×
Mot de passe oublié ?

En Russie, la mine de diamants désaffectée de Mirny

Comparez et trouvez vos activités voyage
En Russie, la mine de diamants désaffectée de Mirny

La mine de diamants de Mirny, en Russie, fait partie des mines à ciel ouvert les plus impressionnantes au monde !

Parmi les lieux les plus extraordinaires (et étranges) dont notre planète regorge, la mine de diamants de Mirny (ou mine Mir) en Russie est sûrement l’un des plus impressionnants. Au moment de sa fermeture en 2001, la mine mesurait 525 mètres de profondeur et 1200 mètres de diamètre, ce qui en faisait à l’époque le deuxième plus grand trou creusé dans le monde, après la mine de Bingham Canyon. Le trou est si grand que l’espace aérien au-dessus de la mine est fermé aux hélicoptères en raison de la circulation d’air qui pourrait les aspirer. Découvrons cette curiosité façonnée par l’Homme depuis 1955, qui a fermé ses portes en 2001 après avoir rendu (presque ) toutes ses richesses.

Une mine à ciel ouvert

Durant les années 1960, la mine de diamants située dans la ville de Mirny, dans la république de Sakha en Russie, était capable de produire plus de 10 millions de carats chaque année, soit environ 2 tonnes de diamants par an.

Mine Mir à Mirny en Russie

Crédit photo: Wikimedia – Staselnik

Cette mine a fait le bonheur des plus grands joailliers et des plus puissants de ce monde durant de nombreuses années. L’extraction des diamants se fait souvent dans les mines à ciel ouvert. En effet, le diamant se forme à partir de conditions très particulières: le carbone se cristallise en diamant à partir d’une pression entre 4 et 6 GPa (pascals) avec une température de plus de 1100 degrés Celsius. Sans oublier que le temps doit faire son œuvre.

Mais ces conditions ne se retrouvent uniquement que dans les entrailles de notre planète, à environ 150 km voire 200 km de profondeur et seules les éruptions volcaniques peuvent faire remonter les diamants à la surface du sol. On en retrouve ainsi nichés dans les roches que l’on appelle des kimberlites.

Un lieu troublant

Avec ses 525 mètres de profondeur et ses 1200 mètres de diamètre, c’est encore aujourd’hui l’une des plus grandes mines à ciel ouvert au monde. Elle se classe quatrième plus profonde excavation au monde après celles d’Oudatchnaïa (également en Russie), de Chuquicamata au Chili et de Bingham Canyon aux États-Unis.

À noter qu’en plus de ses dimensions extraordinaires, la mine de Mirny jouxte la ville du même nom ce qui renforce l’idée que le trou a été foré en plein cœur de la ville, presque aux dépends des habitations. Il faut savoir que ce n’est pas le cas puisque 80% des 35.000 habitants de Mirny dépendent de cette activité minière.

Mine Mir à Mirny en Russie

Crédit photo: Amusing Planet

Fermée ? Pas vraiment

Actuellement, la mine est toujours exploitée par la compagnie Alrosa, qui emploie 3600 personnes. La méthode de récupération des diamants par la surface était destinée à s’épuiser depuis la fin des années 60. Ainsi, en 1970, un réseau de tunnels souterrains pour récupérer les diamants fut construit. La production par cette méthode commença en 1999 et est estimée pouvoir durer encore 25 années environ.

Cette estimation est fondée sur des explorations approfondies jusqu’à 1220 mètres. Pour stabiliser le trou principal, abandonné, son fond a été recouvert par une couche de résidus rocheux d’une épaisseur de 45 mètres.

Mine Mir à Mirny en Russie

Crédit photo: Amusing Planet

A voir aussi dans la rubrique Insolite
A voir aussi dans la rubrique Lieux abandonnés
Répondre

Laisser un commentaire

Suivez-nous
A voir aussi