10 refuges de montagne à découvrir dans le monde

avatar

Passionné·e·s de randonnée en montagne ou d’alpinisme ? Découvrez ces 10 refuges de montagne impressionnants où passer la nuit !

La découverte d’un refuge après une journée de randonnée ou d’alpinisme est toujours un moment particulier. Perchés sur les toits du monde, les refuges de montagne offrent une vue spectaculaire et le temps semble s’y arrêter. Ils sont bien souvent chaleureux et conviviaux, mais aussi parfois… insolites ! Vous aussi, vous rêvez de nouvelles aventures sur les plus beaux sommets et de réveils inoubliables ? Vous êtes à la recherche de votre prochaine escapade ? Prenons de l’altitude pour découvrir 10 refuges de montagne à travers le monde qui valent le détour. Pensez à réserver et vous renseigner sur leurs itinéraires d’accès au préalable !

À lire aussi : 25 maisons isolées où vivre tranquillement

1. Cabane Margherita, Italie

Située à 4554 m d’altitude, la cabane Regina Margherita, en Italie, n’est autre que le refuge le plus haut d’Europe. Elle doit son nom à la reine Marguerite de Savoie, qui y a passé la nuit lors de son inauguration, en 1893. Ce refuge au faible impact environnemental se trouve sur la Pointe Gnifetti, à la frontière italo-suisse dans le Massif du Mont Rose. Il abrite également un laboratoire consacré à la recherche scientifique.

Informations pratiques
La cabane Regina Margherita, gardée de fin juin à début septembre, dispose de 70 couchages. Il faut compter 70€ par personne pour une nuit avec petit-déjeuner, ou 100€ en demi-pension.
En hiver, seul le local d’une capacité de 12 lits est ouvert, avec couvertures, gaz pour cuisiner et éclairage.

2. Nouveau refuge du Goûter, France

Avec ses allures de soucoupe volante, vous ne pouvez pas louper le refuge du Goûter, le plus haut de France. Il est niché à 3835 m d’altitude, sur l’aiguille du Goûter dans le massif du Mont-Blanc. Inauguré en 1859, il a été complètement rénové sur le plan environnemental et architectural pour rouvrir en 2014. Ce refuge de montagne français constitue la dernière étape avant l’ascension du Mont-Blanc, ce qui fait de lui un incontournable.

Informations pratiques
Le refuge du Goûter, moderne et écologique, peut accueillir 120 personnes. Le prix d’une nuit, sans repas, est de 65€ par personne en période de gardiennage (de fin mai à fin septembre) ou de 8€ le reste de l’année.

3. Chacaltaya Lodge, Bolivie

Chacaltaya Lodge, La Paz, Bolivie

Crédit photo : Instagram – mirror4sun

Continuons notre tour du monde des refuges de montagne à découvrir avec le Chacaltaya Lodge, en Bolivie. Ce refuge hors du commun trône sur la montagne Chacaltaya, culminant à 5395 m dans la cordillère des Andes. Jusqu’en 2009, on y trouvait une station de ski avec la plus haute piste du monde. Aujourd’hui, il n’en reste que ce chalet suspendu au bord du vide et sa vue panoramique.

Informations pratiques
Ce chalet, situé à une trentaine de kilomètres de La Paz, dispose de 20 lits. Le prix pour une nuit est de 12€ environ.

4. Cabane Bertol, Suisse

Vous vous en doutiez, la Suisse a sa place dans notre sélection. L’accès à certains refuges se mérite plus que d’autres et c’est le cas pour la cabane Bertol, perchée sur un éperon rocheux. Depuis 1898, elle domine le val d’Hérens à 3311 mètres d’altitude. Elle offre ainsi à ses visiteurs une vue imprenable sur les sommets environnants et donne accès aux hauts-plateaux glaciaires entre Dent Blanche et Tête Blanche. Elle est située sur l’itinéraire Chamonix-Zermatt, mythique et convoité par les alpinistes.

Informations pratiques
La cabane Bertol est gardée de mi-mars à début mai, puis de fin juin à mi-septembre. La nuit dans ce refuge vous coûtera environ 34€ ou 75€ avec demi-pension. En hiver, un dortoir de 16 places sans eau, ni gaz reste ouvert.

5. Refuge des Grands Mulets, France

Le refuge des Grands Mulets, perdu dans les hautes montagnes françaises, a été reconstruit en 1960. Il est installé sur l’itinéraire historique du Mont Blanc. Surplombant la vallée de Chamonix à 3067 m, il se situe sous la face nord du point culminant de la chaîne des Alpes. Quelle plus belle façon de finir une journée en pleine nature que de dormir sur cet îlot rocheux entouré de glaces ?

Informations pratiques
Le refuge des Grands Mulets est gardé de fin mars à fin juillet et propose 68 couchages, sans eau courante ni gaz. Hors gardiennage, seuls 16 lits sont disponibles, sans restauration possible. La nuitée vous coûtera 26,5€ en période de gardiennage, et 8€ en période non gardée. Notez que le site est très fréquenté au printemps !

6. Kanin Winter Cabin, Slovénie

Avec son design tout droit venu du futur, la Kanin Winter Cabin, en Slovénie, fait incontestablement partie des refuges à découvrir dans le monde. Celle qui se dresse sur le sommet du mont Kanin, dans les Alpes Juliennes, peut résister à des conditions météorologiques extrêmes. Ce petit refuge éco-responsable et minimaliste a été conçu en 2016 par le studio d’architecture OFIS. Sa vue à 360° sur l’Italie et la Slovénie est tout simplement époustouflante !

Informations pratiques
D’une surface de 9,7 m2 et avec uniquement des matelas, la Kanin Winter Cabin ne peut accueillir que 9 personnes. Ambiance intimiste garantie ! Seuls les randonneurs, alpinistes et grimpeurs expérimentés peuvent y accéder.

7. Sefton Bivvy, Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande regorge de superbes randonnées en montagne (Great Walks) et donc de refuges. Le bivouac de Sefton est l’un d’entre eux. Cet abri accueille les visiteurs du Parc national du Mont Cook, à 1650 m d’altitude, depuis le début du XXe siècle. Avec son sol en terre battue et ses murs en taule, le Sefton Bivvy est assez rudimentaire. Mais cela n’enlève rien à son charme, au contraire !

Informations pratiques
Cet abri gratuit de 4 lits peut être une bonne alternative au Mueller Hut, souvent complet. Notez cependant que rien n’est fourni et que le système en place est celui du premier arrivé, premier servi.

8. La Cabane Solvay, Suisse

Alpiniste au refuge Solvay, Suisse

Crédit photo : Instagram – 2000turer

La cabane Solvay est un refuge de montagne du Valais Suisse. Elle a été bâtie au début du XXe siècle sur le flanc nord-est du Cervin. La cabane Solvay avait pour but d’abriter les alpinistes en détresse et elle reste un refuge d’urgence. En revanche, nous vous invitons à y faire une pause pour admirer la vue à couper le souffle si vous avez la chance (et le niveau) d’y aller.

Informations pratiques
Si vous rencontrez des difficultés sur votre itinéraire (cas de force majeure), vous pourrez donc trouver refuge dans ce bivouac d’urgence. Il comporte 10 lits, des couvertures et une radio.

9. Bivouac Gervasutti, Italie

Au classement des refuges de montagne insolites, le bivouac Gervasutti, en Italie, se trouve en très bonne position. On pourrait croire à un avion égaré à 2833 m d’altitude, au milieu du glacier Fréboudze (Mont-Blanc). En réalité, il a été construit en 2011 par les architectes de LEAP Factory pour remplacer l’ancien refuge. Ces derniers se sont inspirés de l’industrie aéronautique pour concevoir un abri extrêmement résistant et autosuffisant (panneaux solaires, etc.).

Informations pratiques
Le bivouac Gervasutti est non gardé, mais il propose 12 lits avec couvertures toute l’année pour 10€ par personne et par nuit. Il est le point de départ privilégié pour l’aiguille de Leschaux.

10. L’Alpine Shelter, Slovénie

Innovant, design, lumineux et éco-responsable, l’Alpine Shelter attire de nombreux aventurier·e·s malgré sa petite taille. Et c’est sans parler de son panorama impressionnant ! Ce refuge a été reconstruit sur les flancs du mont Skuta, dans les Alpes Kamniques de Slovénie. Les architectes de l’agence OFIS, les ingénieurs d’AKT II et des élèves de Harvard Design ont travaillé sur le projet. Le refuge se divise en trois modules individuels visant à séparer la pièce de stockage et la cuisine de l’espace de vie et des couchages.

Informations pratiques
L’Alpine Shelter peut héberger 8 personnes dans une structure simple mais confortable et optimisée.

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire