Visiter la maison d’Anne Frank à Amsterdam

Amsterdam: Le guide touristique complet
avatar

Visiter la maison d’Anne Frank à Amsterdam : un musée riche d’émotions pour commémorer les persécutions nazies de la Seconde Guerre Mondiale.

Le musée Anne Frank, dédié à la jeune fille – rendue mondialement célèbre pour avoir tenu un journal intime décrivant dans le détail les affres de l’Occupation nazie – victime de la Shoah avec sa famille, est un témoignage inestimable de l’histoire de la Seconde Guerre Mondiale. Située sur le canal Prinsengracht à Amsterdam, la maison d’Anne Frank se trouve au Westermarkt 20, à une vingtaine de minutes à pied de la gare centrale. Visiter la maison-musée de l’auteur adolescente ayant marqué l’histoire donne à redécouvrir l’histoire de cette époque sombre, et la façon dont Anne Frank et les siens vécurent à la fois dans cette maison laissée telle qu’ils durent l’abandonner pour partir Pologne lors de leur déportation.

Dans cet article, nous vous décrivons dans le détail comment visiter la maison d’Anne Frank à Amsterdam : présentation, histoire, visite, et comment acheter vos billets.

Histoire d’Anne Frank (1929-1945)

Anne Frank – née Annelies Marie Frank – naît le 12 juin 1929 à Francfort-sur-le-Main en Allemagne. Son père Otto Heinrich Frank (1889-1980) et sa mère Edith Frank-Holländer (1900-1945), des juifs réformistes, ont déjà une première fille nommée Margot (1926-1945). En 1933, après l’arrivée du parti nazi au pouvoir, la famille fuit à Amsterdam pour se protéger des lois antisémites décrétées par le régime dictatorial. En 1940, l’Allemagne nazie envahit la Hollande : les écrits d’Anne Frank montrent le début des difficultés subies durant l’occupation et l’oppression nazie. Refusant de se soumettre aux nazis, la famille se cache dans “l’Annexe”, l’arrière-boutique de l’Opekta (la société où Otto Frank travaillait) : c’est le début de leur clandestinité.

Ce serait en écoutant le ministre de l’Education du gouvernement néerlandais à la radio de Londres, appelant à rassembler après la guerre tous les journaux intimes rédigés pendant l’Occupation pour se souvenir des horreurs et des souffrances du peuple Hollandais et rendre hommage aux millions de victimes, qu’Anne Frank aurait décidé de réécrire ses notes pour les transformer en véritable récit. Le 4 août 1944, la Gestapo trouve et arrête la famille, possiblement sur dénonciation. Ils sont déportés au camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau puis à celui de Bergen-Belsen. Les deux sœurs Anne et Margot – affamées, atteintes du typhus et trop faibles – seraient décédées vers mars 1945, soit un mois avant la libération du camp par les britanniques, le 15 avril 1945. Seul le père, Otto Frank survécut aux camps.

La visite de la maison d’Anne Frank

En partant visiter la maison d’Anne Frank, vous découvrirez à quoi ressemblait la vie à Amsterdam sous l’Occupation nazie. En pénétrant dans la maison où vécut la famille Frank, laissée à l’abandon après le départ de cette dernière, le visiteur découvre les étapes de maturation de la plume d’Anne Frank ainsi que les conditions de vie pendant l’Occupation nazie. Le Journal d’Anne Frank fut publié sous l’impulsion d’Otto Frank – seul survivant de la déportation de la famille – en juin 1947, et traduit dans plus de 60 langues. Il raconte les 25 mois passés dans la clandestinité, dissimulés derrière une bibliothèque. Le récit livre avec détails les difficultés et les tensions entre les deux familles forcées à vivre ensemble dans quelques mètres carrés, le caractère des habitants de la maison, l’excentricité de chacun, les rires et les disputes, les mauvaises humeurs, la peur constante d’être découverts et l’épouvante vécue par des familles Juives entières : arrestations, séparations, violences, déportations. Le Journal d’Anne Frank décrit également les journées dans l’univers concentrationnaire nazi. En 1960, la maison sauvée de la démolition fut transformée en musée : si celle-ci est vide, le visiteur n’en est pas moins rempli d’émotion en pénétrant dans les lieux.

Si vous choisissez la visite guidée, vous pourrez visiter la maison d’Anne Frank pour découvrir sa vie et celle de sa famille, les horreurs vécues par de milliers de Juifs pendant la guerre et visiter le quartier juif d’Amsterdam. Le visiteur passe de pièces en pièces, où l’on peut voir photos, objets, posters et cartes postales accrochés aux murs. Visiter le musée Anne Frank est un hommage à la famille Frank mais plus largement, une invitation au recueillement contre toutes les formes de persécution et de discrimination.

Comment visiter le musée Anne Frank ?

En raison de la forte affluence, il est recommandé de réserver son billet au moins deux mois à l’avance. Pour cela, il vaut mieux réserver votre billet en ligne, sur le site officiel. Il est possible de choisir un guide touristique, avec six langues : anglais, espagnol, néerlandais, français, hébreu et italien.

Les tarifs du musée sont :

  • Adultes : 10 €,
  • Enfants 10-17 ans : 5 €,
  • Enfants de moins de 9 ans : gratuit,
  • Supplément billet électronique : 0,50 €.

Pour acheter vos billets, il faut aller sur le site officiel du musée d’Anne Frank.

Après votre visite du musée, vous pouvez aller visiter le quartier d’Anne Frank au cours d’une visite guidée à 27,5€.

Chaque jour un bon plan voyage par mail !

Les horaires du musée sont :

  • Du 1er avril au 1er novembre : tous les jours de 9 heures à 22 heures,
  • Du 1er novembre au 1er avril : tous les jours de 9 heures à 19 heures,
  • 1er janvier : de 12 heures à 22 heures,
  • 4 mai : de 9 heures à 19 heures,
  • Juin, juillet, août : de 8 heures 30 à 22 heures,
  • 18 septembre : de 9 heures à 19 heures,
  • 19 septembre : fermé (Yom Kippour),
  • 3 novembre : de 9 heures à 18 heures,
  • 25 et 31 décembre : de 9 heures à 17 heures.

Accéder au Musée d’Anne Frank:
L’accès pour visiter le musée Anne Frank se fait en tramway, avec les lignes 13, 14 ou 17 ou en bus 170, 172 ou 174 : descendre à l’arrêt Westermarkt.

Un témoignage, un commentaire ? Exprimez-vous ici !

A voir aussi

Je suis un passionné de voyage, d’écriture et de musique. J’aime écrire des livres, atterrir dans un pays inconnu, Brassens, la bière, les chats, le jazz et les coquillettes. Je mets un point d’honneur à chercher pour vous les meilleures informations pour sublimer vos voyages. Une question sur une destination, une visite, un bon plan ? J’y réponds dans les commentaires.

Commentaires/Questions

Laisser un commentaire