Parc national du Lovćen : voyage au coeur du Monténégro

avatar
Réservez votre excursion au parc national du Lovćen

En voyage en Monténégro, vous souhaitez découvrir un des plus beaux parcs nationaux du pays ? Direction la montagne pour visiter le parc national du Lovćen !

Le Lovćen, c’est un peu le coeur du Monténégro. D’une superficie de 6 220 hectares, le parc national du Lovćen est situé dans le sud-ouest du pays. Sa situation centrale permet de connecter l’est et l’ouest, Kotor et Podgorica, villes pourtant si différentes. Le Lovćen, c’est avant-tout une chaîne de montagnes faisant partie des Alpes dinariques. Le mont Stirovnik en est le point culminant, s’élevant à 1 749 mètres d’altitude. La proximité de la mer Adriatique permet aux randonneurs d’admirer de magnifiques paysages, notamment de voir la mer, au loin.

Alors, comment visiter le parc national du Lovćen ? Suivez le guide à la découverte d’une nature exceptionnelle.

À lire aussi : 5 lieux incontournables à visiter au Monténégro

Histoire du parc national du Lovćen

Point de vue panoramique au parc national du Lovcen, Monténégro

Crédit photo : Shutterstock – Gergo Csorba


L’histoire du Monténégro est indissociable du Lovćen. D’une part, la ville de Cetinje est située à l’éntrée du parc national. Cetinje, c’est l’ancienne capitale royale du Monténégro et où se situe l’actuelle résidence du président monténégrin. D’autre part, le nom même de Monténégro évoque la forme du mont Lovćen, une montagne autrefois recouverte d’une forêt dense. En effet, le nom officiel est Crna Gora, signifiant « montagne noire » en serbe/monténégrin.

Le parc national du Lovćen fut créé en 1952. Ceci a permis la conservation de nombreux monuments historiques mais aussi d’une faune et flore très riches. On y trouve notamment des maisons et chalets traditionnels du folklore monténégrin. Quant aux animaux, ils sont nombreux et peuvent inquiéter : ours, loups, serpents, sangliers… Néanmoins, à moins de les chercher, vous aurez peu de chance de les croiser puisqu’ils vivent dans des zones peu accessibles.
 

Que voir et faire au parc national du Lovćen ?

Mausolée de Njegos, Parc national du Lovcen

Crédit photo : Shutterstock – Olga Ilinich

Cetinje

Visiter le parc national du Lovćen commence ou termine par Cetinje. La ville étant minuscule, vous pouvez aisément la visiter en quelques heures. Ses deux monuments les plus importants sont le Plavi Dvorac, la résidence officielle du président monténégrin, et le monastère de Cetinje. La ville est également riche de nombreux musées, incluant le musée national du Monténégro.

Il est vraiment recommandé de visiter Cetinje, même si la ville semble excentrée du reste du parc. En effet, le Lovćen n’occuperait pas cette place dans le coeur des Monténégrins sans l’histoire de Cetinje. C’est une ville qui permet de comprendre la mentalité locale, son histoire et, de fait, l’histoire du Lovćen.
 

Le mausolée Njegoš et sa vue panoramique

Petar Petrovic-Njegoš (1813-1851) est un philosophe et un poète issu de la famille royale monténégrine. Il s’est rapidement imposé en leader pour unifier les tribus du Monténégro. Il a permis la fin de la domination ottomane au moment où le Lovćen a été le rassemblement des résistants. Ses écrits ont aussi permis les fondations idéologiques de la Yougoslavie. Le mausolée rend hommage au personnage le plus important du pays.

Sachez qu’il s’agit du mausolée le plus haut du monde, situé sur le mont Jezerski à 1 657 mètres d’altitude. La redoutable montée de 461 marches est recompensée par une exceptionnelle vue panorique. Par très beau temps, vous pouvez voir une grande partie du Monténégro mais aussi l’Albanie et la Croatie. Une météo digne des dieux permettrait même de voir l’Italie mais cela ressemble plus à une légende.

Le village de Njeguši

Situé au nord du parc, ce village n’est autre que l’origine de la dynastie des Petrovic-Njegoš. Vous pouvez visiter la maison de naissance de Petar Petrovic-Njegoš. Njeguši est aussi célèbre pour sa charcuterie et son fromage fumé, spécialités locales. Toutefois, le village est peuplé de moins de 60 habitants et la visite est très rapide.

Mais si l’on vous mentionne Njeguši, c’est aussi pour la vue extraordinaire sur les Bouches de Kotor. A la sortie du village, au départ de l’attraction zipline, arrêtez cinq minutes pour admirer la plus belle vue sur le fjord. Il y a même un banc en bois pour les photos. Au passage, si vous venez de Kotor en voiture, vous emprunterez la fameuse route serpentine aussi belle que folle !

Village de Njeguši, Monténégro

Crédit photo : Shutterstock – leszczem


 

Ivanova Korita

C’est un peu le lieu de rassemblement du Lovćen et du tout plein d’activités. A Ivanova Korita, vous trouverez l’office du tourisme, un parcours d’accro-branches, des restaurants, un hôtel… Ivanova Korita est aussi un lieu pour se reposer et pique-niquer sur une des tables mises à disposition. En hiver, c’est aussi une station de ski : raison de plus pour visiter le parc national du Lovćen été comme hiver !

Si vous déjeunez dans un des nombreux restaurants, testez les spécialités locales. Outre le jambon et le fromage de Njeguši, le spécialité du Lovćen est le priganice . Cela ressemble à un beignet mais en meilleur !

Les randonnées à pied…

En étant à Ivanova Korita, vous êtes sur le lieu idéal pour partir en randonnée. La plupart des guides se trouvent à proximité de l’office du tourisme du Lovćen. Il y a de multiples thématiques, difficultés, longueurs… A vous de choisir selon votre envie et vos capacités. L’une des plus intéressantes est de passer par le village de Dolovi. Vous y verrez de vieilles maisons de pierre et des ruines typiquement monténégrines.

Plus généralement, les randonnées au Lovćen vous plongent dans l’histoire du Monténégro. Les randonnées peuvent être effectuées en groupe avec un guide ou seul. Si vous êtes néophyte, le guide est recommandé. Pour réserver à l’avance, souvent nécessaire en haute saison, un simple email suffit : [email protected]
 

… et à vélo !

Les plus sportifs et aventureux seront aux anges. En effet, le Lovćen est un véritable paradis pour les amoureux du VTT. Un parcours balisé vous permet de parcourir une partie du parc à vélo. Mais libre à vous de sortir des sentiers battus, à vos risques et périls ! Certaines portions difficiles et pentues sont réservées aux sportifs aguerris.

Les vélos se louent à Ivanova Korita et sont en bon état. Le parcours est difficile mais vaut largement le coup. Ne vous privez donc pas si vous vous en sentez capable !

Horaires et tarifs du parc national du Lovćen

Statues du mausolée Njegos, parc national de Lovcen, Monténégro

Crédit photo : Shutterstock – leszczem

Horaires

Le parc national du Lovćen est ouvert toute l’année, à toute heure. Bien entendu, il y a moins d’activités en hiver en raison du faible nombre de touristes et de la météo. Sachez que le sommet peut être inaccessible l’hiver en raison de l’imposante neige le recouvrant. Précision importante, le mausolée est ouvert de 9h à 19h l’été et ferme au coucher du soleil l’hiver, soit 16/17h.

Tarifs

Il y a plusieurs tarifs à distinguer :

  • Entrée : 2€, à payer proche du sommet (gratuit pour les enfants de moins de 7 ans),
  • Mausolée : 5€,
  • Parcours d’accro-branches : entre 8 et 18€ en fonction de l’activité,
  • Location d’un vélo : 2€ par heure ou 7€ par jour,
  • Guide professionnel privé avec randonnée de 8 heures : 100€ en moyenne
  • Excursion depuis Kotor, Budva ou Tivat : 50€ en moyenne
  • Emplacement tente (pour une nuit ou plus) : 5 à 10€ par jour

Comment aller au parc national du Lovćen ?

En avion

Pour accéder au Lovćen, les aéroports de Tivat et Podgorica sont tous les deux une bonne option. Toutefois, l’aéroport de Tivat n’est desservi qu’en haute saison depuis Paris-Orly. Podgorica est desservie par Montenegro Airlines, la compagnie nationale. Depuis Paris, il y a au minimum deux vols directs par semaine en basse saison et six en été. Montenegro Airlines a aussi une liaison estivale Lyon – Podgorica. Sachez que l’aéroport de Tivat est très proche de Kotor, contrairement à Podgorica.

Les vols avec escale via Vienne et Belgrade jusqu’à Podgorica sont d’excellentes options. La connexion est très rapide et, surtout, accessible à l’année. N’hésitez pas à consulter le site de notre partenaire Skyscanner afin de trouver la bonne combinaison.

En bus

La seule possibilité offerte par le bus est de vous rendre à Cetinje.

  • Depuis Podgorica (un bus par heure) : comptez 3 € pour 50 minutes de trajet.
  • Depuis Kotor : comptez entre 4 et 5€ pour environ 1h20 de trajet.

En voiture et en taxi

Si vous vous sentez apte à conduire sur des routes compliquées, la voiture est la meilleure option pour visiter le parc en toute tranquillité. Si vous réservez en avance ou négociez un peu sur place, les prix sont assez compétitifs au Monténégro.

Pour ceux qui ne veulent pas conduire, il reste l’option taxi. Il est alors conseillé de se rendre dans un premier temps à Cetinje en bus. En effet, après négociation, vous pourrez aller jusqu’à au sommet pour 20 € et le chauffeur vous ramènera au point de départ. Depuis Kotor, comptez 10/15 € de plus.
 

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire