La Russie en Camping-Car : location, conseils, aires, itinéraires

avatar
La cathédrale Saint-Basile
Réservez votre camping-car en France pour partir explorer la Russie Voir les offres

La Russie est riche d’une nature et d’un patrimoine historique et culturel exceptionnels. Pour mieux découvrir ce pays étonnant, pourquoi ne pas visiter la Russie en camping-car ?

À cheval sur l’Asie et l’Europe, la Russie est le plus vaste pays du monde, avec 17,1 millions de kilomètres carrés. Gigantesque, il abrite une incroyable pluralité d’endroits et de paysages, aux cultures et aux patrimoines différents : de la mer Baltique aux montagnes du Caucase, des plaines sibériennes jusqu’à la Chine. Vous y trouverez ainsi un patrimoine historique et culturel impressionnant, avec plus d’une vingtaine de sites inscrits à l’Unesco. D’étendues désertes, vous passerez à des villes monumentales et magnifiques, telles la sublime Saint-Pétersbourg.

Si voyager en Russie a longtemps été compliqué, à cause notamment de l’obtention du visa russe, les conditions pour y entrer sont aujourd’hui un peu plus souples. Le pays devient alors une superbe destination touristique pour les amoureux de nature, d’Histoire et de patrimoine. Vous souhaitez partir à la découverte de la Russie en camping-car ? Découvrez notre guide complet pour vos prochaines aventures !

Idées d’itinéraires en Russie en camping-car

Saint-Pétersbourg

Crédit photo : Shutterstock – FOTOGRIN

La Russie est un pays vaste, très vaste. Vous l’imaginez donc bien, il existe de nombreux itinéraires possibles. En venant de l’Europe, nous vous recommandons de concentrer votre séjour et vos aventures sur la région entourant Moscou et séparant la capitale russe de Saint-Pétersbourg. Les distances sont ici importantes. Et votre horizon est malheureusement délimité par la durée de votre visa. Pour rappel, vous devez impérativement entrer et sortir du territoire russe pendant la période mentionnée sur votre passeport.

Mieux vaut donc se cantonner à la partie occidentale de la Russie pour une première aventure. Vous aurez alors l’occasion de découvrir des endroits et villes exceptionnelles : Moscou, Saint-Pétersbourg, Novgorod, l’Anneau d’Or, voire même la Carélie ou les bords de la Volga. Lors d’une prochaine aventure, vous pourrez découvrir une région vous faisant particulièrement envie : le Caucase, l’Oural, les plaines sibériennes avec le Lac Baïkal.

Pour votre première aventure, découvrez ainsi nos idées d’itinéraires en Russie en camping-car pour une semaine, deux semaines ou un mois complet :

Pour une semaine

Novgorod

Crédit photo : Shutterstock – Stanislav Samoylik

Le temps d’une semaine, vous pourrez faire le trajet de Moscou à Saint-Pétersbourg, ou inversement. Vous pourrez découvrir les deux villes principales du pays, ainsi que la campagne les séparant.

  • 1er jour : Moscou, visite de la Place du Manège, de la Place Rouge, du célèbre Kremlin, de la cathédrale du Christ Sauveur et de la cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux ;
  • 2e jour : visite de Tver, 4 heures de route pour 200 kilomètres vous séparent de cette ville historique. Sur le chemin, vous pourrez admirer la Volga avant de visiter Tver ;
  • 3e jour : une longue route vous attend de Tver à Novgorod, 400 kilomètres pour 5 à 6 heures de trajet au minimum. En chemin, arrêtez-vous au Valdaï pour visiter le Monastère Iverski ;
  • 4e jour : visite de Novgorod, 4 heures pour 250 kilomètres ;
  • 5e jour : de Novgorod à Saint-Pétersbourg, 200 kilomètres pour 3 heures et demie de route. Vous pourrez alors commencer votre visite de la ville ou vous reposer un peu ;
  • 6e et 7e jours : découverte de Saint-Pétersbourg, avec la visite de la Place des Décembristes, de l’Amirauté, de la Cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul, du Musée de l’Ermitage ou encore des canaux de la ville.

À noter que dès vous passez plus de 7 jours en Russie, vous devez vous enregistrer auprès des autorités. Cet enregistrement peut se faire via un hôtel. Dans ce cas, nous vous recommandons de réserver une nuit pour votre premier jour à Moscou.

Un itinéraire de 7 jours peut également inclure uniquement les villes de l’Anneau d’Or, que nous allons détailler dans le circuit suivant. Vous feriez alors une boucle avec un retour à Moscou à la fin de l’itinéraire.

Pour deux semaines

La cathédrale Saint-Basile

Crédit photo : Shutterstock – Baturina Yuliya

Vous avez plus de temps ? Alors vous pouvez étendre votre aventure à l’Anneau d’Or, situé entre la Volga et la Kliazma au nord-est de Moscou. Il est délimité par plusieurs anciennes cités princières qui forment le cœur historique de la Russie.

  • 1er et 2e jour : visite de Moscou, enregistrement de votre séjour et préparation de la suite de l’aventure ;
  • 3e jour : découverte de Vladimir, ancienne capitale de la Russie au XIe et XIIe siècles, visite de ses bâtiments inscrits à l’Unesco. 180 kilomètres, 5 heures de route ;
  • 4e jour : visite de Souzdal, de sa sublime Cathédrale de la Nativité et de ses églises. 1 heure de route, 40 kilomètres ;
  • 5e jour : visite de Ivanovo puis de Kostroma, au bord de la Volga. 180 kilomètres, 4 heures de route ;
  • 6e jour : découverte de Iaroslavl, la Capitale de l’Anneau d’Or de Russie, sise au bord de la Volga et inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. 2 heures de route pour 83 kilomètres ;
  • 7e jour : visite de Rostov-Veliky, fondée en 802, elle est l’une des plus anciennes villes de Russie. Puis découverte de Pereslav-Zalesski. 3 heures de route pour 125 kilomètres ;
  • 8e jour : visite de Serguiev Possad puis découverte de Tver. 4 heures de route pour 270 kilomètres ;
  • 9e jour : découverte de Vychni Volotchek, du Monastère Iverski et du Lac Valdaï, 400 kilomètres pour 4 heures de trajet ;
  • 10e jour : visite de Novgorod, 3 heures pour 250 kilomètres ;
  • 11e jour : de Novgorod à Saint-Pétersbourg, 200 kilomètres pour 3 à 4 heures ;
  • Du 12e au 14e jour : découverte de Saint-Pétersbourg, de ses sites et monuments incontournables, comme le Musée de l’Ermitage.

Pour un mois

Temple de Kazan - Saint Pétersbourg

Crédit photo : Shutterstock – V_E

La durée maximale d’un visa touristique en Russie est de 30 jours. À noter que vous devez scrupuleusement respecter vos dates d’entrée et de sortie. Voici donc un itinéraire de 30 jours pour un voyage en Russie en camping-car :

  • Du 1er au 3e jour : arrivée à Moscou, enregistrement et visites des incontournables ;
  • Du 4e au 11e jour : visite de l’Anneau d’Or, avec les villes historiques de Vladimir, Souzdal, Ivanovo, Kostroma, Iaroslavl, Rostov-Veliky, Pereslav-Zalesski et Serguiev Possad. La région abrite de nombreux sites et églises classées au Patrimoine mondiale de l’Unesco ;
  • 12e et 13e jours : découverte de Riazan, de son Kremlin et ses musées. Route de 4 heures pour 290 kilomètres ;
  • 14e et 15e jours : Route de 14 heures pour 900 kilomètres, de Riazan à Samara, sise sur les bords de la Volga ;
  • Du 16e au 19e jour : Découverte de Samara puis de Kazan, et surtout d’une région singulière de la Russie : le Tatarstan. Découvrez ses villes historiques, ses paysages uniques, sa population accueillante ;
  • Du 20e au 22e jour : direction Moscou en passant par la belle cité historique de Nijni Novgorod, route de 820 kilomètres ;
  • Du 23e au 28e jour : Trajet de Moscou à Saint-Pétersbourg, avec les visites de Tver, Vychni Volotchek, du Monastère Iverski, du Lac Valdaï et de Novgorod. Route de 770 kilomètres ;
  • Du 28e au 30e jour : Découverte de Saint-Pétersbourg, avec la visite de la Place des Décembristes, de l’Amirauté, de la Cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul, du Musée de l’Ermitage ou encore des canaux de la ville.

Quel budget pour voyager en camping-car en Russie ?

Moscou

Crédit photo : Shutterstock – Baturina Yuliya

Préparer un voyage en Russie en camping-car n’est pas de tout repos. La Russie est un vaste pays, peu touristique comparativement à bien d’autres destinations. Pour vous aider, voici un bref aperçu des budgets à prévoir pour voyager en camping-car en Russie. Ils comprennent notamment l’assurance, l’essence ainsi que d’autres informations financières indispensables.

Budget moyen pour 1 semaine (hors activités et repas) :

  • Pour la location et l’assurance du camping-car : comptez environ 800€
  • Essence : 70€ (variable) ;
  • Stationnement : 80€ ;
  • Assurance : 40€ en moyenne ;
  • Visa : 184€ en moyenne par une agence avec lettre d’invitation et remplissage du formulaire ;
  • Total : 1 174€.

Budget moyen pour 2 semaines (hors activités et repas) :

  • Pour la location et l’assurance du camping-car : comptez environ 1 600€ ;
  • Essence : 140€ ;
  • Stationnement : 160€ ;
  • Assurance : 40€ ;
  • Visa : 184€ ;
  • Total : 2 124€.

Budget moyen pour 1 mois (Hors activités et repas) :

  • Pour la location et l’assurance du camping-car : comptez environ 3 200€ ;
  • Essence : 280€ ;
  • Stationnement : 320€ ;
  • Assurance : 40€ ;
  • Visa : 184€ ;
  • Total : 4 024€.

Conduire en Russie en camping-car : les règles de circulation à connaître

>Conduire en Russie en camping-car

Crédit photo : Shutterstock – Vitaliy Kaplin

Voyager en des terres inconnues n’est jamais simple. C’est pourquoi nous vous accompagnons dans vos nouvelles aventures grâce aux différentes informations ci-dessous.

Découvrez les limitations de vitesse à respecter, les documents à avoir, les informations sur le carburant et encore bien d’autres informations nécessaires.

Quels documents avoir à bord ?

Passeport

Crédit photo : Shutterstock – Alex Erofeenkov

Pour conduire en Russie, vous devrez disposer de votre permis international (PCI) et de votre permis français. La demande pour le PCI est gratuite, mais le délai d’obtention est de 5 semaines. En plus de ces documents, vous devrez disposer de votre passeport avec votre visa, ainsi que d’éventuels documents supplémentaires (enregistrement). N’hésitez pas à vous rapprocher des autorités russes pour en savoir plus ou à demander à votre loueur.

Prévoyez également des cartes routières en français et à jour pour votre séjour. Un GPS peut aussi être un plus. Vous ne risquerez alors pas de vous égarer et de vous perdre. Pensez enfin à emporter un guide de poche pour le russe. Cela peut faire la différence !

Quelles sont les limitations de vitesse ?

Limitations de vitesse en Russie

Crédit photo : Shutterstock – Ilyas Kalimullin

La vitesse est limitée à 60 km/h en ville et même à 30 km/h dans le centre-ville de Moscou. En-dehors des agglomérations, elle s’établit à 90 km/h maximum. Hors agglomération et sur les autoroutes notamment, la vitesse est fixée à 110 km/h. Soyez vigilants aux panneaux et aux contrôles, la police russe est très stricte.

Le carburant

Le carburant en Russie

Crédit photo : Shutterstock – FotograFFF

Vous trouverez généralement des stations essence près des agglomérations et villes du pays, ainsi que le long des principaux axes routiers. Veillez malgré tout à avoir toujours une marge et une bonne réserve avant de vous lancer dans de longs trajets. En 2021, le prix de l’essence est autour de 0,57€ par litre et celui du diesel est autour de 0,56€ par litre.

Alcool au volant

Alcool au volant en Russie

Crédit photo : Shutterstock – znakki

Une tolérance zéro est appliquée pour l’alcool au volant. La conduite est interdite dès consommation d’alcool. Sachez également que la conduite est formellement interdite sous l’emprise de stupéfiants.

Péages d’autoroute en Russie : quel tarif pour votre catégorie de camping-car ?

Péages d'autoroute en Russie

Crédit photo : Shutterstock – Aleksey R

Le péage d’autoroute en Russie va dépendra de la catégorie de votre véhicule. Si vous le louez, ne manquez pas de demander au loueur avant de prendre la route. L’autoroute Moscou-Saint-Pétersbourg dispose d’un péage, comme certains périphériques et grands axes routiers du pays.

Si vous venez depuis un pays européen, n’hésitez pas à poser la question aux autorités lors de votre passage à la frontière.

Autres informations à savoir sur la conduite en Russie

Autres informations - Russie

Crédit photo : Shutterstock – TTstudio

De manière générale, nous vous recommandons la plus grande attention et la plus grande prudence lors de vos trajets en Russie. Le code de la route n’est pas toujours respecté scrupuleusement par les conducteurs russes. Nous vous recommandons à l’inverse de le respecter le plus possible, les contrôles n’étant pas rares.

En Russie, la qualité des routes est également très variable à cause des températures extrêmes en saison estivale et hivernale. Les travaux sont ainsi nombreux et parfois mal organisés. Votre carte et votre GPS à jour peuvent vous être alors très utiles pour planifier un itinéraire alternatif et éviter les longs ralentissements !

Nous vous recommandons généralement de bien étudier vos itinéraires. L’état des routes et le manque de panneaux routiers peuvent rapidement désarçonner les conducteurs.

Comment et où louer un camping-car en France ?

Vous souhaitez visiter la Russie en camping-car, mais vous ne possédez pas de véhicule ? Désormais, il est très simple de louer ces véhicules entre particuliers, surtout en France. De nombreuses plateformes permettent ce type de location, en ligne, comme Yescapa par exemple.

Comment ça marche ?

  • Dans un premier temps, il faut choisir le camping-car dans votre ville (Par exemple Bordeaux, Nantes, Toulouse, Paris, Montpellier ou encore Marseille).
  • Faîtes attention à bien choisir le kilométrage illimité, à vérifier le nombre de couchages disponibles et si le voyage à l’étranger est bien possible.
  • Effectuez votre demande de location en ligne et partagez les informations relatives à votre voyage (dates, options de location, kilométrage, etc.) au propriétaire.
  • Si votre demande est acceptée et après paiement, vous aurez accès aux coordonnées du propriétaire pour organiser une première rencontre.
  • Le jour J, présentez votre permis de conduire et versez la caution.
  • Un état des lieux est effectué et un contrat de location est signé entre les deux parties. Il faudra le signer dès votre retour de Russie, et une fois fait, le tour est joué !

Les aires de camping-car en Russie : où stationner ?

Les aires de camping-car en Russie

Crédit photo : Caramaps

Le stationnement dans les plus grandes villes du pays est compliqué. À Moscou, nous vous recommandons de vous installer dans un camping, comme le « Kemping Sokol’niki ». Vous devrez prendre le train puis le métro pour visiter Moscou, mais cela peut s’avérer bien plus pratique.

À Saint-Pétersbourg, vous pouvez vous installer dans plusieurs parkings de la ville. Il existe notamment un parking peu cher à la nuit à côté de la station de métro Pushkinskaya et de la gare Vitebsky. Vous pouvez également vous installer dans l’Auto Camping Aurora, proche du centre, pour de meilleurs services et installations.

Globalement, près des sites touristiques ou dans les principales villes, vous trouverez presque toujours des parkings ou des campings où vous installer. Quant aux règles de bonne conduite, informez-vous toujours auprès des campings ou auprès des gardiens du parking lors de votre arrivée.

Quelle est la meilleure période pour voyager en camping-car en Russie ?

Quelle est la meilleure période pour voyager en camping-car en Russie ?

Crédit photo : Shutterstock – FOTOGRIN

Le climat en Russie est continental. Les amplitudes de températures sont très importantes. Les étés sont généralement courts, mais très chauds. Les hivers sont plus ou moins longs en fonction de la région et sont, comme vous pouvez l’imaginer, très froids. Pour voyager en camping-car en Russie, mieux vaut éviter la période s’étalant d’octobre à mars. En hiver, les températures sont globalement très basses sur l’ensemble du territoire russe.

Nous vous recommandons ainsi de privilégier les mois de mai, juin et septembre pour votre voyage en camping-car en Russie. À la fin de l’hiver, vous pourrez assister aux très nombreuses festivités célébrant la fin de la saison froide et le retour d’un climat plus doux. Les mois de juillet et août sont peu recommandés à cause du tourisme de masse dans les principales villes. Il peut également faire très chaud.

Comment avez-vous trouvé cet article ?
0 avis (0/5)
Questions / Commentaires à l'auteur
3182
Laisser un commentaire ou