Les 13 plus beaux endroits à visiter en Sardaigne

avatar

Désireu·x·se de découvrir la Sardaigne, la deuxième plus grande île de Méditerranée ? Cela tombe bien : profitez de notre liste des 13 trésors à admirer dans ce territoire extraordinaire et qui demeure pourtant si mystérieux. C’est à vous de choisir !

La Sardaigne est une splendide île italienne, dotée de près de 2000 km d’un littoral comportant falaises escarpées et immenses plages de sable blanc baignées d’une eau turquoise. L’intérieur des terres, resté assez sauvage et mystérieux, comporte comme sa petite soeur corse un relief accidenté formé de collines et montagnes parsemées de ruines en pierre datant de l’âge du bronze.

Prêt·e à vous accorder une escapade sur cet espace préservé, et à en découvrir les lieux les plus incroyables lorsque vous viendrez visiter la Sardaigne ? C’est parti, suivez le guide !

À lire aussi :
La Sardaigne en Camping-Car : conseils, aires, itinéraires
Les 12 plus beaux villages de Sardaigne

1. Cala Goloritzé

Cala Goloritzé, Sardaigne

Crédit Photo : Shutterstock / Marcin Krzyzak

Située dans la partie sud du golfe d’Orosei, près de la jolie commune de Baunei, cette jolie crique classée monument naturel se caractérise par son arche naturelle. Ici, la montagne semble s’enfoncer dans la mer ! Connu des grimpeu·r·se·s chevronné·e·s pour ses falaises offrant de multiples voies d’escalade, l’endroit propose une source d’eau douce se déversant dans la mer et une adorable petite plage de sable blanc constellée de petits galets ronds.

Ce lieu, plutôt préservé et sauvage, est un des plus emblématiques de l’île, à découvrir absolument quand on vient visiter la Sardaigne.

2. Cala Luna

Plage Cala Luna, Sardaigne

Crédit Photo : Shutterstock / mese.berg

Toute proche, encore une merveille de la nature nichée dans le golfe d’Orosei et s’offrant au chanceux venu visiter la Sardaigne : en fait, Cala Luna sans doute de la plage la plus connue et prisée de cette partie du littoral sarde. Il faut dire qu’elle n’a rien à envier aux étendues de sable blanc typiques des Caraïbes : d’une couleur immaculée, la plage est bordée d’une eau turquoise et limpide, et demeure préservée du tourisme de masse grâce aux efforts constants des autorités environnementales italiennes.

3. Les grottes de Neptune

Les grottes de Neptune, Sardaigne

Crédit Photo : Shutterstock / jasomtomo

Ces formations karstiques se trouvent sur le versant nord-ouest de la presqu’île du cap Caccia, tout près de la pittoresque commune d’Alghero. Elles font partie des plus grandes grottes d’Italie, et sont arpentées par de nombreuses personnes venues visiter la Sardaigne : ce véritable trésor naturel est accessible en empruntant des chemins escarpés et au prix de plusieurs heures de marche, mais vaut réellement le coup d’oeil.

4. Les tombes des Géants

Tombes des Géants, Sardaigne

Crédit Photo : Shutterstock / Alessio Orru

En fait, il s’agit de monuments funèbres célèbres dans toute l’île : typiques de la culture nuragique, une civilisation propre à la Sardaigne et apparue au cours du.. XVIII° siècle av. J.C, ils sont constitués de tombaux collectifs formant une chambre funéraire haute de plus de trois mètres et s’étirant sur une trentaine de mètres de longueur !

Si on vous en parle, c’est que ce site antique est accessible gratuitement et qu’il s’insère dans un environnement naturel privilégié. Si vous êtes féru·e d’archéologie, nous vous recommandons vivement d’aller y faire un tour.

5. Les grottes du Bue Marino

Grottes Bue Marino, Sardaigne

Crédit Photo : Shutterstock / Elisa Locci

Décidément, les grottes ne manquent pas en Sardaigne ! C’est à l’est de l’île, dans la province de Nuoro et sur le littoral de Dorgali qu’on retrouve celles de Bue Marino : en sarde, ce nom signifie « phoque moine », espèce devenue très rare et qui peuplait les côtes de l’île dans jusque dans les années 1980. La grotte, longue de plusieurs centaines de mètres, est constituée de galeries comportant de superbes stalactites et stalagmites (connaissez-vous la différence ? Les stalacTites tombent, et les stalagMites montent) se reflétant dans les eaux cristallines d’un lac souterrain de près d’un kilomètre carré de superficie, et qui s’achèvent par la plage des phoques, où ils se reproduisaient jadis.

Les amateur·trice·s de spéléologie venu·e·s visiter la Sardaigne seront conquis !

6. Le village de Tiscali

Ruines du village Tiscali, Sardaigne

Crédit Photo : Shutterstock / Giuma

C’est au centre du mont Tiscali faisant partie du massif de Supramonte, dans la province de Nuoro, que le village de Tiscali s’offre aux curieu·x·ses : cette cité nuragique, bâtie à l’intérieur d’une grande doline, est constitué de ruines archéologiques laissant imaginer les cabanes en pierre, une soixantaine au total, réparties en deux groupes distinct.

On connaît peu de chose sur ce point d’intérêt historique, mais on pense que ce complexe résidentiel antique, vieux de plus de 15 000 ans, a servi de refuge aux autochtones lors de l’arrivée des romains. Si vous avez décidé de visiter la Sardaigne et que vous voulez organiser une excursion originale en compagnie d’un guide, le lieu s’avère idéal.

7. Le massif de Supramonte

Massif de Supramonte, Sardaigne

Crédit Photo : Shutterstock / LPuddori

Le village de Tiscali vous a séduit ? Pourquoi, dans ce cas, ne pas rester dans la chaîne de montagne constituant le cadre naturel l’abritant, le majestueux massif de Supramonte : se trouvant au centre-est de l’île, au nord-est du non moins splendide massif du Gennargentu, et délimité par les rivières Cedrino et Rio Olai, il se prête volontiers aux randonnées pédestres permettant de découvrir des paysages tantôt lunaires et désolés, tantôt verdoyants.

Si vous souhaitiez prendre un grand bol d’air en venant visiter la Sardaigne, nul doute que vous apprécierez cette zone sauvage et préservée !

8. La cathédrale Sainte-Marie

Cathédrale Sainte-Marie, Cagliari, Sardaigne

Crédit Photo : Shutterstock / Claudio Divizia

Assurément une des plus belles d’Italie, avec un intérieur flamboyant, cette église nichée au fond de la piazza Palazzo de la ville de Cagliari -la capitale de la Sardaigne- fut construite au XIII° siècle dans le plus pur style romano-pisan.

Ce point d’intérêt culturel attire chaque année de nombreux touristes, et il faut dire que la visite en vaut la peine : la crypte est magnifique et l’ambon de Guglielmo, deux chaires sculptées datant du XII° siècle, est une oeuvre d’art à découvrir absolument si on vient visiter la Sardaigne et qu’on apprécie les édifices richement décorés typiques des lieux de cultes italiens.

9. Le complexe nuragique de Palmavera

Complexe nuragique de Palmavera, Sardaigne

Crédit Photo : Shutterstock / LouieLea

Situé dans la commune d’Alghero, au nord de la Sardaigne en plein coeur de la province de Sassari, le complexe nuragique de Palmavera est composé de plusieurs tours reliées entre elles, la plus vieille datant de près de 3500 ans ! On peut y accéder librement et il s’agit sans doute d’un des plus intéressants sites archéologiques de l’île, ayant été fouillé à de nombreuses reprises.

Les pièces et vestiges les plus intéressants sont, par ailleurs, conservé·e·s dans les musées archéologiques de Cagliari et Sassari.

10. Le parc national du golfe d’Orosei et du Gennargentu

Parc national du golfe d'Orosei et du Gennargentu, Sardaigne

Crédit Photo : Shutterstock / Tore65

Tout simplement, un des plus beaux d’Italie, à ne rater sous aucun prétexte lorsque vous viendrez visiter la Sardaigne ! Situé entre les provinces de Nuoro et de l’Ogliastra, c’est au coeur de cet espace naturel protégé qu’on retrouve Punta La Marmora, la plus haute montagne de Sardaigne avec ses 1834 mètres d’altitude.

Auparavant, on pouvait apercevoir quelques phoques moines sur le golfe d’Orosei, mais ces derniers sont malheureusement absents du site depuis les années 1980 ; néanmoins, il vous est possible de vous consoler en découvrant mouflons, renards, chats forestiers, vautours fauves, aigles royaux et éperviers : la faune se complaît dans cette zone bénéficiant d’une protection stricte des autorités.

11. Su Nuraxi

Su Nuraxi, Sardaigne

Crédit Photo : Shutterstock / Torruzzlo

Ce site archéologique se trouve au sud de la Sardaigne, à l’ouest de Barumini. Inscrit au patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco, il s’agit des vestiges de fortifications préhistoriques érigés à une altitude de 238 mètres ; ce complexe mégalithique est le mieux conservé d’Europe ! Ce type de construction cyclopéenne nuraghe se définit par un assemblage de mégalithes formant une tour conique, développé entre le VIII° et le XI° siècle av. J-C.

Si vous venez visiter la Sardaigne, il serait fort dommage de passer à côté de ce splendide site historique capable de faire rêver petits et grands !

12. Le Cap Carbonara

Cap Carbonara, Sardaigne

Crédit Photo : Shutterstock / pointbreak

Cette presqu’île rocheuse reliée à la terre par un isthme sablonneux se situe au sud-est de la Sardaigne, tout près de Villasimius, à une poignée de kilomètres à peine du centre-ville.

Long de 3,5 kilomètres sur 1,8 kilomètres, il délimite à l’est le golfe de Cagliari et fait office de zone de mouillage pour les plaisanciers venus visiter la Sardaigne et qui, une fois débarqués sur les plages de sables blancs, peuvent profiter des points d’intérêt locaux, comme l’île des Cavoli, les plages entourant le petit port de Villasimius, les vestiges d’une ancienne forteresse ou la crique de Santa Caterina, les étendues de galets de Cava Usai.. cette zone protégée regorge de trésors naturels qui, à coup sûr, vous laisseront des souvenirs inoubliables.

13. Le rocher de l’éléphant

Rocher de l'Eléphant, Sardaigne

Crédit Photo : Shutterstock / Gabriele Maltinti

Lorsqu’on vient visiter la Sardaigne du côté nord de l’île, à Castelsardo tout près du village de Multeddu, un des endroits les plus insolites et mystérieux nous attend : le rocher de l’éléphant, gros bloc rocheux dont la forme ressemble effectivement à ce placide mammifère. Mais qu’on ne s’y trompe pas : outre cette spécificité géologique exceptionnelle, le rocher de l’éléphant fait également office de site archéologique, puisqu’il abrite deux sépultures préhistoriques, les célèbres domus de Janas, vieilles de plus de 4000 ans.

Tout autour de cette formation rocheuses, le littoral du golfe d’Asinara regorge de jolis points de vue et de sentiers de randonnée sur lesquels il fait bon organiser une excursion !

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Egalement dans Photos
Laisser un commentaire