table sur la voie publique. Aussi, vous ne pourrez pas dormir dans le véhicule lors d’un stationnement sur la voie publique.

Campings et aires de stationnement

Pour vous stationner pour la nuit, le plus simple est de vous rendre dans un camping. Là, vous pourrez trouver des emplacements où vous pourrez dormir dans votre camping-car. De plus, vous pourrez installer votre table ainsi que vos chaises.

Si vous êtes sur l’autoroute lorsque la nuit tombe, alors, vous pourrez vous arrêter sur une aire de stationnement. En effet, vous trouverez à de nombreux endroits des lieux où vous pourrez vous arrêter. Ceux-ci permettent un arrêt allant jusqu’à 24h et vous pourrez utiliser les services proposés sur place. Cependant, vous ne pourrez pas disposer des eaux usagées dans ce type de lieu.

Camping sauvage

Le camping sauvage est interdit par la loi. En effet, des amendes et poursuites peuvent être lancées si vous vous faites attraper. Vous souhaitez tout de même passer une nuit en pleine nature, quitte à braver les lois ? Alors, il est toujours possible de trouver des endroits discrets, à l’écart, pour stationner.

Vous souhaitez faire cela pendant que vous serez en train de visiter les Dolomites en camping-car ? Alors, passez par Park4night. Il s’agit d’une application où vous pourrez trouver des spots sauvages et des campings facilement. Tout est mis à jour régulièrement, et vous pourrez voir où les contrôles ont lieu en temps réel. De plus, tous les types de stationnements sont référencés sur une carte interactive, avec les coordonnées GPS.

Quelle est la meilleure saison pour voyager en camping-car dans les Dolomites ?

Les Tre Crime

Crédit photo : Shutterstock – Gianluca Piccin

Les Dolomites sont très vastes. En effet, les massifs s’étendent sur une très grande surface géographique. Par conséquent, le climat des montagnes peut parfois vous réserver quelques surprises et varier d’une place à l’autre. Pour visiter les Dolomites en camping-car, nous vous recommandons le mois de septembre, à la limite mi-août. Vous éviterez ainsi les journées orageuses et la neige.

Sur ce, nous vous souhaitons une bonne préparation, pour une aventure qui sera sans aucun doute inoubliable. Bonne route !

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire