À Bangkok la municipalité fait la chasse aux vendeurs de rue

Comparez et trouvez vos activités voyage
À Bangkok la municipalité fait la chasse aux vendeurs de rue

La junte militaire a décidé d’interdire tous les vendeurs à la sauvette dans les rues de la capitale thaïlandaise. La street-food en danger ?

Il ne sera bientôt plus possible de s’acheter un bol de nouilles dans les rues de Bangkok. Dans un souci de propreté et de réorganisation de la ville la municipalité a pris la décision d’interdire tous les commerces qui s’installaient jusque là sur les trottoirs de la capitale. Les petits marchands ambulants devront bientôt quitter les grandes avenues de Bangkok.

Un modèle : Singapour

La ville de Bangkok, qui fait partie des meilleures villes où manger de la street-food, désire s’allier sur l’exemple de Singapour qui a entrepris dans les années 80 un grand nettoyage de ses rues en interdisant notamment aux vendeurs à la sauvette de s’y installer.

La junte thaïlandaise affiche une volonté de faire place nette, de rendre la ville plus propre et confortable pour ses résidents, d’en désengorger les rues, d’en renforcer l’hygiène et l’accessibilité aux piétons en dégageant de l’espace sur les trottoirs.

Interdiction de street-food à Bangkok

Crédit photo: Flickr – Flash Colombia

Tous les étals sont concernés

L’interdiction ne vise pas seulement les vendeurs de contrefaçons telles que les imitations de sacs de grande marque ou encore les CD piratés. Ce sont aussi les stands de nourriture qui sont dans le collimateur de l’administration.

Ainsi stands de soupes, de nouilles, de brochettes, pad thaï ou encore fruits devront eux aussi plier bagage. Plus question pour les habitants de la ville ni pour les touristes de s’arrêter en pleine rue pour commander leur déjeuner à bas prix. Des stands continueront cependant d’exister, mais les vendeurs devront louer ces espaces réservés pour avoir droit de s’y installer.

La mairie de Bangkok recense environ 20.000 commerces de ce type. Une étude réalisée dans les années 2000 parlait quant à elle de 400.000 étals de ce genre !

Une bonne opération touristique ?

L’agglomération de plus de 12 millions d’habitants entend moderniser son image et fluidifier la circulation de ses grandes avenues. La municipalité est cependant en train de retirer son charme à la ville. Les étals de nourriture de Bangkok sont connus à travers le monde et font partie de l’image et de l’ambiance de la capitale.

Cette volonté d’aseptiser et de dépersonnaliser les lieux risque de bientôt faire ressembler Bangkok à une agglomération asiatique comme les autres. La municipalité s’est donnée jusqu’à la fin de l’année pour éliminer tous ces petits commerces.

Crédit photo principale : Flickr – Roberto Trombetta

Les activités à faire dans cette ville
A voir aussi dans la rubrique Bangkok
Répondre

Laisser un commentaire

Suivez-nous
A voir aussi