Les 5 meilleurs spots de plongée en Bretagne

avatar
Réserver une session plongée en Bretagne

Vous partez pour une expédition plongée en Bretagne ? Découvrez ici tous les meilleurs spots que recèle la péninsule la plus à l’ouest de France !

La Bretagne est mondialement connue pour la diversité de ses sites de plongée et la multitude d’épaves qui tapissent ses fonds marins. Si les conditions sont parfois difficiles, entre courants, visibilité réduite et températures plutôt basses, la plongée en Bretagne permet de découvrir des merveilles uniques au monde. Les débutants comme les plongeurs chevronnés pourront y trouver leur bonheur, avec des sites adaptés à tous les niveaux de pratique. Alors on enfile son masque et sa combinaison – épaisse – de plongée, et on embarque à bord d’un semi-rigide vers les meilleurs spots de plongée en Bretagne !

À lire aussi :
Les 10 choses incontournables à faire en Bretagne
Les 10 meilleurs spots de plongée de France

1. L’Île de Groix

L'Île de Groix

Crédit Photo : Shutterstock – Volker Rauch

Lieu de départ : Lorient, Larmor-Plage
Température de l’eau : 12-18°
Niveau : tous niveaux
Faune et flore : éponges, gorgones, champs de laminaires, congres, tourteaux

Au large de Lorient, posez vos valises sur l’Île de Groix pour découvrir un petit paradis de la plongée en Bretagne. S’adressant aux plongeurs débutants comme aux professionnels, une quarantaine de spots vous y attendent, entre plateaux rocheux et épaves. Située à la croisée entre Atlantique nord et sud, l’Île de Groix recèle une variété d’espèces marines impressionnante.

Les amateurs d’épaves trouveront aussi leur bonheur avec pas moins de 10 navires reposant entre 25 et 60 mètres de fond. Le Guido Möhring vous accueille par 30 mètres de profondeur, avec un magnifique canon qui trône sur le pont. Le Sperrbrecher mérite aussi le détour ! Immergé à une profondeur de 20 mètres, il est accessible aux débutants. Les nombreuses ouvertures laissant passer la lumière rendent aussi possible la pénétration dans la partie avant. Mais l’épave star de l’île est sans aucun doute le sous-marin allemand U171.

L’exploration est réservée aux plongeurs confirmés car celui que l’on surnomme le « loup gris » repose par -40 mètres. La pénétration est interdite, par respect aux victimes ayant perdu la vie lors du naufrage. On vous garantit une belle séquence émotion face à ce vestige de la Seconde Guerre mondiale ! Laissant deviner les équipements intérieurs, les différents périscopes, canons et ouvertures vous permettent d’imaginer la vie à bord. Si vous ne devez choisir qu’une plongée en Bretagne, sachez qu’il existe peu de spots au monde où découvrir un véritable sous-marin !

2. Les Glénans

Les Glénans

Crédit Photo : Shutterstock – CELINE NAEGELEN

Lieu de départ : Concarneau
Température de l’eau : 12-18°
Niveau : tous niveaux
Faune et flore : anémones, cigales de mer, rougets, bars

Au sud du Finistère, l’archipel des Glénans constitue un lieu phare de la plongée en Bretagne. On y trouve une multitude de sites de plongée très diversifiés, entre épaves, plateaux rocheux et tombants. Laon Egen Hir est un groupe de rochers qui émerge au sud-est de l’archipel. La profondeur de seulement 18 mètres assure un accès aux plongeurs certifiés de tous niveaux. Vous pourrez vous engouffrer dans des grottes et vous frayer un passage à travers les roches. Des anémones multicolores et des algues tapissent les parois, cachettes idéales pour la faune.

Les épaves ne sont pas en reste, avec plus de 10 navires à explorer. Citons l’Alja, le Mustang, l’Arab et le mythique Pietro Orseolo. Ce cargo italien a été réquisitionné par les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale, puis coulé par un escadron anglais. Il repose sur le fond entre 17 et 30 mètres. Vous survolerez les 142 mètres de ce navire, à la découverte de l’imposant gouvernail à l’arrière et de trois camions autochenilles à l’avant. Les poissons ont colonisé l’épave, et vous serez suivi par un impressionnant banc de tacauds lors de votre exploration. Dans chaque recoin se cachent des bars, congres, et des tourteaux. Une plongée en Bretagne à ne pas manquer !

3. Belle-Île-en-Mer

Belle-Île-en-Mer

Crédit Photo : Shutterstock – Pavel Ilyukhin

Lieu de départ : le Palais sur l’île ou Quiberon depuis le continent
Température de l’eau : 10-19°
Niveau : tous niveaux
Faune et flore : homards, Saint-Jacques, turbots, crabes

Pour combiner vacances et plongée en Bretagne, direction la magnifique Belle-Île-en-Mer. Après 45 minutes de bateau depuis Quiberon, vous découvrirez l’une des plus belles îles françaises, sur laquelle se dresse la Citadelle de Vauban. Les sites de plongées ne manquent pas le long des 80 kilomètres de côtes ciselées qui l’entourent. Les fonds sont habités par une faune riche et diverse, entre poissons, crustacés et coraux. Il est fréquent de rencontrer des homards cachés dans les failles ou lors de plongées de nuit.

Plusieurs épaves font face au Palais, la ville principale de l’île. Le Philippe-Éric est un chalutier en bois de 18 mètres, qui a sombré en 1983. Le Hanan et son escorteur ont été coulés par les Anglais et reposent entre 22 et 28 mètres. Ils abritent des bars peu farouches qu’il est possible d’approcher de très près. Blotti au nord-est de l’île, le cargo américain Kansan mesure quelque de 150 mètres de long. Bien qu’en très mauvais état, il mérite le détour pour sa faune variée de crabes, tacauds, lieux jaunes, homards…

Autour de la presqu’île de La Pointe des Poulains, ne manquez pas les sites du Cochon, de la Pointe de Kerzo et de l’anse de Ster Vraz. Sur ce dernier, vous pénétrerez dans Les Cathédrales, d’imposantes percées dans la roche qui laissent filtrer les rayons du soleil. Le spectacle des jeux de lumière de cette plongée en Bretagne vous laissera un souvenir impérissable.

4. Épave de l’Amoco Cadiz

Amoco_Cadiz_

Crédit Photo : Wikipedia – National Oceanic and Atmospheric Administration

Lieu de départ : Landéda, Saint-Pabu
Température de l’eau : 11-19°
Niveau : avancé
Faune et flore : laminaires

Mondialement connue pour la marée noire qu’elle avait déclenchée lors de son naufrage en 1978, cette épave se trouve au nord du Finistère. Aujourd’hui, elle est devenue l’un des sites de plongée les plus célèbres du monde. En effet, ce supertanker reposant sur le sable à 30 mètres de profondeur mesure 334 mètres de long. L’Amoco Cadiz est ni plus ni moins l’une des épaves du monde les plus longues ! Un must-do à inscrire d’urgence sur votre carnée de plongée en Bretagne.

La plongée débute à la poupe de l’épave, qui pointe à seulement 7 mètres de la surface, avant de rejoindre le fond. On lève ensuite les yeux devant la coque qui se dresse à la verticale, de la taille d’un immeuble de 7 étages. Une vision impressionnante, qui ajoute à l’atmosphère mystique de l’épave. Il faut ensuite remonter, s’engouffrer dans le local de barre puis survoler le pont, à la recherche d’indices rappelant la présence des marins. Avant de refaire surface, on observe des vestiges tels que des câbles enroulés, des cuves, les bastingages et même un treuil !

Les clubs locaux connaissent parfaitement le site et vous dévoilent tous ses centres d’intérêt. En raison des courants qui rendent la plongée un peu physique, ils vous emmènent seulement à partir du niveau 2.

5. La rade de Brest

rade de brest

Crédit Photo : Facebook – Brest terres océanes

Lieu de départ : Brest
Température de l’eau : 12-18°
Niveau : tous niveaux
Faune et flore : anémones, éponges, roussettes, hippocampes

Depuis la rade de Brest jusqu’au Conquet, plusieurs dizaines de sites de plongée en Bretagne n’attendent que d’être explorés. On y observe fréquemment une espèce de requin commune des côtes bretonnes : la roussette. La biodiversité est très développée, avec des anémones de toutes les couleurs et de magnifiques éponges et toute la faune classique de l’Atlantique. On y trouve aussi le Graal des plongeurs, des hippocampes cachés dans les forêts d’herbiers.

De nombreux clubs vous emmèneront également sur des tombants, failles, éboulis ou épaves alentour. Ne manquez pas Le Dellec, un chaland de 22 mètres utilisé par l’armée allemande durant la Seconde Guerre mondiale. Entre 8 et 11 mètres de fond, il est accessible aux débutants. Il constitue l’un des meilleurs sites de plongée en Bretagne pour s’initier à l’exploration des épaves. Le point le plus impressionnant est la tourelle équipée de 4 tubes lance-torpilles très bien conservés.

Reposant entre 25 et 30 mètres de fonds L’Émile Allard a été coupé en 2 suite à un bombardement en 1943. En général, il jouit d’une bonne visibilité. La plongée doit se faire à l’étale pour éviter les forts courants de marée.

Alors, pour quelle plongée en Bretagne opteriez-vous ?

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire