Les 12 choses incontournables à faire à Téhéran

avatar

Vous partez pour Téhéran, au nord de l’Iran ? Découvrez notre top des 12 choses incontournables à faire dans la capitale du pays !

Capitale de l’Iran située au nord du pays, au pied des monts Elbourz et de la mer Caspienne, Téhéran est la plus grande ville du pays avec, en 2015, environ 9 millions d’habitants et plus de 15 millions de personnes dans toute l’aire urbaine. Perchée entre 1 100 mètres et 1 700 mètres d’altitude du sud au nord, la ville étend ses ramifications sur 686 km², soit la totalité du territoire de la commune d’Arles (13). En raison de sa position entre la montagne et le désert, l’agglomération de Téhéran dispose de plusieurs influences climatiques, avec un climat frais et semi-humide au nord et des zones chaudes et sèches au sud.

Centre historique, culturel, politique majeur en Iran, Téhéran dispose de nombreux monuments à visiter. C’est également une ville très étudiante, la ville abritant une cinquantaine d’établissements d’enseignement supérieur.

Vous recherchez que faire à Téhéran ? Vous ne vous ennuierez pas en venant visiter Téhéran. On vous a listé une sélection de 12 choses incontournables à faire dans la capitale iranienne.

A lire aussi : Les 12 plus beaux endroits à visiter en Iran

1. La Tour Milad

Tour Milad, Téhéran

Crédit photo: Flickr – farhad sheikh

Tour emblématique de Téhéran, la tour Borj-e Milad est la plus haute du pays et la sixième la plus haute tour de télécommunication du monde, atteignant 435 mètres à son sommet. Ouverte depuis 2009, on la voit partout, surtout depuis les quartiers nord. Impossible, par ailleurs, de visiter Téhéran sans y grimper. Vous y trouverez un centre culturel, un hall d’exposition, un restaurant panoramique, un hôtel de luxe et une vue imprenable sur toute la ville.

2. Passer dans la Tour Azadi

La Tour Azadi est un autre symbole de Téhéran : inaugurée en 1971 pour célébrer les 2 500 ans d’histoire de l’Empire Perse, les autorités l’ont changée en un emblème de la révolution islamique de 1979. Elle culmine à 45 mètres de haut et est intégralement couverte de marbre blanc. Sous la tour, visitez le musée dédié et ses fontaines.

3. La mosquée de l’Imam Zadeh Saleh

Mosquée Imam Zadeh Saleh, Téhéran

Crédit photo: Wikipedia – Arian Ar

Que faire à Téhéran ? Vous n’allez quand-même pas repartir d’Iran sans voir cette célèbre meringue bleue aux formes arrondies ? La mosquée de l’imam Zadeh Saleh est à voir même si vous n’êtes pas musulman. Dressée à côté de la Place Tajrish au nord de la ville, cette mosquée est une visite incontournable. La décoration, les peintures minutieuses des façades et l’ornement de l’intérieur en subjugueront plus d’un !

4. Le Palais du Golestan

Palais du Golestan, Téhéran

Crédit photo: Flickr – Ninara

Situé dans le quartier historique de Téhéran, le Palais du Golestan – signifiant « palais du jardin des fleurs » – est un bonus si vous ne savez que faire à Téhéran. Il s’agit de l’ancien palais royal de la dynastie Qajar, une dynastie Turkmène ayant régné sur le pays entre 1786 et 1925. Ce palais est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, et mélange les styles d’architecture perse et occidentale. Situé près du City Park, le Palais est ceint par de somptueux jardins où il fera bon flâner.

5. Le Palais Sa’dabad

Palais Sa'dabad, Téhéran

Crédit photo: Flickr – Ninara

Ensemble édifié par la dynastie Qadjare et la dynastie Pahlavi au début du 20ème siècle, le Palais Sa’dabad est situé au nord de la ville, entre les contreforts des monts Elbourz et la vallée du district de Darband. Le Palais abrite des musées – le musée de l’Eau, le musée des beaux-arts, le musée Hossein Behzâd – permettant de découvrir un pan important de la riche et puissante histoire culturelle de l’Iran.

6. Le Palais de Niavaran

Vous ne savez plus que faire à Téhéran ? Visitez le palais de Niavaran, un complexe palatial dans le quartier de Shemiran, au nord de l’agglomération, construit sous l’instigation du dernier shah d’Iran, Mohammad Reza Pahlavi. Le palais fut achevé en 1968 et servait de résidence à la famille royale avant la révolution iranienne de l’ayatollah Khomeini (1979).

7. Le Grand Bazar de Téhéran

Grand Bazar, Téhéran

Crédit photo: Flickr – Ninara

Comment visiter Téhéran sans aller humer l’ambiance populaire des locaux au Grand Bazar ? Envisageriez-vous d’aller à Marseille sans voir les Calanques ? Le Grand Bazar, ce sont des galeries commerçantes au plafonds hauts et voûtés, parés de couleurs multiples où tout s’échange dans un climat convivial, au fond des allées bruyantes et bondées de monde. Vous y chinerez absolument de tout : épices, tapis persans artisanaux, objets décoratifs, ustensiles divers, foulards en soie, tissus bariolés, gâteaux et confiseries, téléphones… Pour s’immerger dans la culture iranienne et visiter Téhéran de façon authentique, c’est là qu’il faut aller.

8. Le mausolée de l’Ayatollah Khomeini

Que faire à Téhéran ? Le mausolée de l’Ayatollah Khomeini est une visite immanquable. C’est un complexe funéraire situé au sud de la ville. Il est dédié à l’ayatollah Rouhollah Khomeini (1902-1989), figure iconique de la révolution iranienne en 1979. Le mausolée abrite les restes de l’ayatollah et de son épouse. En construction depuis 1989, le complexe sera un centre de 20 km² ceint de quatre minarets, sous une coupole géante rassemblant salles de prières, université d’études islamiques, centre mémoriel et boutiques de souvenirs.

9. Eram Zoo Park

Connu également sous le nom de Jardins zoologiques de Téhéran, l’Eram Zoo Park est situé à l’ouest de la ville. Il abrite, sur une superficie de 5 hectares, plus de 290 espèces d’animaux, dont 121 natives d’Iran, depuis 1992. C’est un endroit qui séduira les enfants et les grands, où observer tigres, léopard, lynx, loups, primates, reptiles, oiseaux, tortues et bien d’autres. Vous vous demandez encore que faire à Téhéran ?

10. Le musée national d’Iran

Si vous aimez la culture et l’histoire, le musée national d’Iran – aussi musée archéologique d’Iran – est l’endroit où il faut aller pour visiter Téhéran. Il retrace l’histoire de la ville et du pays depuis l’Antiquité. Ouvert en 1937, il possède de nombreux objets de poteries, en métal, des livres et des pièces de la Perse antique, mais également des objets datant du Néolithique, du Paléolithique, et de l’époque pré-islamique. Le musée contient huit salles différentes dédiées aux différentes époques de l’histoire.

11. Le mont Tochal

Vous avez tout vu et ne savez plus que faire à Téhéran ? Vous voyez les montagnes au nord ? On peut randonner dans les pentes des monts Elbourz et passer d(une température de 40°C à 10°C ! Le long d’une ligne de crête de 12 kilomètres culminant à 3 942 mètres d’altitude, les randonnées permettent une vue extraordinaire sur la ville de Téhéran. On y accède par une télécabine au départ de Tajrish, au nord de Téhéran, jusqu’à la station de ski de Tochal. On peut accéder à une dizaine de sommets depuis la crête.

12. Le parc national de Sorkheh Hesar

Pourquoi ne pas profiter, en venant visiter Téhéran, du parc national de Sorkheh Hesar et ses 9 380 hectares directement accessibles à l’est de la ville ? Vous pourrez monter à 1 547 mètres d’altitude pour prendre un peu de douceur – si vous venez en été, les journées peuvent être torrides – dans cet espace protégé. En hiver, la zone sert de point de départ pour la migration des oiseaux. Attention, en raison de son climat semi-aride, l’amplitude thermique moyenne annuelle est importante : 19°C entre le jour et la nuit !

Comment aller à Téhéran ?

Pour se rendre à Téhéran, il faut absolument prendre l’avion car les pays limitrophes (Irak, Koweït, est de la Turquie) sont des zones dangereuses, en guerre ou à fortes tensions géopolitiques. Il est donc déconseillé de s’y rendre par voie terrestre. De nombreuses compagnies – Air France, Iran Air, Alitalia, Lufthansa ou KLM effectuent des vols directs depuis Paris. Pour un vol au meilleur prix, n’hésitez pas à consulter notre partenaire Skyscanner.

Où loger à Téhéran ?

Pour savoir où dormir en venant visiter Téhéran, il vaut mieux viser le centre-ville historique, les quartiers Elahieh et Tajrish : moins pollués, moins bruyants, plus frais car sur les hauteurs.

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Commentaires/Questions

Laisser un commentaire