Le Monténégro en Camping-Car : location, conseils, aires, itinéraires

avatar
Réservez votre camping-car en France Voir les offres

Comment visiter la Monténégro en camping-car ou van aménagé ? Retrouvez tous nos conseils dans cet article !

Le petit pays de l’ex-Yougoslavie est une destination qui monte en Europe. Entre mer et montagne, il offre de sublimes paysages et une côte digne de la Croatie. Aussi, la route permet de découvrir un fabuleux décor et des lieux que l’on ne pourrait découvrir autrement.

Parcourir le Monténégro en camping-car est donc une idée qui plaira forcément aux familles, aventuriers et personnes souhaiter organiser leur voyage au jour le jour. L’objectif est alors de voyager librement, en parcourant toutes les richesses offertes par ce pays. Le Monténégro est une destination adaptée au voyage en van aménagé qui sont nombreux sur les routes.

Prêt pour l’aventure ? Alors Generation Voyage vous procure les informations essentielles pour organiser votre voyage au Monténégro en camping-car !

À lire aussi :
Les 8 plus beaux endroits à visiter au Monténégro
Le Monténégro, un fabuleux voyage entre mer et montagne
La Grèce en Camping-Car : conseils, aires, itinéraires

Idées d’itinéraires au Monténégro en camping-car

camping-car-montenegro

Crédit photo : Shutterstock – Liliya Rakavets

La petite taille du pays permet de dresser une liste exhaustive d’itinéraires ! D’ailleurs, sachez que le Monténégro peut se visiter sans se presser en trois semaines voire deux. Pour ceux qui ne souhaitent pas passer la nuit deux fois au même endroit, la durée peut même être réduire à une semaine. Mais ce n’est pas souhaitable pour bien explorer le pays.

Les itinéraires présentés séparent le Nord du Sud. Mais il est bien entendu possible de faire le tout en une quinzaine de jours. À vous d’adapter en fonction de la saison et de votre envie.

Le Sud du Monténégro via Skadar et Ulcinj (environ une semaine)

  • Podgorica ;
  • Skadar (Virpazar, Rijeka Crnojevića) ;
  • Bar ;
  • Ulcinj ;
  • Ada Bojana / Ada Bojana
  • Petrovac ;
  • Sveti Stefan ;
  • Pržno ;
  • Budva ;
  • Tivat ;
  • Kotor ;
  • Perast ;
  • Herceg Novi.

Cet itinéraire passe par le lac Skadar et le tunnel de Sozina (voir paragraphe sur les péages). Les multiples points de vue sur le lac sont splendides et il est aisé de passer la nuit autour. Toutefois, Rijeka Crnojevića n’est qu’une option tant la route est étroite et pas vraiment adaptée aux vans aménagés.

Une fois arrivé à la frontière albanaise à Ada Bojana, il est nécessaire de faire demi-tour jusqu’à la route menant au tunnel au Sozina. Au lieu de reprendre le tunnel, continuez tout droit jusqu’à Petrovac jusqu’aux Bouches de Kotor. Au menu, des panoramas fabuleux sur la côte adriatique.

Le Sud du Monténégro via Cetinje (environ une semaine)

  • Podgorica ;
  • Cetinje ;
  • Lovćen ;
  • Kotor ;
  • Perast
  • Herceg Novi ;
  • Tivat ;
  • Budva ;
  • Pržno ;
  • Sveti Stefan ;
  • Petrovac ;
  • Bar ;
  • Ulcinj ;
  • Ada Bojana.

Contrairement au précédent, cet itinéraire passe par Cetinje et le Mont Lovćen. Pour rejoindre Kotor, le plus rapide et le plus beau est de passer par la célèbre route serpentine. Cependant, et ce même si tout est bien sécurisé, il est impossible que deux voitures puissent se croiser sans une petite manœuvre. Conduire sur cette route avec un van est donc une épreuve mais c’est faisable.

Depuis Herceg-Novi, il est possible de traverser les Bouches de Kotor en bac pour rejoindre Tivat, la route menant ensuite jusqu’à Ada Bojana.

Le Nord du Monténégro (environ dix jours)

  • Podgorica ;
  • Kolašin ;
  • Biogradska Gora ;
  • Prokletije (option) ;
  • Žabljak et le Durmitor ;
  • Nikšić ;
  • Ostrog ;
  • Podgorica.

Cet itinéraire a l’avantage de partir et d’arriver à Podgorica. Il fait la part belle à la montagne et n’est donc pas conseillé en plein hiver, notamment au Durmitor. Ceux qui ont plus de temps et/ou qui adorent la montagne pourront aller s’aventurer au Parc National du Prokletije, proche de la ville de Plav. Ensuite, il est nécessaire de revenir via Berane pour atteindre Žabljak.

La combinaison des deux itinéraires (entre deux et trois semaines)

  • Podgorica ;
  • Herceg Novi / Žabljak ;
  • Podgorica.

Le premier des itinéraires du Sud permet de relier Herceg Novi à Žabljak via une route refaite à neuf et aux paysages époustouflants. Ensuite, suivez l’itinéraire Nord en sens inverse jusqu’à Podgorica.

Depuis la capitale, deux excursions sont possibles. La première excursion est jusqu’à Ostrog. S’il est possible d’atteindre le monastère en voiture, sachez que les trois derniers kilomètres sont très compliqués en camping-car. Les randonneurs chevronnés pourront le faire à pied ! La seconde prévoit Cetinje et le Lovćen.

Combiner le second itinéraire du Sud en commençant par le Nord est également possible.

La taille du Monténégro, à peu près identique à celle de l’Île-de-France, permet de visiter tout le pays en quelques jours tout en prenant son temps. Voyager au Monténégro en camping-car, c’est donc la chance de visiter l’ensemble du territoire d’un pays et d’adapter le séjour selon notre volonté.

Conduire au Monténégro en camping-car : les règles de circulation à connaître

route

Crédit photo : Shutterstock – Rob Atherton

Si vous voyagez au Monténégro en camping-car, sachez que, dans la majorité, les routes sont de bonne qualité et larges pour pouvoir circuler sans difficulté. Néanmoins, comme le Monténégro est un pays au relief important, le temps de trajet est long. Notez aussi que dès que vous sortez des sentiers battus, la route se rétrécit et la conduite peut s’avérer difficile en van.

En hiver, les routes de montagne sont praticables si elles sont déneigées et/ou si vous êtes équipés de pneus neige. D’ailleurs, ces derniers sont obligatoires pour l’ensemble du territoire. La période d’obligation évoluant chaque année, il faut se renseigner en amont de son voyage.

La limite de vitesse est fixée à 50km/h en agglomération, 80km/h sur les routes et, de manière très rare, 100 km/h. Si votre van dépasse les 3,5 tonnes, la limite est fixée à 80 km/h. Faites attention aux multiples changements de limitation sur les routes (40, 30 voire 20km/h), pour un seul ou plusieurs virages. Pour le reste, ce sont des règles identiques à la France.

Un aparté pour préciser que la conduite des Monténégrins est réputée, à juste titre, dangereuse. Bien que les accidents soient rares, il faut être prudent à chaque instant.

Péages d’autoroute au Monténégro : quel tarif pour votre catégorie de camping-car ?

tunnel-sozina

Crédit photo : Shutterstock – Radovan Vujovic

Au jour de la rédaction de cet article, le Monténégro ne possède pas d’autoroute. L’inauguration de la première est prévue pour 2021.

Il n’y a qu’un seul passage payant au Monténégro, le tunnel de Sozina, long de quatre kilomètres. Il relie le lac Skadar à la côte à proximité de Sutomore. Si ce tunnel est facultatif, l’ancienne route de montagne existant toujours, il permet un gain de temps considérable si vous parcourez le Monténégro en camping-car.

Le prix dépend de la taille du véhicule. Le camping-car ne dépassant pas une hauteur de 1m90 et un poids de 3,5 tonnes est considéré comme une voiture classique (TIP 2). Le tarif est alors de 2,5€. Les grands vans font partie de la troisième catégorie (TIP 3), au tarif de 5€.

Comment et où louer un camping-car en France ?

Vous souhaitez visiter le Monténégro en camping-car, mais vous ne possédez pas de véhicule ? Désormais, il est très simple de louer ces véhicules entre particuliers, surtout en France. De nombreuses plateformes permettent ce type de location, en ligne, comme Yescapa par exemple.

Comment ça marche ?

  • Dans un premier temps, il faut choisir le camping-car dans votre ville (Par exemple Bordeaux, Nantes, Toulouse, Paris, Montpellier ou encore Marseille).
  • Faîtes attention à bien choisir le kilométrage illimité, à vérifier le nombre de couchages disponibles et si le voyage à l’étranger est bien possible.
  • Effectuez votre demande de location en ligne et partagez les informations relatives à votre voyage (dates, options de location, kilométrage, etc.) au propriétaire.
  • Si votre demande est acceptée et après paiement, vous aurez accès aux coordonnées du propriétaire pour organiser une première rencontre.
  • Le jour J, présentez votre permis de conduire et versez la caution.
  • Un état des lieux est effectué et un contrat de location est signé entre les deux parties. Il faudra le signer dès votre retour du Monténégro, et une fois fait, le tour est joué !

Louez un camping-car en France

Comment et où louer un camping-car au Monténégro ?

camping-car-montenegro-voyager

Crédit photo : Shutterstock – nadtochiy

Si vous n’avez pas votre propre véhicule, deux solutions s’offrent à vous. La première est de passer par une agence de location connue afin de vérifier si elle dispose d’un camping-car. Selon le poids, un permis de conduire spécifique peut être exigé.

La seconde option est de vous renseigner soit en amont, soit sur place auprès des agences locales. En général, elles sont autour des Bouches de Kotor et de Podgorica. Néanmoins, sachez que l’offre est limitée.

Les aires de camping-car au Monténégro : où stationner ?

carte-montenegro-camping-car

Crédit photo : Caramaps

Officiellement, le camping sauvage est interdit au Monténégro. Officieusement, si vous êtes loin d’une plage, à l’extérieur d’un parc national et que vous prenez vos précautions, la tolérance est de mise.

Pour ceux qui veulent un certain cadre, les aires de camping-car sont nombreuses et vous pouvez dormir partout, en bord de mer, à la montagne ou proche d’une grande ville. Le plus important est de vous assurer qu’il s’agit d’un autocamp pour pouvoir y stationner.

Il n’est pas toujours simple de trouver votre autocamp en amont. N’hésitez pas à utiliser un comparateur d’hôtel qui en référence certains.

Quelle est la meilleure période pour voyager au Monténégro en camping-car ?

montenegro-ete-camping-car

Crédit photo : Shutterstock – Anton Kositcyn

À cette question, pas de réponse toute faite ! Tout dépend de l’intérêt des voyageurs et des lieux visités lors de votre voyage au Monténégro en camping-car.

La côte adriatique, les Bouches de Kotor et, plus généralement, le Sud du pays peuvent se visiter toute l’année, les routes étant toujours praticables. En revanche, le Nord du pays et les montagnes sont déconseillés de novembre à février.

Ces lieux sont régulièrement enneigés à cette période, certaines routes datent d’un autre temps et ne sont pas toujours déneigées. Si le camping-car n’est pas prêt à affronter ces conditions, mieux vaut reporter le voyage.

La meilleure période pour visiter le Monténégro en camping-car s’étend d’avril à octobre. Toutes les routes sont alors praticables. En juillet et août, il peut y avoir beaucoup de monde et y faire très chaud.

Toutefois, ce sont les meilleurs mois pour la montagne, dont le Durmitor. Le long de la côte adriatique, l’eau reste agréable pour la baignade jusqu’en octobre et les meilleurs mois sont juin et septembre.

Comment avez-vous trouvé cet article ?
1 avis (5/5)
Questions / Commentaires à l'auteur
Laisser un commentaire ou