Les 7 choses incontournables à faire sur l’Île de Sein

avatar

Vous souhaitez changer d’air et découvrir une Bretagne unique et authentique ? Pour cela, prenez le large pour visiter l’Île de Sein !

On ne le dit pas assez, mais la Bretagne, en plus d’être une région aux multiples facettes, possèdent beaucoup d’îles. L’Île de Sein est l’une d’elles, située à près de 7 kilomètres de la Pointe du Raz, dans le sud du Finistère. C’est à la fois le nom de l’île et de son unique commune. Visiter l’Île de Sein c’est découvrir un paradis terrestre qui attire chaque année des dizaines de milliers de touristes.

Aucune voiture ne circule sur l’île, excepté le camion des pompiers. Alors, tout se fait à pieds ou à vélo. Sauf en été, où la bicyclette est interdite pour raisons de sécurité ! Ceci dit, vu la superficie de l’île, vous n’aurez aucun mal à suivre le chemin. Vous arriverez peut-être même à vous perdre dans les ruelles étroites du bourg ! Visiter l’Île de Sein est très facile en plus d’être magique, donc laissez-vous tenter !

À lire aussi :
Les 10 choses incontournables à faire en Bretagne
Les 12 plus belles îles françaises

1. Les phares de l’île

 lighthouse of island Sein

Crédit photo : Shutterstock – Pavel Ilyukhin

Vous ne pourrez pas visiter l’Île de Sein dans sa totalité. Non pas qu’elle soit trop grande, au contraire, mais son territoire s’étend au-delà de ses bords. Effectivement, de nombreux petits îlots font partie de l’Île de Sein. Sur l’un d’entre eux se trouve d’ailleurs un phare, parmi les plus connus de Bretagne : le phare d’Ar-Men. Pas de déception, l’île compte tout de même deux phares dont vous pourrez vous approcher.

Grand phare de l’Île de Sein (Goulenez)

Situé à la pointe nord ouest de l’île, le Phare de Goulenez et ses 52 mètres de haut permettent de guider les bateaux et leur éviter le naufrage. Bonus : vous pouvez grimper tout en haut. Pour cela, ce sont quelques 250 marches qui vous attendent ! Mais une fois en haut, la récompense vaut largement l’effort. Une vue imprenable à 360 degrés sur l’Île de Sein et l’océan Atlantique.

Attention, vous devez payer votre ascension : 2€ pour les enfants, 3€ pour les adultes. Cela participe à l’entretien du bâtiment.

Phare de Men Brial

Le phare de Men Brial est le premier que vous verrez de l’île. Et pour cause, il se trouve à l’entrée du port. Moins impressionnant que ses voisins, il n’en reste pas moins photogénique.

2. L’Espace muséographique de l’Île de Sein

La pointe du Raz, alias Bout du Monde, au Cap Sizun

Crédit photo : Shutterstock – Igor Plotnikov

Après une fermeture pour rénovation, l’Espace muséographique de l’Île de Sein permet d’en apprendre beaucoup sur le sauvetage en mer. En effet, le Raz de Sein, voie maritime entre l’île la Pointe du Raz est une zone assez dangereuse, car le courant y est fort et les récifs parfois brisants.

Beaucoup de sauvetages ont pu avoir lieu grâce à la présence de la SNSM sur l’île. Cet espace retrace donc cette Histoire sénane riche en événements. En plus, il vous offre l’occasion de visiter l’Île de Sein telle qu’elle était autrefois : vie quotidienne, habitant·e·s… Une visite pédagogique, sensibilisant à la vie sur l’île.

3. Le bourg de l’Île de Sein

 island of Sein in Brittany, France

Crédit photo : Shutterstock – RVillalon

Pour visiter l’Île de Sein, vous passerez immanquablement par son bourg. Il est en effet très particulier et vaut donc le détour. Les rues sont très étroites, pour couper le vent, étant donné l’absence d’arbres sur l’île.

Le bourg devient alors l’endroit idéal pour se perdre, découvrir les pignons, les ruelles, les murs de chaque maison. Au détour de l’une d’entre elle, vous rencontrerez peut-être un habitant qui se fera un plaisir de vous raconter l’île et son histoire.

4. Le Monument des Forces Navales Françaises Libres

monument sein

Crédit Photo : Facebook – Ile de Sein

Si l’Histoire avec la majuscule vous passionne, vous voudrez immanquablement passer près du Monument des Forces Navales Françaises Libres (FNFL).

Ce monument a été érigé en l’honneur des marins-soldats de l’Île de Sein qui ont participé à l’évacuation de Dunkerque avec leur bateaux de pêche. Une jolie manière de leur rendre un dernier hommage.

5. L’excursion en canoë-kayak autour de l’île

kayak sein

Crédit Photo : Facebook – Ile de Sein Nautisme

Après tout, pourquoi ne pas visiter l’Île de Sein depuis l’eau ? Si en plus vous pouvez vous amuser et exercer une activité physique, alors foncez ! En à peine plus de 2h, vous pouvez faire le tour de l’île ! Aussi, il n’est pas impossible que vous croisiez la faune locale aquatique !

Évidemment, vous ne serez pas seuls, un guide vous accompagnera afin de surveiller la prise en main du matériel. Et surtout, si vous vous retournez ! Les accidents de kayak sont rares, mais puisque le risque zéro n’existe pas, il vaut mieux être prévoyant.

La pêche au kayak

Pour les amateurs de pêche, il vous sera possible d’opter pour la pêche au kayak ! Et oui, en plus de pratiquer l’activité, vous irez chatouiller les fonds et ramènerez peut-être votre repas du soir. Sur réservation, cette activité est encadrée par des professionnels.

6. La visite guidée de l’Île de Sein

Sein island, Brittany

Crédit photo : Shutterstock – Gregory Valle

Visiter l’Île de Sein peut aussi s’effectuer en arpenter ses terres. C’est l’occasion d’une visite guidée ! Environ deux heures de balade, durant lesquelles un accompagnateur vous raconte l’histoire de l’île. Son passé, son présent, et peut-être un peu de son futur. Apprenez-en plus sur la vie des habitant·e·s, ce qui a marqué leur vie et comment ils gèrent leur insularité aujourd’hui. Anecdotes ou faits historiques, cette visite guidée ravira votre soif d’en savoir plus sur cette petite île au bout du Finistère.

7. La plage

Grande plage de l'île de Sein en Bretagne, France

Crédit photo : Shutterstock – RVillalon

Quand vous allez visiter l’Île de Sein, vous vous apercevrez que toute sa côte n’est pas constituée de petites pointes rocheuses. Effectivement, on dénombre tout de même quelques plages où vous pourrez passer un moment tranquille.

Loin du tumulte, mais près des algues et de leurs odeurs, vous pourrez vous ressourcer en faisant face à l’immensité océanique qui s’offre à vous. Prenez le temps de profiter, et laissez l’âme de l’île vous envahir !

Comment aller à l’Île de Sein ?

La grande ville la plus proche de l’Île de Sein est Quimper, où un aéroport et une gare sont desservis par le reste du pays. Trouvez une offre intéressante sur le site de notre partenaire Skyscanner. En revanche, il n’y a pas beaucoup de façons différentes d’aller à l’Île de Sein. Effectivement, cette langue de terre n’est accessible que par voie maritime !

En navette

  • Une liaison permanente entre le continent et l’île est assurée par la Compagnie Maritime Penn ar Bed. Le trajet dure environ 50min et s’effectue au départ d’Audierne. Notez qu’en cas de mauvaises conditions météorologiques, le départ s’effectue depuis la ville de Douarnenez et allonge le trajet d’une heure. En haute saison, des départs sont possibles depuis Brest ou Camaret-sur-Mer.
  • Une autre compagnie, la Finist’mer ouvre également une liaison estivale depuis Audierne. Renseignez-vous auprès de ces deux compagnies et optez pour celle que vous préférez.

En bateau de plaisance

Si vous possédez votre propre bateau ou que vous décidez d’en louer un, vous aurez la possibilité de vous ranger dans le port de l’Île de Sein.

Il n’est pas autorisé de mouiller dans le chenal balisé ni dans la zone d’évitage. C’est pas là que passent les navettes maritimes avec des passagers. Aussi, les bouées de mouillages déjà présentes appartiennent aux résidents ou sont privées, renseignez-vous une fois à quai.

Dernière chose, aucun ravitaillement n’est disponible sur l’île : pas de mécanicien, ni de dépôt de carburant. Alors soyez prévoyant et vérifiez votre bateau avant le départ.

En bateau-taxi

Il existe un dernier moyen maritime pour aller à l’Île de Sein : le bateau-taxi. Toujours au départ d’Audierne, mais en dehors des horaires imposés, les bateaux-taxis sont disposés à vous transporter tous les jours de l’année. C’est la Compagnie Farandole qui s’en occupe. L’avantage est réel, surtout si vous avez raté la navette ou si les horaires ne vous conviennent simplement pas. Par contre, comptez tout de même 140€ de trajet pour 1 à 7 personnes.

Où loger à l’Île de Sein ?

Si l’île est toute petite, cela ne l’empêche pas d’être très accueillante et de vous offrir de quoi passer la nuit. N’hésitez pas à comparer les offres et les prix sur un comparateur d’hôtels . D’abord, sur la Route du Phare, l’Hôtel-Restaurant d’Ar Men vous ouvre ses portes. Les chambres sont calmes et disposent du confort nécessaire pour un séjour réussi. Quant à la cuisine servie, elle varie évidemment selon la pêche locale !

Sinon, si vous aimez aussi vous rendre au contact des habitant·e·s, vous pourrez choisir parmi les nombreux Airbnb et chambres d’hôte disponibles sur l’Île de Sein. Par exemple, Frédéric Le Borgne et sa maison de caractères où il a fait installer 5 appartements. Idéal si vous cherchez de l’intimité et de l’autonomie !

Ou encore, Gwendolyn et Johann Langonné vous accueillent dans leur maison chaleureuse, face à l’océan, le long du Quai des Paimpolais. Moins d’intimité, mais un plaisir décuplé par la vue sur la mer et la gentillesse de ce couple ! Alors, vous êtes prêt(e)s pour la vie à la sénane ?

À lire aussi :
Dans quel quartier loger à Quimper ?
Dans quelle ville loger en Bretagne ?

Alors, qu’attendez-vous pour visiter l’Île de Sein ?

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire