Les 10 monuments incontournables à visiter en Afrique

Les Pyramides de Gizeh

Partez à la découverte des monuments incontournables à visiter en Afrique !

L’Afrique n’est pas seulement une terre d’aventures à la rencontre de la vie sauvage. Avec une histoire remontant à l’aube des temps, elle peut se targuer de posséder un patrimoine culturel incomparable. Ses nombreux vestiges sont le reflet des nombreuses civilisations qui s’y sont succédé à travers les siècles.

Si vous avez – comme nous – la passion des vieilles pierres, venez découvrir en notre compagnie les monuments incontournables à visiter sur le continent ! Ce petit guide vous aidera à percer les secrets de sites aussi mythiques que fascinants. Des pyramides égyptiennes aux palais royaux d’Abomey au Bénin, en passant par la ville en terre crue de Djenné au Mali, vous allez réveiller l’Indiana Jones qui sommeille en vous !

Les pyramides de Gizeh en Égypte

La première merveille du monde
Que voir et faire aux Pyramides de Gizeh ?

Crédit Photo : Shutterstock / Yakov Oskanov

  • 👍 Distance : à 25 km du centre-ville du Caire
  • 👍 On aime : la visite de l’intérieur des pyramides, le Sphinx qui veille sur les tombes royales

Situées dans la nécropole de Gizeh, ces trois pyramides sont les témoins vivants de l’Ancien Empire égyptien. Ils ont été bâtis entre 2 550 et 2 490 avant J.-C. pour servir de lieux de repos éternels aux pharaons Khéops, Khéphren et Mykérinos. La pyramide de Khéops (ou Grande Pyramide) est la seule, parmi les sept merveilles du monde, à être parvenue jusqu’à nous.

Dominant la vallée du Nil du haut de ses 138 mètres, la Grande Pyramide est composée de 2,3 millions de blocs de pierre pesant entre 2,5 et 80 tonnes ! Aujourd’hui encore, on ignore comment ces énormes roches ont été taillées, acheminées puis imbriquées les unes aux autres pour donner cette structure de tous les records.

Le temple de Karnak, en Égypte

Le domaine des dieux égyptiens
temple karnak

Crédit photo : Shutterstock – Zbigniew Guzowski

  • 👍 Distance : à 2,7 km du centre-ville de Louxor
  • 👍 On aime : les différents styles architecturaux, le musée en plein air de Karnak

Le temple de Karnak est l’un des plus beaux endroits à visiter en Égypte ! Sa construction couvre une période de 2 000 ans, commençant vers 2 055 avant J.-C. jusqu’à environ 100 après J.-C. Des générations de pharaons bâtisseurs ont ainsi apporté leur pierre à l’édifice, ajoutant ou modifiant des éléments architecturaux au fil du temps.

Karnak comprend trois enceintes consacrées à la triade de Thèbes : Amon-Rê, le chef suprême des dieux, Mout, son épouse, et Khonsou, leur fils. Le domaine d’Amon-Rê attire particulièrement l’attention pour son allée bordée de sphinx, ses obélisques, ses pylônes et ses chapelles. La salle hypostyle, piquetée de 134 colonnes de plus de 20 mètres de haut, vous fera mesurer pleinement la grandeur des lieux.

Les tombeaux royaux de Méroé, au Soudan

Les pharaons oubliés de Nubie
Méroé

Crédit photo : Shutterstock – Hisham Karouri

  • 👍 Distance : à environ 200 km de Khartoum
  • 👍 On aime : la (re)découverte d’une civilisation fascinante, mais peu connue

Saviez-vous que le Soudan abrite aussi des pyramides ? Elles ont été construites pour abriter les tombes des souverains du royaume de Koush (ou Nubie), il y a plus de 2 000 ans. Retour en arrière. Méroé était autrefois la capitale de cet empire prospère. Il était si puissant qu’il a même régné sur l’Égypte entre 760 à 656 av. J.-C., c’est pourquoi on parle parfois de “pharaons noirs”.

De leur fabuleuse épopée, il ne subsiste que ces pyramides perdues au milieu du désert de Bayouda. Édifiées en briques rouges, elles sont plus pentues, plus petites que leurs cousines égyptiennes – soit entre 6 et 30 mètres de haut. Même si elles ont été pratiquement pillées au fil des siècles, vous pouvez avoir encore un aperçu du passé en contemplant les bas-reliefs et les hiéroglyphes qui ornent les murs.

La cité historique de Djenné, au Mali

Une ville en terre crue intemporelle
djenne mali

Crédit photo : Shutterstock – trevor kittelty

  • 👍 On aime : l’architecture en terre crue, le marché hebdomadaire, l’accueil chaleureux de la population locale

Fondée en 250 av. J.-C., Djenné était auparavant une plaque tournante du commerce transsaharien d’or, de sel et d’ivoire. En raison de sa position sur une plaine arrosée par le fleuve Bani, elle a su préserver des souvenirs intacts du passé. En déambulant dans son dédale de ruelles étroites, vous pourrez admirer ses maisons en argile à la façade ornée de motifs décoratifs.

La Grande Mosquée de Djenné est un passage obligé pour apprécier ses fastes d’antan. Bâti au XIIIe siècle, puis reconstruit en 1907, ce joyau de l’architecture islamique en Afrique subsaharienne est le plus grand édifice en banco au monde ! Haute de 20 mètres, elle présente trois minarets rectangulaires, des pinacles surmontés d’œufs d’autruche et des contreforts. Son entretien ou “crépissage” annuel donne lieu à un joyeux carnaval à travers la ville.

Le monument de la Renaissance africaine, à Dakar, au Sénégal

Le symbole d’un continent tourné vers l’avenir
monument renaissance africaine

Crédit photo : Shutterstock – Nick Fox

  • 👍 On aime : le design sculptural, la vue à 360° sur la côte, les salles ornées d’œuvres d’art, le salon authentique africain, le salon royal à l’intérieur du monument

Monumental ! C’est ce qui vient à l’esprit en découvrant ces statues colossales de 52 mètres de haut. Elles trônent sur une colline volcanique située à Ouakam, un quartier de Dakar. Inaugurée en 2010, cette construction se veut l’emblème d’une Afrique en marche malgré un passé aussi rugueux que le socle en béton armé sur lequel il est posé.

On y accède par un escalier vertigineux de 198 marches. Des efforts qui seront bientôt récompensés en voyant ces géants de cuivre et de bronze de près. Ils représentent un homme torse nu, portant son enfant avec son bras gauche et enlaçant sa femme de l’autre. Ils semblent regarder un point invisible au loin, à moins qu’ils n’admirent tout comme la vue magnifique sur la presqu’île et l’océan Atlantique.

Le mémorial de l’indépendance de l’Afrique du Sud, à Pretoria

Un parc appelant à la paix et à la contemplation
memorial independance afrique du sud

Crédit photo : Shutterstock – Rich T Photo

  • 👍 On aime : la puissance symbolique, le cadre verdoyant et solennel

Appelé aussi Freedom Park, ce mémorial de 52 hectares se dresse sur la colline de Salvokop aux portes de Pretoria. Il a été inauguré en 2004 pour rendre hommage à tous les Sud-Africains qui ont lutté pour la fin de l’apartheid et forgé la nation arc-en-ciel. Son emplacement face au Voortrekker Monument ne découle pas du hasard. Ce vaste cube de granit, qui commémore “le grand trek” des Boers, est souvent associé à la Baasskap – une pratique de discrimination raciale.

Freedom Park a donc été conçu pour inspirer la paix et la réconciliation. Au cours de votre promenade, vous pourrez découvrir le Wall of Names, long de 697 m. Ce mur porte les noms des 75 000 Sud-Africains qui ont perdu la vie lors des différentes guerres qui ont jalonné l’histoire du pays. Les lieux abritent aussi un musée interactif, qui vous embarque dans une odyssée en Afrique australe sur 3,6 milliards d’années.

Les mosquées de Fès, au Maroc

Des mosquées millénaires extraordinairement conservées
mosquee de fes au maroc

Crédit photo : Shutterstock – Hamza Makhchoune

  • 👍 On aime : la décoration raffinée des mosquées, la bibliothèque al-Quaraouiyine

Fondée en 789 après J.-C. Fès a été la capitale du Maroc plusieurs fois dans son histoire. Elle conserve à ce jour son influence, étant considérée comme l’épicentre culturel, intellectuel et spirituel du pays. Un rayonnement qu’elle doit à ses magnifiques mosquées qui narrent de grands pans de son passé.

La plus célèbre d’entre elles est la mosquée Quaraouiyine. Érigée en 859 avant J.-C., elle est à la fois un lieu de culte et une université – la plus ancienne au monde à être encore en activité ! Son décor est époustouflant : une grande cour en marbre, des arches et des fontaines agrémentées de motifs géométriques, des murs tapissés de carreaux de faïence, etc. Sa bibliothèque renferme près de 30 000 volumes – dont des manuscrits rares du IXe siècle.

La place Jemaa el-Fnaa, à Marrakech, au Maroc

Le cœur de la ville de Marrakech
place jemaa el fnaa a marrakech

Crédit photo : Shutterstock – illpaxphotomatic

  • 👍 On aime : l’ambiance animée, les mythes et les traditions qui l’entourent

Si vous souhaitez découvrir le visage authentique de Marrakech, faites un tour sur la place Jemaa el-Fnaa (ou « place des trépassés ») dans la médina. Elle est le point de rencontre d’une foule hétéroclite de tous les âges et de tous les horizons. Elle accueille d’ailleurs plus d’un million de visiteurs chaque année !

Une promenade dans cette cour des miracles offre une expérience sensorielle unique. Chaque pas vous entraîne dans un tourbillon d’images, de couleurs et d’odeurs. Ici et là, vous verrez des musiciens, des charmeurs de serpents, des herboristes, des devins, des cracheurs de feu, etc. De quoi donner le tournis, mais aussi apprécier pleinement la vie traditionnelle marocaine.

Le parc archéologique de Leptis Magna, en Libye

Les vestiges de l’ancienne cité romaine de Leptis Magna
parc leptis magna

Crédit photo : Shutterstock – Plamen Galabov

  • 👍 Distance : à 120 km à l’est de Tripoli
  • 👍 On aime : les différents monuments bien préservés, la vue sur la Méditerranée

Fondée au VIIe siècle av. J.-C. sur une colline donnant sur la Méditerranée, Leptis Magna était autrefois l’une des villes les plus florissantes de l’Empire Romain. Elle devait son opulence à l’empereur romain Septime Sévère, qui y a entrepris d’importants travaux pour la faire rivaliser avec Carthage et Alexandrie.

Vous pourrez encore y voir l’amphithéâtre, qui pouvait accueillir 18 000 spectateurs. Parmi les autres attractions, il y a également l’arc de Septime Sévère, daté du IIIe siècle, orné de frises en relief. Puis, les thermes d’Hadrien, un complexe du IIe siècle qui comportait un sauna, un terrain de sport, des salles de massage, etc.

La cité royale d’Abomey, au Bénin

À la rencontre des anciens rois du Dahomey
palais royaux dahomey

Crédit photo : Shutterstock – Homo Cosmicos

  • 👍 On aime : l’architecture traditionnelle, les musées historiques

C’est ici que notre tour des monuments d’Afrique s’achève : à Abomey. Cette ville du sud du Bénin a été la capitale du royaume du Dahomey entre le XVIIe et la fin du XIXe siècle. Douze rois se sont succédé à la tête de ce puissant empire militaire. Ils ont laissé à la prospérité un ensemble de douze palais s’étendant sur 40 hectares.

Les palais royaux ont été construits en terre battue, et comportent diverses sculptures en bas-relief retraçant des batailles et des légendes. Si ces majestueuses demeures ne sont plus habitées de nos jours, celles des rois Glélé et Ghézo ont été reconverties en musée historique. Vous pourrez y admirer des armes, des bijoux et des objets rituels.

Il y a beaucoup d’autres monuments incontournables en Afrique, en fonction de vos intérêts et de votre budget. Lequel allez-vous visiter en premier ?

Plus d'inspiration
cover background Generation Voyage grandit — Rejoins l’équipe
0 Commentaire(s)
Laisser un commentaire

Image newsletter popup - Génération Voyage
Newsletter : le top de nos inspirations voyage !

Tous les samedi, découvre notre sélection d'expériences mémorables à vivre à travers le monde, dans ta boîte mail.

Generation Voyage Logo
Se connecter
Mot de passe oublié ?

Pas encore de compte ?

Generation Voyage Logo
Réinitialiser votre mot de passe

Créer un compte | Se connecter

Generation Voyage Logo
Réinitialiser votre mot de passe

Créer un compte | Se connecter

Generation Voyage Logo