Les 11 sites archéologiques les plus importants de Jordanie

avatar

La Jordanie est une terre riche en monuments et villes antiques de grande valeur historique. Certains de ces lieux sont connus du monde entier. Partez à la découverte des 11 principaux sites archéologiques en Jordanie.

Un voyage en Jordanie, c’est un souvenir inoubliable. Si sa capitale Amman peut sembler comme un brouhaha ininterrompu au premier abord, on s’aperçoit rapidement que c’est une ville riche en découvertes.

En sortant d’Amman, on part à la recherche des trésors du désert jordanien. Entre les sites perdus au milieu du désert, des villes merveilleuses comme Pétra ou des réminiscences de l’époque des Croisades, il y a tant de lieux à ne pas manquer !

Vous êtes féru d’Histoire ? Découvrez les 11 principaux sites archéologiques en Jordanie !

À lire aussi :
Les 10 sites archéologiques les plus importants du Maroc
Les 12 sites archéologiques les plus importants d’Italie
Les 10 sites archéologiques les plus importants d’Israël

Les villes et cités

Les trois lieux présentés sont classés au Patrimoine mondial de l’Unesco.

Pétra

petra-jordanie-site

Petra, Jordanie – Crédit photo : Shutterstock – tenkl & Maurizio De Mattei

État de conservation : ★★★★
Connaissance du public : ★★★★★
Influence historique : ★★★★★

Si l’on doit évoquer un site archéologique en Jordanie, c’est Pétra qui nous vient tout de suite à l’esprit. Capitale du puissant royaume nabatéen il y a environ 2 000 ans, le site est en plusieurs points remarquables. Pétra impressionne par son faste et sa puissance passée. Aussi, on s’émerveille devant l’édification de la ville, avec ses monuments creusés dans la montagne.

De toutes les images de Pétra, c’est le temple Khazneh qui revient régulièrement. La nuit, son parvis est illuminé par des bougies, une image merveilleuse que l’on conserve toute notre vie. Le Khazneh est l’un des monuments les mieux préservés d’une ville qui est, dans l’ensemble, dans un état remarquable de conservation notamment permis par sa situation particulière.

Pétra est un peu le Pompéi du monde arabe, un témoignage unique du passé.

Siq-al-Barid

sites-archeologiques-jordanie-petite-petra

Temples de Siq-al-Barid, Pétra, Jordanie – Crédit photo : Shutterstock – RenzoA & travelwild

État de conservation : ★★★★
Connaissance du public : ★★★
Influence historique : ★★★

Dans les milieux touristiques, on l’appelle Little Petra. La raison est toute trouvée : ce site archéologique en Jordanie fait tout simplement partie du même complexe de Pétra ! Pourtant, il s’agit bien d’une ville différente, située à quelques kilomètres de marche et un peu plus haut dans la montagne que Pétra.

Comme Pétra, ce sont les Nabatéens qui ont édifié Siq-al-Barid comme on l’appelle aujourd’hui. Les techniques de construction sont les mêmes. Toutefois, à Siq-al-Barid, on peut admirer de manière plus prononcée les constructions troglodytes, c’est-à-dire creusées dans la roche.

Les monuments les plus remarquables sont les tricilium, le nom donné aux salles à manger à l’époque romaine.

Um er-Rasas

jordanie-site-acheologique

Vestiges et tour d’observation de Um er-Rasas –
Crédit photo : Shutterstock – Anton_Ivanov & Lukiyanova Natalia frenta

État de conservation : ★★★
Connaissance du public : ★★
Influence historique : ★★★

Situé au sud de la capitale Amman, ce site archéologique en Jordanie est l’un de ceux mélangeant civilisations, époques et religions. On y trouve en effet des vestiges romains, byzantins et de la première conquête musulmane autour du VIIIe siècle.

C’est la civilisation byzantine et chrétienne en général qui laisse le plus de souvenirs à Um er-Rasas. Malgré la conquête musulmane par le califat abbasside, Um er-Rasas est resté un lieu de pèlerinage pour les Chrétiens. C’est la raison pour laquelle les ruines d’églises byzantines sont les plus nombreuses parmi celles découvertes par les archéologues.

Um er-Rasas est facilement accessible depuis Amman.

Les complexes archéologiques

Citadelle d’Amman

citadelle-amman-jordanie

Vue sur les ruines du Temple d’Hercule et le vieux palais des Omeyyades – Crédit photo : Shutterstock – volkova natalia & Checco2

État de conservation : ★★★
Connaissance du public : ★★★
Influence historique : ★★★

La citadelle d’Amman fait partie de ces sites archéologiques en Jordanie où se mélangent cultures, civilisations et périodes. Au sommet de cette colline, on y trouve les ruines d’un temple grec, d’un palais musulman de l’époque omeyyade et d’une église byzantine.

Le monument le plus remarquable est la porte d’Ammon qui date de l’an 1200 avant notre ère, du temps du royaume d’Ammon ! La citadelle d’Amman offre enfin un magnifique panorama sur la capitale jordanienne.

Jerash

jerash-jordanie

Vestiges et théâtre romain, Jerash, Jordanie – Crédit photo : Shutterstock – Richie Chan & Karol Kozlowski

État de conservation : ★★★★★
Connaissance du public : ★★★
Influence historique : ★★★

Parmi les sites archéologiques en Jordanie, certains disent que Jerash est le plus beau. Si la beauté est subjective, il est sans conteste l’un des plus grands et des plus complets. Comme d’autres sites jordaniens, il conserve des ruines de plusieurs périodes et civilisations.

Le vestige le plus imposant est gréco-romain, c’est sa place ovale entourée de ses colonnes ioniques. Ce sont d’ailleurs les vestiges gréco-romains qui sont, de loin, les plus nombreux. Au travers de notre visite, on y découvre des temples, des arcs – dont l’arc d’Hadrien -, des remparts, un hippodrome… Tout ce qui faisait une ville gréco-romaine du temps de l’Antiquité !

Quelques vestiges musulmans, dont des mosquées, ont également été découverts par les archéologues.

Umm Qeis (Gadara)

Umm-Qeis-garada

Vestiges de l’ancienne ville grecque de Gadara – Crédit photo : Shutterstock – Kathryn Sullivan

État de conservation : ★★★★
Connaissance du public : ★★★
Influence historique : ★★★

Si le lieu s’appelle officiellement Umm Qeis, ce site archéologique en Jordanie correspond à l’ancienne ville grecque de Gadara. La ville est citée dans la Bible, où Jésus y aurait réalisé l’un de ses miracles.

Aujourd’hui, de nombreuses ruines romaines subsistent. On peut s’aventurer dans les rues pavées dans l’ancienne Gadara ou entrer dans l’un de ses nombreux temples.

Umm Qeis a le désavantage d’être situé tout proche des frontières syrienne et israélienne. Cela l’éloigne un peu du reste et, si les risques sont faibles en Jordanie, il faut toujours faire attention à votre sécurité. Toutefois, pour les passionnés, ce site vaut largement le détour !

Les châteaux et théâtres

Château d’Al-Karak

kerak-chateau

Château de Kerak, Jordanie – Crédit photo : Shutterstock – Leonid Andronov & romeovip_md

État de conservation : ★★★★
Connaissance du public : ★★★
Influence historique : ★★★★

L’époque des Croisades fait partie de ces périodes à la fois complexes et passionnantes. La région autour des frontières israéliennes, palestiniennes et jordaniennes en a été le théâtre central des XIIe et XIIIe siècles.

Pour se protéger, les chevaliers croisés ont construit des édifices quasi-imprenables. Si le plus connu d’entre eux est le célèbre Krak des Chevaliers en Syrie, le Château d’Al-Karak n’est pas en reste. Ce dernier était alors surnommé Krak du Désert.

Aujourd’hui, si les lieux ont été rénovés, ils conservent une âme particulière de cette époque et on imagine y replonger lorsque l’on s’y promène. Enfin, la vue depuis les hauteurs est splendide !

Château d’Aljun

chateau-sites-archeologiques-jordanie

Château d’Aljun, Jordanie – Crédit photo : Shutterstock – KORO78

État de conservation : ★★★★
Connaissance du public : ★★★
Influence historique : ★★★

Sans l’être à l’origine, ce site archéologique en Jordanie est un peu le pendant musulman du château de Kerak. C’est à la même époque qu’il a été construit. L’objectif est alors de permettre aux Musulmans de contrôler les tribus bédouines, certaines étant alors alliées des Croisés.

Le château d’Aljun est l’un des rares témoignages des forteresses musulmanes. C’est d’ailleurs ce qui en fait son intérêt historique. Les lieux sont assez bien conservés et permettent de se faire une idée de l’architecture militaire arabe.

Théâtre d’Amman

theatre-amman

Vue sur le théâtre d’Amman – Crédit photo : Shutterstock – Fabio Nodari & Dmitry Chulov

État de conservation : ★★★★★
Connaissance du public : ★★★
Influence historique : ★★★

Retour dans la capitale avec ce site archéologique en Jordanie. Séparé de la citadelle d’Amman, le théâtre date du IIe siècle est dans un état de conservation remarquable. C’est bien sa capacité d’accueil qui est impressionnante car on dénombre pas moins de 6 000 sièges !

Le théâtre d’Amman démontre l’exceptionnelle connaissance acoustique des savants de l’Antiquité. Malgré sa taille immense, les spectateurs situés tout en haut peuvent clairement entendre les représentations, ce que l’on peut vérifier aujourd’hui. Des spectacles sont en effet organisés dans le théâtre.

Cet édifice est entouré par d’autres vestiges romains, dont une fontaine publique.

La curiosité géographique

Carte de Madaba

madaba-carte-jordanie

L’église byzantine Saint-Georges et sa mosaïque, Madaba – Crédit photo : Shutterstock – NavinTar & Naeblys

État de conservation : ★★★★
Connaissance du public : ★★
Influence historique : ★★★★★

Notre sélection s’achève par une curiosité. Difficile de dire si cela correspond à un site archéologique en Jordanie à part entière… mais c’est à voir ! Dans l’église byzantine Saint-Georges se trouve un témoignage unique au monde, une mosaïque.

Cette mosaïque au sol est une représentation cartographique de la région. Elle date du VIe siècle. On peut clairement y distinguer Jérusalem, la mer Morte ou encore Bethléem. Un héritage exceptionnel et unique, à venir admirer si vous êtes dans le coin !

Pour notre système de notation, nous avons utilisé les critères suivants :
– État de conservation : en fonction de sa date de construction et des rénovations, dans quel état se trouve actuellement le site ;
– Connaissance du public : la notoriété du site archéologique pour les non-initiés ;
– Influence historique : l’importance historique du site et son influence sur les civilisations suivantes.

Comment avez-vous trouvé cet article ?
0 avis (0/5)
Questions / Commentaires à l'auteur
Egalement dans Photos
Laisser un commentaire ou