Les 7 choses incontournables à faire à Mistra

avatar

Vous avez envie de vous échapper dans le Péloponnèse ? Ne manquez pas de visiter Mistra, un des joyaux de la Grèce !

Située dans la région du Péloponnèse, à l’Ouest de Sparte, la cité byzantine de Mistra (ou Mystra) est l’une des merveilles de la Grèce. Perchée sur une colline du massif du mont Taygète, cette sublime ville d’origine médiévale fut définitivement abandonnée lors de la guerre d’indépendance de la Grèce (1821-1829).

De nos jours, Mistra la Morte est une ville fantôme au cœur d’un cadre naturel époustouflant. Une caractéristique qui lui a valu d’être classée Monument Historique de la Culture Mondiale par l’Unesco. Au gré de vos déambulations, vous pourrez contempler ses contours, ses ruines et ses impressionnants monuments.

Vous pensez aller à Mistra ? Alors découvrez notre sélection des 7 choses à voir à Mistra, pour ne rien rater une fois sur place !

À lire aussi :
Les 10 choses incontournables à faire dans le Péloponnèse
Les 8 plus beaux villages du Péloponnèse

1. La forteresse et ses remparts

forteresse de Villehardouin

Crédit Photo : Shutterstock – IURII BURIAK

La forteresse de Villehardouin est l’impressionnant château qui domine la ville de Mistra et la plaine de Sparte. Edifiée en 1249 par Guillaume II de Villehardouin, sous l’occupation des Francs, elle culmine à 620 mètres d’altitude et possède une double enceinte.

Dès 1259, le château de Mistra changea de main suite à l’emprisonnement de Villehardouin, le seigneur choisissant de racheter sa liberté en confiant la forteresse à l’empereur Paleologos. Par la suite, les habitants de la Laconie voisine cherchèrent la protection du nouveau propriétaire et s’installèrent sur les pentes de la colline, créant ainsi la ville (Chora) derrière les remparts du château.

De nos jours, cet ensemble peut être admiré. Si vous choisissez de visiter Mistra en été, pensez juste à vous munir d’un chapeau, d’une bouteille d’eau et de bonnes chaussures, le lieu est très exposé.

2. Le Palais du Despote

Palais du Despote à Mistra

Crédit Photo : Shutterstock – Leonid Andronov

Le Palais du Despote est un condensé de l’histoire de la ville et fait donc partie des sites incontournables à découvrir. Il est établi sur les deux côtés d’une esplanade qui constituait autrefois le cœur de la cité.

A droite, sont érigées les plus anciennes constructions de l’ensemble, elles remontent probablement au règne de Guillaume II de Villehardouin (XIIIe siècle). A gauche, sont construits des bâtiments qui datent des règnes des despotes des XIVe et XVe siècles.

Bien conservé et restauré, le Palais est encore visible de nos jours. Lors de votre visite, vous pourrez admirer la richesse de ses architectures.

3. Les églises et monastères

La Métropole de Mistra

La Métropole de Mistra

Crédit Photo : Shutterstock – PetraKub

Visiter Mistra passe par la découverte de ses monuments religieux. Edifiée vers 1240 par le Métropolite Eugène, la Métropole de Mistra est l’une des plus importantes. Elle était autrefois le siège de l’évêché de la cité.

Cet ensemble architectural réunit la basilique Agios Dimitrios et le palais épiscopal qui abrite depuis 1952 le Musée archéologique de Mistra. Les fresques du XIVe siècle qui ornent la voûte de la basilique sont parmi les plus belles de la région.

Le Monastère de Peribleptos

Le Monastère de Peribleptos

Crédit Photo : Shutterstock – Thomas Kauroff

Au sud de la ville basse, le monastère de la Péribleptos abrite une église encastrée dans la roche. Cet édifice de l’époque byzantine tardive fut érigé au milieu du XIVe siècle par le premier despote de Morée, Manuel Cantacuzène.

Les fresques qui couvrent ses murs constituent son principal point d’intérêt. Réalisées au milieu du XIVe siècle, elles possèdent des détails pittoresques en rapport avec l’incarnation du Christ. C’est un arrêt incontournable à faire à Mistra.

Le Monastère Pantanassa

Le Monastère Pantanassa

Crédit Photo : Shutterstock – Joaquin Ossorio Castillo

Le Monastère de la Pantanassa, ou « Monastère de la Vierge Souveraine », fut fondé en 1428 par Jean Frangopoulos, ministre du despote de Morée, Constantin XI Paléologue. De nos jours, son cloitre est encore occupé par une demi-douzaine de religieuses orthodoxes. Situé à 425 mètres d’altitude, il domine la plaine de Sparte et possède un joli panorama.

Le monastère du Brontochion

Le monastère du Brontochion à Mistra

Crédit Photo : Shutterstock – Pit Stock

A la grande époque de Mistra, ce monastère était le centre culturel de la cité, il accueillait alors des activités culturelles et les sépultures des despotes.

Il abrite deux églises : Agios Teodoros et Aphentiko. La première possède le plus grand dôme octogonal en croix de Mistra et de jolies peintures, tandis que la seconde abrite des fresques exceptionnelles.

L’église Agia Sofia

L’église Agia Sofia

Crédit Photo : Shutterstock – ColorMaker

À quelques pas du Palais du Despote, l’église Agia Sofia représente un exemple éminent d’architecture ecclésiale byzantine tardive. Elle fut établie au XIVe siècle par Manuel Cantacuzène, le premier despote de Morée. L’endroit a d’ailleurs servi de lieu d’inhumation pour plusieurs impératrices byzantines.

Plus tard, des chapelles ont été ajoutées à l’édifice. L’une d’entre elles a conservé de jolies fresques qui méritent un arrêt.

4. Le Musée archéologique

Musée archéologique de Mistra

Crédit Photo : Shutterstock – Mino Surkala

Que faire à Mistra pour mieux comprendre son histoire ? Découvrir son musée archéologique bien entendu ! Fondé en 1952, cet espace pédagogique est abrité dans l’aile ouest de la Métropole de Mistra. Il rassemble les résultats des fouilles réalisées dans la cité, exposant ainsi des vestiges allant du début de l’ère chrétienne à l’époque post-byzantine.

En 2001, le musée fut transformé afin d’accueillir les dernières découvertes effectuées sur le site. Cette mutation a aussi permis de réorganiser l’exposition permanente. Elle possède aujourd’hui une approche thématique très intéressante.

5. Les maisons et résidences médiévales

Les maisons et résidences médiévales

Crédit Photo : Shutterstock – Georgios Kritsotakis

Sur le flanc de la colline qui porte Mistra, derrière les remparts qui la protégeaient, les ruines d’anciennes maisons médiévales sont encore observables. Abimées par le temps, il ne reste de ses résidences que des amas de pierre dont on peut seulement deviner les silhouettes passées.

Quelques pancartes pédagogiques vous faciliteront le travail, à moins que vous préfériez vous reposer sur votre imagination. Au cours de votre balade, vous pourrez admirer les maisons Laskaris, Palataki et Frangopoulos, des résidences qui appartenaient autrefois à des familles influentes de Mistra.

6. Les spécialités locales

Les spécialités locales à Mistra

Crédit Photo : Shutterstock – Slawomir Fajer

Visiter Mistra, c’est aussi profiter de la gastronomie de la région du Péloponnèse. Si le site archéologique ne possède pas de restaurant sur ses terres, plusieurs tavernes situées à proximité vous permettront de vous restaurer avant de démarrer l’ascension.

A table, vous pourrez tester les ladhera, des plats de légumes en sauce qui ont gagné le surnom de « plats à la grecque ». Cette spécialité repose sur une sauce composée de tomate et d’une délicieuse huile d’olive locale.

Vous pourrez aussi apprécier les cocottes riches en herbe de la région. On pense notamment au giouvetsi de veau, un plat concocté dans une cocotte en terre cuite très apprécié des Grecs.

7. Promenade sur le Mont Taygète

Promenade sur le Mont Taygète

Crédit Photo : Shutterstock – Svineyard

Que faire à Mistra en guise de sortie sportive ? Pourquoi ne pas tenter une balade sur le Mont Taygète. Associé à de nombreux mythes, ce sublime massif domine les paysages montagneux de la région du Péloponnèse. Sa végétation et les monuments qui ponctuent son flanc rendent la randonnée particulièrement passionnante. On pourra notamment découvrir la forteresse de Mistra sur ses hauteurs et la Métropole au niveau de son entrée basse.

Pour parcourir l’ensemble du sentier, il faudra compter environ deux heures (aller-retour) et se munir de chaussures appropriées car le terrain peut se montrer difficile. Une fois arrivés au sommet, vous pourrez contempler un impressionnant panorama sur le site archéologique et la plaine de Sparte.

Si vous souhaitez poursuivre votre itinéraire sur le Mont Taygète, plusieurs sentiers ruraux vous permettront de vous aventurer au cœur du massif.

Comment aller à Mistra ?

En voiture

Le périple entre Paris et Mistra est long de plus de 3 000 km ! Une aventure que seuls les plus courageux auront l’audace d’essayer. Si vous êtes des amateurs de road trip, cette route vous permettra de traverser des pays comme l’Allemagne, l’Autriche, la Hongrie, la Serbie et la Macédoine.

Si vous prévoyez d’accéder à la Grèce par d’autres moyens, sachez que la cité de Mistra est située à seulement 15 minutes de route de Sparte. Ainsi, cette proximité lui permet d’être parfaitement desservie par l’autoroute du Péloponnèse qui relie Corinthe et Kalamata.

Si vous partez d’Athènes, il faudra compter environ 3 heures de voiture pour rejoindre la ville.

En avion

Vous avez la possibilité d’atterrir à l’aéroport de Sparte ou à celui d’Athènes, deux aéroports facilement accessibles depuis les grandes villes françaises et européennes. Pour profiter des meilleurs prix, n’hésitez pas à jeter un œil sur le comparateur de vols Skyscanner.

Une fois arrivés, vous pourrez soit louer un véhicule, soit monter dans un bus pour rejoindre votre destination. Il existe plusieurs trajets par jour entre Athènes et Sparte, ainsi qu’une ligne Sparte-Mistra. On vous recommande la location de voiture,cela vous permettra de visiter Mistra et ses alentours avec plus de liberté.

Où loger à Mistra ?

Accolée au site archéologique, la ville actuelle de Mistra sera le parfait point de chute lors de votre séjour. Sur place, plusieurs hébergements tels que des Airbnb, des hôtels et des gîtes vous attendent.

Pour trouver le meilleur hébergement, pensez à vous renseigner sur un comparateur d’hôtels. Cette aide précieuse vous permettra de trouver le confort adapté à vos exigences (piscine, spa, restaurant, vue panoramique…). Il faudra compter environ 110€ pour une nuit.

Vous savez désormais que voir lors d’un passage à Mistra !

Comment avez-vous trouvé cet article ?
1 avis (1/5)
Questions / Commentaires à l'auteur
Laisser un commentaire ou