×
Mot de passe oublié ?
Sur la route… du Québec

Découvrez le Québec à travers ses plus beaux sites touristiques

Grand comme deux fois et demi la France, le Québec est une destination de choix pour la plupart des français qui visitent le Canada. Alors, évidemment, on ne visite pas « tout » le Québec, mais la belle province est une destination parfaite pour deux à trois semaines de dépaysement total. De Montréal au Lac Saint-Jean, en passant par la célèbre ville de Québec, les fameuses baleines de Tadoussac ou les cantons de l’Est, on vous emmène à bord d’un road-trip à la Québécoise. Suivez le guide, c’est parti !

Montréal, la cosmopolite

Votre avion vient de se poser sur le tarmac de l’aéroport international Pierre-Elliott Trudeau de Montréal après sept ou huit heures de vol. Une fois l’immigration et la douane passées, c’est le moment de partir à la découverte de Montréal. On commence avec le centre-ville historique et une flânerie le long des quais pour prendre le pouls de la ville. La silhouette du marché Bonséjour domine le paysage, puis la vue sur le fleuve Saint-Laurent entre complexes touristiques, commerciaux et industriels permet de mieux appréhender la ville. Ensuite, c’est le moment de se perdre dans les petites rues du vieux Montréal. On est dans le cœur historique de la ville avec en point d’orgue la Place d’Armes et la Basilique Notre-Dame de Montréal qui déploie toutes ses couleurs avec son extraordinaire retable.

Basilique Notre-Dame de Montréal

Basilique Notre-Dame de Montréal – Crédit photo: Flickr – Julien Redelsperger

Le lendemain, on va prendre un peu de hauteur avec le parc du Mont Royal, sorte de « Central Park » Montréalais qui domine la ville depuis une imposante colline. Un endroit parfait pour surplomber les immeubles de Montréal qui se détachent de l’immensité urbaine de cette ville grande comme 3 fois et demi Paris !

Vue depuis le parc du Mont Royal, Montréal

Vue depuis le parc du Mont Royal – Crédit photo: Flickr – Julien Redelsperger

En redescendant, il ne faut pas manquer une promenade dans le quartier du Plateau Mont-Royal, très vivant, où de nombreux expatriés français viennent s’installer. Le soir, vous y trouverez de nombreux bars pour y boire un verre. L’occasion de bruncher et de goûter la gastronomie locale, avant de repartir vers l’est de la ville pour se cultiver dans le magnifique « Espace pour la vie ». Au programme, la visite du Biodôme (sorte de mélange entre zoo, jardin et aquarium, immense et très vivant; de l’insectarium; des jardins botaniques) grandioses en été, du planetarium ou du stade olympique avec sa fameuse tour penchée qui offre une vue à 360 degrés sur la métropole.

Parc Olympique de Montréal

Vue depuis le parc du Mont Royal – Crédit photo: Flickr – Julien Redelsperger

Avant de repartir, profitez de votre journée pour vous balader dans la célèbre rue commerçante Sainte Catherine ou visiter l’un des nombreux musées de la ville, comme le musée Pointe-à-Callière sur l’histoire de la ville ou celui des Beaux-Arts. Après trois à quatre jours sur place, prenez possession de votre voiture de location et mettez les gaz plein Est, en direction de Sherbrooke.

Sherbrooke et les cantons de l’Est

En deux heures de route depuis Montréal, vous voilà au cœur d’une campagne verdoyante et vallonnée, réputée pour son art de vivre, ses villages pittoresques et ses vins.

Abbaye de Saint-Benoît-du-Lac

Abbaye de Saint-Benoît-du-Lac – Crédit photo: Wikimedia – Hurteau, Paul

D’ailleurs, une route des vins a même été créée pour découvrir l’un des 21 vignobles qui font la réputation de la région. Sherbrooke sera votre étape pour un ou plusieurs soirs. La ville ne manque pas d’attrait avec, en particulier l’expérience multisensorielle Terra Mutantès au musée des sciences et de la nature ou une promenade dans le centre-ville.

Avant de repartir des cantons de l’est, offrez-vous une courte escapade dans les Gorges de Coaticook, tout proche de la frontière américaine, avec ce canyon de près de 50 mètres de profondeur traversé par une impressionnante passerelle piétonne. Sur place, randonnées, circuits vélos et promenades vous attendent, sans oublier le magnifique spectacle Foresta Lumina qui illumine les lieux comme jamais.

Une fois que vous êtes prêt, on remonte en voiture pour découvrir la célèbre capitale du Québec, à 2h30 de route.

Québec, l’historique

Changement de décor avec une ville historique d’importance. Québec arbore fièrement ses remparts, son château, et ses vieilles pierres le long du fleuve Saint-Laurent. Visiter Québec, c’est remonter le temps et profiter d’un art-de-vivre à l’européenne très apprécié des touristes. Le vieux Québec et ses ruelles se prêteront à une belle journée de découvertes, à pied, dans la ville historique.

Même s’il ne se visite plus, le Chateau Frontenac est le symbole de la capitale du Québec. Accueillant un hôtel de luxe, il déploie ses terrasses qui surplombe le quartier du petit Champlain et le fleuve Saint-Laurent.

Château Frontenac illuminé la nuit, Québec

Château Frontenac illuminé la nuit – Crédit photo: Flickr – Julien Redelsperger

Le lendemain, si le coeur vous en dit, vous pouvez découvrir quelques uns des nombreux musées captivants de la ville, dont celui de la Civilisation, de l’Amérique francophone ou des Beaux-Arts. À moins que vous ne préféreriez flâner dans les rues typiques du quartier du Petit Champlain aux rues pavées qui se perdent entre les maisons historiques, les fresques murales et les commerces, pour aboutir à la Place Royale.

Place Royale, Québec

Place Royale, Québec – Crédit photo: Flickr – Julien Redelsperger

Si vous avez encore le temps, vous pouvez pousser l’exploration jusqu’aux plaines d’Abraham, où s’est jouée l’histoire de Québec au 18ème siècle entre les français et les anglais. Sinon, vous pouvez remonter dans votre voiture en direction du nord en faisant un rapide crochet par les chutes de Montmorency, les plus hautes du Québec, dépassant même celles du Niagara de près de 30 mètres.

Chutes de Montmorency, Québec

Chutes de Montmorency, Québec – Crédit photo: Flickr – Julien Redelsperger

Route pour Tadoussac

Après 3h30 de route, on quitte les grands centres urbains pour arriver à Tadoussac. Petite ville située sur le fleuve Saint-Laurent, à l’embouchure de la rivière Saguenay, elle doit sa réputation et son attrait touristique à ses baleines et sa faune sauvage qui s’offrent aux touristes venant les approcher en bateau. C’est l’endroit parfait pour s’offrir une croisière et approcher ces animaux immenses et majestueux qui jouent parfois avec facétie avec les touristes. La meilleure saison étant souvent septembre et octobre.

Baleine à proximité de Tadoussac, Québec

Baleine à proximité de Tadoussac – Crédit photo: Wikimedia – Hans Bernhard

Sur la route, le paysage est magnifique et la route flirte entre forêts, collines, villages typiques, le tout en étant à portée de main du fleuve. Le voyage est tout aussi passionnant et dépaysant que l’arrivée à Tadoussac.

Le Saguenay et le Lac Saint Jean

Dernière grande étape de votre périple Québécois, qui vous amènera vers le troisième plus grand lac du Québec. En chemin, ne manquez pas le parc national du Fjord-du-Saguenay avec ces falaises qui plongent dans la rivière façonnant un paysage incroyable. On peut l’explorer depuis la terre ou l’eau selon vos envies.

Rivière Saguenay, Québec

Rivière Saguenay et cap Éternité, vus depuis le Cap Trinité, Parc national du Fjord-du-Saguenay – Crédit photo: Wikimedia – J.boulian

En hiver ou en été, que ce soit dans la neige, sur l’eau ou sur la terre ferme, le lac Saint-Jean offre de nombreuses activités pour les touristes en mal de nature et de découvertes. Dans tous les cas, faites un crochet par le zoo sauvage de Saint-Félicien qui propose une incroyable variété d’animaux dans un cadre naturel. Une belle manière de rencontrer la faune sauvage du Canada, dont ces fameux ours blancs !

Ours, Zoo sauvage de Saint-Félicien, Québec

Ours au Zoo sauvage de Saint-Félicien – Crédit photo: Wikimedia – Dereckson

Enfin, le village historique de Val-Jalbert, dont la vie s’est arrêtée en 1927, vous fascinera par son histoire et son ambiance si particulière. C’est à la fois un musée à ciel ouvert, un village fantôme et une formidable occasion de remonter le temps jusqu’aux années 1920. Construit au pied d’une imposante chute d’eau, c’est une visite à ne pas manquer. À noter qu’il est même possible d’y dormir.

Village historique de Val-Jalbert

Village historique de Val-Jalbert – Crédit photo: Wikimedia – Sylvainbrousseau

Et c’est maintenant l’heure du retour pour Montréal (environ 5 heures de route) où votre avion vous attend. Si jamais vous souhaitez en voir davantage pour poursuivre votre voyage, la Gaspésie est une destination de choix. Comptez, cette fois, une dizaine d’heures de route pour atteindre Gaspé et découvrir d’autres paysages pour boucler votre road-trip québécois.

Crédit photo principale : Flickr – Julien Redelsperger

A voir aussi dans la rubrique Canada
A voir aussi dans la rubrique Road trip
Répondre

Laisser un commentaire

Suivez-nous
A voir aussi