Parking pas cher à Rome : où se garer à Rome ?

avatar
Réservez votre place de parking à RomeVoir les offres

Vous prévoyez de visiter les splendeurs de Rome en voiture ? Alors avant de vous lancer corps et âme dans la ville avec votre véhicule, prenez en note tous nos conseils pour vous garer et trouver un parking pas cher dans la ville aux 7 collines.

Ah Rome… Qui n’a jamais rêvé d’arpenter les vieilles rues de la ville à observer les merveilles architecturales de l’Antiquité en savourant une délicieuse glace italienne ? Avec ses spécialités ensoleillées, son Vatican, ses églises et son impressionnant Colisée, Rome est une destination privilégiée des touristes et chez Génération Voyage, on comprend tout à fait pourquoi.

Mais si vous optez pour la voiture pour vos vacances à Rome, sachez que ce ne sera pas de tout repos : en effet, la ville est réputée pour ne pas être la plus simple niveau stationnement et trouver un parking pas cher à Rome relève du miracle. Heureusement, nous avons trouvé quelques astuces pour vous aider à vous garer sans peine, avec des idées de parkings à Rome et les règles de circulation en ville. Après ça, Rome n’aura plus de secrets pour vous et à vous la dolce vita !

Se garer à Rome : attention à la ZTL !

Garer sa voiture dans un parking à Rome

Crédit photo: Flickr – CarSpotter

Si vous avez déjà visité l’Italie, vous avez sans doute déjà entendu parler de la ZTL (Zona a Traffico Limitato). En effet, les « zones à trafic limité » sont présentes dans la majorité des grandes villes italiennes, devenant le cauchemar des touristes qui cherchent à circuler et se garer à Rome. Cette zone a la particularité d’interdire aux non résidents de conduire sans y être autorisé, sinon gare à l’amende. Dans le centre ville par exemple, la conduite y est interdite de 6h30 à 18h du lundi au vendredi, de 14h à 18h le samedi et de 23h à 3h du matin les vendredis et samedis.

L’entrée en zone ZTL est matérialisée par des panneaux. Et pour ceux qui voudraient tenter le diable, on vous le déconseille fortement : la ville est truffée de caméras, les contrôles sont réguliers, et chaque plaque d’immatriculation non enregistrée se verra remettre une amende très salée. Néanmoins, si votre logement se trouve à l’intérieur de la ZTL, vous devez faire une demande auprès des autorités routières pour avoir un permis d’accès temporaire et pouvoir accéder au parking de votre logement.

Se garer dans la rue à Rome

De manière générale, il est assez compliqué de se garer dans les rues de Rome car les places vacantes sont prises d’assaut par les scooters et elles sont peu nombreuses. Néanmoins, si vous vous sentez l’âme aventurière, c’est au sol qu’il faudra être attentif car il existe trois types de places pour se garer à Rome.

– Les places avec une ligne blanche sont d’autant plus rares qu’elles sont complètement gratuites. Alors si vous en croisez une, surtout profitez-en ! Faîtes attention, car ces places sont souvent prisées par les scooters, qui règnent en maître sur la ville éternelle.

– Les places avec une ligne bleue sont payantes, généralement de 8h à 20h, voire jusqu’à 23h dans les zones les plus centrales comme Campo Marzio, Celio, Ludovisi ou encore Trastevere. Le coût dépend du quartier où vous êtes, mais les tarifs oscilleront entre 1,20€ de l’heure en ZTL et 1€ hors ZTL.

– Les places avec une ligne jaune sont strictement interdites car réservées aux personnes en situation de handicap, aux livraisons ou aux politiciens.

Si toutefois vous ne trouvez pas où vous garer à Rome, sachez qu’il est toutefois possible de stationner le long du Tibre sur le Longotevere. Les places sont payantes mais vous serez à proximité de tout. En bonus, ceux qui auront la chance de trouver une place vers le Jardin des Orangers ou la Roseraie auront un magnifique panorama sur la ville.

Parking pas cher à Rome : les bons plans

À Rome, il existe différents parkings. Ceux du centre-ville sont des parkings surveillés mais avec un nombre de places très limité. Leur avantage ? Leur proximité avec le centre ville et la possibilité de s’y rendre à pied, comme le parking de la Villa Borghèse, le parking du Gianicolo et le parking de la Piazza Cavour. Comptez environ 2,20€ de l’heure mais il existe des abonnements à la journée entre 18 et 25€.

Pour trouver un parking pas cher à Rome, il faut quitter le cœur de la ville et vous garer à proximité des transports publics. Tous les parkings sont situés à proximité des lignes de métro A et B ou à côté de lignes de bus. Pour 12h, comptez entre 1,50 et 2€ et pour 16h, entre 2,50 et 3€. Le parking Anagnina, situé à l’est de Rome, est l’un d’entre eux.

Un autre bon plan très économique : le Circo Massimo, à 15 min du Colisée. Pour ce dernier, vous n’aurez rien à débourser puisqu’il est gratuit mais vous vous doutez bien qu’une perle rare comme celle-là à Rome est rapidement prise d’assaut…

Crédit photo principale : Flickr – V i N 1 0 0 _ B

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire

Suivez l'évolution de l'épidemie de Coronavirus pays par pays. Etudiez l'évolution de l'indice voyage en temps réel. Voir notre page dédiée