Guide du quartier de Waterlooplein à Amsterdam

avatar

En voyage à Amsterdam ? Ne manquez pas le plus vieux marché aux puces des Pays-Bas et visitez le quartier de Waterlooplein !

Situé à l’est du centre d’Amsterdam, à côté du quartier du Plantage, Waterlooplein s’organise autour de la place du même nom. Pour l’anecdote, c’est sur cette place que se situe le Niveau Normal d’Amsterdam, c’est à dire le point par rapport auquel sont calculées les altitudes du pays. Des colonnes d’eau indiquent les différents niveaux de la mer aux environs. Au niveau touristique, il y a plusieurs bonnes raisons de visiter le quartier de Waterlooplein.

Le quartier est surtout connu des amateurs de shopping grâce à son marché aux puces qui date de 1893. Bien que celui-ci vaille le détour, ce serait dommage de réduire votre visite du quartier à cette seule activité. En effet, à Waterlooplein se trouvent aussi des musées à ne pas manquer comme la maison de Rembrandt, et des lieux culturels réputés tel que le « stopera », surnom donné à l’Opéra National. C’est aussi un quartier cosmopolite où se nichent des petits bars et restaurants, parfaits pour goûter à différentes cuisines du monde.

C’est pour toutes ces raisons que Generation Voyage vous propose ce mini-guide pour visiter le quartier de Waterlooplein !

À lire aussi :
Les 13 choses incontournables à faire à Amsterdam
Les 10 meilleurs rooftops où boire un verre à Amsterdam

Le quartier de Waterlooplein en quelques mots

Quartier de Waterlooplein

Crédit photo : Shutterstock / lornet

Le quartier de Waterlooplein correspond à l’ancien quartier juif appelé Jodenbuurt. C’est dans ce périmètre que se concentrait la majorité de la communauté juive de la ville avant la Seconde Guerre Mondiale. La première communauté s’installe au XVIe siècle après avoir fui les persécutions en cours dans la péninsule ibérique. D’autres communautés suivent, ce qui amène la construction de 4 synagogues dont une qui existe encore.  Au XVIIe siècle, le quartier a abrité de célèbres habitants dont Rembrandt qui y avait sa maison-atelier et le philosophe Spinoza.

Au XIXe siècle, deux canaux sont comblés pour former Waterlooplein, la place de Waterloo, en l’honneur de la bataille que les Pays-Bas et leurs alliés ont gagné contre Napoléon. En 1893, le premier marché y a lieu et devient, au fil des ans, une place importante pour le commerce dans la ville. Aujourd’hui, peu de bâtiments d’origine subsistent. En effet, le quartier est en grande partie détruit pendant la Seconde Guerre Mondiale et sa population déportée. Une longue période de reconstruction s’ensuit, qui connait son apogée dans les années 1990 avec l’édification du complexe regroupant l’hôtel de ville et l’opéra national.

Aujourd’hui, avec la pression démographique, le quartier s’étend vers l’est avec le Plantage et au nord avec les anciens entrepôts sur les quais.

Que voir et que faire à Waterlooplein ?

Les foules de touristes ne pensent pas forcément à visiter le quartier de Waterlooplein, et pourtant, de nombreux points d’intérêts s’y trouvent.

Le marché aux puces

Le Marché aux Puces de Waterlooplein

Crédit photo : Shutterstock / Tupungato

Comme dit plus haut, il s’agit du marché le plus ancien du pays. Il tire son origine du fait que les juifs n’avaient pas le droit de tenir des commerces, de ce fait ils vendaient dans la rue. Il est ouvert tous les jours jusqu’à 17h sauf le dimanche où il est fermé. Vous y trouvez de tout dans un impressionnant bric-à-brac, il faut donc bien chercher pour espérer dénicher une pépite vintage. Aujourd’hui, il a surtout vocation à attirer les touristes et les pickpockets qui vont avec ! Mais l’ambiance est sympathique et c’est l’un des rares endroits où vous pouvez marchander.

La maison de Rembrandt

La Maison Rembrandt

Crédit photo : Shutterstock / www.hollandfoto.net

C’est l’incontournable à visiter à Waterlooplein ! Le peintre a acheté cette bâtisse de style Renaissance en 1639 et y a vécu jusqu’en 1659 avec sa femme, date à laquelle il est obligé de la vendre pour rembourser ses dettes. C’est grâce à l’inventaire des biens lors de la vente que le musée a pu être aménagé de manière à restituer le plus fidèlement possible le cadre de vie de l’artiste. Vous pouvez y voir les cuisines, le cabinet qui servait à exposer les œuvres de l’artiste pour les marchands d’art, sa chambre ainsi que son atelier entre autres. Des œuvres originales y sont exposées, notamment l’impressionnante production de gravures du maître.

La synagogue portugaise et le Musée historique juif

La statue d'Anne Frank devant le Musée Historique juif d'Amsterdam

Crédit photo : Shutterstock / KerrysWorld

Il s’agit du seul musée de ce type aux Pays-Bas, il ne faut donc pas le manquer lors de votre visite du quartier de Waterlooplein. Son exposition permanente présente la religion et la culture juive ainsi que l’histoire de la communauté en Hollande. La synagogue est la dernière debout des 4 grandes synagogues du quartier construites au XVIIe siècle. Vous pouvez y admirer les voûtes en berceau, les hautes colonnes de style antique et l’arche sainte. Le bâtiment accueille également la bibliothèque Montezinos qui est placée sur la liste de l’UNESCO.

Le Stopera

La Stopera

Crédit photo : Shutterstock / Kiev.Victor

Pour certains, ce surnom vient de la contraction du mot stadhuis qui veut dire hôtel de ville et du mot opera. Pour d’autres, il vient de la controverse qui demandait l’arrêt de sa construction. L’ensemble a été inauguré en 1986 et accueille en son sein l’hôtel de ville, l’opéra national ainsi que la compagnie nationale de ballet. Aujourd’hui, tout le monde s’accorde pour dire qu’il faut absolument aller assister à un spectacle dans son immense salle. Si vous n’avez pas beaucoup de temps pour visiter Waterlooplein, des concerts gratuits sont organisés dans le foyer le midi de septembre à mai.

Les visites guidées à faire à Waterlooplein

À pied

La Synagogue portugaise

Crédit photo : Shutterstock / defotoberg

Si l’histoire de la communauté juive vous intéresse et que vous souhaitez de plus amples explications, le musée historique juif et d’autres compagnies organisent des visites dans le quartier de Waterlooplein. Le billet vous donne en plus accès aux principaux monuments liés et est souvent couplé avec la visite de la maison d’Anne Frank. Les prix varient de 17€ à plus de 100€ en fonction de l’organisme, des lieux que vous souhaitez visiter et si vous prenez l’option visite privée ou non.

A vélo

Visiter à vélo

Crédit photo : Shutterstock / theendup

Amsterdam et le vélo étant indissociables, enfourchez-en un pour visiter Waterlooplein ! La plupart des loueurs de vélos proposent des tours guidés de la ville qui passent par tous les quartiers historiques, certains proposent même des audio-guides. Cependant, il n’y a pas de visites guidées spécifiques. Sinon vous pouvez trouver et réserver en ligne un tour à vélo sur le thème d’Anne-Frank qui fait visiter le quartier de Waterlooplein. Comptez 20€ par personne en prix d’appel.

Autour de la fabrique de diamants Gassan

La Fabrique Gassan

Crédit photo : Shutterstock / Katsiuba Volha

Impossible de visiter le quartier Waterlooplein sans entendre parler de la fabrique de diamants Gassan. Le bâtiment se trouve sur Uilenburg, une île rattachée au centrum d’Amsterdam lors de l’installation des premières communautés juives dans le quartier. La fabrique propose un tour gratuit d’une heure environ pour présenter l’histoire de l’entreprise ainsi que l’atelier des polisseurs de diamants. C’est l’occasion de voir comment est taillé le « Gassan 121 », diamant à 121 facettes et de rêver un peu.

Les meilleurs hôtels où loger dans le quartier de Waterlooplein

Ce quartier offre l’avantage d’être dans le centre d’Amsterdam, proche des grands points d’intérêt tout en étant au calme. Les établissement Ecomama et Motel One Amsterdam sont de parfais points de chute pour visiter Waterlooplein.

Le premier est une auberge de jeunesse nouvelle génération qui essaie d’intégrer l’écologie et le développement durable à son fonctionnement. Le tout en étant très design. L’auberge propose des couchages en dortoirs à moins de 20€ la nuit mais aussi des chambres privées à partir de 74€ la nuit.

Le Motel One propose également des espaces communs à la décoration branchée qui mixe tableaux de Rembrandt et mobilier contemporain. Par contre, les tarifs sont plus élevés, comptez minimum 100€ par nuit.

Vous trouvez également à proximité l’Holiday Inn Express qui dispose de plus de chambres.

À lire aussi : Dans quel quartier loger à Amsterdam ?

Où manger dans le quartier de Waterlooplein ?

Waterlooplein est un quartier cosmopolite où toutes les cuisines du monde se côtoient. Souvent, elles prennent forme dans de petites échoppes ou des food-trucks. L’un des plus populaires est la Piadina Factory qui propose à emporter ces fameuses galettes de froment garnies de produits frais.

Si vous souhaitez vous asseoir, pourquoi ne pas opter pour de délicieux pancakes chez le bien nommé Moak Pancakes ? Les épaisses crêpes américaines se déclinent à l’infini dans ce restaurant avec même une version vegan. Dans la même veine, Dignita Hoftuin sert de très bons brunchs avec vue sur de beaux jardins.

Pour vous faire plaisir pour dîner, ne cherchez plus et rendez-vous au restaurant Entrepôt pour déguster une cuisine inventive de produits frais. Situé, comme son nom l’indique, dans d’anciens entrepôts, le restaurant change quotidiennement ses plats en fonction des arrivages. Vous ne serez pas déçus. Mais pensez à réserver.

Comment aller à Waterlooplein ?

Pour aller visiter le quartier de Waterlooplein, vous pouvez :

  • Prendre le métro depuis la gare centrale. L’arrêt du même nom se situe sur les lignes 51 , 53 et 54.
  • Utiliser le tramway en prenant la ligne 14.
  • Y aller à pied ou à vélo, pour les plus sportifs puisque le quartier fait partie des arrondissements du vieux centre.

Vous avez déjà visiter Waterlooplein ? Racontez-nous votre visite !

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire

Explorez la France et redécouvrez ses trésors. Remplissez votre carte d'exploration et trouvez de nouvelles idées pour partir cet été. Voir notre page dédiée