Les 10 choses incontournables à faire à Céphalonie

avatar

Vous partez visiter la Grèce, ses îles et ses charmes ? Voici les 10 choses à faire immanquablement à Céphalonie !

Sixième plus grande des îles grecques, Céphalonie est située dans la mer Ionienne, au large de la Grèce-Occidentale et de l’Élide. C’est également la plus grande des Îles Ioniennes. 35 590 habitants seulement y vivent sur un territoire de 935 km². Île la plus montagneuse des îles Ioniennes, son relief est ciselé, escarpé, avec des pentes plongeant à-pic dans la mer, laissant un étroit cordon de sable en guise de littoral.

Destination touristique attirant les amateurs de plage, on s’y rend également pour randonner sur son épine dorsale, le parc national du mont Ainos, dont le point culminant monte jusqu’à 1 628 mètres d’altitude. Réputée pour ses grottes et ses gouffres, Céphalonie se situe sur une faille tectonique importante et subit régulièrement des séismes d’intensités variables et les secousses sont régulières. Occupée depuis le Paléolithique, Céphalonie possède un riche patrimoine historique et culturel comme bien souvent en Grèce.

Entre la forteresse Saint-Georges, Assos, les grottes de Melissani, les magnifiques plages, les villes – Argostoli, Lixouri, Sami -, le mont Ainos, les gouffres ou les villages pittoresques, le voyageur ne s’ennuie pas en venant visiter Céphalonie.

Si vous vous demandez que faire à Céphalonie, voici notre sélection des 10 activités incontournables à faire sur cette île.

1. Argostoli

Capitale de l’île, propre et moderne, Argostoli abrite environ 13 000 âmes, se situe au sud-ouest de l’île. Ancienne ville sous domination vénitienne, elle devint la capitale de l’île en 1757. Non loin de l’aéroport, c’est un point de chute idéal pour commencer à visiter Céphalonie. Plusieurs plages permettent de se mettre les pieds dans l’eau – un lagon turquoise – et de se restaurer ou de profiter d’un bon verre en front de mer. La fondation Focas-Commetatos a installé un jardin botanique non loin du centre-ville, dans une oliveraie. La ville est plutôt construite sur l’est de la péninsule tandis que les plages se trouvent à l’ouest de cette dernière.

2. La plage de Petani

Que faire à Céphalonie ? Sur une île, on part se baigner évidemment ! La plage de Petani est une des incontournables. Située sur la côte ouest de l’île – une péninsule nommée  Paliki -, elle est entourée de montagnes. C’est un cordon de sable de 600 mètres de long.

3. La plage de Xi

Non, ce n’est pas une plage en Chine, mais au sud de la péninsule de Paliki, sur Céphalonie et non loin de la ville de Lixouri. C’est une bande de 4 kilomètres de sable de couleur rouge-ocre, avec de nombreux bars, restaurants et hôtels où loger. En raison de sa réputation, c’est une plage très fréquentée qui déplaira cependant aux amateurs de plages désertes enchâssées dans une nature sauvage.

4. La plage de Myrtos

Située sur la côte nord-ouest de Céphalonie, cette plage est emblématique de l’île et fait partie des plus fréquentée, et pour cause : elle dispose d’un sable blanc se fondant dans l’éclatante blancheur de la roche karstique, plongeant ses ventes vertigineuses dans une mer turquoise qui contraste avec le blanc immaculé de l’ensemble. C’est la Scala dei Turchi sicilienne version grecque, en plus majestueuse. Une route sinueuse qui descend jusqu’à la plage permet d’y accéder.

5. La plage d’Antisamos

Plage Antisamos, Céphalonie

Crédit photo: Flickr – MattLake

Située à l’est de l’anse de Samos, la plage d’Antisamos, entourée de montagnes verdoyantes, vaut le détour. C’est une plage de galets – ce qui peut faire mal aux pieds sensibles -, mais la couleur de son eau lorsqu’il fait beau est juste somptueuse. Hélas, cette plage est également très prisée.

6. Les plages de Kimilia et Dafnoudi

Visiter Céphalonie à l’abri du tourisme de masse, ça reste possible. En ralliant les routes du nord de l’île, et le village de Germenata, une route part vers le nord, d’où il faudra continuer à pied pour atteindre la plage de Kimilia. En venant de Fiskardo ou Germenata, continuer jusqu’à Antipata : une route part se perdre dans l’extrémité nord-ouest de l’île : une marche vous mènera à la plage de Dafnoudi. Ces deux plages, éloignées de la route, vous offrent l’avantage d’être peu fréquentées, hormis par les bateliers qui s’y amarrent.

7. Visiter Fiskardo

Le village de pêcheurs de Fiskardo ne fut pas détruit par le séisme de 1953. Visiter Fiskardo est incontournable, notamment pour ses restaurants, son front de mer, son petit port de pêche et de plaisance, son église byzantine et les ruines du phare vénitien, accessibles à pied.

8. Assos

Assos est un petit village de pêcheurs bâti sur une presqu’île, dont le sommet mène à une citadelle vénitienne : le château d’Assos, surplombant majestueusement la mer. Le village, entre mer, montagnes et pins odorants, est souvent cité comme l’un des plus charmants de Céphalonie.

9. Le lac souterrain de Melissani

A 2 km de Sami, les grottes de Melissani sont un passage obligé pour quiconque vient visiter Céphalonie. Grotte située près de Karavomilos, cette grotte aurait été celle des nymphes, dans la mythologie grecque. Ce lieu est très visité en raison de sa situation exceptionnelle : un lac souterrain d’une profondeur de 20 à 30 mètres, dans lequel pénètrent les rayons du soleil depuis que le toit de la grotte s’est effondré en 1953.

10. Le Mont Ainos

Mont Ainos, Céphalonie

Crédit photo: Wikipedia – Abfab27

Vous ne savez que faire à Céphalonie ? Partez en « rando » ! Le point culminant de l’île se trouve dans le parc national du mont Ainos, un repère unique en Grèce pour les amateurs de nature. De nombreux sentiers traversent de vastes forêts à travers 1 973 hectares de sapins de Céphalonie (endémique de l’île). Le parc fait 11 kilomètres de long, s’étend sur 2 862 hectares et va de 600 mètres à 1 628 mètres d’altitude.

Comment aller à Céphalonie ?

Malheureusement, il n’existe pas de vol direct France/Céphalonie. Pour se rendre sur l’île grecque, il est nécessaire de prendre un avion pour Athènes (comptez 2h30 au départ de Paris) : vous pouvez d’ailleurs trouver un vol pas cher au départ de la France sur le site de notre partenaire Skyscanner. Une fois à Athènes, plusieurs choix s’offrent à vous pour rejoindre Céphalonie : l’avion (1h) et le bus (environ 7h). Si vous choisissez le bus, ce dernier vous déposera à Killinis pour embarquer sur un ferry direction le port de Poros avant de vous déposer à Argostóli, terminus (pour votre destination) et capitale de la Céphalonie.

Où loger à Céphalonie ?

Hôtels, maisons, chambres partagées… Une multitude de choix s’offre à vous côté hébergement. Tout dépend des goûts et des couleurs, mais aussi des budgets. Vous pouvez d’ailleurs trouver un hôtel pas cher en effectuant une recherche sur notre comparateur d’hôtels ou trouver un pied à terre plus authentique sur Airbnb. Poros, Argostoli, Sami, Fiskardo et Assos restent les endroits les plus valorisés par les visiteurs.

Comment se déplacer à Céphalonie ?

Visiter la Céphalonie, c’est aussi pouvoir vadrouiller 781 km² et 254 km de côtes ! Pour les plus sportifs, optez pour le vélo qui vous permettra de découvrir l’île avec un certain… relief. Si vous préférez les toues motrices, sachez que le moyen de transport le plus prisé reste bien évidemment la voiture ou le scooter. Les tarifs sont raisonnables et les agents de location réputés pour leur sympathie :vous pouvez comparer les prix des locations de voiture à Céphalonie sur le site Rentalcars.

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

  1. Bonjour et merci pour cette description.
    N’oublions pas les magnifiques sites (monastères, châteaux…) qui sont disséminés un peu partout.
    Eric

Laisser un commentaire