Les 10 choses incontournables à faire à Héraklion

avatar
Réservez vos visites & activités à Héraklion Voir les offres

Vous partez en Crète pour les vacances ? Voici notre sélection de 8 choses incontournables à faire et à voir à Héraklion !

Vous réservé un billet d’avion pour la Crète prochainement et vous ne savez trop quoi y faire ? On a recherché pour vous une liste indicative des activités incontournables à faire pour visiter Héraklion et les alentours. Située sur la côte nord au centre de la Crète, Héraklion est la capitale de l’île et la cinquième plus grande ville de toute la Grèce. C’est le poumon industriel, culturel, administratif, commercial et agricole de la ville. Avec une population de 140 730 habitants et une superficie de 120 km², Héraklion tire son nom du héros légendaire Grec Héraclès, à qui les Crétois vouèrent un culte en ce lieu. Fondée sous l’Antiquité, la ville d’Héraklion fut occupée par l’Empire Romain, l’Empire Byantin, les Arabes, les Vénitiens, l’Empire Ottoman, jusqu’à être intégrée dans l’État grec indépendant en 1913. Héraklion est également le premier port crétois, d’où affluent les navires de croisières depuis les Cyclades et Le Pirée d’Athènes. Jalonnée de nombreux sites archéologiques et monuments historiques, Héraklion est encore relativement préservée du tourisme de masse. Les alentours de la ville, entre les montagnes tapissées d’oliviers contrastent avec l’urbanisation incontrôlée du littoral nord.

Vous ne savez que faire à Héraklion durant votre séjour ? Voici une liste de X incontournables de la capitale crétoise !

À lire aussi : 10 endroits incontournables à visiter en Crète !

1. Le Palais de Knossos

Visiter le Palais de Knossos à Héraklion, Crète

Le palais de Knossos est situé à 5 kilomètres au sud d’Héraklion. Autant l’évoquer en premier, car c’est sans doute le site qui a suscité votre envie de visiter Héraklion. Site incontournable d’une visite en Crète, le palais de Knossos – ou Cnossos – retrace la civilisation minoenne, qui se développa sur les îles grecques (de Crète à Santorin), entre 2700 et 1200 avant J-C. Au début du 20ème siècle, l’archéologue Arthur Evans pensait avoir affaire à un palais des rois mycéniens, puis s’aperçut qu’il s’agissait d’une autre civilisation inconnue. Par référence au roi Minos – qui aurait jadis gouverné l’île -, il nomma cette civilisation « Minoenne ». La rénovation – controversée – des vestiges et les représentations de taureaux ont fait resurgir le mythe du minotaure et du labyrinthe.

Les ruines du site et leur complexité permettent de voir à quel point cette cité fut puissante, ingénieuse et complexe entre les troisième et premier millénaire avant notre ère. En témoignent les dimensions colossales du site : le palais s’étend sur 20 000 m² !

2. Le centre-ville d’Héraklion

Dans le centre-ville, vous ne manquerez pas la rue du 25 août, qui traverse le centre du nord au sud, du vieux port jusqu’à la Place des Lions. C’est en fait l’artère centrale et commerçante du centre-ville. La rue est parsemée de petits restaurants, bars, cafés, d’agences touristiques et de boutiques de souvenirs (épices, tapis, cuirs et produits artisanaux). Dans la rue, se trouve l’église Agios Titos, construite à la période byzantine en 961. L’édifice est ceint par une multitude de bars et de cafés. Au niveau de la Place des Lions, se trouve le cœur touristique d’Héraklion, où les locaux se mêlent aux touristes autour de la fontaine de Morosini – la Fontaine aux lions -, installée par les Vénitiens.

3. La Forteresse d’Héraklion

Bâtiment construit par les Vénitiens entre 1523 et 1540 dans le but de défendre l’entrée du port de Candie (nom de la ville à l’époque féodale), la forteresse – également appelée « Forteresse de Koules » – est un haut-lieu touristique dominant le port. Elle représente donc les différentes civilisations ayant influencé la culture et l’identité de l’île (Byzantins, Arabes, Vénitiens, Ottomans). L’édifice, qui a été préservé des affres du temps, donne un aperçu de ce que pouvait être la vie quotidienne à l’époque vénitienne et ottomane. Si vous aimez l’histoire, les expositions et évocations retracent l’histoire de la forteresse.

4. La loggia vénitienne

Elle attire le regard de tous ceux venus visiter Héraklion : imposante, elle est l’hôtel-de-ville de la commune. Construite entre 1626 et 1628 dans un style palladien (du nom de l’Italien Andrea Palladio), la loggia servait de bâtiment public principal de la cité pour les nobles et les aristocrates Vénitiens. C’était le lieu de prise de décisions politiques et commerciales. Le bâtiment comporte deux étages, avec ses colonnades doriques et ioniques. Transformée en mosquée sous l’Empire Ottoman, bombardée durant la Seconde Guerre Mondiale, elle a réchappé aux conflits et destructions humaines, pour devenir aujourd’hui l’Hôtel-de-Ville d’Héraklion.

5. Le Musée archéologique d’Héraklion

Musée archéologique d'Héraklion, Crète

Crédit Photo : Flickr – Ann Wuyts

Vous aimez l’histoire et cherchez que faire à Héraklion ? Allez au musée, par exemple un jour de grande chaleur. Fondé en 1883 et rénové entre 1937 et 1940 à l’emplacement d’un ancien monastère catholique, le musée archéologique est l’un des musées les plus importants de Grèce, et même d’Europe. Elle abrite des collections et des objets datant de la préhistoire et de l’histoire de la Crète, du néolithique à l’époque romaine et minoenne. Le musée dispose d’une large collection d’objets minoens que les archéologues ont trouvé aux palais de Cnossos, Phaistos, Malia, Zakros ou Aghia Triada.

Le musée actuel, ouvert en 1952, comporte 22 salles d’exposition suivant un ordre chronologique. Il y a également des bureaux, des laboratoires, une bibliothèque.

6. Le Musée d’histoire naturelle de Crète

Musée d'histoire naturelle de Crète, Héraklion

Crédit Photo : Instagram – filoimfik

Situé sur l’avenue Sfokli Venizelou dans une ancienne centrale électrique, le musée d’histoire naturelle fut fondé en 1981. Sa superficie de 3 500 m² en fait la plus grande exposition de ce type en Méditerranée. C’est donc un musée incontournable lorsque l’on vient visiter Héraklion. Le musée présente à ses hôtes l’environnement et le capital naturel de l’île, et offre la possibilité d’explorer les écosystèmes crétois, avec des modèles grandeur nature de paysages naturels.

On y trouve, entre autres, le « géant deinotherium » – le plus grand animal préhistorique connu de Crète -, le centre de découverte « Erevnotopos » – une zone pour que les plus jeunes puissent creuser les fossiles et découvrir la nature crétoise -, le « living Museum » – une exposition d’animaux typiques de Crète – et l’enceladus, un simulateur de séisme où l’on peut revivre ceux qui ont secoué l’île par le passé. De quoi plaire à tout le monde, quel que soit l’âge !

7. Les Fortifications d’Héraklion

Fortifications d'Héraklion

Crédit Photo : Shutterstock / De Stamatios Manousis

La ville d’Héraklion est ceinte par des murailles médiévales, qui servaient – logiquement – à repousser les ennemis et à protéger la cité. Héraklion était donc réputée difficile à assiéger à l’époque médiévale. Les habitants résistèrent au siège des Turcs Ottomans pendant 21 ans avant d’être prise par les Turcs en 1669 ! Marcher sur ces murs de nos jours permet d’avoir un point de vue intéressant sur la ville.

8. Les marchés d’Héraklion

Marchés d'Héraklion

Crédit Photo : Shutterstock / De astudio

Qu’y a-t-il de mieux, quand on voyage, que de se rendre dans les lieux populaires, où s’échangent les produits du terroir et des petits producteurs ? Les bazars d’Héraklion offrent un festival de couleurs chatoyantes, de senteurs et de saveurs attirantes. Errer et glaner dans les marchés locaux est un bon baromètre pour sentir l’atmosphère d’un peuple, d’un quartier, de son histoire, de sa sociologie.

A faire à Héraklion, le marché de Pateles, tous les samedis matin, est un miroir de la ville : se vendent des épices, du cuir, des produits locaux, des fruits et légumes frais, des livres, des objets d’art. Le marché central d’Héraklion, situé rue 1866 (Odos 1866), vend à peu près de tout : souvenirs, vêtements, chaussures, fruits et légumes, herbes et épices, fromages, viandes, poissons, etc. A proximité des marchés, se trouvent évidemment des terrasses de cafés où flâner, mais gare aux pièges à touristes.

9. Le shopping

Rue Dedalou, Héraklion, Crète

Crédit Photo : Shutterstock / De lornet

Pour faire du shopping si l’on ne veut pas visiter de musées (l’un n’empêche pas l’autre), errez dans la rue Dedalou, entre la Place des lions et la Place Eleftherias : c’est le centre des boutiques de créateurs et de grandes enseignes commerciales. Le centre-ville est enfin incontournable pour faire la tournée des cafés et des bars, qui foisonnent dans les ruelles commerçantes.

10. Ammourada Beach

Plage d'Ammourada, Héraklion Crète

Crédit Photo : Instagram – milanolev

Ce n’est pas la plus belle de l’île, mais la plage d’Ammourada reste la plus proche d’Héraklion si vous souhaitez profiter d’une parenthèse farniente les pieds dans le sable. Ici, sur 3 kilomètres, vous avez la possibilité de vous adonner aux sports nautiques comme le ski nautique, le jetski, le parachute ascensionnel ou encore le canoë. Plusieurs paillotes, bars et restaurants longent également la plage pour ceux et celles qui souhaitent prolonger l’instant détente !

Comment aller à Héraklion ?

Pour venir visiter Héraklion, le plus simple est d’arriver par voie aérienne, à l’aéroport international Nikos Kazantzakis, le plus grand aéroport de Crète, situé à l’est de la ville. Plusieurs compagnies effectuent des vols depuis la France : Aegean Airlines, Air Berlin, Air France, Easyjet, Olympic Air ou Transavia. Rendez-vous sur notre comparateur de vols favori, Skyscanner, pour obtenir les meilleurs tarifs selon des dates flexibles.

Si vous partez d’Athènes, sachez que vous pouvez rejoindre La Crète et donc Héraklion en ferry : comptez en moyenne 9h de traversée.

Réservez votre traversée en ferry pour aller en Crète

Où se loger à Héraklion ?

Pour se loger et visiter Héraklion facilement, tentez le centre-ville, là où l’on trouve la plupart des rues commerçantes et monuments historiques. Attention, les logements peuvent être plus chers à Héraklion qu’ailleurs en Crète, et surtout en période estivale, pensez donc à anticiper vos dates de séjour pour un voyage plus économique.

L’offre d’hébergements à Héraklion va de l’auberge de jeunesse au camping en passant par les hôtels, appartements et maisons luxueuses. Si vous optez pour l’hôtel, privilégiez les comparateurs d’hôtels qui hébergent les meilleures offres et ce, quels que soient vos critères de sélection. Pour un logement plus atypique, pensez Airbnb qui regorge de petites perles !

À lire aussi : Dans quelle ville loger en Crète ?

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

  1. Bonsoir monsieur,
    nous souhaitons visiter heraklion cet été, pourriez vous nous renseigner si on peut loger a 5 à 10 km de la ville et prendre un bus pour aller au centre ville le soir
    merci
    catherine et Philippe

Laisser un commentaire