Les 11 choses incontournables à faire à Sparte

avatar

Comment visiter Sparte, le temps d’un séjour ? Voici les 12 choses incontournables à faire à Sparte, la rivale antique d’Athènes !

Sparte… Rien que l’énoncé de la ville nous ramène immanquablement à l’Histoire antique. Sparte, c’est la grande rivale d’Athènes et celle qui a défié le grand empire perse. Son épopée a retrouvé une certaine jeunesse à l’occasion de la sortie du film 300 qui retrace l’histoire des 300 Spartiates, menés par Léonidas, ayant combattu à la bataille des Thermopyles en 480 avant notre ère.

Malgré son destin tragique, la ville jouit encore d’une renommée mondiale. Cependant, contrairement à Athènes, Sparte n’a plus rien de la grandeur de la cité qu’elle fut autrefois. Il reste quelques symboles ici et là, notamment de Léonidas, et quelques vestiges. Sparte reste néanmoins située dans une région magnifique, à proximité de Mistra, et une découverte magique.

Envie de découvrir cette contrée du Péloponnèse ? Voici les douze choses incontournables à faire à Sparte !

À lire aussi :
Les 10 choses incontournables à faire dans le Péloponnèse
Les 8 plus beaux villages du Péloponnèse

Sparte byzantine

C’est à l’époque byzantine qu’est né le site le plus important des alentours de Sparte, la cité de Mistra.

1. Site archéologique de Mistra (Mystras)

Site Archéologique de Mystras

Crédit photo : Shutterstock – Leonid Andronov

Classé au Patrimoine mondial de l’Unesco, le site archéologique de Mistra, que l’on peut également écrire Mystras, est situé à quelques kilomètres de Sparte. C’est l’une des cités byzantines les mieux conservées au monde. Fondée en 1249 par les Francs, la merveille de Morée, ancien nom de la région de Péloponnèse, est rapidement conquise pas les Byzantins qui en font une petite merveille.

Aujourd’hui, il reste majoritairement des ruines, témoignage du passé glorieux de la grande ville byzantine de la région. Conquise par les Ottomans et les Vénitiens, Mistra n’a pas fait l’objet de bouleversements architecturaux. Églises orthodoxes et monastère sont les monuments les mieux conservés. Tout en haut de la colline se trouvent les ruines du château des Francs.

Abandonnée en 1832, Mistra est donc la visite incontournable à faire à Sparte !

Sparte antique

Si la Sparte antique est celle qui fait rêver le plus grand nombre, malheureusement, son abandon progressif a laissé tous ses monuments tomber en ruines. Aujourd’hui, les vestiges sont peu nombreux. Ils se devinent à travers statues, quelques pierres et un musée.

2. Acropole de l’ancienne Sparte

Acropole Sparte

Crédit photo : Shutterstock – Leonid Andronov

Visiter Sparte sans se rendre aux rares vestiges de la ville ancienne serait un sacrilège ! Située au nord de la ville nouvelle, l’acropole a été redécouverte après des fouilles dans les années 1910.

Malgré l’absence d’importants vestiges, on reconnaît l’ancien théâtre et sa forme si particulière. Les archéologues et historiens ont également pu identifier le temple d’Athéna situé au sommet. Des inscriptions mentionnant les rois spartiates sont aussi présentes. Néanmoins, pour deviner la puissance de Sparte à son époque, il faut fermer les yeux et imaginer…

3. Musée archéologique de Sparte

Musée Sparte

Crédit photo : Wikipedia – Alexandrosmp

Entre le moment où ces lignes sont écrites et votre lecture ou visite, le musée pourrait être fermé pour travaux. Mais, rassurez-vous, il va être amélioré et sera bien mieux que l’actuel ! Car en effet, si le musée archéologique reste un incontournable à faire à Sparte, il ne met pas assez en valeur les trésors de la ville antique.

On y trouve toutefois de nombreux objets anciens, rassemblés au fil de l’avancée des fouilles archéologiques. Doté de sept salles, le musée est divisé par thématique. Le buste de Léonidas, datant du Ve siècle avant notre ère, est son attraction phare.

4. Statue de Léonidas

Leonidas

Crédit photo : Shutterstock – Marija Vujosevic

On ne peut pas visiter Sparte sans sentir l’âme du roi Léonidas ! L’un des symboles de la ville est l’imposante statue du plus grand roi spartiate. Édifiée en 1968 et haute de trois mètres, elle se trouve au nord de la ville.

Son emplacement n’est pas choisi au hasard puisqu’elle est placée juste à l’entrée du stade de football de la ville. Un peu comme à l’époque antique où d’immenses statues marquaient l’entrée des amphithéâtres. La statue veille également sur les rares ruines de l’ancienne Sparte, situées juste derrière le stade.

5. Tombe de Léonidas

Statue Leonidas

Crédit photo : Shutterstock – Kirill Nastasin

Aujourd’hui, il est impossible de confirmer si cet emplacement est celui du mausolée de Léonidas, tombé au combat face aux Perses à la bataille des Thermopyles. Néanmoins, aux yeux des Spartiates, c’est ici que se trouve la dépouille du grand roi, au moins dans leur symbolique.

Pour les archéologues et historiens, cet emplacement est tout ce qui reste de l’agora de la ville antique. La place est dégagée, avec de nombreux bancs et cafés aux alentours. Quand bien même ce ne serait pas la tombe de Léonidas, c’est un lieu agréable à faire à Sparte !

6. Menelaion

Menelaion

Crédit photo : Wikipedia – Heinz Schmitz

A cinq kilomètres de Sparte, à proximité de la rivière Eurotas, se devine le Menelaion. Il s’agit d’une ancienne ville voisine de Sparte, dont le nom serait Therapne.

De nombreuses fouilles ont été effectuées et ont permis de dégager quelques ruines. Si le site archéologique en lui-même n’a rien d’exceptionnel, sa situation géographique offre une vue magnifique sur le mont Taygète, célèbre depuis l’Antiquité.

Sparte moderne

Non, la ville moderne ne peut pas remplacer la Sparte antique. Néanmoins, on y découvre une petite ville grecque in fine peu touristique, avec ses traditions, ses habitudes et ses spécialités locales !

7. Promenade dans le centre-ville

Centre Ville Sparte

Crédit photo : Shutterstock – Lefteris Papaulakis

Fondée en 1834 par le roi Otto, la ville moderne a accueilli comme premiers habitants ceux de Mistra, abandonnée à cette époque. Visiter Sparte et son centre-ville, c’est donc découvrir une ville grecque typique, entre techniques de l’époque et constructions récentes.

On s’imprègne facilement de cette ambiance détendue. Si visiter Sparte n’a rien d’extraordinaire, on apprécie toutefois l’ordinaire : boire un café ou un verre au détour d’un des nombreux cafés et bars de la ville, manger des souvlakis et apprécier l’atmosphère.

8. Amphithéâtre Sainopouleio

Amphitheatre Sainopouleio

Crédit photo : Facebook – Σαϊνοπούλειο Αμφιθέατρο

Voici un lieu bien étonnant ! Alors que l’on pourrait penser qu’il s’agit d’un lieu antique reconstruit, cet amphithéâtre est au contraire moderne et n’a rien à voir avec l’Antiquité. Il accueille de nombreux spectacles durant les beaux jours.

Situé à proximité de Mistra, l’amphithéâtre Sainopouleio offre une vue magnifique sur les collines environnantes. Et un petit moment d’évasion à faire à Sparte.

9. La nourriture locale

Syglino

Crédit photo : Facebook – Ανδρομιδάς

Impossible de visiter Sparte sans tester les spécialités locales. Par locales, on entend la région de Laconie car il n’y a pas de spécialités spartiates à proprement parler. Hormis le coup de pied au ventre diraient les cinéphiles !

La Laconie est avant tout célèbre pour son huile d’olive, produite en grande qualité et exportée. L’autre spécialité locale est le syglino, un plat à base de porc fumé aux herbes aromatiques. On peut également tester toute autre spécialité grecque comme la moussaka ou les souvlakis.

10. Galerie Koumantarios

Galerie Koumantarios

Crédit Photo : Site officiel de la Galerie Koumantarios

Parmi les choses à faire à Sparte, la galerie Koumantairos est faite pour ceux à la recherche de belles peintures. Cette galerie est une antenne du musée national de Grèce depuis 1982. Le bâtiment lui-même est une édification néo-classique du XXe siècle.

On y découvre de célèbres tableaux de peintres grecs et la galerie fait honneur à la ville de Sparte de par la qualité des œuvres hébergées.

11. Musée de l’Olive et de l’Huile d’olive grecque

Musée national Huile d'Olive

Crédit photo : Facebook – Πολιτιστικό Ίδρυμα Ομίλου Πειραιώς

Visiter Sparte, c’est découvrir sa plus grande richesse de sa région, l’huile d’olive. La ville lui a même consacré un musée et c’est véritablement un indispensable à faire à Sparte. La visite est rapide et on y apprend tout le processus de fabrication de l’huile d’olive.

Les techniques traditionnelles, avec l’extraction à froid, reste majoritaire et l’on est ébahi par la complexité du travail à effectuer. Bien entendu, la visite se termine par la boutique où l’on ne parvient même pas à compter le nombre de bouteilles d’huile d’olive présentes !

Comment aller à Sparte ?

En avion

L’aéroport le plus proche est celui de Kalamata, situé à environ 1h de Sparte. En saison estivale, il est normalement desservi par Paris, Lille et Nantes. Toute l’année, une escale à Athènes permet de rejoindre Sparte.

N’hésitez pas à consulter un comparateur de vol comme Skyscanner afin de trouver la bonne combinaison.

Depuis Kalamata, vous avez la possibilité de prendre un bus à l’aéroport pour rejoindre Sparte. Néanmoins, il est conseillé de louer une voiture pour bien visiter Sparte et sa région.

En bus

C’est le moyen de transport le plus classique et, de loin, le plus économique si vous venez d’Athènes. Il y a plusieurs bus quotidiens pour environ 3h30 de trajet.

Où loger à Sparte ?

La ville nouvelle de Sparte est une toute petite ville et il est aisé de pouvoir loger en son centre-ville. Vous pouvez également choisir votre hôtel ou appartement dans les communes voisines, notamment à proximité du site archéologique de Mistra.

Pour trouver votre logement, n’hésitez pas à consulter un comparateur d’hôtels pour trouver la solution qui vous convient le mieux. Sinon, vous pouvez toujours louer un appartement Airbnb pour vivre une expérience plus authentique.

Peu importe votre hébergement, Sparte est une magnifique découverte pour les amoureux d’Histoire antique et de la Grèce en général. Bon voyage !

Comment avez-vous trouvé cet article ?
1 avis (5/5)
Questions / Commentaires à l'auteur
Laisser un commentaire ou