Visiter le Jungfraujoch, le « toit de l’Europe »

avatar

Vous êtes en Suisse pour découvrir ses merveilles naturelles et vous avez décidé de visiter le Jungfraujoch ? Découvrez notre article consacré !

Situé en Suisse près d’Interlaken, le Jungfraujoch est un col des Alpes bernoises culminant à 3 463 mètres d’altitude. Marquant la frontière entre les cantons du Valais et de Berne, il fait partie d’une arête allant du Mönch à la Jungfrau.

Le Jungfraujoch est le point le plus bas de l’arête et permet, en quelque sorte, de relier les deux sommets. Accueillant la plus haute station de chemin de fer en Europe, le Jungfraujoch est un lieu connu des amateurs de haute montagne et réputé pour offrir des paysages merveilleux.

La magie des lieux est telle qu’elle fait partie des rares paysages naturels classés au Patrimoine mondial de l’Unesco. Visiter le Jungfraujoch, c’est découvrir un lieu unique en Europe, accessible à tous et où s’amuser malgré l’altitude.

À lire aussi : Les 23 plus beaux endroits à visiter en Suisse

Le Jungfraujoch, un lieu unique en Europe

Jungfraujoch

Crédit photo : Shutterstock – CHEN MIN CHUN

Visiter le Jungfraujoch, c’est tout d’abord partir pour une aventure. Sa particularité réside par son accessibilité en train. Ouverte en 1912, cette ligne fait partie des rares lignes de chemins de fer au monde dont le terminus dépasse les 3 000 mètres d’altitude ! Imaginez-vous emprunter un train à basse altitude, passer entre les sommets d’abord verdoyants puis enneigés. Un moment magique et inoubliable pour petits et grands.

Une fois en haut, nos yeux s’émerveillent devant la beauté époustouflante des paysages. Le ressenti de l’altitude n’est alors plus qu’un lointain souvenir. Prêt à respirer l’air pur de la haute montagne ?

Le Jungfraujoch, un lieu accessible à tous

Jungfraujoch

Crédit photo : Shutterstock – Gaspar Janos

Grâce à cette accessibilité facilitée, le Jungfraujoch n’est pas réservé à une élite. Une fois au sommet, il est recommandé de prendre le temps de comprendre la géologie et l’histoire du lieu. Des expositions permanentes y sont présentées.

Au sommet se trouvent deux bâtiments importants. Le premier, c’est l’observatoire du Sphinx. Son nom n’est pas choisi au hasard puisqu’il est situé sur un éperon rocheux dénommé… Sphinx ! Bonne nouvelle, l’observatoire est accessible au public. Depuis sa plateforme d’observation, on peut admirer le panorama exceptionnel s’ouvrant sous nos yeux. Parmi les sommets visibles, citons le Jungfrau, le Mönch et l’Eiger.

Le second bâtiment est sobrement nommé le « Toit de l’Europe ». Entouré de la neige éternelle du glacier d’Aletsch, le plus grand des Alpes, ce bâtiment est la liaison entre la gare de la ligne de chemin de fer et l’observatoire. Outre la présence de restaurants, on y découvre une exposition sur l’Histoire de la ligne de chemin de fer et le plus haut bureau de poste en Europe !

Alors qu’environ 100 000 cartes postales y décollent chaque année, pourquoi pas la vôtre prochainement ?

Le Jungfraujoch, un lieu où s’amuser

Jungfraujoch

Crédit photo : Shutterstock – Christine Vesters

On ne peut pas visiter le Jungfraujoch sans s’amuser un peu. Au sommet se trouve un snow park avec de nombreux sports de glace pour faire plaisir aux petits et grands. Aussi ne manquez pas le palais de glace, créé de la main de l’Homme. On se ballade dans des galeries souterraines aux parois glacées glace !

En résumé, visiter le Jungfraujoch, c’est découvrir un lieu unique et magique, respirer l’air frais de la montagne et s’aventurer avec une originale ligne de chemin de fer ! La suite de cet article a pour but de vous présenter en détail certaines excursions, l’accessibilité du site, ainsi quelques bons conseils et adresses pour se loger, se restaurer ou de spots à ne pas manquer.

Que voir et que faire au Jungfraujoch ?

Visiter le Jungfraujoch, c’est avant tout découvrir l’un des plus beaux panoramas d’Europe. Un paysage de montagne à couper le souffle. C’est aussi emprunter un train à plus de 3 000 mètres d’altitude voire admirer le tout depuis un hélicoptère ! C’est enfin profiter de la hauteur pour se reposer quelques heures.

Comment visiter le Jungfraujoch ?

La visite en train

Jungfraujoch

Crédit photo : Shutterstock – Gaspar Janos

💰 190 € par personne pour un aller-retour Interlaken – Jungfraujoch (gratuité pour les enfants jusqu’à 6 ans inclus), accessible toute l’année sauf en cas de très mauvaise météo ou de manteau neigeux trop important.
👍 Le petit plus de cette activité ? Avoir la chance de parcourir une sublime ligne de chemin de fer au milieu des sommets des Alpes suisses et des stations de ski !

Visiter le Jungfraujoch, c’est en premier lieu prendre le train. En effet, à moins d’être un professionnel de l’escalade, le Jungfraujoch n’est pas accessible à pied (a priori) ou en voiture. Il faut donc prendre le chemin de fer. Et quel train !

Rapidement évoquée en introduction, la ligne de chemin de fer de la Jungfrau est la plus haute d’Europe et sans conteste l’une des plus belles. Avec ce billet pour le Jungfraujoch, le départ s’effectue depuis Interlaken, en bas de la vallée. Petite ville sympathique, Interlaken se situe, comme son nom l’indique, entre deux lacs, le lac de Thoune et le lac de Brienz.

Le train n’est pas direct et dure environ 2h15. Il faut en effet changer à Lauterbrunnen ou Grindelwald (cela dépend du train choisi) puis à Kleine Schneidegg, qui est une station de ski. Le trajet depuis Interlaken nous fait découvrir des lieux splendides, nichés dans la vallée verdoyante puis les Alpes bernoises enneigées. Toutefois, c’est bien à Kleine Schneidegg que le monde change et que la magie s’opère… Et que débute la véritable ligne de la Jungfrau.

Ceux qui ont pris le téléphérique de l’Aiguille du Midi pourront trouver quelques similitudes avec, notamment, une certaine appréhension. Le train emprunte en effet un tunnel creusé dans la montagne, un long trajet dans la pénombre. Par deux fois, la montagne s’ouvre à vos yeux et les flashs crépitent. Ce qui impressionne le plus, c’est la pente ! Parfois, l’inclinaison dans le tunnel est à 25° ! A la différence du téléphérique, il n’y a pas le vide sous vos pieds… Néanmoins, si on n’a pas peur, on se dit que l’on sera mieux en haut ! 45 minutes après Kleine Schneidegg, le vœu est exhaussé.

Un rêve éveillé, un trajet en train que l’on ne fera probablement qu’une fois dans sa vie. Après quelques heures en haut, on repart et reprend le tunnel… en descente !

Réservez votre visite du Jungfraujoch en train

La visite en hélicoptère

Jungfraujoch

Crédit photo : Shutterstock – FamVeld

💰 366 € par groupe de 2 à 5 personnes, 20 minutes environ, accessible en général de novembre à mars, accessible aux enfants et personnes à mobilité réduite, déconseillé aux femmes enceintes, interdit aux personnes souffrant de pathologies cardiaques ;
👍 Le petit plus de cette activité ? Avoir une vue unique sur les Alpes bernoises et une façon originale de visiter le Jungfraujoch !

Vous souhaitez visiter le Jungfraujoch et vivre en même temps une expérience encore plus inoubliable que le train ? Alors ces billets pour le Jungfraujoch sont faits pour vous ! Depuis l’héliport Gsteigwiler, les voyageurs ont la possibilité de visiter le Jungfraujoch en hélicoptère. Pendant 20 minutes environ, en plus du Jungfraujoch, vous aurez la possibilité d’admirer le Mönch et le Jungfrau, les deux sommets qui se rejoignent l’un et l’autre grâce au Jungfraujoch.

Ce tour en hélicoptère permet aussi de voir d’en haut l’Eiger, un sommet tout proche, la vallée de Grindelwald, le domaine skiable de Männlichen, la station de Wengen ou encore le Mittellegigrat. Si ces noms ne vous disent rien, une petite recherche sur internet vous permettra de comprendre en quoi leur découverte permettrait d’égayer votre séjour !

Vous pouvez visiter le Jungfraujoch en hélicoptère de novembre à mars. C’est en effet à cette époque de l’année que les paysages y sont les plus beaux. La verdure du bas laisse vite place au superbe manteau neigeux, un panorama à couper le souffle vu d’en haut. Aussi c’est une expérience que l’on peut faire en famille ou entre amis et qui permet d’éviter la foule. Enfin, une fois revenu en bas, chaque personne repart avec un billet coupe-file pour l’observatoire du Sphinx.

Bien entendu, certains peuvent avoir une appréhension avant de prendre l’hélicoptère, notamment si c’est la première fois. Néanmoins, l’agence effectuant le tour est reconnue et sérieuse. Il ne faut donc pas avoir de crainte et passer son baptême en hélicoptère, vous ne le regretterez pas !

Réservez votre visite du Jungfraujoch en hélicoptère

La visite à pied

Palais des glaces

Crédit photo : Shutterstock – PixHound

Si vous êtes un aventurier ayant le goût du risque, un escaladeur professionnel ou un alpiniste chevronné, vous pouvez atteindre le Jungfraujoch à pied ! Pour le commun des mortels, c’est bien entendu déconseillé et tout simplement impossible.

En revanche, une fois en haut, il est aisé de visiter le Jungfraujoch et ses alentours accessibles en se déplaçant de la station de chemin de fer à l’observatoire du Sphinx. N’hésitez pas à aller partout où c’est possible afin de profiter de tous les panoramas offerts par la montagne suisse.

Ici, l’activité vous permettra une visite totale, au départ de Zurich. Vous serez alors pris en charge du début à la fin de l’aventure, et profiterez à la fois du transport, de la visite en train, mais également de la visite à pied une fois arrivé au sommet. Cette visite vous promet donc de découvrir notamment l’observatoire du Sphinx, mais également les tunnels du Palais des glaces, en plein cœur du glacier. Une expérience complète et inoubliable.

Réservez votre visite du Jungfraujoch à pied

Comment se rendre au Jungfraujoch ?

Trois options s’offrent à l’ensemble des voyageurs voyageurs souhaitant accéder au Jungfraujoch : l’avion, le train et la voiture.

En avion

Si l’aéroport de Berne est le plus proche pour visiter le Jungfraujoch, c’est probablement à Zurich que vous descendrez de l’avion. Depuis l’aéroport, il est possible de rejoindre Interlaken en environ 2 heures de train. Comme vu précédemment, c’est en général depuis Interlaken que démarre la visite du Jungfraujoch, que l’on rejoint en train.

Zürich est desservie par de nombreuses villes françaises (Paris, Lyon, Marseille, Nice, Bordeaux).

N’hésitez pas à consulter un comparateur de vols comme Skyscanner afin de trouver la combinaison qui vous convient le mieux.

En train

Le voyage en train est le meilleur compromis pour visiter le Jungfraujoch. Depuis Paris-Gare de Lyon, il est en effet possible de rejoindre Interlaken en à peine 5 heures de train, incluant un changement à Bâle d’environ 30 minutes. Le lendemain, le train vous emmène d’Interlaken au Jungfraujoch.

Depuis Lyon, c’est la même durée mais avec deux changements, à Genève et Berne.

Pour les autres grandes villes de France, il faut compter au moins 6h30 de trajet et 2 changements au minimum.

En voiture

La Suisse offre des paysages magnifiques et, si vous en avez la possibilité, le voyage en voiture est une superbe aventure. Bien entendu, la durée du trajet est variable : elle est différente selon que vous partiez de Brest ou de Mulhouse ! La route empruntée n’est également pas la même jusqu’aux environs de Berne.

Quoiqu’il en soit, les paysages de votre route seront splendides. Comme pour le train et l’avion, l’objectif est de rejoindre le point de chute idéal, Interlaken. Le lendemain, direction le Jungfraujoch en train !

Existe-t-il des visites combinées ?

Ski Jungfraujoch

Crédit photo : Shutterstock – Eva Bocek

Il est possible de visiter le Jungfraujoch en combinant avec d’autres activités. C’est notamment le cas avec l’expérience en train présentée plus haut, à laquelle vous pouvez ajouter une excursion autour du Jungfraujoch. Il vous sera alors possible de vous adonner aux sports d’hiver au snow park : ski, luge, bouée sur neige, descente en tyrolienne !

En été, vous pouvez combiner vous-même cette visite avec des randonnées autour de Wengen et Grindelwald, que l’on peut atteindre grâce à la gare située juste avant le Jungfraujoch : Kleine Schneidegg.

Les bonnes adresses où loger

Côté logement, vous avez le choix entre vous rapprocher ou vous éloigner du Jungfraujoch. Ainsi, plusieurs villes s’offriront à vous, notamment Interlaken et Lauterbrunnen.

Interlaken

Pour beaucoup de voyageurs, Interlaken est la ville idéale pour visiter le Jungfraujoch. La beauté des lieux l’entourant aide aussi à apprécier l’endroit.

Generation Voyage recommande Interlaken car vous aurez toutes les commodités à proximité, et la ville est proche du Jungfraujoch. Voici deux bonnes adresses que nous avons sélectionnés pour vous :

1. Le logement boisé
Logement boisé

Crédit photo : Airbnb

Ce superbe appartement en chalet est situé tout proche de la gare d’Interlaken Ost. C’est de cette gare que l’on peut rejoindre Kleine Schneidegg pour ensuite visiter le Jungfraujoch. Appartement tout confort, on s’y sent rapidement bien et on profite d’un lieu adapté à la montagne. Idéal pour un couple.

2. Le logement parfait pour la famille
Logement familial

Crédit photo : Airbnb

Dès la première photo, on a envie d’être téléporté vers cet appartement ! La vue est en effet splendide et le lieu est magique. L’intérieur est très bien équipé et ce logement correspond parfaitement à une famille avec enfants.

Lauterbrunnen

Il est aussi possible de loger au plus près des sommets pour visiter le Jungfraujoch, par exemple à Lauterbrunnen. Les choix sont très nombreux et beaucoup se ressemblent, il n’est donc pas utile d’en citer un ou deux en particulier.

Il existe de nombreux logements Airbnb disponibles , et vous y trouverez forcément votre bonheur ! Sinon, vous pouvez faire appel à un comparateur d’hôtels afin de bénéficier des meilleures offres.

Les bonnes adresses où manger

Le restaurant Eigergletscher est un must lorsque l’on visite le Jungfraujoch. De bonne qualité, les prix ne sont pas exorbitants malgré la localisation en Suisse et à plus de 2 000 mètres d’altitude ! Le menu est assez basique, il y a peu de choix car c’est en fait une cafétéria. Toutefois, ce n’est pas l’essentiel au vu de la localisation !

Avant ou après votre visite, vous pouvez vous restaurer à Lauterbrunnen, Mürren ou Wengen, situés à proximité de la gare de Kleine Schneidegg. De nombreux choix s’offrent à vous, des classiques suisses aux exotiques (indien, chinois) au vu de la localisation.

Les bons spots autour du Jungfraujoch

Trümmelbach Falls

Crédit photo : Shutterstock – Isabela Scheffel

On pourrait consacrer un article complet aux spots sur et à proximité du Jungfraujoch ! Generation Voyage vous en a néanmoins sélectionné trois.

Le premier d’entre eux, on l’a déjà un peu évoqué dans l’article. En effet, il est nécessaire de consacrer quelques lignes à la plateforme de l’observation du Sphinx. La seule chose qui nous donne envie de la quitter une fois sur place, c’est le froid ! Car d’en haut, la vue est tout simplement fabuleuse. En un coup d’œil, on admire la Jungfrau, le Mönch et l’Eiger, les trois hauts sommets des Alpes bernoises, la vallée au loin et un formidable manteau neigeux. Un lieu magique et une image qui nous marque à jamais.

Le second spot sont les Trümmelbachfälle, des cascades situées à Lauterbrunnen. Le fracas lorsque l’eau s’écrase sur les parois de la montagne est impressionnant, ce qui en fait l’un des lieux les plus emblématiques à voir quand on visite le Jungfraujoch.

Enfin, le troisième spot est l’Allmendhubel. Ce sommet de moins de 2 000 mètres est accessible en funiculaire. Une fois en haut, la vue sur l’étonnant aqueduc soutenant le rail et le village de Mürren est exceptionnelle, et ce été comme hiver !

Comment avez-vous trouvé cet article ?
1 avis (2/5)
Questions / Commentaires à l'auteur
Laisser un commentaire ou