Les 6 choses incontournables à faire à Hydra

avatar

Vous partez en Grèce à Hydra, dans le Golfe Saronique ? Voici les incontournables à faire pour visiter Hydra !

Connue dès l’Antiquité sous le nom d’Hydréa, l’île d’Hydra – ou Idra – fut une grande puissance navale de la mer Méditerranée à l’époque moderne. Située dans la mer Égée à seulement une heure et demie d’Athènes en bateau, Hydra est décrite comme une ville unique à visiter parmi les îles grecques, authentique, paisible, où règne un parfum de quiétude, de vie bohème et chic toute l’année. L’île est parsemée d’une chaîne de montagnes dentelées et ciselées plongeant dans la mer, étendue sur une vingtaine de kilomètres de long pour 2 à 3,5 kilomètres de large. Peuplée de 1 966 habitants seulement, l’île est rocailleuse, en apparence inhospitalière, et couverte de maquis. Malgré la faible urbanisation de l’île – il n’y a qu’une seule ville, portant le nom de l’île -, vous ne vous demanderez pas longtemps que faire à Hydra.

Véritable paradis de nature à quelques kilomètres seulement de la péninsule de l’Argolide et de l’Attique, de nombreuses activités seront au programme pour visiter Hydra, tant au niveau culturel, historique que balnéaire. Voici, pour vous guider dans votre préparation de voyage, nos idées de choses incontournables à faire pour visiter Hydra.

1. La ville d’Hydra

La ville est bâtie autour du port éponyme, avec des files de maisons blanches coiffées de tuiles rouges, dessinée en forme d’amphithéâtre. Longtemps abandonnée et oubliée des convoitises impériales et coloniales, Hydra a su tirer profit d’un désintéressement des puissances : il en résulte une âme de village authentique, comme si le temps et la modernité fulgurante n’avaient jamais eu de prise sur le lieu. Au 17ème siècle, de nombreux pirates, corsaires et armateurs puissants et conquérants peuplaient l’île : de fait, ils ont laissé de belles bâtisses historiques à contempler.

Dans le centre-ville, de nombreux petits cafés, bars et restaurants permettent de profiter de l’ambiance populaire. Bougainvilliers et jasmins arborent les rues, les maisons, les musées et les collections d’art. Visiter par exemple le musée Lazaros Koundouriotis, du nom de l’armateur qui joua un rôle important pendant la révolution. Le Musée National d’Histoire de la Grèce est attenant, est à faire pour visiter Hydra. On ne manquera pas de se poster à la plage d’Hydronetta pour un crépuscule romantique et admirer le coucher de soleil, surtout si vous venez visiter Hydra en couple. Idéale pour se loger à Hydra, la ville homonyme possède une vie nocturne animée, où la jeunesse athénienne se donne rendez-vous pour faire la fête autour du port.

2. Balades à dos d’âne

Balades à dos d'âne, Hydra, Grèce

Crédit photo: Flickr – Marc!D

En venant visiter Hydra, on se rendra vite compte qu’aucune voiture ou véhicule à moteur n’est autorisé à rouler : un argument de poids si vous recherchez la tranquillité et à voyager sans inhaler de grandes bouffées d’hydrocarbures. Ici, l’âne est un moyen de transport privilégié pour acheminer ses bagages, rallier un point d’intérêt ou porter des charges lourdes. L’animal est même devenu une source de revenu puisque des âniers font d’ailleurs visiter Hydra aux touristes. Ces mignonnes bêtes donnent vraiment à l’île un charme particulier (c’est quand-même bien moins bruyant (et polluant) qu’une voiture !).

3. Faire les musées d’Hydra

Que faire à Hydra ? Si vous aimez les sorties culturelles, trois musées sont immanquablement à visiter : le Musée d’Archives Historiques d’Hydra, la Villa Koundouriotis et le Musée Byzantin. Le musée d’archives historiques se trouve sur le quai est du port, dans une maison traditionnelle que l’armateur Gikas Koulouras donna à la mairie d’Hydra, et fut fondé en 1918.

Plus de 18 000 documents retraçant l’histoire et la culture d’Hydra y sont exposés, avec des objets des 18ème et 19ème siècles, et des expositions sur les guerres (guerre des Balkans, Première et Seconde Guerres Mondiales). Le musée est séparé en trois sections : archives, musée et bibliothèque. La Villa Koundouriotis – Lazaros Koundouriotis Historical Mansion -, du nom de la famille de l’armateur qui consacra sa vie à la Révolution Grecque contre le joug Ottoman, est un chef d’oeuvre architectural du 18ème siècle (1780). On y trouve des collections et objets historiques ayant appartenu à la famille Koundouriotis, des pièces du musée d’histoire national d’Athènes (bijoux, broderies, sculptures, poteries, peintures).

4. Les édifices religieux

Edifice religieux, Hydra, Grèce

Crédit photo: Flickr – Gilles Messian

L’île est parsemée, d’est en ouest, de bâtiments religieux à voir pour visiter Hydra, si vous aimez ce genre de monument : l’église Paraskevi (Agia Paraskevi), l’église Saint Constantin (Ag. Konstantinos), l’église Saint-Jean (Ag. Ioannis), le couvent Ag. Efpraxia et le monastère du prophète Elias (Profitis Elias), Agia Trias, Agios Nikolaos, Agia Matroni et Ag. Zourva.

5. Les plages d’Hydra

Plages Pakes, Hydra, Grèce

Crédit photo: Flickr – dronepicr

Que faire à Hydra si l’on a déjà tout visité ? Se baigner, évidemment ! Hydra offre de belles plages de galets – l’idéal, pour ne pas transformer sa serviette de plage en une panure pleine de sable – et des plages de sable fin, parfois très fréquentées. Les plages Plakes, Bisti, Paralia Kaminia, Paralia Mpisti, Avlaki, Limnioniza, Agios Nikolaos, Vlychos, Klimaki et Molos sont des plages de galets où se baigner, dans une eau cristalline et turquoise, qui en fera rêver plus d’un.

6. Randonner sur le mont Eros

Le mont Eros est le point culminant de l’île, à 593 mètres d’altitude. Il permet de bénéficier de superbes points de vue sur Hydra, le Péloponnèse et les îles voisines. La montée est bien balisée, mais la pente est raide. Il faudra prévoir entre 1h30 et 2 heures pour y monter, beaucoup d’eau et prévoir de partir le matin si vous venez visiter Hydra en été.

Comment aller à Hydra ?

Hydra ne possède pas d’aéroport alors si vous voyagez en avion, optez pour une destination comme Athènes par exemple (vols à retrouver sur le site de notre partenaire Skyscanner). Comme toutes les petites îles grecques, le meilleur moyen pour venir visiter Hydra est donc de prendre le ferry. De nombreuses lignes font la traversée vers Hydra : au départ d’Hermione (Péloponnèse), du Pirée d’Athènes, de Poros, de Porto Heli (Péloponnèse) et de Spetses.

Où se loger à Hydra ?

L’offre d’hébergement pour se loger à Hydra est abondante : il y a pas mal d’hôtels et de chambres à louer, de logements chez l’habitant et de petites pensions. On conseille de dormir à Hydra du côté de la ville principale, à Mandraki ou à Vlichos. Vous pouvez trouver un hôtel pas cher à Hydra en effectuant une recherche sur ce comparateur d’hôtels ou trouver votre bonheur du côté d’Airbnb.

Pour choisir où loger sur l’île, n’hésitez pas notamment à jeter un oeil à notre article « Dans quelle ville loger à Hydra ?« 

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

  1. Bonjour Nous aimerions passer une journée à Hydra et ensuite partir à Poros pour y passer la nuit et la journée qui suit. Où pouvons nous laisser nos bagages à Hydra pour puvoir nous promener léger?

    • Samuel Métairie

      Bonjour,

      Malheureusement, je n’ai pas la réponse à votre question. Peut-être que des casiers sont présents sur le port ou bien que certains hôtels sont prêts à garder des affaires contre quelques euros.

      Je laisse votre commentaire sous l’article dans le cas où quelqu’un puisse avoir la réponse.

      Belle journée,

      Juliette

Laisser un commentaire