L’Angleterre en Camping-Car : conseils, aires, itinéraires

avatar
Louez votre camping-car pour l'Angleterre Voir les offres

Comment visiter l’Angleterre en camping-car ou van aménagé ?

Et si, au lieu de prendre l’avion pour Londres, on prenait l’option de liberté pour faire un road-trip, tel un escargot, pour visiter l’Angleterre en camping-car, van ou fourgon aménagé ? Voguer au grès des envies, s’arrêter en campagne dès que l’on trouve un endroit superbe où passer la nuit et ne pas avoir à vous claquemurer dans une chambre d’hôtel à chaque ville, ça vous fait envie ? Quoi de mieux en effet, que de rouler du Yorkshire à Liverpool, des Midlands à la Cornouaille, du Northumberland à Londres en passant par la région du Sud-Ouest ?

En louant un véhicule pour visiter l’Angleterre en camping-car, un fourgon ou un van aménagé, vous achetez la liberté de créer un itinéraire sur-mesure en fonction de vos dates de voyage, sans être tributaire ni des transports en commun, ni des disponibilités des établissements hôteliers, le tout en en prenant plein la vue !

L’Angleterre, plus grand État du Royaume-Uni, est ceinte par la mer du Nord, la mer d’Irlande, la mer Celtique et la mer de la Manche. C’est un territoire jalonné de montagnes – les Pennines -, d’opulents jardins, des châteaux ayant traversé les âges, des plages et de falaises. Voici sans plus attendre notre guide pour visiter l’Angleterre en camping-car, van ou fourgon aménagé !

Louez un camping-car près de chez vous

Idées d’itinéraires en Angleterre en camping-car

Angleterre

Il est évident, comme à l’habitude, qu’il est essentiel d’établir un itinéraire en fonction des dates de votre voyage. Il n’y a rien de pire que d’avoir été trop gourmand en voulant aller trop loin : on perd des jours sur la route et on a le sentiment de passer ses vacances au volant…

L’Angleterre est un grand pays : à titre d’exemples, 600 kilomètres séparent, du nord au sud, Carlisle de Brighton, et 340 kilomètres séparent Manchester de Londres. Pour vous aider à bien préparer votre road-trip, on a cherché pour vous quelques idées indicatives d’itinéraires à faire en Angleterre :

  • 7 jours : Londres, l’Est de l’Angleterre et les Midlands de l’Est en passant par l’Essex. Pour un séjour couplant la ville et les paysages de nature du littoral
  • Camping-car Angleterre

    Crédit photo : Caramaps

  • 10 jours : Londres, le Sud-Est anglais, avec Kent, la côte sauvage à Botany Bay, les parcs nationaux (South Down National Park) et leurs couleurs, les falaises blanches de la côte sud, Brighton, le Sud-Ouest avec Stonehenge
  • Camping-car Angleterre

    Crédit photo : Caramaps

  • 15 jours : Même parcours, avec en plus la Côte Jurassique, la Cornouaille, la péninsule de Lizard, Land’s End, Birmingham et les Midlands de l’Ouest, la Route du Cidre du Herefordshire, le parc national de Peak District
  • Camping-car Angleterre

    Crédit photo : Caramaps

  • Un mois : Même parcours, avec en plus le nord de l’Angleterre : Manchester, Liverpool, Leeds, le comté de York, le parc national Yorkshire Dales, le site de Malham Cove, le comté de Northumberland (plages sauvages, collines désertes), jusqu’à Lindisfarne et son histoire viking
Camping-car Angleterre

Crédit photo : Caramaps

On peut choisir ne se cantonner qu’à une seule région, par exemple les Midlands de l’Ouest pour en explorer toute la diversité. On peut aussi rouler et vouloir changer de comté à chaque étape, par exemple Londres, Birmingham, York, Liverpool, pour n’avoir qu’un aperçu.

Bien entendu, ces étapes ne sont qu’indicatives et n’ont vocation qu’à vous donner des idées si vous ne savez où aller. Du reste, le pays est vaste et son patrimoine historique conséquent : visiter l’Angleterre en camping-car ou en van aménagé, c’est explorer un des pays les plus riches du monde (monétairement et culturellement). Il y en aura donc pour tous les goûts !

Comment et où louer un camping-car en France ?

Il est désormais facile de louer un camping-car en France. Comment ? En passant par des plateformes de mise en relation entre les locataires (vous-même) et les propriétaires particuliers de camping-cars comme Yescapa par exemple.

Comment ça marche ?

  • Bien veiller à choisir le kilométrage illimité, à vérifier le nombre de couchages disponibles et s’il est possible de faire un voyage à l’étranger.
  • Effectuez une demande de location en ligne et partagez les informations relatives à votre voyage (dates, options de location, kilométrage, etc.) au propriétaire.
  • Si votre demande est acceptée, vous aurez après paiement accès aux coordonnées du propriétaire pour mettre en place une première rencontre.
  • Le jour du départ, présentez votre permis de conduire et versez la caution.
  • L’état des lieux est effectué et un contrat de location est signé entre les deux parties. Au retour, après avoir effectué un road-trip inoubliable, signez l’état des lieux de retour et le tour est joué !

Louez un camping-car près de chez vous

Comment et où louer un camping-car en Angleterre ?

Angleterre

Avant d’atterrir pour visiter l’Angleterre en camping-car, il est recommandé de faire une réservation en ligne. Et oui, il serait dommage d’arriver à Londres, Newcastle, Bristol ou encore Oxford et de découvrir qu’il n’y aucun véhicule disponible dans aucune agence, ou pire, que les tarifs aient grimpé en flèche.

Pour avoir un camping-car, on vous recommande de passer par une plateforme de location de campings-car et de vans aménagés en ligne. Ces sites sont désormais nombreux sur le marché du road-trip et du camping sauvage. Le principe est simple : vous choisissez le véhicule souhaité – selon le prix journalier, le type de camping-car/fourgon/van aménagé, les équipements du véhicule -, vous envoyez une demande location au propriétaire.

Dernière étape : après le paiement en ligne, vous recevez un mail de confirmation et vous voilà parti(e)s pour visiter l’Angleterre en camping-car !

Réservez votre camping-car en Angleterre

Conduire en Angleterre en camping-car : les règles de circulation à connaître

Angleterre

A la différence des autres pays européens, vous vous en doutiez, la conduite en Angleterre se fait du côté gauche de la rue. Par conséquent, le sens de circulation est inversé d’avec la France et il faudra s’y habituer pour visiter l’Angleterre en camping-car (les ronds-points dans le sens des aiguilles d’une montre, les dépassements autoroutiers sur la file de droite, la boîte de vitesse à gauche si vous louez un camping-car sur place).

Mais on vous rassure : conduire à gauche n’est pas difficile ! On regardera donc d’abord à droite pour s’insérer sur une chaussée au lieu de surveiller sa gauche outre-Manche. Tous les occupants du camping-car doivent serrer leur ceinture de sécurité à l’avant et à l’arrière quand le véhicule roule et si les règles du code de la route semblent sensiblement les mêmes que dans un autre pays, il y a quelques petites nuances non-négligeables.

L’étalon de mesure de la vitesse, notamment : il est exprimé en miles per hour (miles par heure) et non en kilomètres par heure. Il se note donc « MPH ». On notera pour les curieux, que 1 mph équivaut à 1,61 km/h. Ainsi, les limitations de vitesse anglaises sont les suivantes :

  • En agglomération : 30 mph, soit 48,2 km/h,
  • Hors agglomération : 40, 50 ou 60 mph, soit environ 64, 80 ou 96 km/h,
  • Sur les autoroutes et les routes à chaussées séparées : 70 mph, soit environ 112 km/h.

Veillez à ne pas dépasser les limitations de vitesse : les radars sont très nombreux. Les autorités anglaises ont implémenté des systèmes de contrôle de la vitesse entre deux points, mesurée grâce à des caméras lectrices des plaques d’immatriculation. Et la police britannique est plutôt réputée pour être intransigeante à ce niveau-là.

Il serait dommage de visiter l’Angleterre en camping-car et de revenir en France avec une amende en guise de cadeau de retour !

En Angleterre, les routes ont une codification différente également :

  • M pour les autoroutes (3 ou 4 voies), gratuites
  • A pour les grandes routes à double-sens
  • B pour les plus petites routes

En Angleterre, le taux d’alcoolémie légal autorisé dans le sang est de 0,8 g/l : on pourra donc boire trois verres au lieu de deux (l’amende pour conduite au-delà de ce seuil peut atteindre £5 000 !).

Le camping-car doit être équipé d’un triangle de pré-signalisation, d’un kit de 1er secours, d’un extincteur et d’ampoules de rechange.

Notez qu’il y a peu de STOP et la priorité à droite n’existe pas : pour visiter l’Angleterre en camping-car, il faut regarder le marquage au sol : c’est ce dernier qui indique qui a le droit de passer !

Enfin, est-il utile de le dire ? Il faut bien-sûr impérativement avoir son permis de conduire à disposition, ainsi que les papiers du véhicule (carte grise et assurance).

Péages d’autoroute en Angleterre : quel tarif pour votre catégorie de camping-car ?

Angleterre

C’est simple : en Angleterre, les autoroutes ne sont pas soumises au paiement de péages. A l’exception de la M6 Toll, elles sont donc totalement gratuites.

Voilà une bonne nouvelle pour tous ceux qui préparent un voyage pour visiter l’Angleterre en camping-car, van ou fourgon aménagé !

Les autoroutes sont gratuites, certes, mais certaines portions, notamment des ponts et des routes privées sont soumises à des péages.

Voici les routes et ouvrages concédés qu’il faut payer :

  • M25, sur le Dartford Crossing (est de Londres) : £2,50 de 6h à 22h (paiement en ligne à l’avance), au plus tard le lendemain
  • M6 Toll (sur 43,5 kilomètres au nord de Birmingham) : entre £4,10 et £6,40 (carte bancaire et espèces)
  • Le Severn Bridge (sur la M48 et la M4) entre Cardiff et Bristol : £5,60 par passage
  • Clifton Suspension Bridge (Bristol) : £1 (achat de crossing cards en ligne)
  • Dunham Bridge (A57 près de Lincoln) : £0,40 (40 pennies)
  • Humber Bridge (A15 à Hull) : £1,50
  • Tamar Bridge (A38) : £1,50
  • Les tunnels Mersey sur la A477 à Liverpool : £1,80
  • Le pont transbordeur Tees de Middlesbrough (A178) : £1,50
  • Le Tyne tunnel (A477 à Newcastle) : £1,70
  • La route de Sandwich Bay Estate (dans le Kent) : £7 par jour

Voyez, généralement, les ponts à péages ne sont pas très chers : rien à voir avec les autoroutes concédées en France !

Les aires de camping-car en Angleterre : où stationner ?

Angleterre

Voici l’une de vos préoccupations majeures : où stationner pour dormir en venant visiter l’Angleterre en camping-car ou en van aménagé ?

Autant le dire de suite : il est préférable de stationner le camping-car ou le van en périphérie de Londres pour visiter la ville en transports en commun. Il y a en effet une taxe – congestion charging – de £11,5 par jour et une surtaxe de £10 nommée T-Charge, soit £21,50 à payer par jour pour circuler dans le centre-ville londonien (de 7h à 18h)

Enfin, voici comme pour tous nos articles sur le road-trip en camping-car, la Bible du voyage itinérant : l’application mobile et site web Park4night. Le camping sauvage et le bivouac sont officiellement, formellement interdits en Angleterre.

Mais on peut toutefois trouver des endroits en pleine nature où l’on ne gênera personne, à condition de stationner loin des routes et des habitations. Du reste, il existe de nombreuses aires pour camping-car, avec les services nécessaires (vidange et eau), mais elles seront souvent payantes.

Bien sûr, d’autres options existent pour se repérer efficacement et trouver un endroit parfait, comme les sites web Campercontact ou encore Caramaps.

Quelle est la meilleure période pour voyager en camping-car en Angleterre ?

Angleterre

En Angleterre, il pleut tout le temps et le ciel est gris ! Vous verrez, en venant visiter l’Angleterre en camping-car, que cette affirmation est fausse. Il ne pleut pas tout le temps au Royaume-Uni.

L’Angleterre jouit d’un climat tempéré océanique, humide à l’est et au nord et continental au sud-est.

La meilleure période pour visiter l’Angleterre en camping-car ou van aménagé, est indiscutablement la période qui court de mai à septembre, avec la fin du printemps, l’été et l’arrière-saison estivale, au début de l’automne.

Entre mai et septembre, il fait par exemple entre 16°C et 21°C en moyenne à Manchester et à Liverpool, entre 16°C et 24°C à Londres.

Les nuits sont fraîches mais ne descendent pas, en moyenne, en dessous de 10°C l’été.

A Londres, il ne tombe « que » 622,5 mm d’eau par an en moyenne : c’est 7 mm de moins qu’à Montpellier (637 mm à Paris ) ! A Manchester, les précipitations sont de 806 mm par an : comme il peut pleuvoir un peu tous les jours, n’oubliez pas le K-Way pour visiter l’Angleterre en camping-car !

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

  1. bonjour, je ne sais pas vous allez répondre à mon post, mais j’essaie car je suis totalement perdue! nous pensons arriver via l’eurotunnel à folkestone en camping car, nous sommes 2 adultes et2 ados de 14 et 13 ans. ce serait pour fin juin 2020 et nous avons 10 jours entier sur les terres du royaume uni. Nous adorons la nature, les châteaux, visites, londres me fait peur trop de monde, nous voudrions nous balader un peu vers lake district mais ne savons pas trop par ou passer? gauche? droite de la carte? Et évidement faire les incontournables…pour n’avoir aucun regret à entendre « mais tu n’as pas visité ça? »!!!
    merci de me répondre si vous avez le temps!
    Marie

  2. Bonjour Samuel,
    Je vois que vous etes passionné de voyages,j’aurais quelques conseils a vous demandé pour mon premier voyage en camping -car en angleterre. pourriez vous me faire un circuit d’une 15 de jours avec des visites et de bons plans de découvertes.
    D’avance merci

Laisser un commentaire