Le Pays basque français en camping-car : conseils, aires, itinéraires

avatar
Réservez votre camping-car pour le Pays basque français Voir les offres

Découvrez toutes les informations utiles pour visiter le Pays basque français, lors d’un road-trip en camping-car ou van aménagé.

Et si vous partiez visiter le Pays basque français en camping-car ? Région à forte identité culturelle et nationale, le Pays basque français est l’un des trésors du sud-ouest. Cette terre singulière entre l’océan et les montagnes, offre un cadre naturel unique, une invitation au voyage itinérant. Et ce, en voyageant en toute liberté, à votre rythme.

Du patrimoine culturel aux plages, en passant par les villes traditionnelles, découvrez notre mini-guide pour savoir comment visiter le Pays basque français en camping-car ou en van aménagé.

À lire aussi :
Les 20 meilleures activités outdoor à faire au Pays Basque
Les Pyrénées en Camping-Car : conseils, aires, itinéraires

Idées d’itinéraires au Pays basque français en camping-car

Surfer à Biarritz

Crédit photo : Shutterstock – Corentin

Le Pays basque français regroupe trois régions historiques des Pyrénées-Atlantiques : le Labourd, la Soule et la Basse-Navarre. Sa superficie totale, de 3 000 km², équivaut à celle du département du Rhône. C’est une taille largement suffisante pour découvrir pleinement les stations balnéaires (Hendaye, Biarritz, Saint-Jean-de-Luz) et l’arrière-pays basques.

Vous ne quitterez jamais de vue les Pyrénées ni l’océan en sillonnant les routes basques. Vos étapes seront à définir selon vos envies d’activités à faire, et en fonction de la durée de vos vacances. Si vous avez beaucoup de temps, un mois par exemple, aventurez-vous également dans le Béarn et en Navarre ! Voici quelques idées d’itinéraires possibles pour visiter le Pays basque français en camping-car.

  • Le Pays basque français en une semaine : la côte atlantique et les plages, Biarritz, Anglet, Bayonne, Bidart, Guéthary, Saint-Jean-de-Luz, Hendaye, ascension de La Rhune, le sentier du littoral (de Bidart à Hendaye) et ses panoramas, les Pyrénées (passerelle d’Holzarte, gorges de Kakuetta), les grottes d’Isturitz et d’Oxocelhaya (Saint-Martin-d’Arberoue),
  • Le Pays basque français en 10 ou 15 jours : même parcours, plus les villages labellisés « Plus Beaux Villages de France » (Ainhoa, La Bastide Clairence, Saint-Jean-Pied-de-Port, Sare),
  • Voyage itinérant sur un mois : même parcours, plus Espelette, Cambo-les-Bains, le GR10 et la Grande Aiguille d’Ansabère (Lescun), Oloron-Sainte-Marie, balades dans la vallée d’Aspe et du Barétous, Pau, la vallée des lacs d’Ossau et le Pic du Midi d’Ossau (Laruns) dans le Parc National des Pyrénées.

Ces étapes ne sont bien-sûr qu’indicatives. Elles dépendent des activités que vous souhaitez faire (baignade, surf, randonnées, escapades en camping-car, visites culturelles, etc.). De plus, les itinéraires sont logiquement à adapter selon la durée du voyage.

Louez un camping-car au Pays basque français

Conduire au Pays basque français : les règles de circulation à connaître

Bayonne

Crédit photo : Shutterstock – Alexander Demyanenko

Comme partout en France, la conduite se fait bien évidemment à droite, et les dépassements par la gauche. D’un point de vue de la loi, un camping-car est, rappelons-le, considéré comme une voiture comme les autres. Il faut donc être détent·eur·rice d’un permis voiture (permis B).

Pour être autorisé·e·s à conduire un camping-car, il faut avoir son permis depuis plus de 3 ans et être âgé·e·s d’au moins 21 ans. En substance, les règles régissant la conduite au Pays basque français sont les mêmes que partout ailleurs en France. Il faut avoir à sa disposition le permis de conduire, la carte grise, l’assurance du véhicule, un triangle de signalisation et un gilet réfléchissant.

Quid des limitations de vitesse ? Ce sont aussi les mêmes qu’en voiture :

  • 130 km/h sur autoroutes,
  • 110 km/h sur les routes à chaussées séparées,
  • 90 km/h sur certains créneaux de dépassement,
  • 70 à 80 km/h sur les routes nationales,
  • et 50 km/h en agglomération.

On ne conduit pas cependant un camping-car comme on manie une voiture. Le gabarit en effet est beaucoup plus imposant. Partant·e·s, redoublez de prudence lors des manœuvres et des croisements sur les petites routes. Souvent, les véhicules récents sont équipés de radars et de caméras de recul. Cela facilitera vos stationnements, mais gardez l’œil bien ouvert.

Pensez aussi que le poids du camping-car accroît la distance de freinage. En conduisant, ou en sortant d’une place de stationnement, veillez au porte-à-faux du véhicule. Plus le camping-car est volumineux, plus les portes-à-faux sont importants. Un véhicule de 6, 7 ou 8 mètres implique de prendre des virages bien plus larges qu’une voiture de 4 ou 5 mètres.

Dernier conseil : pensez également à la prise au vent. Plus le véhicule est haut, plus il aura tendance à vaciller dans les bourrasques. Pour conduire sereinement par temps de grand vent, adaptez votre vitesse !

Péages d’autoroutes au Pays basque français : quel tarif pour votre catégorie de camping-car ?

Route dans les montagnes d'Iraty

Crédit photo : Shutterstock – Barbara_C

Le département des Pyrénées-Atlantiques est traversé par trois autoroutes : l’A63, l’A64 et l’A65. L’autoroute A64 rejoint Bayonne depuis Toulouse et l’A63 relie Bordeaux à la frontière espagnole, au niveau du Biriatou. Ces deux autoroutes du Pays basque français sont concédées à la société VINCI Autoroutes et par ASF : il y a donc des péages à payer.

Pour visiter le Pays basque français en camping-car, il faudra vous acquitter du montant en classe 2. La catégorie en van aménagé est la classe 1, au même titre que les voitures. En ce qui concerne l’A63 et l’A64, voici quelques tarifs indicatifs :

  • Bayonne – Biriatou : 6,30€,
  • Saint-Jean-de-Luz – Biarritz : 1,90€ à 3,10€ (suivant échangeurs nord ou sud),
  • Saint-Jean-de-Luz – Bayonne : 3,60€ à 4,80€ (suivant échangeurs nord ou sud),
  • Bayonne (Mousserolles) – Toulouse : 31,10€,
  • Pau – Toulouse : 16,20€,
  • Pau-Bayonne : 13,40€.

En van aménagé, selon la classe 1, le trajet de Bayonne au Biriatou (pour aller en Espagne) coûte 4,20€. Le prix du péage de Bayonne à Toulouse en van aménagé est de 19€. Les autoroutes en camping-car sont donc bien plus chères.

Comment et où louer un camping-car en France ?

Vous souhaitez partir à la découverte du Pays basque avec votre camping-Car ou fourgon aménagé par exemple ? Avec internet, il est désormais facile de louer un camping-car en France. Il suffit de se rendre sur des plateformes de mise en relation entre les locataires et les propriétaires particuliers de camping-cars comme Yescapa par exemple.

Comment ça marche ?

  • Dans un premier temps, il faut choisir le camping-car dans votre ville (Par exemple Bordeaux, Nantes, Toulouse, Paris, Montpellier ou encore Marseille).
  • Faîtes attention à bien choisir le kilométrage illimité, à vérifier le nombre de couchages disponibles et si le voyage à l’étranger est bien possible.
  • Effectuez votre demande de location en ligne et partagez les informations relatives à votre voyage (dates, options de location, kilométrage, etc.) au propriétaire.
  • Si votre demande est acceptée et après paiement, vous aurez accès aux coordonnées du propriétaire pour organiser une première rencontre.
  • Le jour J, présentez votre permis de conduire et versez la caution.
  • Un état des lieux est effectué et un contrat de location est signé entre les deux parties. À votre retour du Pays basque, signez l’état des lieux de retour et le tour est joué !

Louez un camping-car au Pays basque français

Les aires de camping-car au Pays basque français : où stationner ?

Carte Caramaps du Pays basque

Crédit photo : Caramaps

Le stationnement en pays basque

Voici une question qui peut être épineuse lorsque l’on voyage en itinérant : où stationner pour visiter le Pays basque français en camping-car ? La loi française, faut-il le rappeler, proscrit le camping sauvage. Pour autant, la côte Atlantique et les Pyrénées offrent de grands espaces naturels où s’installer sans ne déranger personne.

Pour commencer, rappelons qu’un camping-car est autorisé à stationner comme les voitures, sur tout emplacement régulier dédié à cet effet. En agglomération, ce sont les places balisées par des lignes blanches (stationnement gratuit) et bleues (stationnement payant). Vous souhaitez nécessairement savoir où passer vos nuits en camping-car. Il faut ainsi noter qu’au Pays basque français, les endroits les plus conventionnels sont les aires de services pour camping-car (gratuites ou payantes) et les campings.

Toutefois, si vous préférez plus d’authenticité et de liberté, tentez de dormir en pleine nature ! En revanche, évitez les agglomérations (Bayonne, Biarritz, Saint-Jean-de-Luz, Hendaye) et éloignez-vous toujours des habitations.

Au mieux, demandez l’approbation d’un propriétaire pour vous installer sur son champ ou sur son terrain. On trouve toujours des spots où s’installer à l’abri des regards indiscrets en pleine nature. Surtout dans l’arrière-pays ! Les zones littorales peuvent de plus être davantage contrôlées que les petits chemins de campagne et de montagne.

Comment trouver un stationnement ?

Quelle que soit l’option de stationnement que vous choisissez, notez qu’internet a aussi facilité le voyage itinérant. Pour savoir où dormir, téléchargez l’application mobile Park4night. Il s’agit d’un outil très pratique pour connaître les spots pour vans et camping-cars. Au moyen d’une géolocalisation, une carte interactive vous renseigne les aires de services pour camping-cars, les campings, les parkings et les lieux isolés en pleine nature.

De surcroît, un système d’avis publiés par la communauté (en version payante) permet de voir si les spots sont plus ou moins sûrs. D’autres solutions existent cependant, comme Campercontact, Wikicampers ou Caramaps.

Quelle est la meilleure période pour voyager en camping-car au Pays basque français ?

Le Pic du Midi d'Ossau

Crédit photo : Shutterstock – Photomarine

Quelle est la meilleure saison pour visiter le Pays basque français en camping-car ? Le Pays basque possède plusieurs influences climatiques, bien que la superficie soit petite. La côte basque est océanique, l’océan tempère les rigueurs de l’hiver et rend les canicules estivales plus supportables.

Les températures supérieures à 30°C et les gelées hivernales sont rares. Les étés seront donc plus chauds dans l’arrière-pays, par exemple à Pau, que sur la côte basque. Mais il peut néanmoins beaucoup pleuvoir. Les précipitations moyennes annuelles sont de 1 061 mm dans les Pyrénées-Atlantiques. À titre comparatif, elles sont de 489 mm. dans l’ex-région Languedoc-Roussillon.

La meilleure période pour visiter le Pays basque français en camping-car est donc entre mai et octobre. Toutefois, les matinées et les soirées peuvent être fraîches en mai et en septembre/octobre. Cela, surtout si vous séjournez sur les hauteurs en altitude. Ajoutez donc des vêtements légers et couverts (imperméable, manches longues) avec l’équipement pour la plage.

Louez un camping-car au Pays basque français

Grâce à toutes ces informations, vous êtes fins prêt·e·s à découvrir le Pays basque français en camping-car !

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire