Les 10 plus beaux endroits à visiter au Groenland

avatar

Visiter le Groenland fait partie de vos rêves ? Vous êtes attiré(e) par cette immense île recouverte de glace sur la majeure partie de son territoire ? Nous avons sélectionné pour vous les plus beaux endroits à visiter sur la Terre Verte.

Quand Erik le Rouge aborda les côtes sud du Groenland au XIe siècle, il fut frappé par le contraste qu’il présentait avec l’Islande qu’il venait de quitter. Par opposition avec cette Terre de Glace, il baptisa cette nouvelle contrée Groenland, qui signifie Terre Verte. La petite glaciation qui commença peu après a fini par enfouir cette verdure et il ne reste plus maintenant qu’une végétation rase sur la bande côtière qui borde l’inlandsis ou calotte glaciaire. Les Vikings abandonnèrent l’île au XIVe siècle. Pendant le temps de l’occupation scandinave, des Inuits venus d’Alaska se sont petit à petit installés sur tout le pourtour de l’île et la plupart des habitants actuels sont leurs descendants.

Colonisée par les Danois à partir du XVIIe siècle, l’île est un Territoire d’Outre-Mer rattaché au Danemark et fait partie de l’espace Schengen, ce qui facilite les formalités quand on veut visiter le Groenland. Nous vous présentons ci-après, du Nord-ouest au Sud-est, les plus beaux endroits à y découvrir.

1. Qaanaaq

Visiter qaanaaq au Groenland

Crédit photo : Shutterstock / Daniel Fridriksson

Si vous voulez expérimenter la nuit polaire ou le soleil de minuit, c’est incontestablement dans la région de Thulé qu’il faut aller. La zone sert de base militaire aux Etats-Unis et est soumise à autorisation, si on souhaite visiter cette partie du Groeland. La petite ville de Qaanaaq, ainsi que quelques villages environnants, est libre d’accès et on y trouve toutes les facilités nécessaires à un séjour inoubliable.

Grâce au Gulf Stream, le climat n’y est pas aussi rude qu’on pourrait le craindre. L’hospitalité des habitants et les superbes paysages, ajoutent au plaisir de la découverte d’une communauté qui a conservé ses coutumes ancestrales.

2. Uummannaq

Visiter Uummannaq au Groenland

Crédit photo : Shutterstock / Alexander Lozitsky

A la fois nom du village, de l’île qui l’abrite et de la montagne qui le domine, Uummannaq est un concentré des paysages et attraits groenlandais. Sur cette île de 12 km², vous allez pouvoir arpenter les sentiers de bord de mer, escalader la montagne de 1 100 m, voir les icebergs se détacher du glacier Qarajq ou observer plusieurs espèces de baleines. Si vous y allez en hiver, vous pourrez effectuer une balade à chiens de traîneau et peut-être participer à une pêche sur glace. Sa montagne est souvent représentée par les artistes, car ses deux pics jumeaux forment un cœur très pittoresque.

3. Île de Disko

Île de Disko, Groenland

Crédit photo : Shutterstock / Olga Gavrilova

L’île du Groenland est grande comme quatre fois la France et celle de Disko vient en deuxième position dans le classement de l’archipel. Beaucoup plus modeste en taille, avec environ 9 000 km², elle a une personnalité bien à elle, avec des zones particulièrement verdoyantes, grâce à la présence de sources chaudes. On y rencontre notamment de l’angélique, dont vous pourrez rapporter, en souvenir, un sachet destiné à vous préparer de bonnes tisanes.

Autre gros point d’intérêt : c’est le seul endroit où on peut pratiquer une sortie en traîneau à chiens, quand on visite le Groenland pendant la saison estivale.

4. Ilulissat

Ilulissat, Groenland

Crédit photo : Shutterstock / Kertu

Actuellement troisième ville du pays avec près de cinq mille habitants, Ilulissat est un des incontournables quand on veut visiter le Groenland. Bien à l’abri derrière l’île de Disko, elle jouit d’un climat plutôt agréable, avec un fort taux d’ensoleillement en été. Vous pouvez facilement y passer une semaine sans risque de vous ennuyer. Voici quelques activités que nous pourrez y pratiquer :

Randonnée

Trois chemins parfaitement balisés, de un à six km, vous emmèneront parmi les rochers, pour découvrir les superbes couleurs de la toundra et vous conduiront à différents points de vue de l’icefiord, ce magnifique champ d’icebergs, détachés du glacier Kujalleq, dont le front se trouve à une soixantaine de kilomètres de là.

Observation des baleines

La baie est particulièrement riche en plancton et poissons appréciés des baleines. Vous allez forcément voir des baleines à bosse depuis le rivage, mais pour les voir de plus près et en quantité, le mieux est de faire une excursion en bateau ou en kayak.

Découverte de communautés isolées

En vingt minutes de bateau, vous atteindrez le petit village de pêche d’Ilimanaq et ses 80 habitants ou en une heure trente celui de Oqaatsut, qui ne compte que quarante âmes. Depuis celle-ci, pour mieux profiter du paysage environnant, vous pouvez retourner sur Ilulissat à pied, au cours d’une balade de six à sept heures.

Vêlage du glacier Eqi

A trois heures trente de bateau, ne manquez pas de rendre visite au glacier Eqi. Les glaciers sont en perpétuel mouvement et les bulles d’air qu’ils contiennent explosent parfois avec fracas, libérant des pans des glace, qui vont former des icebergs. Les bateaux d’excursion s’arrêtent à un kilomètre du glacier, pour éviter d’être bousculés par un éventuel tsunami, provoqué par la chute d’un gros bloc. Eqi produit de nombreux vêlages, vous êtes donc pratiquement assuré d’assister à l’un deux. Cependant, ceux-ci sont généralement peu volumineux, comparés à ceux de son voisin d’Ilulissat, Kujalleq.

Visite des deux musées locaux

L’un est consacré à l’esquimologue Knud Rasmussen, natif du lieu. L’autre est un musée d’art, qui expose une bonne partie des œuvres du peintre danois Emanuel Pertersen ainsi que des expositions temporaires.

5. Sisimiut

Lever de soleil à Sisimiut au Groenland

Crédit photo : Shutterstock / Lee Jorgensen

L’une des dernières villes au nord du cercle polaire, Sisimiut est riche d’un passé historique, dont on peut encore voir les traces. Important port de pêche actif toute l’année, la ville est surtout connue pour être le point d’arrivée ou de départ du célèbre Arctic Circle Rail. Réservé aux randonneurs expérimentés, ce trek dure de neuf à onze jours et peut se pratiquer en toute saison, que ce soit à pied, en ski de fond, en chien de traîneau ou en motoneige. Oui, visiter le Groenland c’est aussi sortir de sa zone de confort !

6. Kangerlussuaq

Kangerlussuaq, Groenland

Crédit photo : Shutterstock / Yongyut Kumsri

A 100 km à l’intérieur des terres, au fond d’un fjord, Kangerlussuaq est surtout connue comme un hub aérien. C’est le seul aéroport du pays capable de recevoir des avions de taille moyenne et de relier le Danemark en un peu plus de quatre heures. De nombreuses liaisons internes passent également par là.

Mais Kangerlussuaq a d’autres points d’intérêt :

– Il est situé à faible distance de la calotte glaciaire, qu’on peut atteindre en un vol de dix minutes ;
– Une randonnée facile de 16 km est l’occasion de découvrir l’abondante faune locale : bœufs musqués (il s’agit en fait de caprins), rennes, renards arctiques et de nombreux oiseaux ;
– C’est le lieu le plus propice pour observer des aurores boréales quand on visite le Groenland ;
– C’est un des rares endroits du Groenland où on peut voir des arbres.

7. Nuuk

Ville de Nuuk, Groenland

Crédit photo : Shutterstock / Vadim Nefedoff

Capitale la plus septentrionale au monde, Nuuk compte environ 17 000 habitants et est bouillonnante d’activité. Son magnifique centre culturel Katuaq a une programmation variée et laisse la part belle à l’expression des artistes locaux et internationaux dans tous les domaines artistiques. Fondée en 1729 par le missionnaire norvégien Hans Egede, Nuuk conserve encore des maisons coloniales en front de mer.

Partout dans la ville, on peut également voir des sculptures, comme la Mother of the sea, qui se retrouve régulièrement partiellement immergée, au rythme des marées. Le Musée National du Groenland quand à lui est une mine d’informations : on se doit de le visiter pendant son voyage au Groenland.

8. Qaqortoq

Vue sur Qaqortoq, Groenland

Crédit photo : Shutterstock / Ulannaq Ingemann

Ville la plus méridionale du Groenland, Qaqortoq jouit d’un climat plus doux que ses consœurs de l’ouest ou de l’est. Considérée comme la plus belle ville du pays grâce à son patrimoine colonial, elle possède la plus vieille fontaine du pays. Plusieurs artistes s’y sont installés. L’une d’elles a d’ailleurs imaginé le projet Stone & Man, devenu une exposition permanente d’une quarantaine de sculptures taillées dans la pierre et les rochers à travers la ville.

Pour l’anecdote, Qaqortoq signifie « la Blanche » en raison de la multitude de marguerites qui fleurissent le long de son fjord.

9. Narsaq

Village de Narsaq, Groenland

Crédit photo : Shutterstock / aroundworld

Non loin de Qaqortoq, bien à l’abri dans le fjord, Narsaq est bâtie sur une plaine. Sa situation lui permet de pratiquer le maraîchage et l’élevage, façonnant ainsi un paysage agréable à contempler. Elle est le point de départ de plusieurs randonnées, dont l’une permet de gravir la montagne Qaqqarsuaq (685 m) et de jouir de superbes vues sur les champs, le fjord et les rivières. Les géologues venant visiter le Groenland pourront y découvrir une pierre semi-précieuse rare, le tuttupit.

10. Tasiilaq

Les conditions climatiques de l’est du Groenland sont plus rudes qu’à l’ouest et n’ont pas favorisé l’implantation humaine. Tasiilaq, la ville la plus importante – avec ses 2 000 habitants – fait figure d’exception.

Nichée à l’abri sur l’île d’Ammassalik, au milieu d’un fjord en arc de cercle et entourée de montagnes aux pics acérés, c’est une jolie ville aux maisons colorées. De nombreuses randonnées aux alentours permettent de contempler la végétation colorée et le fjord parsemé d’icebergs de toutes tailles.

Bon voyage au Groenland !

Un commentaire ? Exprimez-vous ici !

Egalement dans Photos
Laisser un commentaire

Suivez l'évolution de l'épidemie de Coronavirus pays par pays. Etudiez l'évolution de l'indice voyage en temps réel. Voir notre page dédiée