La Sardaigne en Camping-Car : conseils, aires, itinéraires

avatar
Réservez votre Camping-car pour la SardaigneVoir les offres

Comment visiter la Sardaigne en camping-car ou van aménagé ? Partez en road-trip à la découverte d’une île exceptionnelle !

Et si nous partions visiter la Sardaigne en camping-car en 2020 ? Visiter la Sardaigne en voyage itinérant permet de rayonner librement tout en explorant les merveilles de la culture locale. La Sardaigne est tout simplement l’une des destinations les plus appréciées du monde pour ses traditions, son climat, ses plages et sa culture. Vous y trouverez 50 nuances de bleus…

Deuxième plus grande île de la mer Méditerranée après la Sicile, la Sardaigne est une région autonome d’Italie. L’île sarde se trouve à douze kilomètres au sud des Bouches de Bonifacio et au large de la mer Tyrrhénienne. Elle se compose majoritairement de montagnes, comme un caillou de 24 090 km² posé sur la mer. Les roches qui constituent l’île sont parmi les plus anciennes d’Europe. Malgré le développement touristique lié à son patrimoine, l’île a conservé une forte identité qui lui est propre. Notamment les traits de l’antique culture nuragique. La Sardaigne a en effet su préserver son paysage côtier et sa culture ancestrale. Peuplée par 1 649 412 résidents permanents, l’île est riche d’une histoire plurimillénaire.

Voici notre article-guide présentant l’essentiel à savoir pour visiter la Sardaigne en camping-car !

À lire aussi : Les 13 plus beaux endroits à visiter en Sardaigne

Idées d’itinéraires en Sardaigne en camping-car

Vue de Cagliari

Crédit photo : Shutterstock / Romain Babakin

Vous arrivez par voie maritime à Porto Torres, Golfo Aranci, Olbia ou Cagliari ? Vous ne savez pas vraiment quelles étapes inclure à votre périple ? Plusieurs itinéraires sont bien évidemment possibles pour visiter la Sardaigne en camping-car, en van ou fourgon aménagé. L’île s’étend sur les superficies des départements de la Gironde, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques. Autant dire que vous ne pourrez visiter la Sardaigne en camping-car dans son intégralité en un weekend ! La longueur de vos étapes est bien évidemment à définir en fonction de la durée de votre séjour.

L’île est jalonnée de sites incontournables : Carloforte, golfe d’Orosei, Supramonte, Costa Smeralda, Olbia, l’archipel de La Maddalena, Capo Testa, Alghero, Cagliari ou Oristano. Voici nos idées d’itinéraires à faire en fonction de la durée de votre road-trip :

  • 5 jours : Olbia, l’île de La Maddalena et ses plages, l’île de Caprera, Santa Teresa di Gallura, Capo Testa, Porto Torres et Sassari,
  • 15 jours : mêmes étapes, plus Castelsardo, Alghero, Oristano, le site archéologique de Su Nuraxi di Barumini, la Côte Verte (ouest), Cagliari.
  • 30 jours : mêmes étapes, plus les dunes de Piscinas, la plage de Portixeddu, l’île de San Pietro, Sant’Antioco, Nuoro, la Barbagia, Bosa, Santu Lussurgiu, le massif du Supramonte, Orgosolo, San Pantaleo, Carbonia, Iglesias.

Ces étapes ne sont bien-sûr qu’indicatives. Vous pouvez en effet décider de ne pas faire certaines localités au bénéfice d’autres auxquelles nous n’aurions pas pensé. Tout dépend également de vos goûts. Restez en ville si vous voulez découvrir la culture et le patrimoine sardes. Pour un séjour nature, privilégiez les îles et les littoraux.

Conduire en Sardaigne en camping-car : les règle de circulation à connaître

Place en plein Sassari

Crédit photo : Shutterstock / Francesco Maltinti

En Sardaigne, les règles du code de la route sont sensiblement les mêmes qu’en Hexagone. Aussi, la conduite est réputée pour être tranquille, contrairement au reste de l’Italie. La priorité à droite dans les croisements est de mise. Et chaque passager doit avoir bouclé sa ceinture de sécurité lorsque le véhicule circule. Attention, les autorités policières effectuent souvent des contrôles et l’amende est payable sur-le-champ. La police effectue également des tests d’alcoolémie de manière occasionnelle.

Quant aux limitations de vitesse sont sensiblement les mêmes qu’en France :

  • 50 km/h en agglomération,
  • 90 km/h sur les voies secondaires
  • 110 km/h sur les voies rapides.

De plus, il faut bien-sûr avoir le permis de conduire, l’assurance et la carte grise du véhicule à disposition dans l’habitacle. Quant au taux d’alcoolémie, il est similaire à celui qui prévaut en France : 0,5 g/l.

Péages d’autoroutes en Sardaigne : quel tarif pour votre catégorie de camping-car ?

Il n’y a aucune autoroute en Sardaigne. Une bonne nouvelle, car cela vous permettra de visiter la Sardaigne en camping-car sans payer aucun péage. L’état des routes est bon le long des côtes, mais pas dans l’intérieur des terres. Une artère centrale à deux voies parcourt l’île du nord au sud, de Cagliari à Sassari ou Olbia. Attention aux embouteillages lors des heures de pointe.

Veillez à redoubler de prudence également en montagne. Il faut noter que les Italiens aiment la vitesse et les routes, étroites, peuvent rendre difficiles les croisements. Rassurez-vous, les locaux sont réputés pour être courtois au volant.

Comment et où louer un camping-car en France ?

Vous souhaitez partir à la découverte de la Sardaigne avec votre Camping-Car ou fourgon aménagé par exemple ? Il est désormais facile de louer un camping-car dans l’Hexagone. Comment ? En utilisant des plateformes de mise en relation entre les locataires et les propriétaires particuliers de camping-cars comme Yescapa par exemple.

Comment ça marche ?

  • Dans un premier temps, il faut choisir le camping-car dans votre ville (Par exemple Bordeaux, Nantes, Toulouse, Paris, Montpellier ou encore Marseille).
  • Faîtes attention à bien choisir le kilométrage illimité, à vérifier le nombre de couchages disponibles et si le voyage à l’étranger est bien possible.
  • Effectuez votre demande de location en ligne et partagez les informations relatives à votre voyage (dates, options de location, kilométrage, etc.) au propriétaire.
  • Si votre demande est acceptée et après paiement, vous aurez accès aux coordonnées du propriétaire pour organiser une première rencontre.
  • Le jour J, présentez votre permis de conduire et versez la caution.
  • Un état des lieux est effectué et un contrat de location est signé entre les deux parties. À votre retour, après avoir écumé les routes sardes, signez l’état des lieux de retour et le tour est joué !

Louez un camping-car en France

Comment et où louer un camping-car en Sardaigne ?

Vous prenez l’avion ou le ferry pour la Sardaigne ? Une fois sur place, vous pouvez louer un camping-car. Pour ce faire, nous vous recommandons d’utiliser une de ces plateformes en ligne spécialisée dans la location de camping-car : fiables et sécuritaires, elles permettent de visiter la Sardaigne en van ou fourgon aménagé à prix intéressant.

Sur ce type de sites, la location est très simple. Il vous suffit d’entrer vos dates de séjour ainsi que votre ville de départ. Ensuite, trouvez votre bonheur parmi les véhicules proposés en fonction du nombre de places, du prix et du type de véhicule. Procédez ensuite à votre demande auprès du particulier et payez en ligne si celle-ci est acceptée. Vous recevrez un email de confirmation, et voilà ! Vous n’aurez plus qu’à récupérer votre véhicule pour visiter la Sardaigne en camping-car !

Louez un camping-car en Sardaigne

Les aires de camping-car en Sardaigne : où stationner ?

Carte Caramaps des aires en Sardaigne

Crédit photo : Caramaps


Le camping-car est, comme en France, considéré comme un véhicule comme les autres. Par conséquent, vous pouvez stationner régulièrement sur tous les emplacements prévus à cet effet.

En revanche, il peut être difficile de trouver où stationner en pleine saison estivale, lorsque l’affluence touristique bat son plein. En plein été, il peut en effet être particulièrement compliqué de trouver de la place ailleurs que dans les campings et les aires de service. Le stationnement peut également poser problème lorsqu’on vient visiter la Sardaigne en camping-car. Les routes parfois étroites ou les places de parking, limitées, ne permettent pas toujours de stationner. Logiquement, il est plus aisé de visiter la Sardaigne en van aménagé.

Du reste, si vous cherchez où dormir, sachez que la Sardaigne est jonchée de spots où s’installer sans ne déranger personne. Tout autour de l’île, on trouve des parkings en libre accès, des parkings privés payants, des campings et des aires de service pour camping-cars. Ces dernières permettent de faire la vidange et le plein d’eau. Elles sont nombreuses, partout sur l’île. Il est possible de dormir dans son véhicule, souvent pour 10 € la nuit, sur les parkings privés payants. Il est interdit de stationner la nuit sur les parkings gratuits.

En pleine saison, la police pourrait bien vous déloger et vous confier une petite amende bien salée. En basse saison, les autorités sont plus tolérantes. Si vous venez visiter la Sardaigne en van aménagé, ce sera plus facile de passer à travers les mailles du filet. Quant au camping sauvage, il est officiellement interdit en Sardaigne. Mais dans les faits, il est possible de ne pas s’agglutiner sur les aires pour camping-cars surpeuplées et payantes.

Lorsque vous quittez un endroit en nature, veillez à laisser ce dernier tel que vous l’avez trouvé. Respectez l’environnement et la tranquillité des locaux Sardes. Sachez qu’il est toléré de camper en pleine nature si vous stationnez loin des zones touristiques et des habitations. Restez toutefois discrets. Vous ne savez pas où trouver les meilleurs spots de camping sauvage ? L’application Park4night vous aidera à repérer les meilleurs spots.

Quelle est la meilleure période pour voyager en camping-car en Sardaigne ?

Une plage à Caprera

Crédit photo : Shutterstock / D.Bond

D’accord, mais quand venir visiter la Sardaigne en camping-car ? Climat de rêve, plages de sable fin, grandes étendues de nature, faible densité de population : nous avons là les ingrédients d’un voyage de rêve ! La Sardaigne jouit d’un climat méditerranéen avec des étés chauds et des hivers doux. Dans le centre de l’île, le climat est cependant plus rigoureux en hiver : il neige sur les hauteurs. L’île est également coiffée par les vents, notamment le Mistral (nord) et le Ponant (ouest) et le Sirocco (sud).

Les températures sont douces en hiver (10°C-15°C), clémentes au printemps et en automne (24°C), chaudes en été (30°C et plus). Le mercure peut en effet grimper localement jusqu’à 40°C entre fin juin et août. Les meilleures périodes pour visiter la Sardaigne en camping-car sont la fin du printemps et le début de l’automne. Soit, en juin et en septembre. Les températures y sont douces voire chaudes, ce qui permet de pratiquer à la fois la baignade et la randonnée. De plus, l’affluence touristique n’est pas à son paroxysme ce qui favorise le contact auprès de la population sarde.

Enfin, la mer demeure suffisamment chaude en juin et en septembre pour la baignade. Si vous venez en hiver, il peut tout-de-même faire frais voire froid la nuit. La saison la plus pluvieuse s’étend de novembre à mars (il tombe 800 mm d’eau en seulement 60 jours par an).

Ce qui est sûr, c’est que vous avez désormais toutes les clés en main pour effectuer un super road-trip sarde ! Il ne vous reste plus qu’à profiter du voyage et des somptueux paysages de l’île ! A presto !

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

  1. Bonjour,
    nous envisageons un voyage en Sardaigne avec un couple d’amis avec nos fourgons aménagés.
    nous pensons rester 1 mois environ. pouvez vous nous conseiller sur des itinéraires hors des sentiers battus, pour des rencontres avec la population locales pour des échanges humains ?
    merci de votre retour
    JP Ameil

Laisser un commentaire