3 endroits où faire du rafting en Ardèche

avatar
Réservez votre session de rafting en Ardèche

Vous avez comme une envie de sensations fortes ? Voici 3 endroits où faire du rafting en Ardèche.

Vous avez la pagaie en main, c’est bon. Avez-vous avez enfilé la combinaison ? C’est bon aussi, tout comme le casque. Vous avez de bonnes chaussures de sport au pied et vous êtes très motivé·e·s pour vous mesurer aux rapides des rivières ardéchoises. Parfait ! Mais au fait, ça ressemble à quoi le rafting en Ardèche ?

C’est un bateau pneumatique sur lequel peuvent embarquer 6 à 8 personnes. Son gros avantage est de pouvoir passer partout, d’être souple et surtout insubmersible. Grâce à lui, vous allez pouvoir franchir les rapides des torrents avec une bonne dose de sensations. Cela tombe bien, il y a quelques rivières intéressantes de ce type en Ardèche et qui sont parfaites pour débuter cette pratique.  Pour vous donner envie, voici 3 spots où faire du rafting en Ardèche.

À lire aussi :
9 endroits où faire du canyoning en Ardèche
21 sites où faire du canoë-kayak en Ardèche
12 endroits où faire de la spéléologie en Ardèche
Les 12 plus belles randonnées en Ardèche

BON A SAVOIR

La pratique du rafting est classée selon 6 niveaux de difficulté. Le niveau 1 est le plus facile, évidemment, accessible à tous tandis que le niveau 6 correspond à des rivières quasi-impossible à naviguer. Rassurez-vous, en Ardèche, la difficulté ne dépasse pas le niveau 4.

A noter : souvent, il y a un peu de marche à pied pour atteindre le point de départ et il faut que l’équipage porte le raft.

1. Les gorges de l’Allier

Rafting en Ardèche : les gorges de l'Allier

Crédit photo : Flickr – tourisme43

Niveau : 2 et 3 avec possibilités de passages de classe 4 selon les parcours choisis. C’est accessible aux enfants à partir de 10 ans.
Durée : de 1/2 journée à 1 journée
Distance : de 5 à 12 kilomètres en fonction des parcours

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un canyon creusé par la rivière Allier qui est considérée comme une des plus sauvages d’Europe. Les gorges sont à cheval sur l’extrême nord de l’Ardèche, la Haute-Loire et la Lozère. Leur distance totale de plus de 50 kilomètres est particulièrement propice pour faire du rafting en Ardèche.

C’est d’ailleurs la meilleure activité pour découvrir les gorges depuis l’eau car il n’y a quasiment aucun point d’accès à la rivière hormis par la voie ferrée.  De plus, elles sont accessibles à tous les niveaux.

Le parcours

Pour parcourir les gorges de l’Allier, la plupart des guides proposent deux options : un parcours découverte et un parcours sportif. La plupart des prestataires d’activités en eaux-vives proposent de combiner à la journée rafting et canoë avec une pause déjeuner et baignade.

Le parcours se divise en deux parties et il commence fort car c’est la première moitié qui bouge le plus. En effet, il y a pas mal de rapides avec des passages à sensations  surtout après un lâcher de barrage du Naussac. Les passages de rapides les plus connus sont « la roche qui pleure » et « la baraque à poney », tout un programme ! Quelques roches plates par ci, par là avec lesquelles on peut s’amuser, peut-être une petite chute dans l’eau aussi sinon ce n’est pas drôle.

La deuxième partie du parcours est beaucoup plus calme, c’est parfait pour se remettre de ses émotions. Et puis le guide peut indiquer des endroits sympathiques où sauter dans les rouleaux sans danger.

Informations pratiques

La descente des gorges de l’Allier et la pratique du rafting en Ardèche a lieu, en général, d’avril à octobre. Mais les meilleurs moments sont en avril, mai et août. Les gorges sont difficiles d’accès donc il n’y a pas énormément de points de départ pour mettre le bateau à l’eau. La plupart des guides font commencer à Monistrol d’Allier en Haute-Loire. Il faut donc prévoir un peu de voiture depuis l’Ardèche.

En ce qui concerne les tarifs, la moyenne se situe entre 45 et 50€ la demi-journée par personne.

2. Les gorges du Chassezac

Les gorges du Chassezac

Crédit photo : Flickr – Patrick Veniel

Niveau : classe 2 découverte, accessible à partir de 5 ans à condition de savoir nager 25 mètres et d’être à l’aise avec la tête sous l’eau
Durée : 2 heures
Distance : 15 km

La rivière Chassezac est le principal affluent de l’Ardèche et son gros avantage est d’être moins fréquentée que cette dernière. Pourtant, le Chassezac offre de superbes panoramas sur les paysages des Cévennes ardéchoises.

Les gorges se situent au niveau de la basse-vallée à partir du village des Vans. Elles forment l’endroit idéal pour s’initier au rafting en Ardèche.

Le parcours

Les gorges du Chassezac sont idéales pour les débutants qui ne savent pas trop à quoi s’attendre avec le rafting ou qui appréhendent. La descente s’apparente plus à une randonnée en bateau pneumatique qu’à une vraie descente traditionnelle.

Toutefois, bien que ce soit tranquille, vous traverserez quelques rouleaux et rapides. De quoi vous donner quelques sensations sympathiques. Le reste du parcours est consacré à la découverte des gorges grâce aux explications du guide. Le bateau pneumatique permet d’accéder à des endroits sauvages qui sont inaccessibles par voie terrestre. C’est une belle occasion de découvrir la faune et la flore de la région.

Informations pratiques

Pour faire du rafting en Ardèche dans les gorges du Chassezac, le point de départ se situe aux Assions sur la base de loisirs. Il faut compter 1h depuis Privas pour s’y rendre.

Pour les tarifs, il faut prévoir environ 25€ par adulte et 22€ pour les enfants.

A noter : En période de fortes chaleurs, il est possible que la pratique du rafting soit réglementée voire impossible si le niveau d’eau est insuffisant.

3. Descente de l’Ardèche

Les gorges de l'Ardèche

Crédit photo : Shutterstock – DanyL

Niveau : Classe 2 découverte, accessible à partir de 5 ans à condition de savoir nager 25 mètres et d’être à l’aise avec la tête sous l’eau
Durée : entre 2h et 2h30 selon le parcours
Distance : une dizaine de kilomètres

Les gorges de l’Ardèche sont une des destinations touristiques les plus prisées de France. Il faut dire que les paysages sont spectaculaires.

L’un des sites les plus célèbres est le Pont d’Arc, arche de pierre de 60 mètres de haut. Mais il y en a plein d’autres que vous pourrez découvrir lors d’une sortie en rafting en Ardèche.

Le parcours

Il existe 2 possibilités de parcours de rafting sur l’Ardèche. Le premier part de Aubenas et descend jusqu’à Voguë.  Cette partie est très ludique, vous apprendrez  à franchir les différents types de rapides et les rouleaux. Lors des passages plus tranquilles, l’accompagnateur vous présentera la faune et la flore ardéchoise. Il y aura un peu d’histoire aussi, plus précisément de préhistoire puisque la région abrite la grotte Chauvet. Vous finirez en beauté par le village de Voguë.

Le deuxième parcours part de Vallon et va jusqu’à Châmes. Celui-ci est plus tranquille que le précédent avec peu de passages sportifs. Il est particulièrement adapté pour les familles. Il n’en est pas moins magnifique puisque vous aurez l’occasion de passer sous le Pont d’Arc. Vous pourrez même entrer dans une grotte et grimper sur les falaises alentours pour découvrir le point de vue.

Informations pratiques

Attention, les gorges de la rivière sont particulièrement sujettes aux baisses de niveau d’eau. C’est pourquoi la pratique du rafting en Ardèche est rarement possible l’été. Privilégiez le printemps ou l’automne.

En fonction des prestataires, le rendez-vous peut se faire au point de départ du parcours ou au bureau des guides avec un transport en minibus. En ce qui concerne les tarifs, comptez entre 40 et 45€ par personne.
 

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire