Visiter le Parc Naturel Régional de Millevaches : guide complet

avatar

Vos envies d’escapades vous emmènent dans le Limousin ? Alors prenez le temps d’aller visiter le Parc Naturel Régional de Millevaches

Tout au bout du Massif Central se dessine le plateau de Millevaches. Nous pouvons visiter le parc Naturel Régional de Millevaches pour plusieurs raisons. Trésor géologique limousin, il abrite des paysages, une faune et une flore uniques, dans un environnement préservé. En projet dès 1960, il ne voit le jour qu’en 2004. En effet, si tous les acteurs étaient d’accord sur l’intérêt de protéger le site remarquable du plateau de Millevaches, ses limites ont  longtemps fait débat, tout comme les craintes des agriculteurs et élus locaux.

Composé de 124 communes, le projet définitif s’étend sur une large partie de la Corrèze, de la Creuse et de la Haute-Vienne, sur une surface de 3 143 km². Aujourd’hui parc naturel régional protégé, il accueille des visiteurs en quête de nature chaque année. Découvrez ce territoire remarquable dans notre guide complet du Parc Naturel Régional de Millevaches.

À lire aussi : Les 12 choses incontournables à faire en Nouvelle Aquitaine

INFORMATIONS SAISON 2020
En raison de la crise sanitaire liée à l’épidémie de COVID-19, les modalités du bivouac changent quelques peu. Ainsi :
Il sera impossible de louer du matériel durant tout l’été ;
Les petits-déjeuners seront interdits ;
Les horaires d’ouvertures évoluent aussi. Il faudra en effet arriver avant 18h. Pour une arrivée plus tardive, il est impératif de contacter le PNR de Millevaches ;
Le paiement ne s’effectuera que par chèques et espèces, durant les heures d’ouvertures.

Vous pouvez retrouver toutes les informations détaillés sur le site officiel du parc.

Le Parc Naturel Régional de Millevaches en quelques mots

Vue d'ensemble Millevaches

Crédit photo : Shutterstock – Bousquet de Rouvex

Occupé dès le paléolithique, et exploité depuis la Gaule, Millevaches garde de nombreuses traces de cette présence primitive. Ainsi, il est possible de rencontrer au gré de vos promenades plusieurs tumulus, et ruines gallo-romaines, témoignages d’un riche passé celte.

Ce sont ensuite plusieurs communautés religieuses qui sont venues s’installer sur le plateau de Millevaches au Moyen-Âge. Elles y ont laissé en héritage un réseau d’églises à clocher-mur, typiquement limousines.

Mais le plateau de Millevaches, c’est surtout un site naturel remarquable, classé Natura 2000. Ainsi, les aires protégées sont légion, telles que les tourbières de Négarioux-Malsagne, de Bonnefond et de Péret-Bel Air. Le territoire compte également 110 ZNIEFF (Zone Naturelle d’Intérêt Écologique Faunistique et Floristique), 2 réserves naturelles et 28 sites d’intérêt écologique majeur.

L’eau est présente partout sur ce qui était appelé autrefois la montagne limousine. Cascades, rivières, étangs et lacs, comme celui de Vassivière, ont façonné cette terre granitique. Les visiteurs peuvent ainsi y observer une succession de plateaux, collines, et sommets, entre 350 et 1 000 mètres d’altitude.

Aujourd’hui, ce territoire rural au climat rude qui fut longtemps isolé par manque de voies de communication, continue de perpétuer ses traditions agricoles, y compris au sein du parc. L’élevage de la célèbre race de vaches limousines, et la sylviculture y tiennent une place prépondérante.

1. La randonnée

Plateau Millevaches

Crédit photo : Shutterstock – Andy Jenner

Le meilleur moyen de visiter le Parc Naturel Régional de Millevaches est certainement la marche. Chaussé·e·s de vos plus belles chaussures de randonnée, partez à la découverte de ce territoire d’exception. Vous trouverez sur place des dizaines de sentiers balisés, adaptés au niveau de chacun.

Familles, ou sportifs aguerris, tout le monde à sa place dans le plateau des Millevaches. Certains circuits découverte ou ludiques proposent de plusieurs panneaux informatifs pour percer les mystères de la région limousine.

Envie d’une activité qui sort de l’ordinaire et de dépoussiérer les courses d’orientation ? Pourquoi ne pas vous essayer au géocaching, seul·e ou en famille ? Une trentaine de caches sont dispersées à travers le parc, toutes regroupées sur le site terra-aventura. Entièrement dédié à l’activité et mis en place par la région Nouvelle-Aquitaine, il est gratuit et permet de sélectionner plusieurs paramètres, comme un niveau de difficulté ou une distance. Un bon moyen de motiver les enfants à découvrir les plaisirs de la randonnée.

Bon à savoir : la maison du parc, située à Millevaches, met à votre disposition trois fiches randonnée : le puy des Pouges, les tourbières du Longeyroux, et l’étang des Oussines.

2. Le vélo

Parc de Millevaches vue sur l'étang

Credit Photo – Flickr : Fabrice Denis

Le Parc Naturel Régional de Millevaches se prête parfaitement au cyclotourisme, ou au VTT. Débutants, amateurs de vitesse ou voyageurs itinérants, il forme un terrain de jeu idéal, aux paysages, et difficultés, variés.

Les vététistes apprécieront les pistes aménagées qui s’étendent sur plus de 1 000 km et où les points d’intérêt ne manquent pas. Il est également possible de visiter le parc Naturel Régional de Millevaches sur plusieurs jours en faisant étape dans les petits villages qui bordent les lacs et tourbières.

Modalités

Les offices de tourisme, stations de ski et différentes bases de loisirs disséminés un peu partout sur le territoire louent du matériel pour le cycle. Vous trouverez des vélos à assistance électrique, des VTT, des remorques, casques, sièges enfant, etc. En revanche, les sacoches sont rarement fournies.

Le plateau de Millevaches est vallonné, et il est facile de s’y perdre. Prévoyez donc à boire et à manger en quantité suffisante, ainsi qu’une carte IGN papier : il est fort probable qu’un GPS rencontre des difficultés à vous localiser.

À quel prix

La location de vélo et vtt sur le plateau de Millevaches coûte entre 5€ et 50€ la journée, selon le type d’équipements choisis.

3. Les activités nordiques

Millevaches enneigé

Credit Photo – Wikipédia : Babsy

La plupart des communes au sein du Millevaches se situent entre 500 et 900 mètres d’altitude, ce qui leur permet de bénéficier d’un enneigement moyen. Il reste toutefois possible de visiter le parc de Millevaches en ski de fond, raquettes ou luge pendant l’hiver.

Ainsi, les domaines skiables de Chaudec et Saint-Sétiers, en Corrèze, et Gentioux-Pigerolles, côté Creuse, ne manquent pas d’activités pour toute la famille. Situés tous les trois à 900 mètres d’altitude, ils accueillent skieurs débutants, randonneurs nordiques et amateurs de glisse sur 3 à 90 kilomètres de pistes.

À quel prix

L’accès aux pistes de Chadebec coûte 2€ par personne, adulte ou enfant. La location de raquette coûte entre 3€ et 7€, le forfait famille (2 adultes et 2 enfants) est facturé 15€. La location de ski de fond, quant à elle s’élève à 5€ par enfant et 10€ par adulte, forfait famille à 20€.

L’accès à la station de Saint-Setiers coûte 14€ par adulte.

Bon à savoir: l’accès aux pistes de Gentioux-Pigerolles est entièrement gratuit !

4. Le plateau vu d’en haut

Vue aérienne Millevaches

Crédit photo : Flickr – El Guanche

Le temps de quelques minutes, envolez-vous au-dessus du parc naturel régional de Millevaches en parapente ou en ULM. Quel meilleur moyen de profiter d’une vue exceptionnelle sur le plateau granitique, ses reliefs et nombreuses étendues d’eau ? Seul·e ou en tandem, à partir de 5 ans, votre séjour en terre limousine est l’occasion de faire votre baptême de l’air.

Modalités

Les vols enfants se font exclusivement le matin. Pour les autres vols, ils peuvent avoir lieu à tout moment de la journée, du moment que les courants ascendants sont présents et favorables. En effet, le parapente est dépendant des conditions climatiques !

Pour profiter de votre vol, prévoyez des vêtements chauds, ainsi que des lunettes de soleil, et ce, quelle que soit la saison.

À quel prix

Un vol en parapente au-dessus du plateau de Millevaches coûte entre 60€ et 130€ selon la durée choisie. Des photos du vol ou une vidéo sont disponibles, moyennant un coût supplémentaire de 25€.

5. Une nuit dans le parc de Millevaches

Parc Millevache Coucher de Soleil

Crédit photo : Flickr – Bruno Jargot

Et si vous profitiez du parc sous une nuit étoilée ? Une aire de bivouac a été aménagée à proximité de l’espace pédagogique, à Millevaches, et accueille les randonneurs à pied ou à vélo pour une halte bien méritée. Les campeurs y trouvent quatre plateformes en bois sur lesquelles isoler leurs tentes du sol, ainsi qu’un point d’eau potable et un foyer-cheminée avec grill. Des toilettes sèches à l’abri sont également disponibles.

En été, la Maison du Parc organise des soirées d’observation des étoiles, avec prêt d’équipements. L’occasion idéale d’observer le ciel loin de la pollution lumineuse, et peut-être d’apercevoir des étoiles filantes.

À noter : il s’agit du seul lieu de bivouac autorisé dans le parc.

Modalités

La réservation est obligatoire, et se fait directement à la maison du parc, par mail ou par téléphone. En raison de l’altitude (900 mètres), pensez à prendre des équipements chauds.

À quel prix

Une nuit de bivouac coûte 5,70€ par adulte, gratuit pour les enfants. Il est possible de louer du matériel (tente, duvet, matelas) à la maison du parc pour 5€ par personne, et de réserver un petit-déjeuner à base de produits locaux au prix de 4€ par personne.

6. Les activités aquatiques

Parc de Millevaches et le Lac Vassiviere

Crédit photo : Shutterstock – Astrid Hinderks

Le plateau de Millevaches est un territoire d’eau, il se prête donc naturellement aux différentes activités aquatiques. Le lac de Vassivière accueille ainsi plaisanciers, amateurs de voiles, de sensations fortes, et familles à la recherche d’un lieu de baignade ombragé.

Vous pouvez pratiquer le canoë, y compris nocturne, le wakeboard, ou encore la bouée tractée. Les naturistes y trouveront aussi leur compte avec un espace réservé et intimiste sur la presqu’île de Chassagnas.

Les lacs de Sèchemailles, de Saint-Hélène-Bujaleuf, et des Bariousses offrent aussi de nombreuses possibilités de baignade et de loisirs nautiques, comme l’aviron.

Côté cascades, le choix est vaste également. Celles d’Augerolles sont facilement accessibles à tous, tout comme le circuit de l’étang. Ils sont l’occasion de se balader au frais et de fabriquer de petits barrages. Réservée aux bons marcheurs, la cascade de la Tine offre elle aussi de jolis points de vue.

L’accès à la plupart des sites est gratuit, en revanche, le prix des locations varie en fonction du type de loisirs et du lieu.

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire