Le Jura en Camping-Car : conseils, aires, itinéraires

avatar
Réservez votre camping-car pour le Jura Voir les offres

Comment visiter le Jura en camping-car ou van aménagé ?

Et si, au lieu d’aller à l’étranger cette année, nous partions visiter le Jura en camping-car ? Un road-trip à travers les routes françaises offre une occasion unique de découvrir la nature en voyageant librement. En camping-car, van ou fourgonnette, vous n’êtes plus contraint(e)s de vérifier prix et horaires des hébergements des villes. Vous roulez et vous vous arrêtez où bon vous semble au bord d’un lac, dans une forêt, dans un champ, etc. Visiter le Jura en camping-car permet donc de voyager à votre propre rythme.

Le Jura est un département de la région Bourgogne-Franche-Comté. C’est également un massif montagneux faisant office de barrière naturelle avec la Suisse. Le Jura recèle de merveilles à visiter. Vous y trouverez notamment des paysages sublimes, un patrimoine historique et culturel incontournables. Vous envisagez de visiter le Jura en camping-car ? Voici notre mini-guide sur ce road-trip !

A lire aussi:
Les 14 plus beaux endroits à visiter dans le Jura
Les 9 endroits où faire du cannyoning dans le Jura

Idées d’itinéraires dans le Jura en camping-car

Lac du Grand Maclu

Crédit photo : Shutterstock / Bildagentur Zoonar GmbH


Le département s’étend sur 4 999 km², soit deux fois moins que la Gironde ou les Landes. Entre routes des vins, des fromages, des lacs et des sapins, le Jura dispose de nombreux atouts. Plusieurs itinéraires sont possibles pour visiter le Jura en camping-car. Ceux-ci dépendent logiquement de ce que vous voulez faire. Le Parc Naturel du Haut-Jura vous dévoilera son ambiance de haute montagne. Les villes – Dole et Lons-le-Saunier – vous exposeront leur patrimoine historique et culturel. Les routes des vins et du Comté raviront les papilles des gourmands et des gourmets. On trouve plusieurs points d’entrée dans le Jura : par l’A39 depuis Bourg-en-Bresse ou Dijon et par l’A36 depuis Besançon. Il y a tellement de sites incontournables à voir dans le Jura qu’il faudra logiquement restreindre votre programme. Cela, surtout si vous avez peu de temps. Voici quelques idées d’étapes à réaliser dans le Jura :

  • Visiter le Jura en 3 à 5 jours : Lons-le-Saunier, le parc du Haut-Jura et la station Les Rousses, les Cascades du Hérisson, le lac de Vouglans,
  • Itinéraires dans le Jura en 7 à 10 jours : mêmes étapes, plus Baume-les-Messieurs, escapades dans les Hautes-Combes, le Belvédère des 4 Lacs, Clairvaux-les-Lacs, Château-Chalon et les vignobles jurassiens, le lac de Chalain, Arbois, Dole, Poligny, Salins-les-Bains, Sainte-Claude,
  • Road-trip dans le Jura en 20 à 30 jours : même parcours, plus les villages de la Bresse du Jura, Nozeroy et la Haute Vallée de la Saine, les villages et vignobles du Sud Revermont.

Ces idées d’étapes ne sont qu’indicatives. Libre à vous, bien-sûr, de les suivre ou non. Si vous avez beaucoup de temps, séjournez plus longuement à chaque étape. Il n’y a qu’en restant plusieurs jours sur place, que vous pourrez voyager en immersion en découvrant l’histoire et la culture de la région. Aussi, cela permet de rencontrer les Jurassien(ne)s et de découvrir leur hospitalité !

Conduire dans le Jura en camping-car : les règles de circulation à connaître

Village de Château-Chalon

Crédit photo : Shutterstock / Zimneva Natalia


Les règles du code de la route ne diffèrent pas du reste de la France. Le réseau routier jurassien se compose de 93 kilomètres d’autoroutes et de routes nationales. On recense 3 545 kilomètres de routes départementales et 4 592 kilomètres de voies communales. Et oui ! Le Jura est un département très rural et les routes peuvent être parfois étroites, surtout en montagne. Souvenez-vous que la priorité revient au véhicule qui monte une côte, surtout si son poids est le plus important. N’hésitez pas à klaxonner dans les virages en montagne. Cela, pour prévenir d’autres véhicules lorsque la visibilité vient à manquer. Redoublez de prudence, notamment sur les routes de montagnes. Car les motards et les automobilistes peuvent parfois arriver vite.

En France, la loi nationale régit les dispositions du code de la route. Toutefois, il arrive que les collectivités territoriales durcissent la réglementation. Cela, notamment lors d’épisodes climatiques ou des événements touristiques. Ces mesures exceptionnelles peuvent concerner les limitations de vitesse ou l’accès et le stationnement de véhicules. D’un point de vue légal, un camping-car (au poids inférieur à 3,5 tonnes) est considéré comme une voiture. Les limitations de vitesse sont donc généralement les suivantes :

  • 50 km/h en agglomération,
  • 70 à 80 km/h sur les routes secondaires,
  • 110 km/h sur les chaussées à voies séparées,
  • 130 km/h sur les autoroutes.

Veillez à ce que le camping-car soit prémuni d’un gilet réfléchissant et d’un triangle de signalisation. Dans les ronds-points, le camping-car doit toujours rester sur la file de droite. Veillez également aux distances de sécurité, plus importantes en raison des dimensions du véhicule.

Péages d’autoroute dans le Jura : quel tarif pour votre catégorie de camping-car ?

Le département du Jura est traversé par deux autoroutes : l’A39 et l’A36. En venant visiter le Jura en camping-car, il faudra vous acquitter des tarifs afférents à la classe 2. En revanche, en van ou fourgonnette aménagé, c’est la classe 1 qui vous concerne. Si vous devez prendre l’autoroute pour visiter le Jura en camping-car, voici quelques tarifs indicatifs (en classe 2) :

  • Dole-Beaurepaire-en-Bresse : 6,70 €,
  • Besançon-Dole : 4,40 €,
  • Dijon-Dole : 6,20 €,
  • Dijon-Beaurepaire-en-Bresse : 12,70 €

Traverser le Jura semble peu onéreux : c’est normal, il n’y a que 93 kilomètres d’autoroutes dans le département !

Les aires de camping-car dans le Jura : où stationner ?

Faut-il le rappeler ? En France, le camping sauvage est officiellement interdit, surtout dans les parcs nationaux et régionaux. Cela, c’est ce que dit la loi. Officieusement, de nombreux voyageurs itinérants le pratiquent sans être expulsés ou mis à l’amende par la police. En vérité, le Jura est un département assez isolé. Vous pourrez donc y trouver des spots où passer la nuit en toute tranquillité. En pleine nature, dans une forêt, sur un parking de départ de randonnée, en montagne, au bord d’un lac, sur un chemin isolé, etc… Il faut juste conserver la propreté des lieux et respecter l’environnement, c’est-à-dire ne laisser aucune souillure derrière vous. Cependant, il faut reconnaître qu’en petite fourgonnette, vous passerez plus inaperçu(s) qu’en camping-car. Le Jura compte quelques aires de services pour camping-cars. Elles peuvent être gratuites ou payantes.

Vous pouvez stationner partout où la signalisation autorise les véhicules à moteur de stationner. Le camping-car est en effet considéré comme une voiture. Voici une nuance : faire du camping sauvage est interdit, mais dormir dans son camping-car est en revanche autorisé. Ne sortez pas pour autant les cales, la parabole, tables et chaises sur la voie publique. Vous cherchez un lieu où passer vos nuits à la belle étoile ? L’application Park4night fait office de Bible du voyage itinérant. C’est un outil de partage de spots entre voyageurs. Le programme référence les campings, parkings, aires de services pour camping-car et lieux en pleine nature où stationner.

Comment et où louer un camping-car en France ?


Vous souhaitez partir à la découverte du Jura avec votre Camping-Car ou fourgon aménagé par exemple ? Il est désormais facile de louer un camping-car dans l’Hexagone. Comment ? En utilisant des plateformes de mise en relation entre les locataires et les propriétaires particuliers de camping-cars comme Yescapa par exemple.
Comment ça marche ?

  • Dans un premier temps, il faut choisir le camping-car dans votre ville (Par exemple Bordeaux, Nantes, Toulouse, Paris, Montpellier ou encore Marseille).
  • Faîtes attention à bien choisir le kilométrage illimité, à vérifier le nombre de couchages disponibles et si le voyage à l’étranger est bien possible.
  • Effectuez votre demande de location en ligne et partagez les informations relatives à votre voyage (dates, options de location, kilométrage, etc.) au propriétaire.
  • Si votre demande est acceptée et après paiement, vous aurez accès aux coordonnées du propriétaire pour organiser une première rencontre.
  • Le jour J, présentez votre permis de conduire et versez la caution.
  • Un état des lieux est effectué et un contrat de location est signé entre les deux parties. À votre retour, après avoir écumé les routes grecques, signez l’état des lieux de retour et le tour est joué !

Louez un camping-car dans le Jura

Quelle est la meilleure période pour voyager en camping-car dans le Jura ?

Cascade jurassienne

Crédit photo : Shutterstock / Jacques VANNI


Attention : le climat du Jura est rigoureux, voire rude. Il est en moyenne semi-continental à influence montagnarde. C’est surtout au sud-est du département, dans le massif du Jura que la météo est la plus hostile. On compte principalement deux zones climatiques dans le Jura : la plaine et la montagne. En plaine, de la Bresse au Pays Dolois, le climat est semi-continental : la météo peut être très humide, fraîche en été et froide en hiver. Au sud-est, le Jura a un climat montagnard humide, caractérisé par de fortes chutes de neige entre octobre et mai. Les températures peuvent y être très froides en hiver, fraîches en été.

Alors, quelle est la meilleure période pour visiter le Jura en camping-car ? S’il fait en moyenne de -2°C à 4°C en janvier dans le Jura, il fait entre 13°C et 24°C en juillet et août. Logiquement, les mois les plus favorables sont mai, juin, juillet, août et septembre. Mais le printemps, l’été et l’automne sont humides, pluvieux ou neigeux. Si vous êtes équipé(e)(s), visiter le Jura en camping-car l’hiver peut être intéressant. Mais la saison hivernale est longue et les jours de gel sont fréquents. Le climat est considéré comme correct à partir d’avril et devient défavorable vers la fin du mois d’octobre. Mais conservez toujours un petit détail en tête : les nuits et les matinées, même en été, peuvent être fraîches dans le Jura !

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire