Les 7 meilleurs safaris à faire en Zambie

avatar
Réservez votre safari en Zambie

Réalisez votre rêve d’enfant en optant pour un safari en Zambie ! Voici 7 parcs naturels où observer les animaux sauvages dans ce magnifique pays d’Afrique australe !

La Zambie est un pays d’Afrique australe, célèbre pour les chutes Victoria et pour ses parcs inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco. Haut lieu du safari à pied, la Zambie a su se hisser parmi les destinations phares pour l’observation de la faune sauvage. Elle n’en reste pas moins peu fréquentée par les touristes. De fait, même si ses voisins du Kenya et de la Tanzanie possèdent des infrastructures bien plus développées, vous trouverez ici de quoi vivre des expériences véritablement authentiques. Les paysages des réserves naturelles sont riches et variés, abritant de nombreuses espèces. Vous verrez bien sûr les Big Five, chers à Ernest Hemingway : lions, éléphants, léopards, rhinocéros et buffles. Vous découvrirez également des spécimens plus rares, comme les antilopes ou les gnous bleus. Chaque parc propose des expériences différentes et exceptionnelles. Pour vous aider à construire votre séjour, nous vous présentons le safari en Zambie, avec notre sélection de favoris. Suivez le guide !

À lire aussi :
Les 11 meilleurs safaris à faire au Kenya
Les 10 meilleurs safaris à faire en Namibie
Les 14 plus beaux safaris du monde

1. South Luangwa

Carmine septentrionale de Bee-eater dans la Pôle Nord sud de Luangwa - Zambie

Crédit photo : Shutterstock – Radek Borovka

Le plus du parc : pouvoir approcher de très près les girafes de Thornicroft. Avoir la possibilité de faire un safari en Zambie de nuit, en 4×4, à la rencontre des prédateurs nocturnes.
La meilleure période pour y aller : la saison sèche, d’avril à novembre, quand les animaux se concentrent au bord du fleuve pour s’abreuver.

Le Parc national de South Luangwa est la Mecque du safari à pied. Il constitue aussi l’une des plus importantes réserves naturelles d’Afrique, grâce à la rivière Luangwa et ses affluents. Véritables sources de vie, les cours d’eau abritent une nature sauvage abondante. Avec une superficie de plus de 9 000 km2, vous pouvez aisément passer plusieurs jours dans le parc sans vous en lasser une seule seconde. Le parc accueille tous les animaux emblématiques du continent africain, à l’exception du rhinocéros et du guépard.

À South Luangwa, vous aurez la chance d’observer aussi des espèces plus rares. C’est le cas des zèbres de Zambie ou de la girafe de Thornicroft. Cette sous-espèce endémique de la région est à l’origine de la création du parc. Enfin, la densité de la faune génère des tensions qui se transforment en affrontements impressionnants. Le spectacle est souvent au rendez-vous pendant un safari.

2. Lower Zambezi

Lower Zambez

Crédit photo : Shutterstock – GUDKOV ANDREY

Le plus du parc : ici, vous pourrez opter pour un safari en 4×4, en bateau, à pied ou en canoë. Les amateur·ice·s pourront aussi pratiquer la pêche sur le fleuve.
La meilleure période pour y aller : la saison sèche, d’avril à octobre. Durant la saison des pluies, les pistes sont souvent impraticables et l’eau du fleuve est boueuse, ce qui rend les activités nautiques moins agréables.

Sur une surface d’environ 4 000 km2, le Parc national Lower Zambezi est le plus récent pour les safaris en Zambie. Il abrite la majorité des grands mammifères : éléphants, buffles, hippopotames, cobes des marais, koudous, zèbres, crocodiles, impalas, etc. Les prédateurs ne sont pas en reste, avec des familles de lions et de nombreux léopards. Les éléphants, hippopotames et crocodiles sont certainement les habitants les plus présents du parc. La densité d’hippopotames rend les safaris en canoë passionnants et impressionnants !

Enfin, une immense population d’oiseaux multicolores s’étend le long des rives du fleuve Zambèze. On peut observer et entendre les nombreux aigles pêcheurs à des kilomètres. Les paysages de forêts verdoyantes et de roseaux disparaissent dès que l’on s’éloigne des cours d’eau. La végétation devient alors rase et les observations aisées.

3. Kafue et Busanga

Lion dans le parc national de Kafue, Zambie

Crédit photo : Shutterstock – Felineus

Le plus du parc : il est possible de survoler les plaines de Busanga en montgolfière.
La meilleure période pour y aller : à Busanga, les pistes sont impraticables jusqu’au mois de juin. En conséquence, la meilleure saison pour visiter Kafue s’étale de juillet à octobre. Attention, l’altitude du parc rend le climat plus frais, attendez-vous à des températures en-dessous de 0 °c la nuit.

La variété d’animaux habitant le Parc national de Kafue en fait un remarquable safari en Zambie. Ici, vous aurez la chance de découvrir des espèces rares, que l’on ne voit pas dans les autres réserves du pays. C’est le cas de certains guépards, antilopes ou lycaons. Le parc est immense (22 400 km2 !) mais encore très peu développé. Trois grands rivières le parcours : la Kafue, la Lunga et le Lufupa. Les plaines inondables de Busanga, dans la partie nord du parc, sont totalement différentes du reste du parc. Une bonne partie de la vie animale s’y trouve en saison sèche.

Vous l’aurez compris, les lieux se prêtent à un safari hors des sentiers battus, sauvage et authentique.

4. Mosi–Oa–Tunya

Rhinocéros blanc, Mosi–Oa–Tunya, Zambie

Crédit photo : Shutterstock – JHVEPhoto

Le plus du parc : sa proximité avec Livingstone et les chutes Victoria qui permettent de combiner aisément safari et d’autres visites dans les environs.
La meilleure période pour y aller : comme pour la plupart des parcs, la saison sèche, de juin à octobre, est à privilégier.

Tout au sud de la Zambie, le Parc national de Mosi-oa-Tunya est facile à parcourir en raison de sa petite taille (66 km2). On observe ainsi en peu de temps de nombreux animaux : éléphants, zèbres, antilopes, gnous, girafes… Pas de prédateurs ici, vous aurez donc l’occasion d’approcher de près la faune qui est moins craintive.
Avec un peu de chance, vous observerez aussi des rhinocéros blancs. Exterminée par les braconniers, l’espèce a été réintroduite dans le parc à partir de 1994.

Le parc longe le Zambèze sur 12 km à partir des chutes Victoria, ce qui lui confère des paysages magnifiques.

5. North Luangwa

North Luangwa

Crédit photo : Shutterstock – Alberto Loyo

Le plus du parc : les infrastructures étant quasiment inexistantes, il y a très peu de visiteurs. Vous vivrez une expérience sauvage, authentique et rare.
La meilleure période pour y aller : le parc n’est accessible qu’à la saison sèche, de mi-juin à fin octobre.

Victime d’un fort braconnage dans les années 1970 et 1980, le parc North Luangwa revient de loin. C’est ce qui explique que la réserve est aujourd’hui très protégée. Peu d’opérateurs touristiques ont le droit d’y faire séjourner des visiteurs. C’est donc un safari en Zambie des plus exclusifs qui vous attend. Les safaris se font ici principalement à pied, au milieu d’une végétation très dense. Celle-ci se compose de forêts de mopanes, de vastes prairies, d’acacias, d’arbres à saucisses, de chigomiers et d’acajou. En saison sèche, les animaux se concentrent en grand nombre près de la rivière Mwaleshi. Troupeaux de buffles, lions, gnous et élans se laissent alors observer.

Si vous êtes passionné·e·s d’ornithologie, sachez que des espèces d’oiseaux rares ailleurs sont présentes à North Luangwa. Partez donc à la rencontre de la sentinelle à gorge jaune ou du mahali à dos roux !

6. Kasanka

Antilopes, parc national de Kasanka, Zambie

Crédit photo : Flickr – Leo Klemm

Le plus du parc : à peu près tous les écosystèmes du pays sont présents, ce qui permet de croiser presque tous les oiseaux et les mammifères de Zambie.
La meilleure période pour y aller : en novembre et décembre, peu avant le coucher du soleil, des millions de chauves-souris quittent leur perchoir en quête de nourriture. Si vous prévoyez un safari en Zambie à cette période, ne manquez pas ce spectacle.

Rivières, lacs, marécages à papyrus, forêts et vastes prairies luxuriantes vous attendent dans ce petit havre de paix d’environ 400 km2. Au sud-ouest de Bangweulu, ce parc autrefois visé par les braconniers, bénéficie aujourd’hui d’une protection renforcée. Les hippopotames, zèbres, pukus ou kobs contribuent à repeupler le parc d’animaux. Des safaris en 4×4, à pied, en pirogue et même à bicyclette sont envisageables. Curiosité de Kasanka, l’arbre Mofu est le plus haut d’Afrique australe ! Avec ses 65 mètres, il domine largement la canopée.

Le parc est aussi réputé pour l’observation du rare sitatunga, une timide antilope aquatique, que l’on nomme aussi guib d’eau.

7. Bangweulu

Oiseau à Bangweulu, Zambie

Crédit photo : Shutterstock – GMC Photopress

Le plus du parc : la beauté de ses paysages, entre plaines qui s’étendent à perte de vue, contreforts recouverts de forêts de savane boisée et marécages aux roseaux géants et papyrus.
La meilleure période pour y aller : janvier et février sont des mois pluvieux propices à l’observation des oiseaux. Cependant, il vous sera plus facile d’effectuer votre safari en saison sèche en 4×4 (juillet-août), pour voir les mammifères.

Pas moins de 17 rivières alimentent le lac de Bangweulu et ses plaines. La zone est très pluvieuse, favorisant les marais et la venue d’oiseaux de toute la région. Plus de 400 espèces composent l’avifaune locale, faisant le bonheur des ornithologues. La star du parc ? Le bec-en-sabot du Nil, ce grand échassier gris de la famille des pélicans.

Côté mammifères, pas de lions ici, mais de nombreux animaux réintroduits avec succès, comme le zèbre, et des éléphants, léopards ou buffles.

Comment avez-vous trouvé cet article ?
0 avis (0/5)
Un commentaire ? Exprimez-vous ici !
Laisser un commentaire