Visiter le monastère royal de l’Escurial depuis Madrid : billets, tarifs, horaires

avatar
Réservez votre billet pour visiter le monastère royal de l’Escurial

Vous partez pour Madrid et sa région ? Ne manquez pas de visiter le monastère royal de l’Escurial depuis Madrid !

Situé à 45 kilomètres au nord-ouest de la capitale espagnole – Madrid -, le monastère royal de l’Escurial est une ancienne résidence du roi d’Espagne. Inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1984, le site royal se trouve sur le territoire de la commune de San Lorenzo de El Escorial, une commune de 18 088 habitants (2018) dans la Communauté autonome de Madrid. Commandé par le roi Philippe II (1527-1598) – fils de Charles Quint (1500-1558) – après la victoire de Saint-Quentin le 10 août 1557 sur les troupes du roi de France Henri II (1519-1559), le site royal fut construit entre 1561 et 1584.

C’est à la fois une nécropole abritant la sépulture de 26 rois des maisons d’Autriche et de Bourbon, une bibliothèque monumentale des 15ème et 16ème siècles, et l’un joyau architectural les plus impressionnants de l’histoire d’Espagne. Vous envisagez de visiter le monastère royal de l’Escurial depuis Madrid ? Dans cet article, nous vous indiquons comment faire !

À lire aussi : Les 17 choses incontournables à faire à Madrid

Présentation et histoire du monastère royal de l’Escurial

L’histoire de cet imposant édifice religieux débute au milieu du 16ème siècle, lorsque les troupes de la couronne espagnole défont l’armée française à Saint-Quentin, le 10 août 1557, la monarchie française craignant une invasion espagnole à Paris. Le contexte est alors celui de la guerre opposant la France aux Habsbourg depuis François Ier et Charles Quint.

Visiter le monastère royal de l’Escurial depuis Madrid permet de faire un pèlerinage historique à travers l’Espagne des Habsbourg. A l’époque, Charles Quint est Empereur du Saint-Empire Romain Germanique, roi des Espagne, de Naples, de Sicile, de Milan, roi des Pays-Bas et des Indes. Le monastère royal de l’Escurial avait une double vocation : bâtir un complexe religieux – monastère, couvent, basilique, palais royal – et servir à la fois de retraite spirituelle à Philippe II, tout en offrant à sa mère Isabelle de Portugal et à son père Charles Quint, une sépulture monumentale, à l’image de sa vie et de ses multiples titres. Le but ? Être au plus près de Dieu. Il faut dire que les monarques, à cette époque, ne brillaient pas par leur modestie…

La victoire espagnole – le 10 août – coïncida avec la fête de Saint-Laurent, un martyr de Rome qui aurait converti ses geôliers au christianisme avant de mourir sur un gril sous la torture à Rome en 258. Pour lui rendre hommage, l’édifice fut d’ailleurs construit selon les plans d’un gril. L’architecture du bâtiment exerça une grande influence sur la culture espagnole à la fin du 16ème siècle. Élevé à 1 028 mètres d’altitude dans le massif de la Sierra de Guadarrama, le site fut construit par un disciple de Michel-Ange (Juan Bautista de Toledo) et par Juan de Herrera (1530-1597), un architecte Espagnol réputé de la Renaissance.

Que voir et faire au monastère royal de l’Escurial ?

Que voir en venant visiter le monastère royal de l’Escurial depuis Madrid ? Ce complexe géant de la monarchie espagnole comprend le monastère, une basilique, un musée, un collège, une bibliothèque et un palais royal, qui renferme le célèbre Panthéon des Rois. Vous visiterez donc la basilique, composée de deux églises et d’une chapelle royale. C’est là que se trouvent les mausolées de Charles Quint et de Philippe II.

Dans la chapelle, se trouvent les sarcophages en marbre des 26 rois depuis Charles Quint. Visitez ensuite la vaste Cour des Rois menant à la bibliothèque, avec ses dimensions impressionnantes : 55 mètres de long et 10 mètres de large. Coiffée d’une immense voûte, revêtue d’un sol marbré en damier et ornée de boiseries, elle renferme de précieux ouvrages et des peintures uniques.

Le lieu abrite en effet plus de 40 000 textes religieux et littéraires, 4 000 manuscrits arabes importés sous le règne de Philippe II : une collection témoignant de l’ouverture des monarchies catholiques à la culture étrangère de l’époque (remarquez que les seigneurs et monarques féodaux n’étaient peut-être pas si obscurantistes et fermés d’esprit qu’on le raconte parfois…). Dans la basilique, jetez un œil à la statue de Philippe II, le représentant en train de prier avec ses épouses, en face de Charles Quint drapé du manteau impérial avec sa femme et ses sœurs.

Visiter le monastère royal de l’Escurial depuis Madrid, c’est aussi un haut-lieu d’exercice du pouvoir aux 16ème et 17ème siècles : témoin unique de l’histoire européenne, vous y visiterez les appartements de la dynastie des Habsbourg et le Palais des Bourbons. On se trouve propulsé 450 ans en arrière dans le Palais des Habsbourg, avec les pavillons du prince et de l’infant et les tapisseries de la Manufacture Royale de Santa Barbara. De nombreuses autres salles abritent des fresques, des tableaux et des reliquaires de la Contre-Réforme (mouvement catholique opposé à la Réforme protestante de l’époque) et enfin, les jardins à la française de l’Escurial, de style Renaissance.

Comment aller aux le monastère royal de l’Escurial depuis Madrid ?

  • En voiture : L’accès au site pour visiter le monastère royal de l’Escurial depuis Madrid se fait par l’autoroute 1 (A-V1) et la M-600.
  • En train : Prenez la ligne de Cercanías C-8 à la gare d’Atocha. Le trajet dure 1 heure et coûte 6,10 € l’aller-retour.
  • En bus : la compagnie Autocares Herranz dessert le site depuis l’Intercambiador de Moncloa par les bus 664 et 661.

On peut aussi visiter le monastère royal de l’Escurial depuis Madrid par une excursion insolite : un train des années 1940 et un wagon des années 1960, avec des contrôleurs habillés comme les personnages de la Cour de Philippe II dans la locomotive. Le train part de la gare de Principe Pío à 10h20, retour vers Madrid à 16h20 et 18h20 (tarif : 15 € entre 4 et 12 ans, 27 € pour les adultes).

Horaires et tarifs du monastère royal de l’Escurial

HORAIRES

Le site est ouvert toute l’année, de 10 heures à 18 heures d’octobre à mars et de 10 heures à 20 heures d’avril à septembre.

Fermeture le lundi, les 1er et 6 janvier, le 1er mai, les 24, 25 et 26 décembre.

TARIFS

Voici les tarifs :

  • Visite guidée : 10 €
  • Tarifs réduits : 5€
  • Entrée gratuite pour les moins de 5 ans

BON A SAVOIR

  • Il est possible de visiter la Vallée des Morts (el Valle de los Caídos), monument dédié aux nationalistes morts pendant la Guerre civile (1936-1939)
  • Certains jours, l’entrée est gratuite : le 18 mai, le 12 octobre, de 17h à 20h d’avril à septembre le mercredi et le jeudi, et de 15h à 18h le mercredi et le jeudi d’octobre à mars (pour les ressortissants de l’Union Européenne et pour les citoyens ibéro-américains).
Comment avez-vous trouvé cet article ?
0 avis (0/5)
Un commentaire ? Exprimez-vous ici !
Laisser un commentaire