La Suisse en Camping-Car : conseils, aires, itinéraires

avatar
Louez votre camping-car pour la Suisse Voir les offres

Comment visiter la Suisse en camping-car ou en van aménagé ?

Envie de partir visiter la Suisse en camping-car, en van ou fourgon aménagé ? Voyager en itinérance en camping-car ou en van aménagé offre la possibilité de sillonner les routes, les paysages naturels et les sites incontournables d’un pays sans être contraint d’aller dormir en ville. Dormir dans son véhicule confère également le choix de bivouaquer à proximité des endroits que l’on souhaite visiter, sans chercher à comparer les prix des hôtels chaque jour.

La Confédération suisse est un pays d’Europe Centrale bordé par la France, l’Italie, l’Allemagne, l’Autriche et le Liechtenstein. Divisée entre les Alpes, le plateau suisse et le Jura, ce petit pays alpin de 41 285 km² offre de vastes étendues de nature, entre les lacs et les cols de montagne et les centres urbains que sont Zurich, Genève, Bâle, Lausanne et Berne, la capitale suisse.

La Suisse est un petit pays de 8 millions d’habitants et pourtant, un seul séjour ne suffira pas à tout explorer : entre Genève, Lausanne et le lac Léman, les monts alpins au sud, Bâle, Berne et Zurich au nord, les rives sud du lac de Constance et les 175 autres lacs du pays, vous ne manquerez pas de choses à faire et à voir !

Vous planifiez votre voyage et recherchez des itinéraires possibles et les informations sur votre road-trip en Suisse ? Voici un mini-guide pour visiter la Suisse en camping-car ou en van aménagé !

Louez un camping-car près de chez vous

Idées d’itinéraires en Suisse en camping-car

Lucerne, Suisse

Crédit Photo : Shutterstock / Oleksiy Mark

Ne pas dormir à l’hôtel et visiter la Suisse en camping-car pour dormir en nature est un luxe que l’on peut désormais se payer. Visiter un pays en itinérant permet de mener une vie simple, loin du confort quotidien, et offre en somme un dépaysement garanti.

Depuis la France, l’Allemagne, l’Italie ou l’Autriche, les itinéraires possibles sont innombrables pour visiter la Suisse en camping-car. Tout dépend d’abord si vous louez un camping-car sur place ou si vous souscrivez à la location en France. Ensuite, l’itinéraire dépendra du motif du voyage : road-trip en Suisse, étapes pour un voyage vers les Balkans, l’Europe de l’Est, la Grèce ou l’Europe du Nord ?

Voulez-vous effectuer un road-trip à travers les paysages variés de la nature suisse ou bien explorer la Suisse par ses villes et monuments historiques ? Depuis les départements de Haute-Savoie et du Jura, c’est Genève qui sera sans doute votre première étape. Le reste dépendra de la durée du séjour : 7, 10, 15 jours, 1 mois ou plus.

On vous recommande de restreindre votre zone de voyages si le temps manque. Vous ne verrez pas tout, mais vous ne perdrez pas votre temps sur l’autoroute ou sur les routes de montagne. Voici quelques idées d’itinéraires possibles à faire pour visiter la Suisse en camping-car, en van ou fourgon aménagé :

  • 7 jours : Genève (vieille ville, rives du lac Léman, cathédrale Saint-Pierre, les musées), Lausanne, Montreux, les Alpes vaudoises (les Diablerets, le parc naturel régional Gruyère Pays-d’Enhaut), Fribourg,
  • Caramaps

    Crédit Photo : Caramaps

  • 15-20 jours : même parcours, plus Neuchâtel et le lac, La Chaux-de-Fonds, Berne, les montagnes de l’Oberland, Interlaken, le glacier de la Jungfraujoch, Lucerne, Zurich, les chutes du Rhin, Bâle,
  • Caramaps

    Crédit Photo : Caramaps

  • 1 mois ou plus : même parcours, plus le Valais, Lugano, le lac Majeur, Punta Terrarossa, le parc naturel de la vallée de Binn, les Grisons, le lac de Walenstadt, le lac de Constance.
  • Caramaps, Suisse

    Crédit Photo : Caramaps

À noter : Ces idées d’étapes ne sont qu’indicatives. Elle donneront à voir de sublimes points de vue et des paysages variés, encaissés, parfois enneigés, pittoresques et ressourçants.

Comment et où louer un camping-car en France ?

Vous souhaitez partir de France hexagonale et rejoindre la Suisse avec votre camping-car ou fourgon aménagé par exemple ? Il est désormais facile de louer un camping-car dans l’Hexagone. Comment ? En utilisant des plateformes de mise en relation entre les locataires et les propriétaires particuliers de camping-cars comme Yescapa par exemple.

Comment ça marche ?

  • Faîtes attention à bien choisir le kilométrage illimité, à vérifier le nombre de couchages disponibles et si le voyage à l’étranger est bien possible.
  • Effectuez votre demande de location en ligne et partagez les informations relatives à votre voyage (dates, options de location, kilométrage, etc.) au propriétaire.
  • Si votre demande est acceptée et après paiement, vous aurez accès aux coordonnées du propriétaire pour organiser une première rencontre.
  • Le jour J, présentez votre permis de conduire et versez la caution.
  • Un état des lieux est effectué et un contrat de location est signé entre les deux parties. À votre retour, après avoir écumé les routes suisses, signez l’état des lieux de retour et le tour est joué !

Louez un camping-car près de chez vous

Comment et où louer un camping-car aux Pays-bas ?

Van, Suisse

Crédit Photo : Shutterstock / Art Konovalov

Vous souhaitez découvrir toutes les différentes facettes de la Suisse, le tout à bord d’un camping car ? Si vous préférez le louer directement sur place, il est recommandé de faire une réservation en ligne au préalable afin de vous assurer qu’il y aient des véhicules disponibles à votre arrivée.

Pour vous procurer un camping-car, on vous recommande de passer par une plateforme de location de campings-car et de vans aménagés en ligne. Ces sites sont aujourd’hui légion sur le marché du road-trip et du camping sauvage. Le principe est simple : vous choisissez le véhicule souhaité – selon le prix journalier, le type de camping-car/fourgon/van aménagé, les équipements du véhicule -, et vous envoyez une demande location au propriétaire.

Une ultime étape vous attend : la réception d’un mail de confirmation après votre paiement en ligne. Vous pourrez ensuite partir en toute sérénité pour un Road Trip en Suisse !

Réservez votre camping-car pour la Suisse

Conduire en Suisse en camping-car : les règles de circulation à connaître

Camping Car, Suisse

Crédit Photo : Shutterstock / Roman Babakin

Circulation

Bien que la Suisse ne soit pas membre de l’Union Européenne, la conduite en Suisse et le code de la route sont très similaires à celui qui prévaut en France, malgré toutefois quelques différences. La conduite se fait à droite, avec les dépassements par la gauche et les routes sont dans l’ensemble dans un très bon état, même dans les montagnes.

Le réseau est très bien maillé, jusque dans le creux des vallées, par-dessus les cols et sur les hauteurs. En ville, sachez que les piétons ont la priorité : pensez systématiquement à laisser passer les personnes qui attendent sur le trottoir ou qui sont déjà engagées sur la chaussée, car les amendes (les impairs) ne tarderont pas à tomber. Ralentissez donc à chaque passages cloutés.

En montagne, redoublez de prudence car les routes peuvent être étroites et sinueuses. Une règle donc : si la route ne permet pas à deux véhicules de se croiser, la priorité revient à celui qui monte, sauf s’il y a une place d’évitement avant le croisement. Néanmoins, c’est toujours le camping-car ou le van aménagé qui a la priorité sur une voiture, même dans une montée.

Gare aux cars postaux en montagne : ils sont fréquents, mais ils sauront si ça passe ou pas.

Sécurité et équipement

Il faut immanquablement avoir à disposition son permis de conduire, le permis de circulation, un triangle de signalisation et la fiche antipollution (pour les véhicules sans système OBD de diagnostic embarqué, l’équivalent du contrôle technique). Le véhicule doit également être muni d’un gilet réfléchissant, d’une trousse de premiers soins et d’ampoules de rechange.

Limitations de vitesse

Les limitations de vitesse sont les suivantes :

  • 50 km/h en agglomération,
  • 80 km/h hors agglomération,
  • 100 km/h sur les voies rapides,
  • 120 km/h sur les autoroutes.

Les camping-cars dont le poids est supérieur à 3,5 tonnes sont réduits à 100 km/h sur les autoroutes.

Signalisation

Les panneaux de signalisation sont indiqués dans la langue parlée dans la communauté locale visitée (français, allemand, italien ou romanche). À l’inverse de la France, on emploie des panneaux verts pour l’autoroute, des panneaux bleus pour les routes secondaires. Notez par ailleurs que le code de la route suisse oblige tout conducteur à rouler avec ses feux de croisement allumés, même en plein jour.

Alcoolémie

Le taux d’alcoolémie maximum autorisé en Suisse est de 0,5 g/l. De sévères sanctions sont prévues pour les fraudeurs.

Péages d’autoroutes en Suisse : quel tarif pour votre catégorie de camping-car ?

Suisse

Crédit Photo : Shutterstock / Boris Stroujko

Il n’y a pas de péages en Suisse. Bonne nouvelle ? Pas complètement.

Une vignette est obligatoire pour emprunter le réseau autoroutier suisse. Pour visiter la Suisse en camping-car ou en van aménagé, il faut compter CHF 40 (36,50 €) pour les véhicules pesant moins de 3,5 tonnes. Pour les poids supérieurs, la redevance se calcule sur le poids total du véhicule. Elle est valable toute l’année, du 1er janvier au 31 décembre de l’année d’après (soit 14 mois).

Plus simple que les péages, la vignette permet de circuler sur toutes les autoroutes en un seul achat. Traverser le pays et emprunter souvent les autoroutes en venant visiter la Suisse en camping-car revient donc à bien moins cher qu’en France ! On peut l’obtenir à la frontière, en euros, ainsi que dans les bureaux de poste, les station-services, les garage-automobiles, les succursales du TCS et les offices de la circulation routière.

On dénombre une vingtaine d’autoroutes soumises à la vignette à apposer au pare-brise.

Les aires de camping-car en Suisse : où stationner ?

Caramaps, Suisse

Crédit Photo : Caramaps

Camping sauvage

Voici une autre fausse bonne nouvelle : le camping sauvage en Suisse n’est pas complètement interdit, mais les dispositions légales relèvent du canton et des communes. Il est possible, généralement, de dormir une nuit en montagne en dehors des forêts.

Renseignez-vous auprès de la commune ou de l’office du tourisme local pour savoir si vous pouvez passer la nuit dans votre camping-car en dehors d’un camping. Comme souvent, il est interdit de camper dans les réserves naturelles, le parc national suisse, les zones de chasse fédérales, les zones classées « tranquillité de la faune sauvage ».

Si vous choisissez de dormir en nature dans votre véhicule, voici 5 règles du campeur sauvage ou du bivouac à connaître :

  • Respecter la nature,
  • Ne pas faire de bruit près des animaux sauvages,
  • Laisser le site dans le même état qu’à l’arrivée,
  • Gérer soi-même ses déchets,
  • Ne pas faire de feu.

Aires de stationnement

On trouve plus de 400 terrains de camping en Suisse dans diverses gammes de prix. Pour le reste, on ressort notre application fétiche : park4night. Cet outil est un précieux guide pour qui veut visiter un pays en camping-car ou en van aménagé. C’est une plateforme de partage de spots entre voyageurs, sur laquelle sont référencés les lieux de pleine nature, les parkings gratuits ou payants, les aires pour camping-car et les terrains de camping. Si vous êtes des voyageurs connectés, celle-ci vous évitera de passer plusieurs heures à trouver un endroit où dormir chaque jour !

Quelle est la meilleure période pour voyager en camping-car en Suisse ?

Brienz, Suisse

Crédit Photo : Shutterstock / Ireine

La Suisse dispose d’une grande variété de climats et d’influences climatiques différentes. Le climat de la Suisse est dit tempéré de transition, influencé par le climat océanique, le climat continental humide, le climat méditerranéen et le climat montagnard. Le Tessin au sud, dispose d’un climat méditerranéen. Les autres régions bénéficient d’un climat continental soumis aux écarts d’altitude.

En montagne, l’amplitude thermique est élevée en raison des chutes de température la nuit. L’hiver peut être très rigoureux en altitude mais permet de faire du ski dans les Alpes (n’oubliez pas vos chaînes et pneus-neige), l’automne et le printemps peuvent être froids et pluvieux.

La meilleure saison pour visiter la Suisse en camping-car, en van ou fourgon aménagé, reste l’été, la période qui s’étale de juin à septembre. Toutefois, les nuits peuvent être fraîches même en été si vous partez dans les Alpes. Aussi, l’été est la période où l’affluence touristique est la plus forte : les prix, déjà élevés en Suisse, augmentent avec la saison touristique d’été.

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

  1. Merci pour ce très bon article. Il est vrai que les réglementations suisses sont très strictes mais avec un peu de débrouillardise, on arrive à trouver des endroits pour dormir gratuitement.
    Par contre, les campings sont relativement chers, il faut le reconnaitre.
    La Suisse est vraiment un très beau pays à visiter, contrôlez tout de même avant de partir, que votre assurance couvre ce pays.

Laisser un commentaire