Visiter le Parc National Tayrona en Colombie : billets, tarifs, horaires

avatar

Considéré comme l’un des plus beaux parcs nationaux de Colombie, visiter le Parc National Tayrona est un immanquable d’un voyage sur la côte caraïbe du pays !

La nature sauvage tropicale et inviolée de Colombie. Voici comment résumer ce lieu si particulier situé sur la côte caraïbe de la Colombie. À seulement quarante minutes de route de Santa Marta, le Parc National Tayrona vous emmène à la découverte de ses plages sensationnelles où la jungle luxuriante embrasse les longs bancs de sable fin. Outre la flore luxuriante qui en fait sa beauté, le Parc National Tayrona héberge aussi plus de huit kilomètres carrés de réserve marine.

Si les cent vingt kilomètres de parc ne sont pas tous accessibles, les promenades en bord de mer et les diverses randonnées possibles à travers ce trésor naturel vous promettent un souvenir de carte postale !

À lire aussi :
Virée luxuriante au parc de Los Nevados en Colombie
Visiter la Cité Perdue Tayrona en Colombie : billets, tarifs, horaires

Histoire du Parc National de Tayrona

Histoire du Parc National de Tayrona en Colombie

Crédit Photo : Shutterstock  / Micha Weber

Le nom du parc est issu du peuple Tairona. Il s’agit d’une communauté aborigène ayant vécu dans la partie caraïbe du pays des centaines d’années avant l’arrivée des premiers des colons espagnols. Martyrisés par ces derniers -pour ne pas parler de génocide- une fraction de ce peuple a survécu pour s’être enfoncée dans les hauteurs de la Sierra Nevada de Santa Marta évitant ainsi l’esclavage et préservant leur culture.

Descendants directs du peuple Tairona, les Kogis, Aruacos, Wiwa et Kuarkuamos pérennisent désormais toute une culture et continuent d’écrire l’histoire d’une communauté à part entière. Aujourd’hui, les Kogis représentent le seul peuple indigène habitant le Parc National de Tayrona et concentrent leurs pieds à terre autour du village – et des ruines historiques – de Pueblito, l’un des derniers vestiges encore présents de la culture Tairona. Non loin du parc se trouve également les ruines de la Cité Perdue ou Cuidad Perdida accessibles via un trek de cinq jours dans la jungle : une excursion qui promet de s’immerger au cœur de la civilisation Tairona.

La culture du peuple Tairona est toujours présente, et leurs descendants considèrent notre civilisation ainsi que notre mode de vie comme des menaces pour la nature qu’ils vénèrent. Pour préserver celle-ci, et surtout pour lui laisser le temps de se régénérer, les Kogis ont donc obtenu le droit de fermeture du parc aux visiteurs à raison d’un mois par an.

Vous l’aurez donc compris, visiter le Parc National de Tayrona ne se résume pas seulement à découvrir une nature préservée. Une telle visite représente également un parcours sur les traces d’une civilisation aujourd’hui disparue, somme toute une expérience immersive inoubliable !

Que voir et faire au Parc National de Tayrona ?

Que voir et faire au Parc National de Tayrona ?

Crédit Photo : Shutterstock  / streetflash

Les plages à l’est du parc

La principale activité du parc consiste à visiter ses plages de sable fin, tout droit sorties d’une carte postale. La jungle se jetant directement dans la mer en fait notamment une attraction incontestable de ce lieu. Pour y accéder, il est possible de pénétrer dans le parc par la route, via l’entrée principale située à El Zaino. Depuis cet accès, la première plage que vous rencontrerez est celle Canaveral : idéale pour se reposer, ses courants dangereux vous priveront cependant d’un’ baignade rafraîchissante.

Une quarantaine de minutes de marche à travers des sentiers fait de rondins vous emmèneront ensuite à la plage d’Arrecifes. Ici même combat. Des signes vous avertiront que plus de deux cents touristes se sont noyés dans ces lieux. Nous vous conseillons donc de continuer votre chemin afin d’atteindre la plage de La Aranilla, où il vous sera enfin possible de vous baigner. À une vingtaine de minutes de celle-ci se trouve la plage La Piscina. Cette dernière est parfaite pour vous adonner à la pratique du snorkeling ! Avec une eau claire et profonde, elle regorge d’une faune sous-marine impressionnante !

L’ultime et principale plage se trouve à une vingtaine de minute de marche. La plage El Cabo de San Juan de Guia est l’emblème du parc Tayrona. Avec ses palmiers et ses paysages de rêve, il s’agit de l’attraction numéro un du parc.

Les plages accessibles par bateau

Au départ de Taganga, il vous est possible d’accéder à la Playa Cristal et la Bahia Concha. Cette dernière est également accessible par mototaxi mais est bien souvent surpeuplé. À l’inverse, la Playa Crital est extrêmement isolée et vous pourrez vous adonner à la pratique du snorkeling. En bonus, en addition des riches fonds marins, vous aurez en arrière-plan une vue sur les sommets enneigés de la Sierra Nevada.

Les ruines de Pueblito

Une marche assez physique de quatre heures depuis les bords de mer d’El Cabo de San Juan de Guia vous donnera accès au site archéologique de Pueblito. Celui-ci demeure le vestige d’un village Tairona et vous y retrouverez les fameuses constructions en terrasse. Il ne s’agit pas de la Cité Perdue, mais cet endroit représente un point d’intérêt certain. La marche à travers la jungle pour y accéder ajoute un côté magique au lieu.

La plongée sous-marine

Comme vous l’aurez compris, en plus de ses cent vingt kilomètres de côte, le parc possède également huit kilomètres carrés de réserve marine. Il vous est possible de les visiter ! Pour ce faire, il faudra vous rendre dans l’un des nombreux centres de plongés de Taganga. Si vous ne disposez pas des diplômes nécessaires, pas de panique ! Les tarifs du PADI sont parmi les moins chers au monde. Peut être la bonne opportunité pour commencer la plongée 😉

Comment aller au Parc National Naturel de Tayrona ?

Plusieurs options vous sont possibles pour visiter le Parc National de Tayrona: le bus, taxi ou bateau.

En bus

Au départ de Santa Marta, des mini-bus partent toutes les heures ou demi-heure en haute saison depuis la place du marché (Carrera 11, Calle 11). Ces derniers vous déposeront à l’entrée de El Zaino à trente-cinq kilomètres. Il s’agit de l’accès principale au parc. Comptez environ 8000 COP (2.20€) pour le voyage.

En taxi

Par taxi, il vous en coûtera environ 65000 COP depuis votre hôtel de Santa Marta pour vous rendre à El Zaino. Mais vous devrez négocier avec votre chauffeur (le personnel de votre hôtel devrait être capable de vous aider). Pour vous rendre à Bahia Concha, situé près de Taganga, comptez 15000 COP/personne.

En bateau

Des bateaux font la liaison entre Taganga et la plage de El Cabo de San Juan. Le trajet prend environ une heure et part à dix heures chaque matin pour un retour vers seize heures. Comptez environ 90000 COP le trajet.

Concernant la Bahia Concha, comptez une vingtaine de minutes pour un prix de 50000 COP.

Enfin, pour atteindre la Playa Cristal, prévoyez 70000 COP/personne pour une quarantaine de minutes de trajet.

Horaires & Tarifs du Parc National de Tayrona

Horaires et tarifs du Parc national de Tayrona

Crédit Photo : Shutterstock  / Diego Grandi

HORAIRES

Le Parc National de Tayorona est ouvert tous les jours de 8h à 17h.

Si il vous est possible de visiter le Parc National de Tayrona en une journée mais vous conseillons cependant de passer au minimum deux jours dans le parc. Il vous est possible de réserver des logements sur les différentes plages (rendez-vous sur ce comparateur d’hôtels pour trouver les offres d’hébergement les moins chères). Si vous ne disposez pas de tente et de nourriture, comptez en moyenne 50€/personne pour deux nuits.

TARIFS

  • Entrée au parc : 54500 COP
  • Plage de Bahia Concha : 6000 COP

A noter : Notez que vous ne paierez l’entrée qu’une seule fois peu importe le nombre de jours que vous choisirez de rester. Si vous choisissez de ne faire que la plage Bahia Concha, vous ne paierez pas l’entrée du parc.

BON A SAVOIR

– Les prix et horaires indiqués datent de 2019.
– A prévoir dans son sac à dos : de bonnes chaussures de marche, de l’eau potable, de la nourriture, une crème solaire, un imperméable en cas de pluie, un répulsif à moustiques, de l’argent liquide, son passeport, un certificat de vaccination contre la fièvre jaune, une lampe torche et pour les amateurs de plongée, un masque et un tuba.
– La saison haute pour le parc se situe de décembre à janvier et de juin à juillet. Le reste de l’année, l’entrée au parc vous coûtera moins cher et il y aura moins de monde.
– Les logements disponibles dans le parc sont des tentes et des hamacs. Comptez entre 20000 et 30000 COP pour en avoir un, à savoir que le tarif sera moins élevé si vous vous présentez avec votre propre matériel.
– Il n’y a pas de cuisines dans les logements du parc.
– Depuis mars 2019, l’accès à Pueblito est fermé.
– L’alcool est strictement interdit dans le parc et vos sacs seront contrôlés à l’entrée et à l’intérieur du parc.
– Il vous est possible de déposer vos sacs à l’entrée de El Zaino.

Vous savez maintenant tout concernant la destination la plus populaire de la côte caraïbe en Colombie. Nous vous souhaitons un bon séjour pour visiter le Parc National de Tayrona !

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire