Visiter la Basilique Sainte-Sophie : billets, tarifs, horaires

avatar
Basilique Sainte-Sophie
Réserver votre billet pour la Basilique Sainte-Sophie

En voyage à Istanbul ? Vous allez forcément prendre le temps de visiter la Basilique Sainte-Sophie.

La cité d’Istanbul, abritée derrière ses murailles, incarne depuis toujours le faste et la splendeur. Votre balade, au fil des théâtres de ses rues, des enchevêtrements de ruelles, des grouillements cosmopolites, vous mènera forcément à la Basilique Sainte-Sophie.

Véritable prouesse historique et architecturale, redevenue mosquée en 2020, Sainte-Sophie est le symbole d’Istanbul. Dehors comme dedans, sa beauté rivalise avec toutes les merveilles du monde. Ses dômes et ses minarets, biffant le ciel d’Orient, sont encore plus somptueux vus de l’intérieur.

Les mosaïques d’or, d’argent, de verre et de pierres précieuses, les motifs floraux et géométriques, les portes splendides, les étalages de marbres précieux : il faut le voir pour le croire. Visiter la Basilique Sainte-Sophie : on vous révèle l’essentiel pour bien prévoir votre visite.

Histoire de la Basilique Sainte-Sophie

Visiter la Basilique Sainte-Sophie

Crédit photo : Shutterstock – Dimos

Ce symbole fort de l’Empire byzantin toise le temps et les épreuves depuis l’an 537. Sainte-Sophie fut l’icône de la chrétienté durant plus de dix siècles. C’est également le chef-d’œuvre de tous les records. À commencer par la durée de son chantier : moins de six ans. Son audacieuse coupole s’étale sur plus de trente mètres de diamètre et culmine à près de soixante mètres du sol.

Reposant sur quatre énormes piliers, la basilique est tout simplement un prodige architectural. Rien n’était trop beau pour Aya Sofya (le nom initial de Sainte-Sophie) et aux yeux de l’Empereur Justinien qui ordonna sa construction. Ce dernier voulait faire plaisir à sa femme mais également rivaliser avec la splendeur du temple de Jérusalem.

En 1453, la basilique fut transformée en mosquée et enrichit par les sultans. On y fit suspendre un lustre immense, on la tapissa de mosaïques byzantines et on remplaça la croix par un croissant. Elle fut ensuite édifiée au rang de musée avant de redevenir, en 2020, une mosquée.

Cette croisade identitaire confère un caractère unique au monument. Au sein dans la Basilique Sainte-Sophie, les musulmans prient au milieu des scènes bibliques. Cependant, les pièces chrétiennes sont dissimulées lors des cinq prières quotidiennes musulmanes.

Nos conseils pour bien visiter la Basilique Sainte-Sophie

Visiter la Basilique Sainte-Sophie

Crédit photo : Shutterstock – saiko3p

Generation voyage a selectionné pour vous

Les règles

Lieu de culte oblige, visiter la Basilique Sainte-Sophie contraint à quelques règles.

  • Les femmes doivent se couvrir la tête ;
  • Tous les visiteurs doivent retirer leurs chaussures et couvrir leurs jambes et leurs épaules ;
  • Un point de vente de foulard existe sur place ;
  • L’accès se fait de façon séparée pour les femmes et les hommes, avant qu’ils puissent se rejoindre à l’intérieur;
  • Enfin, sachez que l’utilisation des trépieds est interdit.

Durée de la visite

Une fois vos billets pour la Basilique Sainte-Sophie en poche, un minium d’1h30 de visite est requis. Toutefois, comptez plus de temps si vous optez pour une visite guidée. Pour gagner du temps, n’hésitez pas à vous munir d’un billet coupe-file (comprenant la visite accompagnée d’un guide local).

Le meilleur moment pour visiter la Basilique Sainte-Sophie

L’idéal est d’arriver à l’ouverture, lorsque bon nombre de visiteurs émergent juste de leur lit. Ne manquez pas non plus d’admirer le monument à la tombée du jour. Le coucher de soleil donne à la basilique des couleurs éblouissantes. Puis dans l’obscurité totale, lorsqu’elle s’éclaire, elle offre un panorama spectaculaire.

Que faire lors de votre visite de la Basilique Sainte-Sophie ?

L’extérieur

Sainte-Sophie au coucher du soleil

Crédit photo : Shutterstock – LizCoughlan

Visiter la Basilique Sainte-Sophie débute par l’extérieur, reconnaissable de très loin. Ceinturées par des contreforts antisismiques, les pierres qui semblent alourdir la structure sont essentielles. Elles permettent à l’architecture de supporter le poids de la coupole intérieure. Vos yeux s’accrochent ensuite aux minarets rose entre lesquels trône un dôme.

Une fois la visite terminée, vous revoilà à l’extérieur. Vous passez alors, à l’image de l’Empereur, le vestibule et une porte de bronze admirable. Dans la cours, à gauche, se trouve l’ancien baptistère transformé en huilerie par les Ottomans puis en tombeau pour accueillir deux illustres sultans.

Sur la droite, la fontaine aux ablutions baignant d’eau bénite. Puis loin, d’autres tombeaux dont la richesse ne cesse d’estomaquer les visiteurs. Ce véritable chapelet de mausolées vous guide, tout en rêveries, vers la sortie…

L’intérieur

Visiter la Basilique Sainte-Sophie

Crédit photo : Shutterstock – vvoe

Une fois l’extérieur massif dépassé, la splendeur de la Basilique Sainte-Sophie se révèle. La finesse et la richesse sautent aux yeux comme une marée d’étoiles. À droite, l’ancienne église de Théodose II. Puis, une nef imposante, une porte en cèdre démesurée, une mosaïque majestueuse du Christ, des dalles de marbre vert usées par le piétinement des gardes imépriaux.

Levez les yeux sur l’irrésistible coupole aérienne. Les briques de tuf, légères et rosées, lui confèrent une allure princière. Les pavées de mosaïques, les ensembles argentés, l’or massif incrusté de pierreries, les minarets en marbre et les fresques murales donnent le tournis.

Malgré le spectacle hypnotique, n’oubliez pas de passer par la colonne suante qui aurait le pouvoir d’exaucer les vœux et guérir les maux.

Les tribunes

Galerie des Tribunes Istanbul

Crédit photo : Shutterstock – trabantos

Si visiter la Basilique Saint-Sophie est une merveille en soi, attendez de voir les galeries des tribunes. Derrière des portes éblouissantes, sous des plafonds d’or, elles abritent les plus belles représentations du lieu saint. La justesse des traits et les nuances de couleurs témoignent d’un savoir-faire unique et raffiné.

Jetez un œil aux bas-reliefs qui symbolisent l’enfer et le paradis, remarquez le parapet de marbre qui étreint l’étage, observez la finesse du portrait de l’Impératrice Zoé. Courbez l’échine face aux mosaïques de la Vierge, du Christ et de l’ange Gabriel.

Suivez du regard les panneaux calligraphiées ottomans transcrivant le nom d’Allah, du Prophète et des quatre premiers califes. Le tout, dans une ambiance dorée et sous une constellation de petites fenêtres percées.

Combien coûte un billet pour la Basilique Sainte-Sophie ?

Depuis le 24 juillet 2020, date à laquelle le monument est redevenu une mosquée, les billets pour la Basilique Sainte-Sophie sont gratuits.

Comment réserver en ligne un billet pour la Basilique Sainte-Sophie ?

Fontaine devant la basilique

Crédit photo : Shutterstock – Kemal Taner

Generation voyage a selectionné pour vous

Vous pouvez facilement réserver votre billet pour la Basilique Sainte-Sophie sur Internet. Cette option, proposée par de nombreux sites de réservations touristiques, vous permet de bénéficier de l’option coupe-file. Pour bénéficier de la gratuité, il n’est pas possible de réserver votre billet en ligne et à l’avance.

Existe-t-il des visites guidées de la Basilique Sainte-Sophie ?

Il est tout à fait possible d’opter pour une visite guidée. C’est même le meilleur moyen de saisir l’importance de ce monument symbolique et gorgé d’histoires. Les premiers prix avoisinent les 13€.

Existe-t-il des visites combinées avec d’autres monuments ?

Visiter la Basilique Sainte-Sophie

Crédit photo : Shutterstock – Mikhail Starodubov

Generation voyage a selectionné pour vous

Les billets pour Sainte-Sophie sont combinables avec d’autres monuments immanquables d’Istanbul. Par exemple, couplez l’entrée de la Basilique à celle du Palais Topkapi (résidence principale des sultans Ottomans) ou à celle de la Mosquée Bleue (la plus exceptionnelle de tout le pays).

Sinon, optez pour un City Pass. Cela vous permet une grande économie sur le prix d’entrée des sites remarquables de la ville.

  • La Welcome Card : pour une cinquantaine d’euros, vous pouvez visiter la Basilique Sainte-Sophie avec un billet coupe-file, le palais Topkapi, la Citerne Basilique et le Bosphore en bateau. Valable durant une semaine, vous bénéficiez aussi de dix trajets en transports en commun et d’un guide anglophone à chacune de vos visites. L’option à 85€ (valable cinq jours) comprend davantage de sites et d’expériences touristiques ;
  • Le Museum Pass : inclut treize sites touristiques, dont la Basilique Sainte-Sophie. Ce pass est valable cinq jours et coûte environ 35€ ;
  • Le Tourist Pass : inclut l’entrée gratuite à plus de trente-cinq attractions touristiques avec visites guidées, une connexion Internet mobile gratuite pendant 72h, une croisière sur le Bosphore, un accès aux lignes touristiques BigBus et même une cérémonie de derviches tourneurs. Le Pass est valable deux, trois, cinq ou sept jours. Le prix débute à 95€ pour 48h et grimpe jusqu’à 145€ la semaine.

Horaires d’ouverture

Plafond de la basilique Istanbul

Crédit photo : Shutterstock – epic_images

Visiter la Basilique Saint-Sophie est possible en fonction des horaires des prières (cinq fois par jour, le site est donc inaccessible). Le reste du temps, elle est ouverte au public sept jours sur sept, sauf le vendredi jusqu’à 15h.

Comment accéder à la Basilique Saint-Sophie ?

Pour vous rendre à la Basilique Sainte-Sophie, le plus facile est d’emprunter le tramway T1 et de descendre à l’arrêt Sultanahmet (quartier abritant Sainte-Sophie, le Palais de Topkapi, la Mosquée Bleue et le Musée d’archéologie). En métro, la station la plus proche est celle de Vezneciler (ligne M2).

Où se garer près de la Basilique Saint-Sophie ?

Bien qu’il existe des parkings à Istanbul et quelques options pour se garer en ville, nous ne recommandons absolument pas de circuler en voiture. De ce fait, vous n’aurez pas à vous garer près de Sainte-Sophie.

Où loger près de la Basilique Saint-Sophie ?

Quartier de la Corne d'Or Istanbul

Crédit photo : Shutterstock – Nikolay Antonov

La Basilique Saint-Sophie trône au cœur de la ville historique et plus précisément dans la « Corne d’Or ». Ce quartier est le plus intéressant et emblématique de la ville, celui dont on tombe facilement amoureux. Gorgé de mosquées, musées, palais fastueux, façades en vieux bois, bazars et minarets, ce vieux quartier stambouliote est un point de chute parfait pour dormir.

Pour trouver la solution qui vous convient, utilisez un comparateur d’hôtels. De charmants petits hôtels sont également présents dans les alentours, ainsi qu’une excellente offre d’appartements en Airbnb.

Comment avez-vous trouvé cet article ?
0 avis (0/5)
Questions / Commentaires à l'auteur
2475
Laisser un commentaire ou