Wiesn Koks, la drogue bizarre et légale qui cartonne à l’Oktoberfest

avatar

Il existe une drogue bizarre et cependant légale dont les locaux raffolent pendant l’Oktoberfest à Munich.

À la question « quelle poudre est blanche, et se renifle à l’Oktoberfest ? », on est tenté de répondre la cocaïne. En réalité, il s’agit de la Wiesn Koks, une drogue à l’apparence similaire à celle de la coke que l’on appelle aussi la « cocaïne de l’Oktoberfest ».

Non, on ne boit pas que de la bière à la fameuse fête éponyme de l’Oktoberfest de Munich. Même si la star reste la bière (près de 7 millions de litres de bière sont consommés lors de l’événement), de plus en plus de locaux peuvent être aperçus en train de renifler une substance blanche un peu partout, et ce en toute légalité. La Wiesn Koks, qui est également connue sous le nom Wiesn Pulver (poudre), ou cocaïne bavaroise, est devenue le remontant de choix des munichois.

Wiesn Koks, Oktoberfest

Crédit photo: oktoberfest.net

Un peu sur le même principe que le tabac à priser, la Wiesn koks est fabriquée à partir de glucose et de menthol et est vendue dans de petites bouteilles en verre ou récipients typiques bavarois pour environ 5€.

Dans votre guide, vous avez peut-être lu que vous verrez à l’Oktoberfest des gens vêtus en traditionnelles Lederhosen buvant de la bière dans d’immenses choppes, mais vous ne trouverez aucune mention de la Wiesn Koks.

La poudre est généralement coupée en lignes sur les tables sous les tentes à bière pour être reniflée par les narines. Mais l’Oktoberfest étant une fête très agitée, les tables sont généralement trempées de bières et surtout collantes, ce qui oblige certain(e)s à littéralement taper la poudre sur le revers de leur main.

Bien qu’elle ressemble à de la vraie coke, la Wiesn Koks est inoffensive. Bien sûr, vous prenez un petit shoot de sucre, et le menthol donne un effet glacial à vos sinus, mais c’est à peu près tout. La Wiesn Koks ne contient absolument pas de drogue ni de tabac. Cela dit, tout est question de modération : en sniffer trop pourrait vous faire saigner du nez.

Bien qu’elle soit absolument sans danger, les propriétaires de tentes et le personnel de sécurité ont tenté de sévir contre cette tradition depuis des années. Cependant, les locaux refusent de renoncer à ce petit morceau de culture, parce que c’est vraiment de quoi il s’agit : une tradition culturelle et saisonnière qui baigne dans les festivités et la camaraderie.

Crédit photo principale : TZ.de

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire