Generation Voyage Logo

Se connecter

Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Generation Voyage Logo

Réinitialiser votre mot de passe

Créer un compte | Se connecter

Generation Voyage Logo

Réinitialiser votre mot de passe

Créer un compte | Se connecter

Generation Voyage Logo

Pays Basque : à la découverte des Fêtes de Bayonne

La France, ses traditions régionales bien ancrées, ses fêtes et… parmi les plus emblématiques : les Fêtes de Bayonne, dans le sud-ouest.

Ce rendez-vous annuel de la fin juillet est un des plus festifs du pays. Cinq jours, cinq nuits et plusieurs milliers de « festayres » qui débarquent dans la ville.

Il est simple de retenir la date : les fêtes de Bayonne se déroulent tous les ans, dès le mercredi qui précède le premier week-end du mois d’août. Elles se clôturent le dimanche, laissant la ville et ses habitants toujours plus fiers et les oiseaux de nuits largement rassasiés.

Generation Voyage vous embarque au rythme fou, convivial et déjanté des Fêtes de Bayonne.

Rapide historique sur les Fêtes de Bayonne

Bayonne

Crédit photo : Shutterstock

Depuis leur création en 1932, les Fêtes de Bayonne n’ont cessé de prendre de l’ampleur. Pourtant, la tradition fut humblement initiée par le comité des fêtes de l’époque, inspiré par les Fêtes mythiques de Pampelune, Dax et Mont-de-Marsan. C’est d’ailleurs de la fête espagnole que tient la tradition de la tenue blanche et rouge sur laquelle nous reviendrons plus bas.

Le programme initial des Fêtes de Bayonne a beau évoluer, certains rendez-vous sont tout simplement devenus incontournables.

Vous y découvrirez les traditionnelles courses de vachettes, la gastronomie basque au travers des marchés de producteurs et des concours culinaires, les démonstrations de danses et musiques folkloriques ainsi que les féroces combats de pelote basque. Vous aurez aussi l’occasion d’assister aux feux d’artifices, bals, concerts et défilés du Roi Léon. Ce dernier, sous forme de marionnette iconique du pays bayonnais, se pose chaque année au balcon de la Mairie pour veiller sur ses ouailles…

Crédit photo : Shutterstock – Photo_Traveller

Au fil des années, d’autres grandes figures des Fêtes de Bayonne ont fait leur entrée dans l’arène : les fameuses Peña, des associations d’amis autour de valeurs fortes, de la convivialité et de l’entraide sociale, et les Bandas, ces musiciens enjoués, qui déferlent gaiement dans les rues et embarquent leur public déjanté.

En somme, oubliez les clichés. Il serait triste de résumer les Fêtes de Bayonne aux beuveries et frasques en tout genre. Ce sont surtout d’incroyables réunions autour des traditions basques, de la bonne humeur et des retrouvailles intergénérationnelles.

Quelques chiffres (improbables) sur les Fêtes de Bayonne

Stats Bayonne

Crédit photo : Shutterstock

Au terme des Fêtes de Bayonne, pas moins de 300 tonnes de déchets sont ramassées par 200 agents ménagers dédiés.

En comptant les forces de Police, de Gendarmerie et de Douane, plus de 500 agents de sécurité sont déployés pendant les fêtes de Bayonne.

Pendant cinq jours (et nuits), 22 kilomètres de voiries sont littéralement inondés d’1 million de festayres.

En tout, 25 000 kilomètres carrés sont dédiés à la fête, la danse, la boisson.

Chaque année, pas moins de 150 000 campeurs débarquent avec leur tente et leur caravane pour faire la fête.

En moyenne, à la fin des festivités, les participants ont consommé 1 litre de Jacqueline, 1,5 litres de Sangria et 2 litres de bière chacun. Ce qui ramène le nombre d’éco-gobelets distribués durant les Fêtes de Bayonne à… 1 250 000 !

Côté nourriture, par moins de 6000 burgers sont engloutis en 5 jours.

Une journée dans la peau d’un bayonnais fin juillet

Bayonne3

Crédit photo : Shutterstock

Durant les Fêtes de Bayonne, à chaque jour son thème : le mercredi l’ouverture, le jeudi la journée des enfants, vendredi celle des associations, samedi celle des traditions et le dimanche celle en l’honneur de Pampelune. Si vous souhaitez vivre pleinement ces cinq jours de folie, autant vous le dire, il va falloir s’accrocher et poser quelques jours de repos la semaine suivante. Zoom sur le programme des Fêtes de Bayonne.

Vous vous en rendrez rapidement compte : les festivités sont marquées par des temps forts inéluctables. Parmi eux, la cérémonie d’ouverture du mercredi soir avec la remise des clés de la ville. À cette occasion, les bombes explosent en rafales et le Roi Léon donne son premier show. À 22 heures sonnent ce que les Bayonnais appellent Mascleta, les fêtards nouent alors leur foulard, à garder au cou jusqu’au dimanche.

Du mercredi au dimanche, dès 8 heures, la musique retentit dans les rues. Très vite, les fanfares envahissent la ville. Grands dormeurs, vous serez malmenés. Le programme musical met en valeur les Gaiteros et Txistularis basques, mais également les groupes de jazz et les cliques militaires.

Crédit photo : Shutterstock – Dreuf

Chaque jour, juste avant midi, les géants en carton-pâte défilent dans les rues de la ville, se frayant un passage dans la marée blanche et rouge. 12 heures, le soleil atteint son zénith. Il fait chaud, les gens jubilent et trépignent d’impatience : place à l’apéro. Apéritifs-concerts et bals publics s’emparent de Bayonne.

C’est aussi l’heure où les murs de la Mairie tremblent : les Bandas font un grand vacarme pour réveiller le Roi des Fêtes, notre cher Léon. De 22 heures à 3 heures du matin, rebelote du côté de la Mairie, sur le carreau des Halles et l’esplanade Roland-Barthes. Entre-temps, tout type d’animations folkloriques basques et gasconnes sont organisées. Votre participation dépendra probablement de votre degré de fatigue.

Si pendant cinq jours la ville est en feu, ne pensez pas que les enfants sont évincés. Chaque après-midi, à l’heure du goûter, ils sont accueillis dans les jardins publics pour des tamborradas. D’ailleurs, le programme du jeudi leur est entièrement consacré. La journée s’écoule au fil d’encierros Txikis (petits encierros) où les enfants défient de faux taureaux en carton, poussés par des adultes.

17h30, les vaches landaises s’élancent depuis la place Saint-André ou Paul-Bert, appelant les raseteurs néophytes ou chevronnés mais également les touristes téméraires (ou un peu imbibés) à la recherche de sensations fortes.

À 19 heures, place Jacques-Porte, se déroule un traditionnel Dantzazpi. Des centaines de personnes dansent et s’enjaillent aux rythmes des Fandangos et des sauts basques.

Fêtes de Bayonne

Crédit photo : Flickr – Etienne Macquet

Mercredi et dimanche, au Trinquet moderne, ne manquez pas les pittoresques parties de pelote à main nue. Ici, ces grands tournois tiennent du sport national et, vous le constaterez rapidement, cette discipline est plutôt exigeante et douloureuse. Force, adresse, agilité, œil vif et instruments spécifiques sont de rigueur pour participer à ce jeu ancestral.

Le vendredi soir, la traditionnelle soirée des célibataires fait grimper la température. Les hommes festoient entre eux, les femmes sortent entre elles, puis finissent par se rencontrer.

Le samedi, à 18 heures, se tient la grandiose Corrida à cheval suivie, dans la soirée, du Corso lumineux. Ce moment féérique est caractérisé par un défilé de chars au cœur de la foule et devant un jury chargé d’élire le plus beau et surprenant d’entre eux.

Le dimanche, les traditions païennes reprennent le dessus avec la messe des Bandas à 11 heures. Croyants ou non, les visiteurs et locaux s’entassent gaiement dans l’église Saint-André. À 18 heures se tient la seconde Corrida des Fêtes de Bayonne.

Puis, les fêtes se terminent en apothéose avec des feux d’artifices qui précèdent la cérémonie de l’enlèvement des foulards. Tels les chapeaux des diplômés américains, les tissus rouges s’élèvent au-dessus de la place de la Liberté. Les festayres brandissent fièrement leur foulard, jurant de le renouer l’année suivante.

Les 5 choses incontournables à faire pendant les Fêtes de Bayonne

Danser avec les Bandas

Crédit photo : Shutterstock – Photo_Traveller

Plus d’une trentaine de Bandas se chargent de plonger tout Bayonne, du matin au soir sans répit pendant cinq jours, dans des musiques festives. Ces groupes de musiciens, armés de leurs trompettes, tambours, trombones, tubas, saxophones, exercent une aura magnétique sur la foule en délire.

Pour danser avec les Bandas, il n’y a qu’à tendre l’oreille ou à suivre les silhouettes dansantes sur les rythmes cadencés. En échange d’un sourire chaleureux ou d’une bière bien fraîche, vous pourrez même avoir droit à la chanson contemporaine ou traditionnelle de votre choix !

Admirer les défilés traditionnels

Crédit photo : Shutterstock – Photo_Traveller

Les Fêtes de Bayonne sont ponctuées par trois défilés majeurs, véritable ode à la culture basque. Le plus majestueux est le corso lumineux du samedi soir. Cet instant féérique séduit petits et grands et vient suspendre, pour quelques instants, les cris et les chants dans les rues. Le thème de ce défilé de chars décorés et illuminés, sur fond de musiques vibrantes jouées par les Bandas, change chaque année. Mais, une chose est sûre, cela est toujours grandiose.

Ne manquez pas non plus le défilé de la cour du Roi Léon. Tous les jours, les six Géants de la Cour du Roi se rassemblent et passent chercher le Roi devant la Mairie. Un moment convivial, main dans la main avec les locaux.

Enfin, impossible de passer au travers du défilé officiel des Fêtes. Ce dernier se déroule après la Messe dominicale. Il s’agit d’un immense rassemblement de musiciens de tout âge qui parcourent la ville en costumes traditionnels basques.

Prendre part aux événements sportifs

Fêtes de Bayonne

Crédit photo : Flickr – Atauri

Plusieurs tournois sportifs rythment les Fêtes de Bayonne, des plus farfelus aux plus sérieux. L’incontournable sport est, bien entendu, la pelote basque aux Master où les champions se réunissent pour l’occasion.
Du côté de la Nive, les courses de pirogues et les régates d’aviron assurent un show nautique hors normes.

Le Triath’drôle, un ensemble de compétitions comiques où des équipes s’affrontent dans un concours où le rire est le maître mot, n’en finira pas de muscler vos zygomatiques. D’ailleurs, c’est l’occasion de participer au championnat du monde d’omelette au piment ou celui du lancer d’espadrilles.

L’un des signaux qui marquent le début des festivités est la fameuse course des festayres. Le parcours s’étire sur presque quinze kilomètres et rassemble, chaque année, plusieurs milliers de coureurs. Les rues de Biarritz, d’Anglet et de Bayonne sont alors envahies d’une nuée blanche et rouge, suivie par la foulée Txiki et ses jeunes aficionados de 8 à 12 ans.

Honorez les vachettes

Crédit photo : Flickr – Marc Hanauer

Ah… les courses de vachettes dans les arènes sont de grands moments. Attention, on dit bien vachettes. Pas de taureaux dans les rues de Bayonne. Mais ne vous méprenez pas, ces bêtes moins dangereuses savent tout autant faire le show et offrir des moments grisants à la foule en délire. Côté spectateurs comme coureurs, frissons garantis !

Toutefois, les mineurs comme les personnes âgées ne peuvent pas descendre dans l’arène. Si vous n’avez pas vraiment l’habitude, nous vous conseillons également de rester sagement assis et d’encourager comme il se doit les téméraires en quête d’adrénaline !

Se vêtir de blanc et rouge

Fêtes de Bayonne

Crédit photo : Shutterstock – Delpixel

Cela tient d’un véritable Dress Code ! L’origine de cette tenue vestimentaire remonte à 1969, année où Luis Mariano jeta les clefs tout de blanc et rouge vêtu. Ce code couleur fut finalement repris à tel point qu’on associe les Fêtes de Bayonne à une véritable marée blanche et rouge sur tout le Pays Basque.

Si vous n’avez pas la tenue et les accessoires adéquats, pas de soucis, tous les commerces de la ville vous vendront l’attirail complet. Alors, commencez par enfiler un tee-shirt et un short blanc. Par contre ne vous méprenez pas : votre tenue immaculée finira… noire.

Ensuite, nouez une ceinture rouge (nœud à gauche) sur vos hanches et le fameux foulard à votre cou (pas avant mercredi, 22 heures pétantes). Malgré la tentation du « total look » oubliez les sandales ou espadrilles, privilégiez les vieilles baskets. Sinon, pour la jouer pratique et dans le thème, on vous conseille la banane rouge autour de la taille.

Où loger lors des Fêtes de Bayonne

C’est sûr qu’on ne vient pas aux Fêtes de Bayonne pour faire une cure de sommeil. Néanmoins, pour tenir le rythme durant ces cinq jours de pure folie et jovialité, il faudra tout de même dormir quelques heures. Pour cela, plusieurs options sont possibles.

Airbnb ou hôtel

Fêtes de Bayonne

Crédit photo : Shutterstock – BearFotos

Une bonne option, économique, est de réserver un Airbnb ou un hôtel dans les villages alentour. Anglet, St Jean de Luz, Biarritz, Hendaye, Bidart ou même dans les Landes : toutes ces communes sont desservies par des bus qui vous permettront de rejoindre la fête en quelques minutes seulement.

Les bus de fête offrent d’ailleurs une ambiance incomparable ! Petit conseil, achetez directement l’aller/retour pour éviter les galères d’achats à 4 heures du matin.

Si vous avez plus de budget, réservez un Airbnb directement à Bayonne.

Durant les Fêtes, le Grand Bayonne accueille davantage les festayres de plus de 30 ans et les Bayonnais pure souche. Le Petit Bayonne est plutôt le repère des plus jeunes. À vous de choisir votre camp ! Bien que le mieux soit de passer d’un quartier à l’autre et goûter à toutes les ambiances.

Camping

Crédit photo : Shutterstock – wavebreakmedia

Si vous êtes d’humeur plus aventureuse, sachez que le camping est envisageable. Pour cela, direction l’aire d’accueil de Mousserole et ses 1500 places. Comptez 35 € le week-end pour une tente de deux personnes. Le tarif pour six nuits s’élève à 75 €. Si vous dormez à plus de deux dans une tente, comptez 12 € supplémentaires par nuit par personne.

Enfin, l’aire de Mousserole propose un accès à des douches à 2 €. En revanche, le camping sauvage et les nuits sur un rond-point ne sont pas permises et durement punies.

Infos pratiques

Fêtes de Bayonne

Crédit photo : Shutterstock – Delpixel

Tarifs

L’accès aux Fêtes de Bayonne est payant du vendredi midi au dimanche soir. Le forfait est de 8 €. Toutefois, les Bayonnais sont exempts de paiement. Le Pass Fête est en vente dès la mi-juillet et tout au long des festivités dans les Offices de tourisme et chez les revendeurs Keolis, puis directement aux caisses à l’entrée du périmètre.

Accès

Si vous venez de loin pour faire les Fêtes de Bayonne (et vous ne le regretterez pas), sachez que l’aéroport le plus proche est celui de Biarritz-Anglet-Bayonne. Situé à Anglet, il jouit d’un emplacement idéal. Les vols depuis Paris et plusieurs villes en France sont quotidiens. Pour trouver les meilleurs vols, nous vous consultons de consulter un comparateur de vols.

En voiture, vous n’aurez aucun mal à approcher la ville. Les départementales et autoroutes depuis l’Espagne, Toulouse, Pau, Bordeaux, Paris sont les principales routes empruntées. Cependant, garez-vous loin et gagnez la fête et vos quartiers à pied. Non seulement les places sont rares aux alentours du périmètre mais en plus les rétroviseurs sont bien trop souvent victimes des festayres qui titubent…

Sinon, pourquoi ne pas tenter la mobilité douce avec le train des fêtes ? Le TER Aquitaine propose un forfait unique à 12 € qui permet d’accéder à Bayonne et ses nombreuses villes alentour.

Laisser un commentaire