Visiter le musée Red Light Secrets à Amsterdam : billets, tarifs, horaires

avatar

Lors d’un séjour à Amsterdam, profitez-en pour visiter le musée Red Light Secrets et découvrez toutes les faces cachées du plus vieux métier du monde.

Le Musée Red Light Secrets à Amsterdam vous introduit dans un univers controversé ; celui de la prostitution. C’est le premier musée au monde sur les travailleurs du sexe. Entre ses murs, les visiteurs sont amenés à découvrir son histoire et à en découvrir un métier à parti entière. Les bons côtés, les mauvais aussi d’une pratique longtemps restée défendue et contestée.

Alors en séjour à Amsterdam, suivez le guide pour une immersion dans ce musée au caractère particulier !

À lire aussi : Les 13 choses incontournables à faire à Amsterdam

Histoire du Red Light Secrets

Histoire du Red Light Secrets à Amsterdam

Crédit photo : Shutterstock / MindStorm

C’est en février 2014 que le Musée Red Light Secrets ouvre ses portes. Une petite révolution qui lève le voile sur le tabou de sa prostitution et promet de conter son histoire.

À Amsterdam, la prostitution existe depuis le XVe siècle. À cette période, les marins de passage dans la ville payent les femmes pour le sexe. Généralement, il s’agit de femmes de marins qui, en attendant leur mari parti en mer, vendent leur corps pour subvenir aux besoins du foyer. À noter qu’à l’époque, le port d’Amsterdam se trouve à proximité du quartier rouge. C’est donc à cet endroit que les marins et les prostituées ont l’habitude de se retrouver.

Au début du XIXe siècle, Napoléon décide de légaliser la prostitution à Amsterdam. Avant cela, ce n’était pas légal, mais plutôt toléré. Selon la petite histoire, Bonaparte aurait perdu une bataille indirectement à cause des prostituées. En effet, la plupart de ses soldats étaient atteints de syphilis. En légalisant la profession, l’objectif était de contrôler l’hygiène des travailleuses du sexe pour éviter ce genre d’incident. Elles devaient se rendre deux fois par semaine pour un contrôle médical. Si elles étaient porteuses de maladies, elles ne pouvaient pas travailler et recevaient des traitements gratuits.

Au cours du XXe siècle, la prostitution connait quelques restrictions. Il n’est plus possible pour les prostituées de racoler les clients directement dans la rue. Elles doivent le faire depuis leur maison en tapant à la fenêtre. Initialement derrière des rideaux, ces derniers disparaissent progressivement pour laisser place aux célèbres vitrines du quartier rouge.

Aujourd’hui, le quartier rouge compte plus de 400 vitrines où sont exposées les prostituées. Le but de ce district est de protéger les travailleuses du sexe des dangers que peut engendrer la prostitution comme les violences ou les différents abus.

Que voir et faire au Musée Red Light Secrets ?

Que voir et faire au Musée Red Light Secrets à Amsterdam ?

Crédit photo : Shutterstock / Anton_Ivanov

Visiter le Musée Red Light Secrets, c’est réellement s’immerger dans la vie des travailleurs du sexe. Ce n’est pas un musée du sexe ou de l’érotisme comme il y en a partout. Culturel avant tout, cet établissement a pour vocation de faire comprendre à ses visiteurs la vie des prostituées et leurs secrets les plus intimes.

Derrière la vitrine

Lors d’une visite au Musée Red Light Secrets, imaginez-vous de l’autre côté de la vitrine avec les passants qui reluquent et font leur marché.

Au-delà des chambres, il est également possible de visiter les bureaux où les propriétaires travaillent afin d’avoir une vision globale sur ce monde à part.

À noter que le Musée Red Light Secrets est le seul endroit du quartier rouge où il est possible de prendre des photos. C’est donc le moment d’en profiter !

L’histoire d’Inga et des prostituées

Si vous venez à Amsterdam visiter le Musée Red Light Secrets, de nombreux mystères s’éclairciront sur la vie des travailleuses du sexe. Lors de votre tour, vous apprendrez qui sont les prostituées et pourquoi choisissent-elles cette profession. Vous découvrirez aussi ce qu’elles gagnent et qui sont les clients qui les payent. En bref, vous saurez tout ce qui se passe en coulisses.

En visitant le musée de la prostitution, vous connaitre aussi l’histoire d’Inga. Figure à part entière, elle n’est autre que la plus célèbre prostituée d’Amsterdam. Depuis une quinzaine d’années, elle est connue comme le loup blanc dans le quartier rouge !

Le mur des confessions

Lors de votre visite du Musée Red Light Secrets à Amsterdam, il est possible d’écrire vos histoires les plus intimes sur le mur des confessions. Seuls les plus téméraires s’y aventurent… Alors si l’envie vous prend de dévoiler vos secrets, c’est le moment ! Vous pouvez également lire les histoires des nombreux visiteurs qui sont de passage à Amsterdam.

Au Musée Red Light Secrets, il n’y a aucune honte à avoir. Tout le monde a des secrets ! Il est temps de les révéler.

Comment aller au Musée Red Light Secrets ?

Le Red Light Secrets se trouve dans le quartier rouge d’Amsterdam à Oudezijds Achterburgwal 60H.

Plusieurs moyens de transport vous permettent d’aller au musée de la prostitution :

  • Métro : La ligne 54 vous permet de visiter le Musée Red Light Secrets.
  • Bus : Plusieurs lignes de bus s’arrêtent à proximité du quartier rouge, les bus 48, 65, 107, 170, 172, 310, 320, 361.
  • Train : Le train Sprinter vous dépose également proche du Musée Red Light Secrets.

Et n’oubliez pas que vous êtes au Pays-Bas, le pays du vélo. Alors faites comme les Hollandais et prenez une bicyclette pour vous y rendre en visitant Amsterdam.

Horaires et tarifs du Red Light Secrets

Horaires et tarifs du Red Light Secrets à Amsterdam

Crédit photo : Shutterstock / Solarisys

  • Visiter le Musée Red Light Secrets se fait tous les jours entre 10h et minuit.
  • Attention : les tickets avec réduction sont seulement valables jusqu’à 13h.
  • Le 25 et le 31 décembre, le musée ferme à 17h. Les dernières admissions se font trente minutes avant la fermeture.

Côté tarifs, l’entrée du Musée Red Light Secrets est de 10€.

BON A SAVOIR

– Au vu du caractère controversé du musée de la prostitution, celui-ci est interdit aux mineurs. Il faut donc avoir minimum 18 ans pour le visiter.
– Le Red Light Secrets n’est pas équipé pour les fauteuils roulants. Il se situe dans une maison sur le canal, ce qui laisse peu de place pour les aménagements nécessaires.
– Le billet d’entrée est un ticket ouvert. Cela signifie que vous pouvez vous y rendre à la date et à l’heure de votre choix. Celui-ci n’est plus valide une fois entré dans le musée ou un an après la date d’achat.
– Comptez environ 45 minutes pour visiter le Musée Red Light Secrets.

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire

Explorez la France et redécouvrez ses trésors. Remplissez votre carte d'exploration et trouvez de nouvelles idées pour partir cet été. Voir notre page dédiée