Dans quel quartier loger à Séville ?

Comparez et trouvez vos activités voyage
Dans quel quartier loger à Séville ?

Séville est l’une des plus importantes villes d’Europe du Sud. Ne cherchez plus où dormir durant votre séjour et trouvez le meilleur quartier où loger à Séville !

Avec ses 700.169 habitants (2013), la ville de Séville – capitale de la communauté autonome d’Andalousie – est une des plus grandes conurbations d’Espagne. Traversée par le fleuve Guadalquivir, louer un logement à Séville permet de découvrir une richesse inouïe d’un point de vue historique, architectural et artistique. D’un point de vue touristique, l’Espagne, troisième destination touristique du monde, doit beaucoup à Séville. Forte de son climat méditerranéen de rêve – en moyenne, 16°C en janvier, 36°C en juillet -, Séville a attiré 2,67 millions de visiteurs en 2006.

Pôle agricole, économique et culturel d’Andalousie, Séville abrite de nombreux monuments historiques à ne pas manquer, tels l’Alcazar, la Place d’Espagne, la Tour de l’Or, le Palais de San Telmo ou encore la Casa de Pilatos, etc. Dormir à Séville, c’est le monde à l’envers : les prix baissent en été – trop chaud -, et grimpent au printemps. Voici une sélection des meilleurs quartiers où dormir à Séville.

Santa Cruz et la cathédrale, cœur historique

Santa Cruz, loger à Séville

Crédit photo: Flickr – calansa

C’est là que s’engorgent la plupart des touristes, qui fourmillent le jour et la nuit. Ce quartier très coloré semble avoir conservé son authenticité du temps jadis, grâce à son dédale de ruelles et de petites placettes ombragées aux « mille » senteurs. Vous y trouverez la majorité des monuments à ne pas rater, ainsi que des bars à tapas – une institution ici ! -, des restaurants traditionnels, des maisons blanches, typiquement sévillanes d’architecture pittoresque, des palais et des patios aromatisés de fleurs. Ne manquez pas d’ailleurs le quartier des arènes, « El Arsenal », si vous aimez la tauromachie et les corridas (d’avril à octobre). Pour profiter de la vie sociale, de la fête et des visites culturelles, c’est là qu’il faut louer un appartement : à deux pas de tout.

Triana, le sévillan populaire

Triana, loger Séville

Crédit photo: Flickr – ijclark

Sur la rive gauche du Guadalquivir, Triana est plus populaire, convivial, vivant, c’est également un agréable quartier où loger à Séville. Triana prend des airs de petit village Andalous : loger à Triana, c’est s’immerger dans l’Andalousie tout en étant à l’abri des hordes de touristes qui arpentent le centre-ville toute la sainte journée (et la nuit). Autrefois le quartier gitan, c’est aujourd’hui un repaire pour les bohèmes – gentrification oblige – mais les tarifs d’hébergements pour loger demeurent très abordables.

Alameda de Hércules

Alameda de Hércules, loger à Séville

Crédit photo: Flickr – afloresm

Si à Rennes, l’on surnomme la « Rue Saint-Michel » la « rue de la soif », alors Alameda de Hércules méritent le même sobriquet. C’est le coin des noctambules assoiffés et avides de musique flamenco et du monde entier. Le quartier ôte sa cape de zone malfamée qui lui colle à la peau pour se parer de celle d’un quartier branché. On y afflue en terrasse pour s’enivrer et manger des tapas. Si l’effervescence des quartiers jeunes et festifs – c’est un pléonasme, nous sommes en Andalousie… – ne vous dérange pas, c’est un excellent quartier où loger, avec des prix de logement pouvant être très bon marché.

El Centro, le Séville shopping

Centro, loger à Séville

Crédit photo: Flickr – Kevin Poh

C’est LE quartier où dormir para consumir, pour consommer. Cette zone se compose majoritairement de magasins de vêtements et de grandes enseignes commerciales. Le quartier est désert en milieu de journée, grouille le matin et le soir mais attention : l’activité retombe en soirée. Si vous recherchez de l’animation, réserver un hôtel ou un appartement à louer dans un autre quartier.

La Macarena, en toute quiétude

La Macarena, loger à Séville

Crédit photo: Flickr – Cinthia Bravo

C’est un petit village dans la ville, où plusieurs ambiances se mélangent. D’un côté, les noctambules du quartier adjacent – Alameda -, qui y viennent pour s’apaiser un peu. Et d’un autre côté, les familles qui battent les ruelles pour le plus vieux marché de la ville, « calle Feria ». Les halles, leurs senteurs et les tapas de poisson sont vraiment à faire. Pour loger à Séville, c’est une bonne alternative entre la fête débridée, le centre trop dense, et la quiétude à prix d’appartements abordables, tout en profitant des soirées andalouses, typiques de l’Espagne.

Crédit photo principale : Flickr – mout1234

Les activités à faire dans cette ville
A voir aussi dans la rubrique Seville
Répondre

Laisser un commentaire

Suivez-nous
A voir aussi