Les plus beaux treks à faire au Népal

avatar
Réservez votre trek au Népal

Quel amoureux de trek n’a jamais rêvé de fouler du pied les flancs des montagnes népalaises ? Vous avez prévu de randonner au Népal ? Suivez le guide !

Situé entre les deux géants asiatiques que sont la Chine et l’Inde, le Népal est l’eldorado des amateurs de treks. Pays enclavé abritant la chaîne de montagnes de l’Himalaya, le Népal compte huit sommets de plus de huit-mille mètres, dont le mont Everest. Le pays est divisé en trois grandes zones géographiques : la région humide du Terraï, la moyenne montagne et la vallée de Katmandou, ainsi que la haute montagne du nord népalais.

Une vie ne suffira pas à tester toutes les possibilités de treks qu’offre le Népal. Les randonnées les plus célèbres et les plus techniques sont bien entendu situées dans le nord du pays. Du trek de Gokyo au camp de base de l’Everest, en passant par le circuit de l’Annapurna ou le Langtang, vous trouverez le trek qui correspondra à vos attentes. En effet, il existe des randonnées d’une durée de cinq jours ou, pour les plus téméraires, des treks pouvant dépasser les vingt jours ! Rassurez-vous, les intermédiaires sont nombreux ! Enfin, pour ceux qui aiment randonner et échanger, sachez que faire un trek au Népal est également une aventure humaine et culturelle, qui ne vous laissera pas indifférent.

Chaussez vos crampons et suivez le guide !

À lire aussi :
Les 11 plus beaux endroits à visiter au Népal
Les meilleurs treks à faire dans le monde

La région de l’Everest

Joyeux randonneur marchant dans les montagnes, liberté et bonheur, accomplissement en montagne. Himalaya, Everest Base Camp trek, Népal

Crédit Photo : Shutterstock / Olga Danylenko


Le camp de base de l’Everest

Distance : 130 km
Durée : de douze et seize jours
Difficulté : modérée à élevée
La meilleure période pour y aller : d’octobre à décembre et de février à mai.
Points forts : Marcher sur les traces d’Edmund Hillary et du sherpa Tensing Norgay !

Plus qu’un simple trek au Népal, le camp de base de l’Everest est un mythe. Il n’est pas nécessairement le trek le plus beau, mais c’est incontestablement le plus connu et l’un de ceux qui attirent de nombreux randonneurs. Pour regarder le monde d’en haut, plusieurs possibilités s’offrent à vous : passer par l’itinéraire traditionnel, par le Gokyo Ri et le Cho La, ou par le Renjo Pass, le Cho La et le Kongma La.

Le trek de Gokyo

Durée : de douze et quinze jours
Difficulté : difficile
La meilleure période pour y aller : d’octobre à décembre et de février à mai.
Points forts : La vue sur l’Everest et sur les lacs d’une intense couleur émeraude.

Si vous désirez profiter des attraits de la région de l’Everest, sans subir les désagréments liés à l’affluence, le trek de Gokyo est tout indiqué. Vous apprécierez la beauté des paysages, surplomberez les lacs sacrés de Gokyo, traverserez de traditionnels villages sherpas et terminerez par l’ascension du Gokyo Ri, sommet qui dépasse les 5 300 m. Notez que ce trek n’est pas une boucle. Toutefois, le panorama est bien différent lorsque l’on rebrousse chemin.

Le Three Passes Trek

Distance : 130 km
Durée : vingt jours
Difficulté : élevée
La meilleure période pour y aller : d’octobre à décembre et de mars à mai.
Points forts : La beauté des lacs de la vallée de Gokyo et la fierté d’avoir atteint le sommet de trois cinq-mille mètres.

Ce trek est réputé comme particulièrement difficile. Vous ajouterez trois sommets de plus de 5 000 m à votre tableau de chasse : le Gokyo Ri, le Kala Pattar et le Chukkung Ri. Sachant que vous resterez plusieurs jours au-dessus des 5 000 m d’altitude, veillez à prendre le temps de vous acclimater.

La région de l’Annapurna

Un homme, entre la porte du village népalais dans la vallée sur le circuit d'Annapurna Trek

Crédit Photo : Shutterstock / Moroz Nataliya


Le circuit des Annapurnas

Distance : 160-230 km
Durée : entre douze et dix-huit jours
Difficulté : modérée à difficile
La meilleure période pour y aller : octobre et novembre, mars et avril
Points forts : La grande variété des paysages traversés et le côté circuit.

Vous pensez que le trek du camp de base de l’Everest est le plus beau, en raison du décor dans lequel il prend place ? Détrompez-vous. Si vous deviez choisir un trek à faire au Népal, ce serait bien celui du circuit des Annapurnas. La beauté et la variété des paysages sont impressionnantes. Par ailleurs, c’est une randonnée qui n’est pas uniquement sportive, mais également d’une grande richesse culturelle. Enfin, ce trek l’avantage d’être une boucle, ce qui crée un effet de surprise permanent.

Le sanctuaire des Annapurnas

Distance : 112 km
Durée : dix jours
Difficulté : modérée
La meilleure période pour y aller : d’octobre à mai
Points forts : La vue depuis le sanctuaire.

Malgré sa durée qui peut sembler impressionnante pour les trekkeurs débutants, le sanctuaire des Annapurnas est pourtant l’un des longs treks au Népal les plus accessibles au grand public. En effet, à condition de bien respecter les paliers d’acclimatation à l’altitude, de limiter sa charge et de prendre son temps, la randonnée est d’un niveau moyen. Cerise sur le gâteau : les paysages sont superbes ! Traversez d’élégantes forêts de rhododendrons et d’adorables villages coupés du monde, avant d’atteindre le camp de base des Annapurnas.

Ghorepani Poon Hill Trekking

Distance : 40 km
Durée : cinq ou six jours
Difficulté : facile à modérée
La meilleure période pour y aller : au printemps
Points forts : Le lever du soleil !

Si vous n’avez pas le temps ou n’osez pas vous lancer dans un trek de plusieurs jours, sachez que la durée de la randonnée ne fait pas sa beauté. Contemplez des paysages de cultures en terrasses, découvrez comment vivent les habitants des villages perdus de la vallée, laissez-vous charmer par les forêts de rhododendrons et ne manquez pas l’indescriptible lever de soleil de soleil sur les chaîne des Annapurnas.

La région du Mustang

La région du Mustang

Crédit Photo : Shutterstock / Vladimir Zhoga


Distance : 185 km
Durée : dix jours
Difficulté : modérée
La meilleure période pour y aller : de mai à octobre
Points forts : Le sentiment de bout du monde, la singularité des lieux.

Bienvenue dans un autre monde ! Le trek du Mustang vous fera découvrir des paysages rudes, secs, où le blanc des neiges éternelles tranche avec l’ocre des terres lunaires. Toutefois, l’apparente hostilité n’enlève rien à l’authenticité des lieux et des habitants croisés sur votre chemin. Vous traverserez d’anciens villages tibétains n’ayant rien perdu de leurs traditions ni de leur hospitalité.

L’ouest du Népal

Panorama du mont Dhaulagiri - népal

Crédit Photo : Shutterstock / Zzvet


Distance : 90 km
Durée : seize jours
Difficulté :avancée
La meilleure période pour y aller : un risque régulier d’avalanches impose de vérifier régulièrement les conditions météorologiques.
Points forts : La vue sur le massif du Dhaulagiri et la variété des paysages.

Le tour du Dhaulagiri n’est à envisager que si vous êtes un randonneur chevronné. En effet, certains passages nécessitent l’utilisation de crampons. Néanmoins, ne vous laissez pas impressionner par la difficulté, car ce trek est l’un des incontournables d’un séjour de trek au Népal, notamment en raison de la diversité des paysages traversés.

L’est du Népal

Kanchenjunga Népal

Crédit Photo : Shutterstock / debruprocks


Distance : 180 km
Durée : dix-huit à vingt-et-un jours
Difficulté : difficile
La meilleure période pour y aller : octobre et novembre, de mars à mai
Points forts : Les paysages à couper le souffle.

Le Kanchenjunga est le troisième plus haut sommet du monde. Pour se rendre à son camp de base, il est préférable d’être accompagné d’un porteur et d’avoir un minimum d’expérience pour affronter les pentes abruptes et les crêtes vous offrant une vue imprenable sur les montagnes environnantes. Tutoyer les hautes sphères de la planète se mérite. La randonnée est longue et éprouvante, mais a le mérite de ne pas souffrir d’une fréquentation trop intense.

Le Langtang et le Masnalu

Langtang trek népal

Crédit Photo : Shutterstock / Niti Thanomsri


Le trek du Langtang

Distance : 120 km
Durée : onze ou douze jours jours
Difficulté : modérée
La meilleure période pour y aller : d’octobre à mai
Points forts : Les glaciers et les villages népalais

Le trek du Langtang est prisé des randonneurs, car facilement accessible depuis Katmandou. Il est surtout dépaysant en raison de son caractère particulièrement sauvage. Vous pourrez toutefois y découvrir de petits villages népalais tamangs tout à fait charmants. La randonnée est aussi appréciée pour ses glaciers.

Le tour du Manaslu

Distance : 180 km
Durée : seize à dix-huit jours
Difficulté : modérée
La meilleure période pour y aller : de mi-mars à mai, et d’octobre à mi-décembre
Points forts : La diversité, tant sur le plan esthétique que culturel.

Huitième sommet du monde, le Manaslu est moins connu que d’autres huit-mille et offre pourtant un cadre grandiose pour marcher. Le tour du Manaslu est tout aussi réputé que celui des Annapurnas, mais sa fréquentation reste encore modérée. Vous apprécierez la beauté des paysages, les nombreux villages hindous ou tibétains, ainsi que les monastères bouddhistes.

Les autres treks népalais

Ganesh Himal, Népal

Crédit Photo : Shutterstock / Ritam – Dmitrii Melgunov

Un livre entier ne suffirait pas pour présenter l’ensemble des treks népalais, dont les attraits ne sont plus à démontrer. Toutefois, si vous avez déjà expérimenté les randonnées présentées plus haut, vous pouvez tenter le trek de Naar Phu, celui de Kopra, ou encore le trek de Thame ou de Ganesh Himal.

Quel que soit le trek choisi, veillez à prendre le temps de vous acclimater, afin d’éviter le mal aigu des montagnes. Il est le plus souvent préférable de prendre conseil auprès d’un guide qui vous conseillera et vous accompagnera durant votre trek. Si cela n’est pas toujours nécessaire, le fait de passer par les services d’un sherpa peut limiter la fatigue et vous permettre de profiter pleinement de la beauté des paysages.

Vous sentez l’appel de la montagne ? Venez faire l’un des plus beaux treks du Népal !

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire

Suivez l'évolution de l'épidemie de Coronavirus pays par pays. Etudiez l'évolution de l'indice voyage en temps réel. Voir notre page dédiée