La Bretagne aux milles visages : La Pointe de Pen-Hir

avatar
Penhir

Voyagez au bout du monde en visitant la Pointe de Pen-Hir dans la magnifique région de Bretagne !

Mon premier se situe à 600 kilomètres de Paris. Mon deuxième est l’un des sites naturels les plus grandioses de Bretagne. Mon troisième est connu pour ses célèbres « Tas de Pois ». Vous ne l’avez toujours pas ? Tant mieux, puisque notre lieu secret du jour n’est autre que la grandiose Pointe de Pen-Hir !

Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir pour que la Pointe de Pen-Hir n’ait plus de secret pour vous !

Sur les traces de la Pointe de Pen-Hir

Pointe de Pen Hir, Crozon

Crédit photo : Flickr – Marco 44

Pour connaître l’origine de la Pointe de Pen-Hir (« Beg Penn Hir » en breton), qui correspond à l’une des extrémités occidentales de la presqu’île de Crozon, il faut revenir 475 Ma en arrière. L’horizontalité de sa surface, qui interloque lorsque l’on se retrouve face à cette avancée rocheuse de grès armoricain, correspond à une surface d’érosion mio-pliocène.

Il faut dire aussi qu’il y a eu beaucoup d’agitation au 17ème siècle près de la Pointe de Pen-Hir : Située à Camaret-sur-mer, les anglais tentèrent à plusieurs reprises d’y débarquer, dans le but d’accéder plus facilement à la rade et au port militaire de Brest. La bataille la plus célèbre, connue sous le nom de “bataille de Camaret” ou “bataille de Trez-Rouz”, a eu lieu en 1694 pendant la guerre de la Ligue d’Augsbourg. Le 18 juin de cette même année, la flotte anglo-hollandaise, venue détruire une partie de la flotte française installée à Brest, est vaincue par Vauban grâce à ses fortifications.

La Pointe de Pen-Hir a aussi sa petite place dans l’histoire puisqu’à la libération, c’est ici qu’a été édifiée une immense croix de Lorraine en granit, connue sous le nom de « Monument aux Bretons de la France Libre » et œuvre de l’architecte Mathon et du sculpteur Bazin. Ce n’est autre que le Général De Gaulle qui l’inaugura le 15 juillet 1951. Ce monument, classé monument historique en 1996, est un hommage aux Bretons qui ont rejoint la France Libre à Londres après l’appel du 18 juin 1940 du Général De Gaulle.

La Pointe de Pen-Hir : ce qui se cache derrière ce site unique

Ce qui rend la Pointe de Pen-Hir mystérieuse, c’est que malgré le fait qu’elle soit située en France, très peu de personnes connaissent l’existence de ce lieu si singulier. Outre l’authenticité et la beauté de la région bretonne, le décor de la Pointe de Pen-Hir peut changer du tout au tout et c’est ce qu’aiment les locaux qui viennent s’y ressourcer.

Le panorama apaise les craintes : Plaisir contemplatif, du haut de leurs 70 mètres, les falaises à pic déchiquetées offrent un sentiment de liberté en venant se jeter dans la mer d’Iroise. Quelques courageux et dégourdis viennent d’ailleurs escalader les parois en grès armoricain qui offrent un excellent terrain de jeu : c’est l’un des plus beaux sites d’escalade.

C’est perdus dans les nuances du bleu de la mer et du ciel que se dressent les Tas de Pois, cet ensemble de rochers ayant pour noms Grand Dahouët, Petit Dahouët, Penn Glaz (tête verte), Chelott, Ar Forc’h (la Fourche) et Bern Id (le tas de céréales). Ce « bout du monde » est aussi une réserve ornithologique d’exception qui abrite plusieurs espèces d’oiseaux marins, telles que la mouette tridactyle ou le cormoran huppé. Il n’y a d’ailleurs qu’ici que vous pourrez avoir la chance de voir un pétrel fulmar ou un guillemot troil.

Mais ce que l’on retient surtout de la Pointe de Pen-Hir, c’est le panorama grandiose qu’elle offre. Par temps clair, vous pourriez voir côté sud la baie de Douarnenez et l’extrémité de la Cornouaille, ainsi que la Pointe de Beuzec et la Pointe du Raz ; au nord, c’est une vue allant de l’anse de Plougonvelin avec le Fort de Bertheaume jusqu’à certaines îles du Ponant que vous pourrez admirer.

La meilleure façon de visiter la Pointe de Pen-Hir est à pied, avec le GR 34 ! Après avoir observé le ballet incessant des oiseaux et des vagues, il faut impérativement prendre le temps de faire les sentiers côtiers pour remonter jusqu’aux alignements de Lagatjar, en passant par le Musée mémorial international de la Bataille de l’Atlantique, le Manoir Saint-Pol Roux et le mémorial des bretons de la France Libre.

Visiter la Pointe de Pen-Hir

Comment se rendre à la Pointe de Pen-Hir ?

La première étape pour visiter la Pointe de Pen-Hir est de se rendre à Camaret-sur-Mer :

  • En voiture :

Si vous avez atterri à Brest ou à Quimper et que vous avez opté pour la location de voiture à votre arrivée, ou que vous faites le chemin avec votre propre véhicule, sachez qu’il vous faudra environ 1h pour vous rendre à la Pointe de Pen-Hir depuis Brest.

Sur place, il est possible de se garer à proximité mais il est conseillé de se garer près des alignements de Lagatjar et de marcher jusqu’au site pour profiter des environs.

  • En bus :

Il est possible de se rendre à Camaret-sur-Mer en bus en prenant la ligne 34 (Brest-Camaret) et la ligne 37 (Quimper-Camaret). Les arrêts de bus se situant près du Port de Camaret, il vous faudra ensuite marcher jusqu’à la pointe (3,5 km).

  • En bateau :

Pendant les deux mois d’été, et d’avril à septembre avec certaines compagnies (Le Brestoâ par exemple), plusieurs bateaux font la navette entre le port de Brest et le port de Camaret. Le premier bateau part généralement de Brest à 9h00 et le bateau du retour vers 18h00. Retrouvez tous les horaires en cliquant ici.

Quand se rendre à la Pointe de Pen-Hir ?

Les amoureux de la Bretagne vous diront qu’il n’y a pas de meilleures périodes pour aller visiter la Pointe de Pen-Hir. Néanmoins, la meilleure période pour visiter le Finistère et la Pointe de Pen-Hir est de juin à septembre.

Où dormir près de la Pointe de Pen-Hir ?

Pointe de Pen Hir, Crozon

Crédit photo : Flickr – Lilly Bzh

Dormir sur place

Il y a plus d’une trentaine d’hôtels et plus d’une quinzaine de campings qui se trouvent près de la Pointe de Pen-Hir. Le prix moyen d’une nuit dans un hôtel de Camaret est de 65 euros. Pour les plus petits budgets, plusieurs locaux vous ouvriront la porte de leur logement pour 40 euros la nuit en moyenne.

Bien sûr, il faut anticiper son voyage pour avoir un choix assez large de logement ! Pour vous aider dans vos recherches, n’hésitez pas à vous diriger vers ce comparateur d’hôtels ou à vous rendre sur le site d’Airbnb si vous préférez un particulier.

Les adresses à proximité

Si vous ne souhaitez pas dormir près de la Pointe de Pen-Hir, vous avez de la chance car le site se trouve non loin de Brest et de Quimper ! En logeant dans l’une de ces villes, vous pourrez aussi profiter de la beauté des alentours.

A Brest, privilégiez le centre ville et les quartiers des Quatre-Moulins, Saint-Marc, Bellevue, Saint-Pierre Quilbignon ou encore Lambezellec. Vous trouverez des logements pour tous les budgets, allant du petit hôtel au studio d’un particulier. N’hésitez pas à lire notre article « Dans quel quartier loger à Brest ? » pour plus d’informations.

A Quimper, le Centre-ville ainsi que les quartiers Le Braden et Bénodet seront parfaits pour vous accueillir pendant votre séjour. Vous y trouverez là aussi des hôtels et des logements Airbnb. Pour vous aider, nous avons d’ailleurs un article au sujet des meilleurs quartiers à Quimper !

Où se restaurer près de la Pointe de Pen-Hir ?

Se restaurer sur place

Il est tout à fait possible de se restaurer près de la Pointe de Pen-Hir. Il y a des tables de pique-nique près de la Plage du Véryac’h et la créperie « Chez Mémé Germaine » à proximité, mais aussi Rue des bruyères (à côté des menhirs de Lagatjar) et près de la Plage de Pen Hat.

Si vous voulez pique-niquer, faites-nous plaisir en pensant à bien jeter tous vos déchets dans les poubelles. Il n’y qu’une seule Pointe de Pen-Hir et qu’une seule planète !

Les adresses à proximité

Si vous désirez mettre les petits plats dans les grands ou tout simplement manger au chaud, plusieurs bonnes adresses ont été recensées à proximité de la Pointe de Pen-Hir.

A Camaret-sur-Mer, les familles pourront opter pour le restaurant « A l’Abri du Kraken » qui donne sur le port de plaisance. Les produits sont frais et la carte restreinte propose un menus complet pour une vingtaine d’euros.

Envie d’une cuisine raffinée ? Il y a à Brest deux adresses testées et approuvées : « L’imaginaire« , situé 23 Rue Fautras, et « Le M » situé au 22 Rue du Commandant Drogou.

Quel budget prévoir pour visiter la Pointe de Pen-Hir ?

Pointe de Pen Hir, Crozon

Crédit photo : Flickr – Maëlick

Visiter la Pointe de Pen-Hir à proprement parlé est gratuit. En revanche, si l’on prend en compte un séjour d’une nuit dans un Airbnb à Brest, environ 35 euros la nuit dans un studio pour deux personnes, ainsi que le trajet en bus (ligne 34) jusqu’à Camaret-sur-Mer, environ 5 euros A/R, vous devrez compter une vingtaine d’euros par personne.

A prendre dans mon sac à dos

Il faudra bien sûr prendre la météo en considération, mais voici l’essentiel à ne pas oublier :

  • Une bouteille d’eau ou une gourde
  • De la crème solaire non polluante, c’est mieux pour respecter l’environnement
  • Un chapeau ou une casquette pour vous protéger du soleil (attention tout de même au vent, ça souffle par ici !)
  • Votre maillot de bain et serviette de plage si vous n’êtes pas trop frileux
  • Un appareil photo
  • De bonnes chaussures de marche
  • L’indispensable ciré pour le vent et la pluie (au cas où…)

Ce que je peux découvrir dans la région

Pointe de Pen Hir, Crozon

Crédit photo : Flickr – Sebastian We

La presqu’île de Crozon est pleine de surprises et de merveilles à découvrir. Nous vous conseillons vivement de prévoir du temps pour visiter les alentours de la Pointe de Pen-Hir ! Voici ce que vous ne devez pas manquer pendant votre séjour :

La Pointe de Pen-Hir en images

Pointe de Pen Hir, Crozon

Crédit photo : Flickr – stibou5

Pointe de Pen Hir, Crozon

Crédit photo : Flickr – Patrick S.

Pointe de Pen Hir, Crozon

Crédit photo : Flickr – Maëlick

Crédit photo : Flickr – Maëlick

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

  1. j ai visité en velo, c est magnifique!

Laisser un commentaire