Les 10 choses incontournables à faire à Thessalonique

avatar
Réservez vos visites & activités à Thessalonique Voir les offres

Partir visiter la Grèce en 2019, quel beau projet de vacances ! Voici pour vous, les 10 choses incontournables à faire pour visiter Thessalonique !

Capitale de la Macédoine grecque à l’est de la Grèce continentale, Thessalonique est la seconde ville la plus peuplée du pays après Athènes, avec plus de 322 240 habitants pour 790 824 personnes dans l’aire urbaine. C’est également la 7ème ville la plus peuplée des Balkans, et le deuxième centre politique, financier, culturel et politique de la Grèce.

Ville portuaire et commerciale aux portes de l’Asie mineure, Thessalonique exerce une position stratégique grâce à sa situation proche des pays d’Europe du Sud-Est. Fondée par Cassandre de Macédoine en 315 avant notre ère chrétienne, Thessalonique fut occupée par l’Empire Romain, l’Empire Byzantin, et l’Empire Ottoman avant l’indépendance de la Grèce. En venant visiter Thessalonique, vous découvrirez un patrimoine historique et culturel impressionnant, une population jeune et étudiante active, et une atmosphère de vie décontractée.

Alors que faire à Thessalonique ? Voici notre présentation des 10 choses incontournables de la ville !

1. Le front de mer et la Tour Blanche

Tour blanche de Thessalonique

Crédit photo : Flickr – Marco Verch

Pour découvrir et visiter Thessalonique, rien de tel qu’une première balade en front de mer, entre la Tour Blanche et le port. Ancienne fortification byzantine réhabilitée en musée, la Tour Blanche est un emblématique de la ville.

Sous l’Empire Ottoman, elle était une prison et un lieu d’exécutions et de torture : de nombreux rebelles janissaires y furent décapités, sur ordre du sultan Mahmud II. Construite au 13ème siècle, elle faisait partie du mur d’enceinte, détruit en 1866.

En vous baladant sur le front de mer, vous pourrez aussi apercevoir la sculpture de George Zongolopoulos installée en 1997 : The Zongolopoulos Umbrellas. Et pour visiter Thessalonique à travers les yeux d’un local, rien de tel qu’une visite guidée de la ville !

2. La vieille ville, Ano Poli

Ano Poli

Crédit photo : Flickr – Jaime Pérez

Que faire à Thessalonique ? Et bien, visiter la vieille ville évidemment, qui se dit ici Ano Poli ! Incontournable, la vieille ville est ceinte par des remparts, à l’intérieur desquelles se trouve un dédale de ruelles colorées. Dans les environs, l’église Agios Demetrios est à ne pas manquer. Construite au 7ème siècle, elle est l’une des plus grandes églises de Grèce et un des sanctuaires les plus importants de l’Église orthodoxe grecque.

Ano Poli est considéré comme l’un des quartiers les plus charmants de la ville. Il fut préservé de l’incendie de 1917 qui ravagea la ville : on y trouve donc des bâtiments de l’époque ottomane et le monastère Vlatadon.

3. Les ruines gréco-romaines

Rotunda Of Galerius

Crédit photo : Flickr – Dan Lundberg

Venir visiter la Grèce sans faire les ruines antiques serait dommage. Si l’on connaît mieux le site d’Agrigente (Sicile) et l’Acropole d’Athènes pour les vestiges de la Grèce antique, on trouvera néanmoins l’Agora, l’arc et la Rotonde de Galère, les ruines du palais de l’empereur Galère (250-311).

L’Agora de Thessalonique date du 3ème siècle avant J-C. C’était la place publique, où l’on débattait des choses publiques, durant la période hellénistique et romaine. L’Arc de Galère est un monument tétrarchique (régime politique imposé par l’Empire Romain sous Dioclétien) imposant, construit entre 299 et 305 et dédié à l’empereur Galère pour commémorer sa victoire contre les Perses et les Sassanides. L’Arc et la Rotonde sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1988.

4. La statue Alexandre le Grand

Ce n’est pas tant pour se prosterner au pied de la statue du guerrier antique Alexandre le Grand (-356;-323) que l’on vous recommande ce lieu, mais pour profiter d’un poumon de verdure en plein cœur du centre-ville : le Jardin au nom du roi antique de Macédoine se trouve à l’est de la Tour Blanche, juste sur le front de mer. C’est un exemple de parc où flâner et souffler un peu en venant visiter Thessalonique.

5. L’Heptapyrgion

On y vient lorsque l’on vient visiter la vieille ville de Thessalonique. L’Heptapyrgion – signifiant « le fort à sept tours » – est une ancienne forteresse byzantine et ottomane. Situés au nord-est de l’Acropole, les murs de la forteresse médiévale ont traversé les âges : édifiés au 4ème siècle de la Grèce antique, les remparts de l’Acropole comportaient initialement trois tourelles. Le château se dote de cinq autres tours au 12ème siècle.

Lors de l’occupation ottomane au 15ème siècle, les Turcs reconstruisent le site. De la fin du 19ème siècle jusqu’à 1989, l’Heptapyrgion était une prison.

6. Les musées de Thessalonique

Vous ne savez que faire à Thessalonique ? Et bien, sachez que les musées de la ville sont incontournables. Ils permettent de mieux aborder l’histoire de la ville et constituent un pan important de la culture européenne. En premier commencez par visiter le musée archéologique, inauguré en 1962. Il abrite des collections d’art grec, ainsi qu’une concentration importante d’objets de la vie courante des Macédoniens allant de l’époque archaïque (6ème-5ème siècles avant J-C) à l’empire romain tardif.

Poursuivez par le musée de la culture byzantine – inauguré en 1994, il présente une importante collection d’objets d’art grec et sur la culture byzantine en Macédoine, du 4ème siècle au 19ème siècle -, puis allez au musée de la photographie. Ouvert en 1998, il est abrite des photographies retraçant l’histoire et les arts grecs.

7. Les églises de Thessalonique

Eglise Agios Demetrios

Crédit photo : Wikimedia

Vous aimez les édifices religieux et les ornements de l’architecture orthodoxe ? Visiter Thessalonique permet de voir de belles églises byzantines, et offrira un certain dépaysement. Ne manquez pas l’église Agios Demetrios, qui figure parmi les incontournables. Plus grande église de la ville, dédiée à Démétrios et classée à l’UNESCO, cette église fut construite une première fois vers l’an 306, détruite plusieurs fois, puis reconstruite au 7ème siècle. Elle devint une mosquée durant l’époque ottomane (1492-1912), puis redevint une église orthodoxe à l’indépendance de la Grèce.

Il faut aussi voir l’église Sainte-Sophie – non, nous ne sommes pas à Istanbul ! – en venant visiter Thessalonique. Située dans le centre-ville, elle fut construite au 5ème siècle, détruite par un séisme et reconstruite au 7ème siècle. Elle est classée au patrimoine mondial par l’UNESCO.

8. Les marchés de Thessalonique

Kapani Market in Thessaloniki

Crédit photo : Flickr – Marco Verch

Vous souhaitez visiter Thessalonique en étant proche de la population ? Vous aimez les spécialités culinaires locales et la gastronomie ? Visitez les marchés couverts de la ville où on y trouve une ambiance populaire, comme souvent. Vous pourrez errer dans les allées et les étals des marchés de Modiano, Kapani et Athonos pour trouver les spécialités locales, les produits frais, et découvrir identité culinaire de la ville : loukoums, fromages, olives, épices, charcuteries…

Et oui, visiter Thessalonique, c’est aussi savoir comment les Grecs mangent ! Et pour les plus gourmands, sachez que vous pouvez allier visite de la ville et plaisir gustatif en faisant une excursion culinaire et culturelle !

9. Les sites archéologiques de Pella et Aigai

Que faire encore à Thessalonique ? Si vous logez sur place, prenez un bus pour visiter un incontournable de la région : les ruines archéologiques de Pella et d’Aigai.

Pella fut une capitale antique de Macédoine, révélée par l’historien Grec Hérodote (-480;-425). A proximité de Vergina, non loin de Thessalonique, se trouve Aigai, la première capitale de Macédoine (avant Pella).

Organisez votre excursion d’une journée vers les sites archéologiques de Pella et Aigai

10. Les plages de Chalcidique

Chalkidiki

Crédit photo : Flickr – Marco Verch

Pourquoi ne pas aller se mouiller dans les eaux chaudes de la mer Égée après avoir pu visiter Thessalonique en long, en large et en travers ? Avant de repartir, profitez des plages d’Epanomi, la meilleure plage à proximité de Thessalonique.

Sinon, un trident – non, ce n’est pas Zeus – plonge vers l’est de la mer Égée : c’est la Chalcidique, région surnommée « le paradis secret de la Grèce » par les locaux. La région abrite des plages parmi les plus belles de Grèce : eaux chaudes, translucides, sables fin et blanc, comme un lagon tropical !

Réservez votre escapade de Thessalonique vers Chalcidique

Comment se rendre à Thessalonique ?

Aller à Thessalonique est simple : on trouve des vols directs et réguliers au départ de Paris pour moins de 50 euros (si dates flexibles). L’aéroport de Thessalonique se situe à 13 kilomètres de la ville. Pour trouver un vol pas cher pour Thessalonique, vous pouvez faire votre recherche sur le site de notre partenaire Skyscanner. Depuis l’aéroport, vous pourrez rejoindre la ville si vous louer une voiture, en bus ou bien avec un chauffeur privé.

Depuis la France, avec votre voiture personnelle ou après avoir loué une voiture, vous pouvez également venir en road-trip à travers la route des Balkans (Ljubljana, Zagreb, Belgrade, Sofia ou Skopje).

Où se loger à Thessalonique ?

Où loger pour visiter Thessalonique tranquillement ? On recommande les quartiers Ano Poli (pour les férus d’histoire et de culture), Egnatia et Ladadika (pour les fêtards). Pour vous aider à choisir où dormir à Thessalonique, lisez donc notre article « Dans quel quartier loger à Thessalonique ?« 

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

  1. Excellent article riche en informations pratiques .
    Merci.

Laisser un commentaire