Prora : un immense complexe nazi transformé en cité balnéaire de luxe

avatar

Le complexe de Prora, qui aurait dû devenir la colonie de vacances du Troisième Reich, va se muer en station balnéaire de luxe.

Situé sur l’île de Rügen (mer Baltique) en Allemagne, à 300 km au nord de Berlin, le complexe de Prora suscite de vives émotions. Sa construction commença en 1936 sous le régime Nazi et aujourd’hui, il semblerait qu’il soit transformé en complexe balnéaire de luxe. Retour sur un morceau d’histoire dont certains Allemands aimeraient tourner la page.

Le projet nazi

C’est en 1936 que le complexe de Prora a commencé mais le projet n’a jamais réellement vu le jour. Ce projet devait permettre à quelques 20.000 vacanciers de bénéficier de congés estivaux dans le cadre du programme d’Adolf Hitler, « La Force par la Joie », avec bains de mer, gymnastique et endoctrinement nazi.

Ce complexe est fidèle à l’idéologie et à l’architecture nazie : 8 blocs rigoureusement identiques de 6 étages qui font face à la mer sur près de 4,5 kilomètres de plage. En 1939, le projet fut abandonné et le complexe de Prora devint un repaire de baraquements pour l’armée de la RDA communiste. 50 ans après, lors de la Chute du mur de Berlin, l’immense bâtiment fut déserté et laissé à l’abandon.

Prora

Crédit photo: Flickr – m.a.r.c.

Faut-il rendre justice au passé nazi ?

Toute la question est là : doit-on conserver ce complexe tel quel, comme un souvenir d’une époque pour ne pas oublier ? Ou le transformer et aller de l’avant ?

Durant les années 90 et 2000, quelques portions du complexe furent par la suite utilisées, notamment par deux musées (le lieu symbolise l’époque nazie et l’ère communiste et le complexe offre un formidable point de vue sur cette époque et sur l’histoire allemande) et en 2011, une auberge de jeunesse s’y installa.

Prora

Crédit photo: Flickr – Rupert Ganzer

Prora

Crédit photo: Flickr – m.a.r.c.

Une nouvelle ère

Aujourd’hui, sur les 8 blocs d’origine, un bloc appartient au gouvernement régional (il souhaite le vendre), 2 blocs sont aux mains d’un investisseur étranger et un autre bloc a été entièrement rasé.

Il reste donc 4 blocs qui ont été cédés à des promoteurs qui ont pour mission de les transformer d’ici 2022. L’histoire est omniprésente dans le complexe de Prora et les promoteurs immobiliers qui ont investi dans ce bâtiment peu commun souhaitent faire attention à cela.

Prora, le complexe nazi réhabilité

Il faut trouver un équilibre qui pourra satisfaire tout le monde : conserver le caractère de mémorial et transformer le lieu en un endroit lucratif. Le complexe de Prora n’est plus une ruine et les premiers occupants viennent de s’installer dans cette station balnéaire terriblement chargée d’histoire, dans de luxueux appartements qui ont été le fruit d’une réhabilitation respectueuse des lieux.

Maintenant, une partie du complexe de Prora a retrouvé une façade couleur crème avec ses balcons et l’intérieur est tout aussi réjouissant : un restaurant de burgers, un spa, une boulangerie. De nombreux logements sont encore à pourvoir dans cet immense bâtiment. À noter, toutefois, que le tarif des logements varie entre 350.000 euros pour 100 m² jusqu’à 650.000 euros pour une vue sur mer.

Des intéressés ?

Comment avez-vous trouvé cet article ?
0 avis (0/5)
Un commentaire ? Exprimez-vous ici !
Egalement dans Lieux abandonnés
Laisser un commentaire