La Franche-Comté en Camping-Car : location, conseils, aires, itinéraires

avatar
Franche-Comté en camping-car : autres informations
Réservez votre camping-car pour la Franche-Comté Voir les offres

Vous partez visiter l’Est de la France ? Voici notre mini-guide conseil pour visiter la Franche-Comté en camping-car !

Pourquoi ne pas visiter la Franche-Comté en camping-car, réputée pour ses grands espaces naturels, sa gastronomie et pour ses vignobles ? Adossée à la frontière Suisse et voisine de l’Alsace, la Franche-Comté est l’une des meilleures régions de France pour voyager en itinérance.

Pourtant, celle-ci figure parmi les régions les moins visitées de France, dans l’ombre du département voisin de la Côte-d’Or.

Vous cherchez comment visiter la Franche-Comté, des vignobles à ses massifs en passant par ses lacs et ses villages classés ? La rédaction de Generation Voyage vous dévoile ses meilleurs conseils pour voyager en Franche-Comté en camping-car !

Idées d’itinéraires en Franche-Comté en camping-car

Franche-Comté en camping-car : idées d'itinéraires

Crédit photo : Shutterstock – Roman Babakin

Souvent décrit comme un « Pays de Cocagne », la Franche-Comté bénéficie d’une nature luxuriante, constellée de massifs de moyenne montagne et de grands espaces naturels. Cet environnement et son Patrimoine remarquables en font une destination idéale pour les voyageurs nomades, à visiter en camping-car.

La région historique et culturelle s’étend sur 16 202 km², à travers les départements du Jura, de la Haute-Saône, du Doubs et du Territoire de Belfort. Naturellement, vous devrez modeler vos itinéraires en fonction de la durée de votre voyage et selon vos envies.

Vous ne savez pas du tout où aller ? Voici quelques itinéraires à faire en Franche-Comté en camping-car, pour un week-end, une ou deux semaines.

Visiter la Franche-Comté en camping-car sur un week-end

Pour seulement trois jours de voyage, vous manquerez de temps et vous devrez ainsi faire des choix cornéliens ! Voici par exemple un parcours en camping-car au départ de Dole, la ville la plus à l’ouest de la région :

  • Jour 1 : Dole, Besançon, Vesoul (105 km, 1h40) ;
  • Jour 2 : Montbéliard, Belfort (90 km, 1h20) ;
  • Jour 3 : le Plateau des 1 000 Etangs, Luxeuil-les-Bains, la Planche des Belles Filles (sommet), le Saut de l’Ognon (Servance-Miellin) (130 km, 3h).

Vous pouvez également choisir un itinéraire au départ de Lons-le-Saunier pour visiter exclusivement le Jura. Par exemple :

  • Jour 1 : Lons-le-Saunier, les Cascades du Hérisson, Salin-les-Bains (80 km, 1h25) ;
  • Jour 2 : Arbois, Dole, Château-Chalon, lac de Vouglans (150 km, 2h30) ;
  • Jour 3 : Saint-Claude, Les Rousses (75 km, 1h20).

La Franche-Comté en camping-car sur une semaine

Voici quelques idées d’étapes à faire en Franche-Comté en camping-car sur une semaine :

  • Jour 1 : Baume-les-Messieurs, Les Pertes de l’Ain, Nozeroy (50 km, 1h10) ;
  • Jour 2 : Mouthe, Le Mont d’Or, Pontarlier (55 km, 1h) ;
  • Jour 3 : Salins-les-Bains, Source du Lison, Besançon, Morteau, le Cirque de Consolation, les échelles de la mort (180 km, 3h15) ;
  • Jour 4 : Le Saut du Doubs, Baumes-les-Dames, Montbéliard (140 km, 2h20) ;
  • Jour 5 : Belfort, l’étang des Forges, le Ballon d’Alsace (randonnée) (55 km, 1h) ;
  • Jour 6 : Luxeuil-les-Bains, Vesoul (90 km, 1h40) ;
  • Jour 7 : Besançon, Dole, Dijon (160 km, 2h20).

La Franche-Comté en deux semaines

Voici nos idées de parcours en Franche-Comté en camping-car, si vous partez depuis Lyon pour la deuxième semaine :

  • Jour 8 : Bourg-en-Bresse, Oyonnax (Ain), Clairvaux-les-lacs, Poligny (140 km, 2h20) ;
  • Jour 9 : Saint-Amour, Lons-le-Saunier, Dole (160 km, 2h15) ;
  • Jour 10 : Pesmes, Gray, Marnay, Fondremand (80 km, 1h20) ;
  • Jour 11 : Besançon, Mouthier-Haute-Pierre, Ormans (95 km, 1h30) ;
  • Jour 12 : Lods, Source de la Loue (30 km, 40 minutes) ;
  • Jour 13 : Arc-et-Senans, Dole, Dijon (85 km, 1h20) ;
  • Jour 14 : Nuits-Saint-Georges, Beaune, Meursault (Côte-d’Or) (60 km, 1h).

En parcourant ces itinéraires, vous aurez visité quasiment tous les villages et villes incontournables en Franche-Comté. Néanmoins, vous pourrez également préférer des voyages à thèmes, à l’image des parcours œnotouristiques ou des séjours sportifs pour le ski ou la randonnée.

Louez un camping-car pour la Franche-Comté

Quel budget pour voyager en camping-car en Franche-Comté ?

Le budget pour partir

Crédit photo : Shutterstock – Roman Babakin

Tout voyage en camping-car a un coût, mais il est parfois difficile d’anticiper le budget des vacances. Ainsi, pour vous aider à organiser votre voyage en camping-car en Franche-Comté, voici un guide prévisionnel des dépenses (location du camping-car à Besançon, essence et péages éventuels) :

Budget moyen pour 1 weekend :

  • Location + assurance du camping-car : 89 € par jour en moyenne ;
  • Essence : 35 € environ ;
  • Stationnement : jusqu’à 10 € par jour ;
  • Total : 330 € environ.

Budget moyen pour 1 semaine :

  • Location + assurance du camping-car : 89 € par jour en moyenne ;
  • Essence : 75 € environ ;
  • Stationnement : jusqu’à 10 € par jour ;
  • Total : 770 € environ.

Budget moyen pour 2 semaines :

  • Location + assurance du camping-car : 89 € par jour en moyenne ;
  • Essence : 140 € environ ;
  • Stationnement : jusqu’à 10 € par jour ;
  • Total : 1 500 € environ.

Ces tarifs ne sont qu’une estimation. Ils évolueront logiquement selon la conduite et la consommation de carburant. Aussi, le prix des stationnements dans chaque aire et dans chaque ville peuvent varier et impacter cette évaluation moyenne.

Aires et conduite en camping-car en Franche-Comté

Avant de prendre la route pour visiter la Franche-Comté en camping-car, il convient de faire le point sur les conditions de circulation générales dans la région. Voici notamment les informations essentielles à savoir sur la destination.

Quels documents avoir à bord ?

Le nouveau permis, européen

Crédit photo : Shutterstock / David Milligan

  • Permis de conduire (B) si le PTAC du camping-car ne dépasse pas 3,5 tonnes ;
  • Carte grise du camping-car ;
  • Certificat d’assurance du camping-car ;
  • Le contrat de location signé entre les deux parties ;
  • La copie de l’état des lieux de départ.

Péages d’autoroute en Franche-Comté : quel tarif pour votre catégorie de camping-car ?

Prix du péage en Irlande

Crédit photo : Shutterstock – Andrey Armyagov

La Franche-Comté est traversée par les deux autoroutes A39 et A36. L’A39, appelée « l’autoroute Verte », relie Dijon, Dole et Bourg-en-Bresse et permet de rejoindre Lyon sans passer par l’A6.

L’A36, surnommée « la Comtoise », relie Dole à Mulhouse via Belfort et permet de pénétrer en Allemagne. Ce sont deux autoroutes à péages. Voici quelques tarifs à payer en camping-car, en classe 2 :

  • Lyon-Belfort : 44,80 € ;
  • Lyon-Besançon : 32,10 € ;
  • Bourg-en-Bresse-Besançon : 22,90 € ;
  • Bourg-en-Bresse-Montbéliard : 35,10 € ;
  • Bourg-en-Bresse-Belfort : 35,10 € ;
  • Lons-le-Saunier-Belfort : 22,10 € ;
  • Dijon-Belfort : 22,90 €.

Emprunter ces autoroutes vous coûtera relativement cher, comparativement au peu de kilomètres à effectuer !

Néanmoins, celles-ci vous feront gagner un temps précieux pour rejoindre les villes d’un département à l’autre. D’autant que les petites routes de montagne peuvent être impraticables en hiver.

Autres informations à savoir sur la conduite en Franche-Comté

Franche-Comté en camping-car : autres informations

Crédit photo : Shutterstock – Roman Babakin

Le réseau routier des quatre départements de la Franche-Comté possède 28 437 km de routes, dont une majeure partie se compose de routes départementales et communales.

D’une manière générale, le réseau routier de la région est de bonne qualité. Même le massif du Haut-Jura est bien desservi par les routes départementales, bien que le tracé soit sinueux sur les hauteurs. Soyez prudents dans les virages de montagne, surtout si les routes sont gelées.

Le relief est en effet montagneux à l’est de la région, dans le massif du Jura et dans les premiers contreforts des Vosges au nord. Le relief s’atténue vers l’ouest, menant aux vallées du Doubs et de la Saône.

En montagne, il est recommandé d’être équipé de chaînes ou de pneus-neige si vous venez visiter la Franche-Comté en camping-car durant la période hivernale. Car les chutes de neige peuvent être abondantes sur les hauteurs. Et les journées sans dégel sont fréquentes en altitude !

Les aires de camping-car en Franche-Comté : où stationner ?

Où stationner ?

Crédit photo : Caramaps

En Franche-Comté, l’offre d’aires de services est moins abondante que dans les régions voisines. Et plus vous prenez de l’altitude, moins vous en trouverez ! D’une manière générale, les aires de services se trouvent au niveau des agglomérations, souvent en marge du centre-ville.

Mais vous n’en trouverez qu’une seule par ville. C’est le cas pour Besançon, Dole, Vesoul, Belfort, Montbéliard… Rassurez-vous : il y a toujours au moins une aire disponible aux abords d’un site touristique (Baume-les-Dames, Saint-Claude, Les Rousses, Mouthe ou encore le Ballon d’Alsace).

L’accès aux aires est généralement gratuit, sauf à proximité des sites les plus touristiques. Elles sont toutefois bien notées. Les aires payantes disposent d’une offre de services complète et confortable (eau, électricité, parking, vidange des eaux usées, sanitaires…).

Comment et où louer un camping-car en France ?

Vous souhaitez visiter la Franche-Comté en camping-car, mais vous ne possédez pas de véhicule ? Désormais, il est très simple de louer ces véhicules entre particuliers, surtout en France. De nombreuses plateformes permettent ce type de location, en ligne, comme Yescapa par exemple.

Comment ça marche ?

  • Dans un premier temps, il faut choisir le camping-car dans votre ville (Par exemple Bordeaux, Nantes, Toulouse, Paris, Montpellier ou encore Marseille).
  • Faîtes attention à bien choisir le kilométrage illimité, à vérifier le nombre de couchages disponibles et si le voyage à l’étranger est bien possible.
  • Effectuez votre demande de location en ligne et partagez les informations relatives à votre voyage (dates, options de location, kilométrage, etc.) au propriétaire.
  • Si votre demande est acceptée et après paiement, vous aurez accès aux coordonnées du propriétaire pour organiser une première rencontre.
  • Le jour J, présentez votre permis de conduire et versez la caution.
  • Un état des lieux est effectué et un contrat de location est signé entre les deux parties. Il faudra le signer dès votre retour de Franche-Comté, et une fois fait, le tour est joué !

Louez un camping-car en France pour partir explorer la Franche-Comté

Quelle est la meilleure période pour voyager en camping-car en Franche-Comté ?

Franche-Comté en camping-car : meilleure période pour la visiter

Crédit photo : Shutterstock – photolike

La Franche-Comté bénéficie d’un climat semi-continental humide, caractérisé par des hivers froids et des étés chauds. Mais la région subit diverses influences climatiques en raison de sa topographie variable. La haute chaîne du Jura est concernée par un climat montagnard humide, avec un enneigement abondant l’hiver. Les étés y sont frais et orageux.

Mais dès lors que l’on perd de l’altitude, le climat se réchauffe. Et si la ville d’Aurillac est réputée pour être la ville la plus froide de France, c’est en réalité le Jura et le Doubs qui font partie des zones les plus froides du pays ! L’amplitude thermique est élevée entre les saisons, avec de fortes gelées hivernales et des records de températures maximales en été.

La météo est donc défavorable à un voyage itinérant entre les mois de janvier et mars, et entre les mois d’octobre et décembre. Les températures remontent au printemps, mais le climat demeure encore frais et très humide. Par exemple, à Besançon, la température maximale moyenne oscille entre 15°C en avril et 22°C en juin. Elle atteint 24°C en juillet-août, mais dépasse les 30°C chaque année lors des épisodes de canicule.

La meilleure saison pour visiter la Franche-Comté en camping-car s’étale donc entre juillet et septembre. En juillet-août, les températures atteignent en moyenne 23°C à Belfort, 24°C à Besançon et 26°C à Dole. Le début de l’automne voit arriver un retour rapide de la fraîcheur. Selon certains observateurs du climat, l’automne à Besançon serait comparable à l’hiver de Montpellier…

Louez un camping-car pour la Franche-Comté

Comment avez-vous trouvé cet article ?
0 avis (0/5)
Questions / Commentaires à l'auteur
2326
Laisser un commentaire ou