Ces 10 lieux entrés au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2023

Odzala-Kokoua, Congo
Trouver les lieux entrés au patrimoine de l'UNESCO en 2023

En 2023, l’UNESCO a encore enrichi sa liste de merveilles mondiales en classant 42 nouveaux sites. Parmi eux, découvrez une sélection de 10 lieux entrés au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2023.

Chaque année, le comité du patrimoine mondial de l’UNESCO se réunit pour évaluer les candidatures de sites naturels et culturels à travers le monde afin d’intégrer le catalogue déjà riche de l’organisme. Cette année 2023 n’a pas fait exception, et nous avons vu l’inscription de 42 nouveaux lieux. Parmi eux, découvrez notre sélection de 10 sites époustouflants.

Ces dix nouveaux ajouts au patrimoine de l’UNESCO en 2023 sont une véritable invitation au voyage. C’est une chance de découvrir des paysages spectaculaires, des merveilles architecturales et des traditions culturelles ancestrales. De l’Asie à l’Europe, en passant par l’Afrique et l’Amérique, ces destinations promettent des expériences uniques et inoubliables.

Forteresses circulaires de l’âge des Vikings, Danemark

Forteresse Fyrkat, Danemark

Shutterstock – Kenneth Bagge Jorgensen

Pourquoi nous l’avons sélectionné : Le site des forteresses circulaires de l’âge des Vikings au Danemark est une vitrine exceptionnelle pour comprendre la culture viking. Il dépeint la puissance de la dynastie de Jelling tout en retraçant la métamorphose d’un royaume entier. Ainsi, c’est un trésor inestimable pour quiconque s’intéresse à l’histoire fascinante des Vikings.

Pour en savoir plus : L’UNESCO a inscrit au patrimoine mondial cinq importants sites archéologiques du Danemark en 2023. Ils comprennent les imposantes forteresses vikings d’Aggersborg, Fyrkat, Nonnebakken, Trelleborg et Borgring. Construits entre 970 et 980, ces forts circulaires sont des preuves du contrôle des routes terrestres et maritimes par les Vikings. Ces structures sont maintenant couvertes de gazon. Pourtant, elles restent impressionnantes et fournissent des informations sur comment les Vikings se défendaient.

L’UNESCO reconnaît en 2023 ces lieux pour leur importance historique et culturelle. Le but est non seulement de protéger les sites de tout dommage, mais aussi de réduire l’impact des bâtiments modernes à proximité. Désormais les visiteurs peuvent tranquillement explorer ces points de repère de l’histoire viking et comprendre leur signification.

Parc national de Nyungwe, Rwanda

Parc national de Nyungwe, Rwanda

Shutterstock – Atosan

Pourquoi nous l’avons sélectionné : Le Parc national de Nyungwe, au Rwanda, est un bastion vital pour la préservation des forêts pluviales d’Afrique centrale. Il abrite une biodiversité étonnante, servant de refuge à de nombreuses espèces menacées.

Pour en savoir plus : Situé dans le sud-ouest du Rwanda, le parc national de Nyungwe s’étend jusqu’au parc national de Kibira, source du grand Nil. Il est un trésor écologique, ajouté au patrimoine de l’UNESCO en 2023, s’étendant sur une surface de 970 km2. Ce parc est créé en 2004 et offre des forêts luxuriantes et des paysages variés – rivières, cascades, landes et tourbières.

Ce parc est parfait pour les amateurs de faune et de flore. Il est le seul habitat mondial du singe doré. On y trouve aussi des chimpanzés et des rhinolophes, espèce en danger. Il est également un refuge pour 12 types de mammifères menacés et accueille 317 espèces d’oiseaux. En plus, on y trouve 200 espèces d’arbres et 100 espèces d’orchidées. Ainsi, le Parc national de Nyungwe est un paradis pour les amoureux de la nature. L’UNESCO le reconnaît comme patrimoine mondial en 2023 pour son importance écologique globale.

Parc national des monts Balé, Éthopie

Parc national des monts Balé, Éthopie

Shutterstock – Roger De La Harpe

Pourquoi nous l’avons sélectionné : Le parc national des monts Balé en Éthiopie est une merveille naturelle qui a finalement reçu la reconnaissance de l’UNESCO. Ses paysages époustouflants de vallées expansives, de sommets volcaniques, de lacs glacés et de forêts verdoyantes en font une destination unique et inoubliable.

Pour en savoir plus : Fondé en 1970, le Parc national des monts Balé est classé au patrimoine de l’UNESCO en 2023. Situé en Éthiopie-Est, dans un pays célèbre pour ses montagnes comme le Mont Batu à 4,307 mètres, le parc est un véritable trésor. Il comprend l’écosystème afroalpin le plus vaste d’Afrique. Aussi, ses paysages sont variés avec des plaines, une forêt de genévriers, des landes et une ceinture de bruyères.

La richesse du Parc des monts Balé ne se limite pas à ses paysages, sa biodiversité est également exceptionnelle. Découvrez un monde d’oiseaux uniques, tels que les grives, corbeaux, busards, traquets et fauvettes. Soyez attentif, car vous êtes dans le seul habitat du loup d’Abyssinie. Vous pourriez également rencontrer le nyala de montagne, le babouin olive, le chacal doré, la hyène, le porc-épic, le phacochère et même le lion. Ce parc est le dernier refuge des lions du pays, preuve de sa protection efficace.

Ensembles sacrés des Hoysala, Inde

Ensembles sacrés des Hoysala, Inde

Shutterstock – Ivan Aleshin

Pourquoi nous l’avons sélectionné : Les ensembles sacrés des Hoysala en Inde sont une merveille architecturale. Non seulement ces temples captivent par leur beauté, mais ils racontent également l’histoire fascinante de l’évolution de l’architecture hindoue. C’est cette combinaison d’art et d’histoire qui justifie l’entrée de ces temples dans le patrimoine mondial de l’UNESC0 en 2023.

Pour en savoir plus : Situés dans le sud de l’Inde, ces temples datant des XIIe et XIIIe siècles sont des vestiges de l’Empire Hoysala. Leur architecture sacrée et leur décoration détaillée sauront vous émouvoir. Ils sont ornés de sculptures ultra-réalistes et de gravures sur pierre qui illustrent le talent des artisans de l’époque.

Vous les trouverez surtout dans les districts de Hassan et Mysore. Deux des temples ont été construits en l’honneur de Vishnu et le dernier pour vénérer Shiva. En dépit des dégâts qu’ils ont subis au fil du temps, une rénovation récente leur a donné un coup de neuf. Enfin, le ton des tons des pierres qui contraste avec le vert de la nature environnante fait ressortir la beauté de ces lieux sacrés. C’est ce qui est typique des sites ajoutés au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2023.

La Maison Carrée de Nîmes, France

Maison Carrée de Nîmes, France

Shutterstock – Ermess

Pourquoi nous l’avons sélectionné : Construite par les Romains au Ier siècle, la Maison Carrée de Nîmes est un témoignage exceptionnel de leur domination sur la colonie Nemausus. En plus, sa conception architecturale est unique et remarquable.

Pour en savoir plus : La Maison Carrée à Nîmes en France est l’un des temples romains les mieux conservés au monde. Construit entre 10 avant J.-C. et 4 après J.-C. sous l’Empereur Auguste, il était destiné à montrer la puissance de Rome. Il honore également Lucius Caesar et Caius Julius Caesar, des figures clés de l’époque romaine.

Cet édifice a servi de différentes manières au fil des ans, notamment comme maison consulaire, église et musée des arts antiques. En dépit de cela, il a réussi à maintenir son charme. L’UNESCO a reconnu son caractère unique en l’inscrivant au patrimoine mondial en 2023. Son toit a été entièrement refait en 1992 selon le design original. Cela reflète l’engagement pris pour sa préservation.

L’appellation « Maison Carrée » vient de sa forme rectangulaire, qui était populaire à l’époque romaine. Vous pouvez voir ce bâtiment dans le nord-ouest du centre-ville de Nîmes. Il fait face au Carré d’Art, le musée d’art contemporain de la ville. Ainsi, la Maison Carrée est un exemple parfait de conservation du patrimoine historique.

Site archéologique de l’ancienne Lingapura ou Chok Gargyar, Cambodge

Chok Gargyar, Cambodge

Shutterstock – Phobjer

Pourquoi nous l’avons sélectionné : Les vestiges de l’ancienne Lingapura au Cambodge, dévoilent une facette fascinante et souvent oubliée de l’Histoire. En effet, ses sanctuaires sacrés et ses peintures murales vieilles de plusieurs siècles illustrent la grandeur de l’Empire Khmer.

Pour en savoir plus : Le site archéologique de l’ancienne Lingapura ou Chok Gargyar au Cambodge est une merveille du patrimoine mondial de l’UNESO inscrit en 2023. Il a été la capitale de l’Empire Khmer entre 928 et 944, sous le roi Jayavarman IV. Le site se trouve en pleine forêt, 80 kilomètres au nord-est d’Angkor. Son architecture et son urbanisation témoignent de techniques avancées de la période.

En vous promenant sur ce site, vous découvrirez une richesse patrimoniale exceptionnelle. Cela comprend d’anciens temples, sanctuaires, sculptures, inscriptions et peintures murales. Le site est dominé par une pyramide à degrés, un ancien temple-montagne. Les premières explorations de ces vestiges datent de 1866, menées par Louis Delaporte. Malheureusement, des pillages durant les années 1970 et 1980 ont causé des dommages. Ainsi son classement au patrimoine mondial UNESCO 2023 va permettre une meilleure protection de ce lieu exceptionnel.

Tumuli de Gaya, République de Corée

Tumuli de Gaya, Corée

Shutterstock – Photo_jeongh

Pourquoi nous l’avons sélectionné : Les Tumuli de Gaya en Corée du Sud sont une collection fascinante de tertres funéraires. Ils sont liés à la Confédération de Gaya, un empire datant du Ier au VIe siècle. Ces monuments, impressionnants visuellement, offrent une perspective étonnante sur le système politique peu conventionnel de l’époque de Gaya. Ainsi, visiter ce site est une expérience unique qui allie une découverte visuelle au passé intrigant de cette civilisation.

Pour en savoir plus : Les Tumuli de Gaya en Corée du Sud ont rejoint la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2023. On les trouve principalement à Gyeongsan, Gimhae, Haman, Hapcheon, Goryeong, Goseong, Namwon et Changnyeong. Certains des tumuli sont couverts de verdure, d’autres ne le sont pas, créant une diversité paysagère naturelle.

Ces tumuli racontent l’histoire de la Confédération de Gaya grâce à leurs différents types de tombes et d’objets funéraires. Ils montrent que Gaya était composé de chefs d’État affiliés formant un ensemble d’entités politiques autonomes et égales. En plus, ils prouvent que les membres de la Confédération partageaient une même culture. En outre, l’apparition de nouvelles tombes et les changements sociétaux de Gaya ont laissé une trace dans l’histoire locale. Cela a enrichi son héritage historique et culturel.

Tr’ondëk-Klondike, Canada

Tr'ondëk-Klondike, Canada

Shutterstock – Josef Hanus

Pourquoi nous l’avons sélectionné : Tr’ondëk-Klondike est un site emblématique, célèbre pour avoir été le centre de la plus grande ruée vers l’or de l’histoire. Non seulement il possède de nombreux artéfacts historiques et archéologiques, mais il offre également un aperçu précieux de la vie des Tr’ondëk Hwëch’in. En effet, il s’agit des premiers habitants de cette région au climat parfois rude, bien avant l’arrivée des colons. Ce lieu permet d’éclairer sur l’histoire des peuples autochtones.

Pour en savoir plus : Entré au patrimoine mondial de l’UNESC en 2023, Tr’ondëk-Klondike est un territoire subarctique situé dans le Yukon, au Canada. Le peuple autochtone de Tr’ondëk Hwëch’in a une histoire riche et fascinante et continue de préserver une identité culturelle forte. Cependant leur monde a changé drastiquement avec l’arrivée des colons cherchant de l’or au XIXe siècle. Le site offre un aperçu des transformations majeures de cette époque.

De 1896 à 1899, plus de 10 000 chercheurs d’or ont afflué vers Klondike, dans le Tr’ondëk-Klondike. Cela a modifié le paysage et le mode de vie des Tr’ondëk Hwëch’in. Klondike a inspiré l’écrivain Jack London pour son livre « L’Appel de la forêt ». Par ailleurs, Disney a aussifait naître son personnage de Picsou sur ces terres. Ainsi l’UNESCO a honoré l’histoire et la culture canadienne en inscrivant Tr’ondëk-Klondike dans le liste du patrimoine de l’UNESCO en 2023.

Massif forestier d’Odzala-Kokoua, Congo

Odzala-Kokoua, Congo

Shutterstock – Roger De La Harpe

Pourquoi nous l’avons sélectionné : Le massif forestier d’Odzala-Kokoua au Congo offre un spectacle vivant de la force de la nature. En effet, il révèle comment la forêt a repris ses droits sur la savane après la dernière période glaciaire. De plus, il est considéré comme un refuge pour les éléphants de forêt, avec la plus grande population de ces majestueux animaux en Afrique.

Pour en savoir plus : Situé dans le Parc national d’Odzala-Kokoua au Congo, le massif forestier couvre une superficie de 13 546 km2. Créé en 1935, il a résisté aux effets du temps et des activités humaines. Il a été reconnu comme réserve de biosphère en 1977, avant de rejoindre la liste indicative du patrimoine mondial en 2008. Finalement l’UNESCO l’inscrit au patrimoine mondial en 2023.

Le massif d’Odzala-Kokoua est un lieu de biodiversité exceptionnelle. Il abrite environ 100 espèces de mammifères, dont des primates variés. Néanmoins, les épidémies du virus Ebola de 2002 à 2005 ont entraîné une diminution de 70 à 95% de la population de près de 20 000 gorilles qui vivaient ici. D’autres espèces notables, comme les éléphants de forêt, les singes, les civettes, les léopards, les servals et les porcs géants, y sont aussi présentes. De plus, 440 espèces d’oiseaux et un nombre important de reptiles y trouvent refuge.

Monuments des pierres à cerfs et sites associés à l’âge du bronze, Mongolie

Pierre à cerf, Mongolie

Shutterstock – Daan Kloeg

Pourquoi nous l’avons sélectionné : Les Monuments des pierres à cerfs en Mongolie représentent l’un des plus remarquables héritages de l’âge de bronze des peuples nomades eurasiens. Avec une existence s’étalant de 1200 à 500 avant J.-C., ces structures funéraires et cérémonielles se distinguent par leur préservation exceptionnelle à travers les âges.

Pour en savoir plus : Situés au cœur de la Mongolie centrale, ces merveilles du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2023 témoignent de l’histoire du pays. Les monuments de pierres à cerfs se trouvent dans les monts Khangaï, à 400 km à l’ouest d’Oulan-Bator et proche du désert de Gobi. Ces magnifiques totems atteignent jusqu’à 4 mètres de hauteur, rappelant une ancienne culture de l’âge du bronze qui a perduré plusieurs siècles.

Ces monuments sont soit isolés ou agencés en groupes. Ils sont stratégiquement placés dans de grands tertres funéraires connus sous le nom de khirgisüürs, qui dévoilent clairement des autels sacrificiels. Ce qui est particulièrement remarquable, c’est l’art gravé sur ces colonnes . Ainsi, on y trouve d’incroyables représentations de cerfs, allant de stylisées à figuratives. Leur excellente conservation fait de ces monuments une véritable trouvaille, ce qui leur a valu une inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2023.

Maintenant vous connaissez ces 10 incroyables lieux qui ont été inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2023. De la majestueuse cité antique aux merveilles naturelles préservées, chaque site est un trésor à découvrir et à préserver. Maintenant, c’est à vous de partager vos suggestions et vos propres expériences dans les commentaires ci-dessous. Quel est le prochain site que vous allez visiter ?

Carte des hôtels et logements - Monde
Plus d'inspiration
cover background Generation Voyage grandit — Rejoins l’équipe
0 Commentaire(s)
Laisser un commentaire

Image newsletter popup - Génération Voyage
Newsletter : le top de nos inspirations voyage !

Tous les samedi, découvre notre sélection d'expériences mémorables à vivre à travers le monde, dans ta boîte mail.

Generation Voyage Logo
Se connecter
Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Generation Voyage Logo
Réinitialiser votre mot de passe

Créer un compte | Se connecter

Generation Voyage Logo
Réinitialiser votre mot de passe

Créer un compte | Se connecter

Generation Voyage Logo