Dans quel quartier loger à Lyon ?

Comparez et trouvez vos activités voyage
Dans quel quartier loger à Lyon ?

Où loger à Lyon, la troisième ville de France située entre fleuves et collines ? Découvrez avec nous les meilleurs quartiers où dormir à Lyon !

Troisième ville par sa population – 506 615 habitants (2014) – et deuxième aire urbaine de France (2 265 375 habitants), Lyon est une ville historique, industrielle et culturelle disposant d’un rayonnement national et international. Fondée par les Romains, Lugdunum devient rapidement la Capitale des Gaules romaines. Loger dans les quartiers de Lyon, répartis dans 9 arrondissements et dont certains sont classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, c’est découvrir plus de 2 000 ans d’histoire.

Trouver un appartement où dormir à Lyon peut être compliqué, ou cher. Heureusement, de nombreuses solutions d’hébergement existent : hôtels, auberge de jeunesse, logement chez l’habitant (Airbnb). Chaque quartier de Lyon a son histoire et sa culture, forgées au cours des siècles, tant et si bien que se loger dans des quartiers différents de Lyon peut donner l’impression de changer de ville. Voici dans quels quartiers dormir à Lyon.

Fourvière, le Lyon antique

Fourvière, loger à Lyon

Crédit photo: Flickr – Dennis Jarvis

Juchée sur une colline, c’est là que les Romains s’établirent pour la première fois en 43 av. J-C. Aujourd’hui, de nombreux vestiges sont encore visibles – le théâtre antique, l’odéon antique, le sanctuaire de Cybèle – et le quartier offre des vues imprenables sur la ville. Fourvière est un quartier huppé, bourgeois, à forte tradition catholique. Les loyers peuvent donc être chers mais la quiétude que l’on s’offre en arpentant les sentiers du Parc des Hauteurs pour grimper au sommet de la colline, depuis le Vieux-Lyon, et la visite des monuments religieux (dont la basilique Notre-Dame-de-Fourvière, la chapelle Saint-Thomas, l’église Saint-Just) en font l’un des meilleurs quartiers : fréquenté le jour, calme le soir.

Saint-Jean, le Vieux-Lyon

Saint-Jean, loger à Lyon

Crédit photo: Flickr – David

C’est le plus grand quartier Renaissance du monde hors d’Italie, après Venise. De fait, c’est aussi la zone la plus touristique de Lyon, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Situé à l’ouest de la presqu’île sur les quais de Saône, vous y trouverez de nombreux petits restaurants pour savourer charcuterie, viandes, salades et bouchons lyonnais – la gastronomie à Lyon, une grande histoire d’amour ! -, des bars sympas, des monuments historiques – la cathédrale Saint-Jean -, les célèbres traboules enchevêtrées dans un dédale de petites ruelles colorées, et des cours intérieures d’hôtels particuliers dont la splendeur frôle l’indécence. Un excellent quartier où dormir, mais les loyers y sont parmi les plus élevés de la ville.

La Presqu’Île

Presqu-Île, loger à Lyon

Crédit photo: Flickr – agayfriday

Bande de terre entre la Saône et le Rhône, la presqu’île recèle l’identité culturelle de Lyon, son image de marque en quelque sorte. La zone abrite les 1er et 2ème arrondissements, et va des pentes de la Croix-Rousse au quartier Ainay – le Lyon aristocrate et bourgeois – et la gare de Perrache. La Place Bellecour, la Place des Jacobins, l’Opéra, la Place des Terreaux, la Place des Cordeliers, l’Hôtel de Ville de Lyon, la Place des Célestins, la rue de la République, la rue Victor Hugo, l’église Saint-Nizier, et les nombreux commerces, bars et restaurants, sont tous les attraits de la presqu’île. Mais attention : c’est une zone plutôt guindée, où se loger sera dispendieux.

Guillotière

Guillotière, loger à Lyon

Crédit photo: Flickr – David

Voici un quartier où dormir à Lyon très cosmopolite, central, grouillant de monde, étudiant, bobo et populaire à la fois. Guillotière – ou la « Guille », disent les lyonnais -, sur les quais du Rhône, accueille deux grands campus universitaires de Lyon, les quais où l’on flâne aux beaux-jours, des galeries d’art, des bars à concerts, les péniches et leurs bars remplis de noctambules, des épiceries africaines et asiatiques pas chères. De nombreuses communautés – arabes, africaines, asiatiques, roms – s’y côtoient, dans une atmosphère de « joyeux foutoir ». C’est un quartier populaire, où se loger sera moins cher qu’ailleurs dans le centre.

Terreaux et Croix-Rousse

Croix-Rousse, loger à Lyon

Crédit photo: Flickr – José Sáez

Les pentes de la Croix-Rousse – « les pentes » -, c’est à la fois un petit village dans la métropole, le Lyon vivant et pittoresque, le quartier de la fête et des bars alternatifs, le lieux des arts et des concerts, la résistance sociale – la révolte des Canuts partit d’ici en 1831 et le quartier a conservé son côté militant et contestataire – et des balades urbaines à n’en plus finir. L’atmosphère est plutôt bobo, de celle qui aime le « bio », et très vivante de jour comme de nuit. C’est l’un des meilleurs quartiers où loger à Lyon si vous êtes jeune et aimez faire la fête.

Crédit photo principale : Flickr – Dominique chanut

Les activités à faire dans cette ville
A voir aussi dans la rubrique Lyon
Répondre

Laisser un commentaire

Suivez-nous
A voir aussi