Guide complet pour voyager au Groenland

avatar
Réservez vos activités pour visiter le Groenland

Vous rêvez d’immensités blanches ? Nous vous invitons à découvrir le Groenland, recouvert par le deuxième plus grand champ de glace de la planète.

Immense île, qui pourrait contenir plus de trois fois la France, le Groenland est recouvert par une calotte polaire, sur environ 80% de sa surface. Bien qu’il fasse partie de la plaque tectonique nord-américaine, il est rattaché au continent européen au niveau administratif.

Longtemps resté inhabité, il a d’abord servi de terrain de chasse aux Inuits venus du Grand Nord. On retrouve, sur tout le littoral, des traces de leur passage, datant de -2500 avant J-C. Les premiers Inuits du Canada, à s’installer durablement, l’ont fait à l’occasion du réchauffement climatique du Xème siècle. À la même époque, des navigateurs scandinaves signalent avoir vu des nouvelles terres à l’ouest de l’Islande. Le Norvégien Erik le Rouge, banni d’Islande vers 970 après J-C., installe la première colonie au sud de l’île. Les Scandinaves y prospéreront jusqu’à la fin du XIVème siècle, puis l’abandonneront lors du petit âge glaciaire. En 1721, les Danois y envoient une mission d’exploration et donnent au Groenland le statut de colonie, qu’il conservera jusqu’en 1953. Devenu territoire d’outre-mer, puis communauté autonome, le Groenland reste rattaché au Danemark, tout en s’étant retiré de l’Union européenne.

Prêt·e·s à embarquer pour l’un des meilleurs voyages de votre vie ? Cela tombe bien, nous vous avons concocté une liste des choses à faire au Groenland ! Allez, suivez le guide !

À lire aussi :
Les 10 plus beaux endroits à visiter au Groenland
9 photos du Groenland qui nous rappellent qu’il n’y a personne sur cette île

Pourquoi voyager au Groenland ?

voyager groenland

Crédit Photo : Shutterstock / Max Forgues

Visiter le Groenland, c’est aller à la rencontre d’une nature époustouflante, ponctuée d’immensités glaciaires, de fjords profonds et d’icebergs. Il existe peu d’endroits, à quelques heures de vol de Paris, où il est possible de côtoyer ces immenses blocs de glace.

Le Groenland, c’est également découvrir une culture unique : celle des Inuits, passés maîtres dans l’art de survivre en conditions extrêmes. Ils représentent encore près de 90% de la population. S’ils ont adopté le mode de vie européen, ils ont néanmoins conservé bon nombre de leurs coutumes. En été, il n’est pas rare de voir un village déserté, parce que les hommes partent à la chasse pour une semaine ou plus. Ils vont ainsi constituer des réserves de nourriture, pour les longs mois d’hiver à venir.

Au milieu de cette nature, intacte sur la plus grande partie du pays, vous allez être surpris·e·s par le silence qui règne, à peine perturbé par les craquements des glaciers ou les chants des baleines. La faune si particulière est une autre raison de voyager au Groenland. Les baleines seront très certainement au rendez-vous, tout comme les phoques ou les morses. Sur terre, ce sont les bœufs musqués ou les rennes qui occupent le terrain, tout comme le lièvre arctique et le renard. Et, qui sait, peut-être apercevrez-vous un ours polaire, au cours d’une croisière.

Les amateurs d’aurores boréales trouveront au Groenland maintes occasions de les observer, pendant une bonne partie de l’année.

Quel est le meilleur moment pour partir au Groenland ?

groenland aurores boréales

Crédit Photo : Shutterstock / Incredible Arctic

Choisir la meilleure période pour aller au Groenland va dépendre de plusieurs facteurs :

  • Si votre but est de voir des aurores boréales ou de faire du chien de traîneau, ce sont les mois d’hiver qu’il faut privilégier. Les aurores boréales s’observent essentiellement entre les mois d’octobre et mars, même s’il est possible d’en voir dès fin août et jusqu’au mois d’avril. Pour les chiens de traîneau, c’est entre février et avril.
  • L’échelle des températures au Groenland va de -50° à +20°. Cela dépend, bien évidemment de la latitude à laquelle vous vous trouvez et la période de l’année. C’est surtout au nord, au-delà du 75ème parallèle, qu’elles peuvent atteindre ces extrêmes. Plus au sud, les températures varient entre -6° et +7° de moyenne.
  • La nuit polaire (quand le soleil ne dépasse pas l’horizon) dure trois mois et demi à Qaanaaq (près de Thulé), entre octobre et février, un mois et demi à Ilulissat, entre décembre et mi-janvier, mais n’existe pas à Nuuk, la capitale. En plein hiver, vous n’aurez toutefois qu’un peu plus de 4 heures de clarté.
  • Compte-tenu de l’étendue du pays, la période estivale est plus longue dans le sud et vous pourrez envisager d’aller explorer les fjords en kayak dès le mois de juin jusqu’en septembre. Si vous choisissez de visiter le Groenland pendant l’été, favorisez plutôt le mois d’août, pour éviter les nombreux moustiques présents en juin et juillet.

À lire aussi : 10 pays où observer les aurores boréales

Comment aller au Groenland ?

Walrus et son chiot flottant sur la glace dans un fjord, dans l'est du Groenland.

Crédit Photo : Shutterstock / wildestanimal

Pour vous rendre au Groenland, vous pouvez faire appel à un voyagiste spécialisé. Vous pouvez aussi visiter le Groenland au cours d’une croisière. Cela peut se faire depuis le Canada, l’Irlande ou les Pays Scandinaves. Toutefois, ce sont les croisières en partance d’Islande qui vous permettront d’avoir l’aperçu le plus complet du Groenland.

Si vous préférez organiser le voyage vous-même, il vous faudra prendre l’avion, car aucun ferry régulier ne relie les côtes du Groenland à celles de ses voisins. Bien que le pays compte juste un peu plus de 55 000 habitants, répartis dans environ 74 villes et villages, il est très bien équipé en aéroports et héliports. Il y a une bonne raison à cela : il n’existe pas de voies terrestres pour relier les différentes bourgades. Il n’existe, toutefois, que deux aéroports internationaux capables d’accueillir des gros-porteurs : Kangerlussuaq et Narsarsuaq. À l’heure actuelle, cependant, seules deux compagnies les desservent :

  • Air Greenland, depuis Copenhague
  • Air Iceland, depuis Reykjavik
  • Pour les autres aéroports, ce sera en avion à hélice.

Afin d’optimiser votre trajet vers et depuis le Groenland, vous devrez tout d’abord déterminer les villes que vous souhaitez visiter. Les destinations les plus courantes sont :

  • Ilulissat, dans la baie de Disko.
  • Nuuk, la capitale et Narsarsuaq, tout au sud.

Elles disposent toutes deux de vols directs certains jours de la semaine, ou selon les saisons. Il est, par exemple, possible de relier Reyjavik à Ilulissat pendant les mois d’été seulement. Pour bâtir votre voyage, pensez à utiliser notre comparateur de vols : Skyscanner, en n’hésitant pas à cocher la case multi-destinations. Vous pourrez ainsi atterrir à Ilulissat et repartir de Nuuk, par exemple. Entre les deux, vous avez le choix entre un vol intérieur, le ferry côtier, qui dessert les villes de la côte une fois par semaine, ou des bateaux privés.

À lire aussi : Transfert entre l’aéroport de Keflavík et Reykjavik

Quel budget prévoir pour partir au Groenland ?

groenland hébergement

Crédit Photo : Shutterstock / Adwo

Le budget transport

Le Groenland est une destination chère. Le poste de dépense le plus important est généralement le budget transport. Selon la période à laquelle vous vous rendez au Groenland et la date à laquelle vous achetez vos billets, le prix peut osciller entre 1 500€ et 2 000€ par personne l’aller/retour. Vous devrez ensuite rajouter à ce budget le coût des trajets intérieurs, par bateau, avion ou hélicoptère. À titre d’exemple, le trajet Ilulissat/Nuuk (38h) en cabine double sur le bateau de la compagnie Arctic Umiaq Line coûtait 430€ pour deux, en septembre 2019. Vous pouvez utiliser Skyscanner pour obtenir le prix du billet d’avion pour le même trajet.

Le budget hébergement

Le deuxième poste de dépense est celui de l’hébergement. Il représente environ 50% du budget sur place, si on voyage en mode touriste, c’est-à-dire dans des hôtels de petite et moyenne catégorie. Toute l’offre d’hébergements est représentée, depuis l’hôtel économique jusqu’à la suite de luxe, en passant par les chambres chez l’habitant, les appartements, les hôtels de toutes catégories. Si vous envisagez de camper, il ne vous en coûtera rien, le camping sauvage étant autorisé – en respectant les règles de bon sens, bien évidemment.

Voici quelques exemples de prix à Nuuk ou Ilulissat :

  • A partir de 60€ la nuit à Nuuk, pour une chambre ou un lit en dortoir dans un hôtel type auberge de jeunesse ou une chambre d’hôte
  • Environ 150€ la nuit pour un appartement pour deux personnes à Ilulissat
  • Entre 180€ à 345€ en chambre double avec petit-déjeuner

L’offre étant limitée, nous vous conseillons de réserver très longtemps à l’avance (plus de 6 mois avant), afin de choisir le meilleur rapport qualité prix.

Le budget sorties

Vient ensuite le budget sorties. Les prix des activités vont de 40€ à 350€, et même 1 500€ pour un trek sur la calotte polaire.

Le budget alimentation

  • Le budget alimentation vient en dernier, si on cuisine soi-même.
  • Sinon, pour une assiette de spécialités, dans un restaurant haut de gamme, il faut compter de 30€ à 60€ par personne.
  • Pour un restaurant type pizzeria ou fast-food, entre 10€ et 20€.
  • On trouve, dans les supermarchés des grandes villes, des rayons traiteur, où on peut manger pour moins de 10€. Le prix des courses alimentaires est légèrement plus élevé qu’en France, dans les endroits les plus peuplés. L’approvisionnement est plus difficile et les prix plus élevés dans les petits villages, notamment à l’est.

En résumé, on peut passer une semaine au Groenland, hors vols, pour environ 1000€ par personne, avec quelques sorties et en cuisinant. Ce chiffre doit être doublé, si on opte pour un hébergement en chambre d’hôtel et des repas au restaurant.

Que faire au Groenland ?

groenland kayak

Crédit Photo : Shutterstock / Song_about_summer

Le Groenland est plutôt une destination pour aventuriers, même si on trouve facilement à s’occuper sans faire de treks. Sur une semaine, il est possible de ne faire que la baie de Disko, par exemple, ou un périple en kayak dans un des fjords. En deux semaines, on pourra rajouter une ou deux autres destinations, comme la capitale, le sud ou éventuellement l’est.

Les activités

  • Les occasions de treks sont très nombreuses au Groenland. Entre un jour ou une semaine, voire deux ou plus, il y a de quoi satisfaire les plus exigeants. Il faut bien s’équiper, car le terrain est souvent difficile et les conditions climatiques sont aléatoires. Certains treks combinent à la fois la marche et le kayak. Ce dernier est une activité incontournable au Groenland, car il en est originaire.
  • Les opportunités de ski alpin sont rares et plutôt confidentielles. Par contre, il est très facile de trouver une station pour pratiquer le ski de fond. Une autre option est de partir en randonnée accompagnée, sur plusieurs jours, avec pulka, skis ou raquettes et aller à la découverte de l’Inlandsis par exemple.
  • La balade en chiens de traîneau ou en motoneige.
  • La petite randonnée, pour découvrir la végétation de la toundra et de superbes vues sur la Mer de Baffin, les fjords ou les icebergs.

Les lieux et monuments à voir

Plus que des lieux, ce sont des paysages hors du commun que l’on peut visiter au Groenland.

  • Les villages, qui s’égrainent le long de l’étroite bande rocheuse, ont bien leur caractère particulier, mais ce sont surtout les fjords, les glaciers et la toundra qui retiennent l’attention.
  • La Baie de Disko est, sans conteste, le lieu le plus populaire et celui qui offre le plus d’activités de découverte.
  • La capitale, Nuuk, accueille le musée national, un indispensable pour mieux connaître l’histoire du pays, tandis qu’Ilulisat en consacre un à l’explorateur Knud Rasmussen.
  • Les monuments les plus importants du Groenland ? Sans conteste, les icebergs, les baleines et les aurores boréales !

Quelles spécialités manger au Groenland ?

Le poisson séché dans la colonie de Rodebay, au Groenland

Crédit Photo : Shutterstock / Francesco Dazzi

Sauf dans le sud, les terres cultivables sont très rares au Groenland. Légumes et fruits sont importés et sont tributaires de la météo, qui permet, ou non, aux bateaux d’apporter l’approvisionnement.

Traditionnellement, la base de la nourriture groenlandaise est faite de viande et de poisson. Le Groenland est l’un des rares pays autorisé à chasser la baleine, avec des quotas pour chaque espèce. Elle est réservée à la consommation intérieure et se retrouve souvent au menu des restaurants. Le plat le plus couramment servi est composé d’une assiette à base de viande de renne ou de baleine fumée, d’agneau, de poisson, de crevettes.

Vous pourrez aussi essayer les spécialités locales, comme :

  • L’Igunaq, des morceaux de viande enrobés de graisse et conservés dans la peau de l’animal, jusqu’à être faisandés.
  • Le plat à ne pas rater, c’est le Suaasat, une soupe très complète, à base de viande de phoque, avec des oignons et du riz. Le phoque peut se remplacer par du renne, du bœuf musqué (en fait une grande chèvre), de la baleine ou des oiseaux de mer. Les plats sont généralement parfumés par des herbes locales.
  • En été, vous pourrez vous régaler de baies de camarine, sorte de myrtille.

Comment sont accueilli·e·s les touristes au Groenland ?

Les Kamiks font partie du costume national groenlandais.

Crédit Photo : Shutterstock / Chris Christophersen

Les touristes sont bien accueilli·e·s au Groenland, car ils représentent une source de revenus appréciable. Toutefois, les arrivées massives, comme celles des voyageurs des bateaux de croisière, ne sont pas sans poser problème, notamment sur les approvisionnements.
La plupart des organismes de tourisme sont gérés par du personnel d’origine danoise, plutôt qu’Inuit.

L’absence d’écoles secondaires dans les villages isolés conduit souvent les locaux à abandonner l’école dès leurs 16 ans. Ils hésitent à quitter leur village pour un internat dans une plus grande ville. En conséquence, peu d’entre eux maîtrisent la langue anglaise et ils sont réticents à engager une conversation. Ils n’hésiteront pas, cependant, à vous apporter de l’aide, en s’aidant de gestes.

Faut-il un passeport pour visiter le Groenland ?

Billets et passeports

Crédit photo : Shutterstock – REDPIXEL.PL

Certains sites indiquent qu’une carte d’identité valide est suffisante pour entrer au Groenland. Toutefois, si l’on se réfère au site du Ministères des Affaires Étrangères du Danemark en France, le passeport est bel et bien obligatoire pour entrer sur le territoire groenlandais. En effet, bien que rattaché au Danemark, le Groenland ne fait pas partie de l’UE, ni de l’espace Schengen.

Si vous souhaitez visiter la base militaire de Thulé, il vous faudra obtenir une autorisation du gouvernement.

À lire aussi : Renouveler son passeport : comment faire, quelles démarches ?

Faut-il une assurance voyage ?

Remplir le formulaire d'assurance voyage

Crédit photo : Shutterstock – 279photo Studio

Les soins médicaux ne sont pas gratuits pour les étrangers et la carte européenne d’assurance-maladie n’est d’aucune utilité au Groenland. Vérifiez auprès de l’assurance de votre carte de crédit qu’elle couvre bien les soins locaux et le rapatriement depuis le Groenland. Compte-tenu du manque d’infrastructures, celui-ci peut s’avérer extrêmement coûteux.

Dans le doute, n’hésitez pas à contracter une assurance voyage, surtout si vous faites du kayak ou des treks. Les oragnisateurs vous la demandent souvent.

À lire aussi :
Quelle assurance pour un voyage étudiant à l’étranger ?
Quels frais médicaux sont pris en charge par votre assurance voyage ?

Quel matériel prévoir dans ses bagages ?

camping groenland

Crédit Photo : Shutterstock / Tomas Zavadil

Compte-tenu des conditions climatiques plutôt rudes, il est nécessaire de bien s’équiper pour visiter le Groenland. Vous devrez donc prévoir :

  • Plusieurs couches de vêtements chauds, que vous mettrez et enlèverez au gré de la météo. Sous-vêtement thermique, T-shirt, pull ou veste polaire, parka, pantalon et coupe-vent épais imperméables, bonnet ou chapka, gants.
  • De bonnes chaussures imperméables, de préférence montantes pour bien maintenir la cheville. Les terrains sont accidentés.
  • Une crème anti-démangeaisons et un filet anti-moustiques pour le visage ; vous en trouverez sur place à prix modique.
  • Une crème solaire haute-protection et des lunettes de soleil
  • Du matériel pour s’orienter : GPS piéton, boussole, carte type état-major. Les sentiers sont rarement balisés
  • Pour ceux qui envisagent de camper, prévoir une tente bien imperméable et des sacs de couchage résistant à de fortes températures négatives.

Conseils de la rédaction

Glacier des pieds d'éléphant au nord du Groenland

Crédit Photo : Shutterstock / Nicolaj Larsen

Voyager au Groenland, c’est faire preuve de souplesse. La météo peut changer brusquement et empêcher un bateau de sortir ou un avion de décoller.

  • Prévoyez donc deux ou trois jours de marge par rapport à votre retour en France.
  • Positionnez la visite de la ville de l’aéroport de retour (Ilulissat, Kangerlussuaq, Narsarquaq, Nuuk…) pour la fin du voyage. N’hésitez pas à jongler entre différentes possibilités pour bâtir votre trajet de façon optimisée. Les vols et les passages de bateaux ne sont pas journaliers.
  • Pour réduire le coût de votre billet d’avion, vous pouvez choisir de rejoindre Copenhague ou Reykjavik en utilisant une compagnie low-cost. Dans tous les cas, pensez à réserver très longtemps à l’avance, pour bénéficier des meilleurs prix et choisir vos dates.
  • De même, ne prenez pas au pied de la lettre les informations : le bateau à prendre ne va pas forcément arriver à l’heure, le taxi commandé non plus… Les Groenlandais ont l’habitude de s’adapter aux situations et la notion d’impératif leur est plutôt étrangère !

Quelques mots pour communiquer :

  • Haluu pour bonjour.
  • Qujanaq (prononcé [Gro-ya-naq]) pour merci.
  • Aaapi (prononcé [Aab-bi] pour oui.
  • Naamik pour non.
  • Groenland se dit Kalaallit Nunaat [Ga-laad-lit No-naat].

À lire aussi :
Les 8 meilleures applications pour apprendre une langue
Comment commander une bière dans toutes les langues ?
50 mots et phrases à apprendre en Anglais pour voyager

Bon séjour !

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Laisser un commentaire