Le mystérieux cimetière de voitures à Châtillon, en Belgique

avatar

De vieilles voitures abandonnées dans une forêt belge, près de Châtillon

Ces images apocalyptiques et fantomatiques ne font pas partie d’une scène de la série The Walking Dead, elles ont été prises dans l’un des plus grands cimetières de voitures au monde, à Châtillon, dans le Sud-Est de la Belgique.

Selon une légende urbaine, ces voitures ont été abandonnées par des soldats américains de la Seconde Guerre mondiale, qui ne pouvaient pas les expédier vers les États-Unis, décidant donc de les cacher dans une forêt jusqu’à ce qu’ils puissent revenir les récupérer. Les locaux sont en désaccord avec cette version de l’histoire et indiquent que c’est tout simplement un vieux dépotoir de voitures fabriquées après la Seconde Guerre mondiale.

Cimetière de voitures à Châtillon, en Belgique

À un moment donné, il y avait quatre cimetières de voitures à Châtillon avec pas moins de 500 véhicules rétro. Malheureusement, la plupart des voitures ont été volées, ou enlevées par les habitants. En raison des problèmes environnementaux, l’ensemble des cimetières ont été nettoyés en 2010. Aujourd’hui, il n’en reste qu’un seul.

La disposition de ces voitures nous donne l’impression qu’un embouteillage a eu lieu ici, ne laissant jamais l’occasion aux véhicules de repartir. Au fil du temps, la corrosion et la dégradation ont délabré les voitures et le peu qu’il restait a été récupéré par les habitants et les collectionneurs.

Amené à disparaître, ce cimetière de carcasses de voitures a été pris en photo sous toutes les coutures. En voici quelques-unes :

Cimetière de voitures à Châtillon, en Belgique Cimetière de voitures à Châtillon, en Belgique Cimetière de voitures à Châtillon, en Belgique Cimetière de voitures à Châtillon, en Belgique Cimetière de voitures à Châtillon, en Belgique Cimetière de voitures à Châtillon, en Belgique Cimetière de voitures à Châtillon, en Belgique Cimetière de voitures à Châtillon, en Belgique Cimetière de voitures à Châtillon, en Belgique Cimetière de voitures à Châtillon, en Belgique Cimetière de voitures à Châtillon, en Belgique Cimetière de voitures à Châtillon, en Belgique Cimetière de voitures à Châtillon, en Belgique Cimetière de voitures à Châtillon, en Belgique Cimetière de voitures à Châtillon, en Belgique

Sources : Amusing Planet, Bored Panda

Comment avez-vous trouvé cet article ?
8 avis (3.9/5)
Un commentaire ? Exprimez-vous ici !
  1. Ces cimetières appartenaient en fait à un mécano du village et lui servaient de banque de pièces pour son petit commerce. Il les avait achetées pour une grande partie pas bien cher à des militaires de la base aérienne de Marville (France) lorsque cette base a été supprimée vers les années 1965 et que le personnel est retourné au Canada. La (collection) a été démantelée et conduite au recyclage des voitures (démolition) en 2010 sur ordre judiciaire après le décès du propriétaire. Cela est la véritable histoire.

    • Florian Colas

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire !

      Belle journée,

      La team GV 🌎

  2. vieille voitures accumulées par un ancien garagiste de chatillion .. beaucoup de voitures proviennent des Canadiens qui étaient a la base de Marville en France .. OTAN .. de 1954 a 1970 et quelques .. 77 je crois !! pas sur !!..

  3. Ces voitures appartenaient peut-être à des soldats américains de l’OTAN qui sont repartis sans prendre le temps de revendre leur voiture…
    Cette version est franchement pas crédible.
    A-t-on regardé les plaques d’immatriculation?
    Autre théorie donc: Ces voitures sont toutes des voitures volées en France par un amateur de voitures américaines dans les années 60. Il les ramenait dans cette forêt pour conserver dans un lieu secret tout son butin.
    Il faudrait peut-être chercher dans les habitants de ce village un vieux baroudeur amateur de bagnoles…

  4. pourquoi parlez vous de cimetière de voitures abandonnées à l’issue de la seconde guerre mondiale … alors que la plupart des voitures présentées dans les photos sont sorties … après ladite seconde guerre mondiale, puisqu’on peut observer entre autre une Simca une Opel rekord, des modèles des années 60 ?

    • Florian Colas

      Merci pour cette remarque, d’où le fait que les locaux réfutent la légende des voitures oubliées pendant la seconde guerre mondiale (deuxième paragraphe).

Laisser un commentaire